Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stevenson R.L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Stevenson R.L   Mar 28 Fév 2012, 14:05



Robert Lewis Balfour Stevenson est né le 13 Novembre 1850 à Edimbourg et mort le 3 Décembre 1894 à Vallima (Samoa), il fut écrivain et grand voyageur, son roman l’île au trésor(1883) l’a rendu célèbre, ainsi que sa nouvelle l’Etrange cas du docteur Jekyll et de M.Hyde(1886). Mais ce qui nous intéresse ici est son récit Voyage avec un âne dans les Cévennes(1879) et son installation aux Samoas en 1890 quatre années avant sa mort.
le déclencheur principal de Voyage avec un âne dans les Cévennes (Travels with a Donkey in the Cévennes) fut une grande peine de coeur.

À partir de septembre 1978, sa résolution est prise d'entreprendre un voyage dans les Cévennes, pour cela il fait l'acquisition d'un âne (Modestine), en espérant bien tirer un récit digne d'être publié. L'acquisition de Modestine est réalisée peu de temps après pour « 65 francs et un verre d'eau-de-vie ». L’itinéraire emprunté par Stevenson correspond aujourd'hui à une grand partie du GR 70, appelé pour cette raison «chemin de Stevenson ». Stevenson s'astreignait à écrire au fur et à mesure de ses étapes dans un journal. Ce fut également l’occasion de parler de l'histoire des Cévennes et de la guerre des Camisards.

Plus tard, à cause d’une santé défaillante, en 1890 il s’installa à Vailima aux Samoa dont le climat tropical était bénéfique à ses problèmes respiratoires. Sans négliger sa carrière littéraire, il s'investit beaucoup auprès des Samoans prenant leur défense contre l’impérialisme allemand. Pleins de gratitude, les indigènes bâtissent en son honneur une route menant à sa plantation. Il devient même un chef de tribu, appelé respectueusement Tusitala (« le conteur d'histoires ») par ses membres. Il meurt d'une crise d'apoplexie à l'âge de 44 ans. Il décrivit avec précision les paysages et les mœurs des contrées du Pacifique. En pleine période du colonialisme triomphant, il a défendu la cause des autonomistes contre les puissances coloniales. Il a été honoré de la reconnaissance des habitants des Kiribati (archipels de l’Océan Pacifique) où son débarquement, un 12 juillet, a été repris comme point de départ de l'indépendance, quatre-vingt-dix ans après. Sur sa tombe, aux Samoa, une épitaphe le rappelle au souvenir.
« Under the wide and starry sky,
Dig the grave and let me lie,
Glad did I live and gladly die,
And I laid me down with a will. »


Voir également sur Stevenson :
Stevenson

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Mar 28 Fév 2012, 19:18

le maître de Ballantrae, voilà un livre de Stevenson qui est bien meconnu.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 09 Avr 2012, 09:14


parlons de son voyage avec un âne dans les Cévennes avec les photos de nils Warolin. Éditions du Rouergue.

Parti de le Monastier-sur-Gazeille, près du Puy le 22 septembre 1878, il arrive à Saint Jean-du -Gard, près d'Alès le 3 octobre.

192 km en 12 jours, avec Modestine.

il parle de ses rencontres et livre des comparaisons intéressantes entre les Ecossais et les Cévenols.

En Ecosse, ceux qui se réfugièrent dans les montagnes pour sauvegarder leurs croyances n'avaient que des pensées sombres et vivaient dans la crainte du démon. Pour une fois qu'ils recevaient le secours de Dieu,, il leur fallait bien luttet deux fois contre Satan.

Tandis que les Camisards n'avaient que des visions lumineuses et consolantes.. Plus que les Ecossais, ils étaient prodigues de sang versé, n'épargnant ni le leur, ni celui d'autrui ; pourtant je ne retrouve jamais dans leurs récits l'obsession du Mauvais Esprit. A cette époque fertile en évènements tragiques, ils suivaient leur chemin, la conscience tranquille.


Dernière édition par rotko le Lun 09 Avr 2012, 09:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 09 Avr 2012, 09:19

Il voyage modestement :

"Un creux sous le chêne me servit de lit. Avant que j'eusse donné à manger à Modestine et disposé mon sac, trois étoiles brillaient déjà avec éclat et les autres commençaient d'apparaître aux profondeurs du ciel. Je descendis emplir mon bidon à la rivière qui semblait très sombre parmi les rochers ; je dînai de bon appétit dans l'obscurité, car j'hésitais à allumer une lanterne si près d'une maison. La lune dont j'avais vu le pâle croissant tout l'après-midi, éclairait faiblement le faîte des monts, mais aucun rayon ne descendait au creux du ravin où j'étais étendu."


En savoir plus sur Stevenson
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
daisybraille
pilier
avatar

Nombre de messages : 373
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 24/03/2012

MessageSujet: Bonjour !   Mar 10 Avr 2012, 14:30

Happy Stevenson nous fait ici une jolie petite peinture cévenole... On se croirait caressant le petit âne près de la rivière...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Mar 10 Avr 2012, 14:34

daisybraille a écrit:
Happy Stevenson nous fait ici une jolie petite peinture cévenole... On se croirait caressant le petit âne près de la rivière...

oui, mais le "petit âne" était une ânesse, pas trop commode si on en croit stevenson, sans doute inexperimenté....

Modestine etait son nom, têtue et capricieuse aurait mieux convenu rire
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 16 Avr 2012, 08:16

J'ai lu quelques de livres de Stevenson dont le maître de Ballantree, dont parle Rotko, mais j'avoue n'avoir jamais lu "Voyage avec un âne dans les Cévennes".
Ca fait des années que je me dis qu'il faut que je le lise.
Par contre j'ai lu une biographie de Fanny Stevenson par Alexandra Lapierre.
C'est presque plus une biographie de Robert Louis que de sa femme.
J'avais bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Tchipette
Animation
avatar

Nombre de messages : 3927
Age : 55
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Mar 17 Avr 2012, 19:41

On part du Monastier....
Citation :
Dans une petite localité, nommée Le Monastier, sise en une agréable vallée de la montagne, à quinze milles du Puy, j'ai passé environ un mois de journées délicieuses. Le Monastier est fameux par la fabrication des dentelles, par l'ivrognerie, par la liberté des propos et les dissensions politiques sans égales.

Il y a dans cette bourgade des tenants des quatre partis qui divisent la France : légitimistes, orléanistes, impérialistes et républicains. Et tous se haïssent, détestent, dénigrent et calomnient réciproquement. Sauf, quand il s'agit de traiter ou une affaire ou de se donner les uns aux autres des démentis dans les disputes de cabaret, on y ignore jusqu'à la politesse de la parole. C'est une vraie Pologne montagnarde. Au milieu de cette Babylone, je me suis vu comme un point de ralliement. Chacun avait à cœur d'être aimable et utile pour un étranger. Cela n'était pas dû simplement à l'hospitalité naturelle des montagnards, ni même à l'étonnement qu'on y avait de voir vivre de son plein gré au Monastier un homme qui aurait pu tout aussi bien habiter en n'importe quel autre endroit du vaste monde ; cela tenait pour une grande part, à mon projet d'excursionner vers le Sud, à travers les Cévennes.

L'ivrognerie et la liberté des propos....beau programme affraid

_________________
Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme (Victor Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Alessandro
pilier
avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Mer 25 Avr 2012, 11:32

Je vous conseille la lecture de Saint-Yves, l'histoire d'un soldat français sous le 1er Empire, prisonnier en Angleterre. Très pittoresque.
Et n'oublions pas Madame Stevenson qui, à elle seule, vaut le détours !
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 28 Jan 2013, 08:32

On passait ce week-end un film sur Stevenson dans les Iles Samoas "les aventuriers des mers du sud"
Je n'en ai vu que des passages mais le peu que j'ai vu été très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 28 Jan 2013, 09:18

Suzanne a écrit:
On passait ce week-end un film sur Stevenson dans les Iles Samoas "les aventuriers des mers du sud"
Je n'en ai vu que des passages mais le peu que j'ai vu été très intéressant.

en esperant que cela fonctionne voici deux liens pour voir la vidéo en entier ::

Episode 1

http://pluzz.francetv.fr/videos/les_aventuriers_des_mers_du_sud_,76188867.html

Episode 2

http://pluzz.francetv.fr/videos/les_aventuriers_des_mers_du_sud_,76188868.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Pluzz-La_1ere+%28francetv+pluzz+|+La+1%C3%A8re%29
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 28 Jan 2013, 16:07

Merci Bill,
Avant de lire le livre sur Fanny Stevenson, je ne savais pas que son mari avait défendu les intérêts des Samoans.
A cette époque où les colons tiraient profit des indigènes sans que ça n'émeuvent les populations occidentales, il avait le grand mérite d'être un humaniste.
Bon, je sais l'époque a changé mais les mentalités ?
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 28 Jan 2013, 16:16

Suzanne a écrit:
Merci Bill,

Bon, je sais l'époque a changé mais les mentalités ?

L'époque a changé en effet, quand aux mentalités on colonise de facon déguisée en exploitant les richesses des pays pauvres par l'intermédiaire de grandes firmes multinationales qui exploitent les matières premières et donnent quelques miettes aux peuples exploités, qui le jour où leurs richesses seront taries se retrouveront sans rien avec des paysages semblables à de grandes plaies sales...

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Stevenson R.L   Lun 28 Jan 2013, 16:45

Qui exploitent les matières premières ok mais aussi qui font traiter (ou pire ensevelir) les déchets toxiques des pays industrialisés, par des pays moins industrialisés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stevenson R.L   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stevenson R.L
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'île au trésor, Stevenson
» [4ème et 3ème] Votre avis sur mes OI et LC SVP.
» Votre avis sur choix de lectures pour l an prochain
» Vente sur le net de peaux de chats et de chiens
» Liste série et demande d'avis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents :: LE COIN DES VOYAGEURS-
Sauter vers: