Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les cinq petits cochons d'Agatha Christie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coffeee
pilier
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 26/03/2011

MessageSujet: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mar 06 Mar 2012, 15:24

J'ai commandé le livre d'occasion - comme 9 - sur Amazon, pour 3euro 60... A voyagé de France aux USA en moins de 4 jours!!!

Comment le lit-on? Je ne suis pas habituée aux lectures communes. A quoi dois-je prêter attention? (style? histoire?) Quand commence-t-on à en parler?

Qui a tué Amyas Crale? (non non , je blague!)

Christine
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mar 06 Mar 2012, 16:10



Si tu l'as terminé, tu en donnes à grands traits l'intrigue sans rien déflorer d'essentiel pour les lecteurs moins rapides que toi.

Tu dis comment tu as jugé l'histoire, et tu notes les eventuels points d'interrogation que tu voudrais partager en notre modeste compagnie.

On ne fait pas une grille d'interprétation, laissant libre cours à notre spontanéité Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Esperluette
pilier
avatar

Nombre de messages : 370
Localisation : Parmi les livres
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Dim 11 Mar 2012, 20:22

Je me lance si cela ne vous ennuie pas! Embarassed

Le titre du roman, celui d’une comptine, sert de trame au récit, à la construction originale et captivante.
Il s’agit pour Hercule Poirot d’enquêter sur un crime vieux de seize ans. Agatha Christie aurait-t-elle inventé sans le savoir le concept de « Cold Case » ? Happy L’espace d’un instant, j’ai imaginé Hercule Poirot en Lilly Rush !! Razz lol! Bon promis, j’arrête mes élucubrations !!!!

Plus sérieusement, voici l'intrigue :

Amyas Crale, peintre de renom, est mort empoisonné; sa femme, rapidement condamnée à la prison à perpétuité. C’est leur fille qui vient demander à Poirot de rouvrir l’enquête car elle détient une lettre de sa mère dans laquelle cette dernière clame son innocence.

La construction du récit est séduisante : nous entendons et lisons , tour à tour, les cinq petits cochons présumés coupables raconter le souvenir qu’ils ont gardé de la même journée. Chaque récit est ponctué d’éléments nouveaux qui viennent détruire nos suppositions.


Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mer 14 Mar 2012, 09:34

J'ai ete donc curieuse de lire quelque chose d'Agatha Christie (avec une distance de 25 ans - 30 ans) et je l'ai trouve toujours intrigant le lecteur des la premiere page, imprevisible, souvent excentrique dans le choix des themes et des personnages.
Ses personnages, tout comme elle - ingenus et originaux.

Les passions chez A. Chr. - un peu exagerees d'apres moi, mais c'est de la litterature quand meme - Caroline et Amyas Crale vient dans une confrontation permanente, ils se chamaillent et se battent et pourtant, ils s'aiment. C'est possible, mais est-ce que ca peut durer longtemps? Je pense que non et Agatha Christie aussi.

Amyas Crale - un artiste tres doue et un homme repuhnant - autoritaire et egoiste trompant sans cesse sa femme sans s'en sentir coupable. L'auteure me fait penser a l'epoque et au caractere anglais et me poser la question - est-ce que ces qualites ont ete consideres comme negatives par la societe anglaise du temps de Crale? Ou c'etaient des qualites meritable pour un homme qui se respecte et qui connait sa valeur de grand artiste?

Il y a toute une galerie de temoins que le fameux detective Poirot rencontre - tous des personnalites bien vives, interessantes.

L'epouse legitime, Caroline Crale, accusee d'avoir emposonne son mari, est douce et timide, mais une femme digne - je vois en elle encore un ideal de l'epoque et de l'auteur.

Et pourtant, l'auteure a cree un autre personnage feminin,lequel elle semble admirer - Cecilia Williams, la gouvernante, d'une austerite presque religieuse, une femme du devoir, l'ame en paix. Je crois qu'Agatha Christie apprecie beaucoup ce genre de femmes.
Femme de la morale, Cecilia rejette Crale comme artiste - la, j'ai lu en riant.

Il y a enfin la maitraisse du peintre emposonne, Elsa Greer qui est la meurtriere (j'y pensais des le debut) - une femme dont la vie n'est qu'un drame, voire une tragedie car elle-meme cultive beaucoup de dramatisme en soi. Elle est la victime qui vit avec la culpabilite et les remords.

J'ai pense que les merites d'Agatha Christie, la grande dame du roman policier d'il y a 80 ans, c'est que lors de l'enquete, tous les suspects pourraient etre le meurtrier, la, il faut reconnaitre a l'ecrivaine, la brillante maitrise d'edifier une belle intrigue qui se lit avec plaisir sans trop analyser. Hercule Poirot analyse assez .
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Les cinq petits cochons"Agatha Christie   Mer 14 Mar 2012, 13:07

Agatha Christie
Cinq petits cochons
Seize années auparavant la femme du renommé peintre Amyas Crale, infidèle et coureur de jupons, est accusée d’avoir empoisonné son mari ; Déclarée coupable, Caroline est morte en prison ; elle avait dit être innocente, mais les faits de sa culpabilité sautaient aux yeux.
Elle avait une fillette de cinq ans qu’on avait expédié au Canada, loin de l’affaire.
Or voilà que seize ans plus tard, la fille, vient voir le célèbre détective Hercule Poirot, pour qu’il fasse une nouvelle enquête,ayant reçu de sa mère mourante une lettre, manifestant son innocence.
Rouvrir une enquête après tant d’années est une lourde tâche, mais la jeune fille veut la vérité et Poirot accepte le défi,
Dans ce jour fatidique il y avait cinq personnes sur le lieu, cinq témoins convaincus de la culpabilité de Caroline.
Poirot n’est pas, il le dit de ces détectives qui cherchent des empreintes,de petits détails, qui maintenant n’existeraient plus. Toute sa science est basée sur la psychologie de l’être humain, et son cerveau pénètre le cerveau de celui qu’il soupçonne Les cinq personnages avaient tous des mobiles pour tuer le peintre. Poirot demande gentiment à chacun de faire un compte rendu de ce qu’ils se souvenaient de cette fatale journée .Nous, nous lisons aussi ces comptes rendus où le vécu de chacun, avec la certitude de dire la vérité, sont nuancés d’une différence, même celui de celle qui a déclenché tout le drame, en tournant la tête du peintre.
Le jour de la reconstitution, chez l’herboriste, Poirot sait déjà qui est le coupable et le démontre .Cette fin incroyable, tombe comme un coup de tonnerre inattendu.
Et le génie de Poirot s’avère comme toujours hors pair

Histoire de jalousie, d’infidélité, de prises de bec du couple conjugal, qui pourtant s’aimaient,(important pour résoudre l’énigme,) l’épisode des valises à la page 216.

Agatha Christie, aime nous surprendre, avec ses dialogues
avec le suspense qui survole ses nouvelles, avec son savoir faire de simuler et de dévoiler les énigmes
J’ai beaucoup aimé ce livre, conseiller un ami de le lire, c’est lui offrir un vrai moment de plaisir.



Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Ven 16 Mar 2012, 17:05


Qui a du culot ? agatha C ou Hercule P ?

au début, Hercule Poirot devine les pensées de la visiteuse :

Citation :
Cruel dilemme n'est-ce pas ? [...] Vous êtes en train de vous demander si je suis un charlatan ou bien l'homme qu'il vous faut.

Voila un trait qui rappelle évidemment Sherlock holmes qui avait pris les façons du chevalier Dupin d'Edgar Poe. C'est donc un clin d'oeil qu'on pourrait prendre comme un hommage.

Or Hercule P. poursuit

Citation :
"je n'ai pas besoin de de me mettre à quatre pattes pour examiner les traces de pas, moi. Ni de ramasser les mégots ou examiner les brins d'herbe. il me suffit de m'installer dans un fauteuil etc..

ce qui est une evidente moquerie condescendante pour Sherlock Holmes.

Je crois qu'Agatha C. montre la suffisance de son personnage...

mais là, quand même, Hercul P. exagère : s'en prendre à Sherlock Holmes tout en adoptant ses déductions de la pensée d'autrui, quel culot !!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Ven 16 Mar 2012, 22:41

Avez-vous remarqué à quel point H. Poirot, personnage ordinaire, voire insignifiant, se fait discret durant presque tout le livre ? Dans la première partie, c’est lui qui pose les questions mais il ne tire guère de conclusions, formule plutôt des constats dont il annonce qu’ils seront source d’« enseignements » plus tard, ou alors il souligne juste que telle ou telle réponse contient des informations « précieuses » comme si c’était surtout une façon d’alerter le lecteur pour lui faciliter le raisonnement ! Du coup d’ailleurs c’est bien le lecteur qui endosse l’habit d’enquêteur et se met à envisager des hypothèses ou à essayer d’assembler ce qui ressemble aux pièces d’un puzzle. Poirot, pour sa part s’applique à « donner de lui-même l’impression souhaitable » afin d’obtenir de chacun de ses interlocuteurs des réponses sans réticences, parfois sur le ton de la confidence. Il se montre « patient » et « diplomate » mais ne livre rien ou presque de ses propres pensées.

Dans la deuxième partie, cet effacement du détective est encore plus manifeste puisqu’elle se compose des récits par écrit de chaque personnage sous forme de lettres adressées à ce « cher monsieur Poirot ».

En revanche, au bout de 200 pages, dans la troisième partie, la plus courte, Poirot entre en scène et c’est bien l’expression qui convient et ce, dès le 1er chapitre intitulé « Conclusions » qui s’achève sur : « je puis vous déclarer définitivement et une fois pour toutes, que votre mère n’a pas tué votre père ! », déclaration appuyée « d’un énergique mouvement du menton » avant que le personnage ne quitte la pièce devant « la jeune fille [aussi] stupéfaite » que nous.
Au chapitre suivant, Poirot, qui décidément a désormais la vedette, pose ses cinq questions, la première étant particulièrement percutante parce qu’elle reste implicite. La « reconstitution » qui suit est un chef-d’œuvre du genre dans la mesure où, menée de main de maître, elle abuse tout le monde, y compris le lecteur. Au moment de la « Vérité », Poirot « triomphe », ménage ses effets en utilisant habilement le silence juste avant sa longue démonstration sur les cinq dernières pages.
A l’apogée de son triomphe, plus théâtral que jamais, Poirot désigne, « d’un geste de son bras levé », le portrait de la meurtrière accroché au mur. Cette fois, le lecteur est rentré dans le rang et se retrouve plutôt parmi les autres protagonistes dont il partage la surprise. Même s’il a soupçonné la vraie coupable, il demeure confondu devant la précision implacable de la mécanique dévoilée par le détective comédien !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: lescinqpetits cochonsAgatha Christie   Ven 16 Mar 2012, 23:47

pour Nycirle; impeccable analyse de ce policier, l'un des meilleurs chapeau
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Sam 17 Mar 2012, 05:49

c’est Poirot qui pose les questions mais il ne tire guère de conclusions, formule plutôt des constats dont il annonce qu’ils seront source d’« enseignements » plus tard, ou alors il souligne juste que telle ou telle réponse contient des informations « précieuses » comme si c’était surtout une façon d’alerter le lecteur pour lui faciliter le raisonnement !

Du coup d’ailleurs c’est bien le lecteur qui endosse l’habit d’enquêteur et se met à envisager des hypothèses ou à essayer d’assembler ce qui ressemble aux pièces d’un puzzle
.

Oui, elle est habile, Agatha Christie, elle prémédite son récit et l'organise en parfait scénario. Chacun des protagonistes de l'affaire reçoit la visite du detective qui collecte les données dans des scènes successives, identifiées par un titre, comme "le superintendant de police". Même le récit du superintendant est numeroté en chapitres ! Agatha, la reine du découpage de cadavres en épisodes

Citation :
le superintendant marqua une pause, bourra sa pipe et passa au chapitre trois.
p.48 (Le masque.)

C'est prêt pour un montage audiovisuel, les dialogues apportent chaque fois quelqu' élément nouveau, pour bien organiser la progression, et soutenir l'interêt. En fait ils vont dans le même sens pour la personnalité de la "mère coupable", mais divergent sur la jeune maîtresse, ou orientent l'attention sur ceux qui sont laissés dans l'ombre, comme la gouvernante.

( les règles du polar d'énigmes stipulent pourtant que les domestiques ne doivent pas être les coupables, mais on s'interroge sur leurs rôles dans un affaire criminelle).

La romancière laisse traîner des hameçons pour que le lecteur se pique au jeu des hypothèses :

Citation :
Poirot se demanda si [son interlocuteur] ne venaitpas de lui envoyer un signal
p.37

ou p.51

Poirot, l'air songeur :
Citation :
ce sera interessant de vérifier,
il laissa sa phrase inachevée.

on ne sait pas ce qu'il pense, mais Agatha Christie joue avec le lecteur comme avec une souris à qui elle donne des miettes de fromage, quitte à l'emmener où elle veut, car le jeu est bien sûr truqué Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Sam 17 Mar 2012, 08:32

rotko a écrit:

La romancière laisse traîner des hameçons pour que le lecteur se pique au jeu des hypothèses :

Citation :
Poirot se demanda si [son interlocuteur] ne venaitpas de lui envoyer un signal
p.37

ou p.51

Poirot, l'air songeur :
Citation :
ce sera interessant de vérifier,
il laissa sa phrase inachevée.

on ne sait pas ce qu'il pense, mais Agatha Christie joue avec le lecteur comme avec une souris à qui elle donne des miettes de fromage, quitte à l'emmener où elle veut, car le jeu est bien sûr truqué Razz
J'adore la comparaison cheers
Je suis persuadée qu'A. Christie s'est beaucoup amusée à "ficeler" ses intrigues et "balader" ses lecteurs. Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Esperluette
pilier
avatar

Nombre de messages : 370
Localisation : Parmi les livres
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Sam 17 Mar 2012, 10:06

Bravo à vous tous pour ces commentaires élogieux qui rendent hommage au talent d'Agatha Christie. Je crois que je vais me contenter de lire vos impressions. Je ne me sens pas assez à l'aise avec ce genre pour en parler !
chapeau
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Sam 17 Mar 2012, 12:37

Esperluette a écrit:
Bravo à vous tous pour ces commentaires élogieux qui rendent hommage au talent d'Agatha Christie. Je crois que je vais me contenter de lire vos impressions. Je ne me sens pas assez à l'aise avec ce genre pour en parler ! chapeau
Je suis persuadée que tu te sous-estimes, Esperluette. Tu sais, le genre policier ne m'attire que modérément, je n'en lis que de temps en temps. Cela ne m'empêche pas de donner mon avis ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Esperluette
pilier
avatar

Nombre de messages : 370
Localisation : Parmi les livres
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Sam 17 Mar 2012, 13:42

nicyrle a écrit:
Esperluette a écrit:
Bravo à vous tous pour ces commentaires élogieux qui rendent hommage au talent d'Agatha Christie. Je crois que je vais me contenter de lire vos impressions. Je ne me sens pas assez à l'aise avec ce genre pour en parler ! chapeau
Je suis persuadée que tu te sous-estimes, Esperluette. Tu sais, le genre policier ne m'attire que modérément, je n'en lis que de temps en temps. Cela ne m'empêche pas de donner mon avis ! Rolling Eyes

Non, j'ai tout dit dans mon premier commentaire! La construction du récit est construite de telle façon que le lecteur découvre les versions de chaque coupable potentiel et qu'il se retrouve à mener l'enquête, croyant un bref instant avoir l'avantage sur Hercule! Mais il n'en est rien et de dernier nous offre une magistrale leçon d'expertise à la fin de l'acte!

Et j'ai beau me creuser la cervelle, je ne vois rien d'autre à ajouter. Désolée! Mais peut-être qu'au fil des commentaires, des idées me viendront!!
Wink


Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Lun 19 Mar 2012, 16:27



Cinq petits cochons
1/2

On pourrait attribuer de l’humour à Agatha Christie dans l’idée de calquer une affaire criminelle sur une comptine pour enfants, et de le faire terme à terme.

Pourtant c’est le souci de l’exactitude mathématique qui prédomine :

« c’était son [Poirot] insatiable passion pour la symétrie qui l’amenait là. Cinq personnes, cinq questions ! Ça faisait plus ordonné. Ça bouclait mieux la boucle (p.222)

Il caractérise cette affaire et cette métaphore, comme il apparaît bien dans l’organisation régulière des interrogatoires, des interventions, des différentes parties de la démonstration - avec A, B, et C, à ceci près que Hercule Poirot a toujours le souci d’une révélation à double détente, ce qui flatte aussi son goût du théâtre, par la réunion d’un public, avec la révélation finale et inattendue. Coup de théâtre : Poirot ex machina ! Laughing

En même temps, le petit Belge, comme sa créatrice, a tout du manipulateur/prestidigitateur (- et non du "charlatan" , terme qu’il abhorre !). Il suggère les fausses pistes, pratique l’escamotage (la preuve de Miss William fin du chapitre X), les allusions implicites à ses pensées, dont la traduction reste sous la responsabilité du lecteur - qui se trompe évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mar 20 Mar 2012, 05:53

Cinq petits cochons
2/2

La solidité de l’intrigue apparaît quand on la compare aux hypothèses hasardeuses de Carla Lemarchant, qui fait intervenir des éléments extérieurs, des  explications de « derrière les fagots » ; avec Poirot/Agatha Christie, on reste dans le huis clos total : tout se passe en un lieu (une sorte d’île puisqu’on l’atteint par un raccourci en barque), et à l’intérieur d’une famille ou d’un groupe (les amis font partie de la famille), et des mobiles internes : les relations respectives des protagonistes.

La machine marche donc à merveille, sans innovation, les personnages obéissent à leurs sentiments profonds, sans qu’interviennent des considérations sociales ou des incohérences psychologiques. Poirot plane au-dessus d’un univers dont, comme Dieu le Père, il possède toutes les clés, et il flatte un immobilisme conservateur qui s’incarne dans la gouvernante :

Citation :
« Elle possédait l’immense avantage mental et moral d’une éducation victorienne stricte qui nous fait totalement défaut aujourd’hui. »

La suite conviendrait bien à Agatha Christie elle-même :

« Elle avait accompli sa tâche au sein du rang social qu’il avait plu à Dieu de lui attribuer, et cette certitude la protégeait comme une armure impénétrable des traits de l’envie, de l’insatisfaction, et des regrets ».

Si Poirot fonde ses déductions, dit-il, sur la psychologie des personnages, l'auteur veille à donner à chacun un style propre, ce qui apparaît nettement dans les dépositions écrites. Elle aurait fait une excellente pasticheuse.

Le roman à énigme devient un pur jeu cérébral ( avec parfois un « défi au lecteur »!) où des situations d’ordinaire scabreuses (un peintre et son modèle en plein désir amoureux, ou une femme sortant la nuit d’une chambre d’homme) révèlent finalement très chastes. Agatha Christie a un côté victorien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Les cinq petits cochons"Agatha Christie   Mar 20 Mar 2012, 11:40

une excellente critique Rotko, sur le roman, et sur l'auteure chapeau
Revenir en haut Aller en bas
Tchipette
Animation
avatar

Nombre de messages : 3927
Age : 55
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mar 20 Mar 2012, 19:37

Vous en avez déjà presque tout dit....

Il y a chez Agatha Christie des conventions bien établies. Chez les Poirot, dans la scène finale, Agatha Chrisite joue avec nous pour nous proposer un voire plusieurs meurtriers potentiels avant d'asséner la vérité au bon coupable. Mais elle a toujours su varier ses constructions, et dans Les cinq petits cochons, le parti pris des différents témoignages/point de vue est très efficace. Et si le mobile du meurtre reste classique celui qui empêche Caroline Crale de crier son innocence est bien plausible.

Bref un des très bons Christie à mon sens, que j'ai relu avec plaisir et que j'ai aussi vu en DVD (avec David Suchet qui est Hercule Poirot)

_________________
Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme (Victor Hugo)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mer 21 Mar 2012, 21:57

L'oeuvre d'A. Christie a des composantes fortement autobiographiques, ou du moins, motivées par des ressentiments personnels. C'est le cas dans son traitement des femmes.
Il faut savoir pour rappel qu' Agatha a été mariée deux fois. Son premier mari l'a quittée presque du jour au lendemain pour une autre femme, Nancy Neele, jeune, belle, envoutante et séductrice. Il lui avoue un sombre soir de Décembre ses écarts et ses intentions. Elle, fut une femme dévouée, aussi bien dans la vie que dans son ménage, c'était une femme de valeurs et à la moralité irréprochable. Elle a très mal vécu l'infidélité et le départ de son époux. Le soir même où Archie Christie, archi-amoureux, quitta le foyer conjugal pour rejoindre sa maîtresse qui préparait déjà les fiançailles, Agatha, complètement déboussolée, disparut pendant plusieurs jours. Malgré une véritable ''chasse à l'homme'', l'Angleterre reste sans nouvelles d'elle pendant plus de 10 jours. Elle a fait ce que l'on appelle ''une fuge dissociative'' et lorsqu'on la retrouve, on lui diagnostique une dépression causée par la mort de sa mère et agravée par la trahison du mari. Elle fut véritablement choquée par l'attitude de son compagnon, qui l'a plongée dans un profond désespoir et aussi par celle de la maîtresse, Agatha n'a jamais compris comment une femme puisse voler aussi effrontement le mari des autres.

Alors, dans ses romans, toutes les ''femmes fatales'' rencontrent systématiquement un destin tragique. Soit elles sont tuées, comme c'est le cas de Lynette Doyle dans Mort sur le Nil qui ne s'est pas gênée de séduire et d'épouser le fiancé de sa meilleure amie, Jacqueline; soit elles tuent et leur vie n'est que malheur, c'est le cas d'Elsa dans les 5 petits cochons. Les femmes aimantes et dignes, les épouses endurantes ou les bonnes mères de famille, comme les aime Agatha, sont, elles, toujours célébrées d'une manière ou d'une autre, même si elles affrontent de lourdes épreuves ou si le doute est temporairement jeté sur elles.

En y prenant garde, vous pourrez remarquer que ce schéma revient dans plusieurs intrigues. Il y'a souvent une femme ''bonne'' qui gagne ou qui est sauvée et une femme ''mauvaise''.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mer 21 Mar 2012, 22:03

Intéressant Aglaé, j'ignorais tous ces détails instructifs, merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Mer 21 Mar 2012, 22:17

Je t'en prie Nic. Smile
Maintenant que tu connais ces détails, tu liras peut être les Christie autrement, ou du moins, tu attacheras plus d'importance au sort des femmes. Pour moi qui ai toujours adoré les ''femmes fatales'', au cinéma, dans la littérature, ou encore dans la vie Wink , ça m'amuse beaucoup d'aborder ces polars à travers cette grille de lecture (qui est aussi valable pour les intigues de Miss Marple).

De plus, on peut noter que cette ''tendance'' à sacrifier les séductrices est également récurrente dans le roman noir à la Chandler. Ces femmes font à la fois office de femme libérée, n'hésitant pas à jouer de leur corps, ce qui contribue à faire miroiter l'image d'une femme occidentale qui commence à s'émanciper à partir de la première moitié du 20ème, mais le sort tragique qui leur est réservé se lit comme une volonté d'étouffer les signes d'une liberté naissante.

A constater aussi dans le genre du film noir qui en découle.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: lescinqpetits cochonsAgatha Christie   Mer 21 Mar 2012, 23:05

pour Aglaé

Très intéressant ton commentaire, je connaissais l’histoire de la disparition de Agatha, mais sans savoir les raisons. Donc c’est vraisemblable que beaucoup de son vécu soit dans ses livres : Je n’avais jamais envisagé son mépris pour les femmes fatales ; Tu nous a mis de la lumière sur ses romans on dirait q’une partie de sa vie s’y trouve. .
J’ai beaucoup admiré ton exposé ,sans négliger les autres, mais le tien est différend et fait réfléchir

nb c'est la deuxième fois que je veux l'envoyer, j'espère réussir cette fois
Revenir en haut Aller en bas
Coffeee
pilier
avatar

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 26/03/2011

MessageSujet: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Jeu 22 Mar 2012, 00:26

Comme vous, je lis un Agatha Christie après 15 ans...

D'abord, bravo à tous ces commentaires, c'est ma première lecture commune et j'apprécie ce partage... J'ai beaucoup appris...

Il est intéressant d'imaginer comment A Christie créait le livre... Avait-elle un grand tableau noir sur lequel elle dessinait l'organigramme de l'histoire? Les post-its n'existaient pas...

J'ai été très amusée de relire un vocabulaire qui a disparu maintenant... Par ex. la relation (de relater), je ne pense pas qu'on l'utilise encore?

Quelques réflexions de Poirot semblent mysogyne? l'avez-vous remarqué?



Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Jeu 22 Mar 2012, 05:58

Coffee a écrit:


Quelques réflexions de Poirot semblent mysogyne? l'avez-vous remarqué?

le message ci-dessus d'Aglae éclaire notre lanterne ! Merci à elle et bravo !

oui, la structure du roman est très étudiée, et l'élaboration de tableaux pour éviter les redites et les contradictions, me semble évidente.

Un aspect comique de Poirot : agiter sous le nez de son interlocuteur aux yeux fermés, un mouchoir imbibé de parfum pour ressusciter les souvenirs !

je ne crois pas que la police judiciaire utilise ce procédé Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   Jeu 22 Mar 2012, 14:59

Que dire de plus que tout ce que j'ai lu déjà sur ce fil ? Rien ! Je te remercie Aglaé pour tes explications, je pense qu'en effet je ne lirai plus Agatha Christie avec le même regard.
5 petits cochons est diabolique, j'ai adoré retrouver Poirot. Quel talent Agatha pour nous tendre des pièges , nous faire croire que ça y est l'intrigue est résolue. chapeau
Tchipette j'ai vu aussi le téléfilm avec David Suchett ( qui incarne admirablement bien Poirot )
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Les cinq petits cochons"Agatha Christie   Lun 26 Mar 2012, 00:23

Je trouve que le commentaire d'Aglaé, est le meilleur, des pensées les plus evidentes et recherchées, ce n'est pas lire le livre comme un simple policier, c'est chercher dans la profondeur de l'histoire et dévoiler les engmes des personnages et le vécu de l'auteure qui survole le livre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cinq petits cochons d'Agatha Christie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cinq petits cochons d'Agatha Christie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les trois petits cochons
» Un Agatha Christie en 5ème ?
» 1926, l'étrange disparition d'Agatha Christie
» Cherche version complète de "Trois petits cochons" de Colin Thibert
» Dix petits nègres Christie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: