Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Schoendoerffer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Pierre Schoendoerffer    Mer 14 Mar 2012, 11:41

1928-2012.

La 317e section met en scène une section de l'armée française durant la guerre d'Indochine. Celle-ci, composée d'un jeune officier, d'un sous-officier aguerri et de supplétifs locaux, est stationnée à la frontière du Laos. Elle a reçu l'ordre de se replier à 150 km au sud. Pendant ce temps, la bataille fait rage à Diên Biên Phu et le Vietminh encercle les protagonistes.

Le repli devient ainsi une longue marche, au cours de laquelle les hommes, et en particulier le lieutenant et l'adjudant, apprendront à se connaître. Sans doute n'avait-on jamais filmé la guerre à une hauteur aussi humaine, sans emphase, sans aucune considération sur les raisons du conflit et les idéologies qui lui donneraient un sens, adoptant un point de vue définitivement ancré au cœur de la troupe, face à un ennemi devenu invisible.

LES PERDANTS DE L'HISTOIRE

En restant au plus près des êtres qu'il filme, Schoendoerffer atteint à une grandeur inattendue. L'épopée métaphysique surgit derrière la sécheresse du style et l'indifférence du monde dont il témoigne. Jacques Perrin (le lieutenant Torrens) et Bruno Crémer (l'adjudant Wilsdorff) tiennent les rôles de leur vie. Le film remporte le prix du scénario au Festival de Cannes en 1965.

Après un film de hold-up plaisant mais anodin, Objectif : 500 millions, Schoendoerffer propose à Pierre Lazareff, qui dirige l'émission "Cinq colonnes à la une", de filmer une section de marines engagée au Vietnam. Cela donnera La Section Anderson, qui emporte en 1968 l'Oscar du meilleur film documentaire.

Schoendoerffer devient un écrivain reconnu. L'Adieu au roi, publié en 1969, inspirera en partie John Millius lorsqu'il écrira le scénario d' Apocalypse Now (1979).

Le Crabe-Tambour (adapté d'un de ses romans) en 1976, L'Honneur d'un capitaine en 1982, Diên Biên Phu en 1994 et enfin, Là-haut, un roi au-dessus des nuages, film-testament de 2004 (également tiré d'un de ses romans) poursuivent (avec des moyens moins radicaux que La 317e section) le roman des guerres coloniales perdues et des hommes qui les ont faites.

Le cinéma de Schoendoerffer devient le mausolée des rêves français d'une grandeur défunte et fantasmatique. Il aura mis en scène, non sans mélancolie, des perdants de l'Histoire qui sont aussi des figures que le cinéma français a, la plupart du temps, dédaignées.


Tout l'article du Monde avec une video de la 317e section.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Mer 14 Mar 2012, 12:02

On a dit de Schoendoerffer qu'il fut un révolutionnaire de droite.
En fait, c'est surtout dû au refus du cinéaste d'enjoliver la guerre; premier sujet de son travail. C'est sans conteste dû a ses années de reporter de guerre où il fit la connaissance de Raoul Coutard, génial directeur photo de la nouvelle-vague (de Godard en particulier). La façon de filmer de Schoendoerffer le fut toujours à hauteur d'hommes sans jamais jouer sur les effets pseudo-réalistes. La 317° section est un modèle du genre. Pour ceux qui s'intéressent à la guerre d'Indochine et qui ont le plaisir de collectionner les clichés n/b de cette guerre, le film est une plongée saisissante dans cet univers. A voir ou à revoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Mer 14 Mar 2012, 12:22

Raoul Coutard au travail :



_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Mer 14 Mar 2012, 23:21

Pierre Schoendoerffer est décédé ce mercredi 14/3....


« Jamais un homme n’est plus un homme que lorsqu’il se trouve devant un grand choix. Pas entre le Bien et le Mal. Entre plusieurs biens qui s’offrent à lui et dont seul l’avenir lui dira s’il a eu raison ou non. » Suivre un cap : toute sa vie, Pierre Schoendoerffer, qui vient de mourir à l’âge de 83 ans, aura été fidèle à son projet de départ, raconter la guerre à hauteur d’homme, sans spectaculaire ni patriotisme. Cet art du film de guerre, qui privilégie la morale pour explorer le mystère de la condition humaine, se révèle avec La 317e Section (1965), adapté de son propre roman et nourri de son expérience de reporter et prisonnier à Diên Biên Phu. On y suit la lente progression, dans la moiteur de la jungle, d’une escouade de soldats menée par un Jacques Perrin juvénile... Grand admirateur de Joseph Conrad et Herman Melville, Pierre Schoendoerffer exaltera à nouveau, du Crabe tambour (1977) à Là-haut, un roi au-dessus des nuages (2004), un certain sens de l’honneur et du courage, qui en faisait un cinéaste exigeant et hors des modes.

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 05:45

Lliam7 a écrit:
On a dit de Schoendoerffer qu'il fut un révolutionnaire de droite. En fait, c'est surtout dû au refus du cinéaste d'enjoliver la guerre;

je crois qu'il ne cachait pas ses opinions politiques. Là où il montrait la guerre, cliniquement, d'autres en auraient contesté le bien fondé. Mais au final, sa peinture des "fourvoyés de l'histoire" ne plaidait pas pour une cause belliciste, ou une exaltation guerrière, au contraire.

Peut-être la television va-t-elle repasser le crabe tambour que je ne connais pas.

Atteint d'un cancer du poumon, un officier de la marine nationale se voit confier un dernier commandement, l'escorteur d'escadre Jauréguiberry dont c'est également le dernier voyage avant la réforme. Il est chargé de l'assistance et de la surveillance de la grande pêche sur les bancs de Terre-Neuve. Le commandant a aussi une quête personnelle, enracinée dans les guerres coloniales françaises, croiser une dernière fois un homme qu'il a connu, devenu capitaine de chalutier.

Sa quête est relayée par les souvenirs du médecin du bord et de l'officier mécanicien, qui évoquent un lieutenant de vaisseau surnommé le Crabe-Tambour. Les souvenirs et les témoignages se succèdent ; ils évoquent cette figure légendaire qui a marqué ceux qui l'ont connue, et les fait s'interroger sur leur propre vie.


Vous reconnaissez les acteurs ? quelle équipe ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 10:44

rotko a écrit:
Lliam7 a écrit:
On a dit de Schoendoerffer qu'il fut un révolutionnaire de droite. En fait, c'est surtout dû au refus du cinéaste d'enjoliver la guerre;

je crois qu'il ne cachait pas ses opinions politiques. Là où il montrait la guerre, cliniquement, d'autres en auraient contesté le bien fondé. Mais au final, sa peinture des "fourvoyés de l'histoire" ne plaidait pas pour une cause belliciste, ou une exaltation guerrière, au contraire.



cheers

Si je devais faire un parallèle entre des auteurs je comparerai Schoendoerffer à l'écrivain Jean Lartéguy, tous deux ont décrit la guerre en appuyant sur les fautes des hommes politiques qui s'en servent pour leurs propres intérets..Qui se souvient que pendant la guerre d'Algérie le ministre de l'intérieur était françois Mitterand..?

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 11:37

Bill j'ai lu avec plaisir Le mal jaune de Lartéguy. J'en garde un souvenir saisissant et un rendu très cru de ce qu'il décrivait. Un peu comme le Putain de mort de Michael Herr
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 12:02

J'ai lu quasiment tous les Lartéguy, dans la lignée de "la condition humaine" de Malraux...

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 12:26



Arte dimanche 18 mars diffusera à 20h40 Le Crabe-Tambour réalisé par Pierre Schoendoerffer et adapté de son propre roman éponyme.

Ce film de 1977 avec Jean Rochefort, Jacques Dufilho, Claude Rich et Jacques Perrin relate l'histoire de deux anciens militaires chargés d'assister des chalutiers vers Terre-Neuve qui évoquent le souvenir de Crabe-Tambour, un homme légendaire qu'ils ont bien connu et plus ou moins trahi.

Aujourd'hui, il dirige l'un des chalutiers, mais ils ne pourront que le saluer par radio. En 1978, Le Crabe-Tambour avait remporté trois Césars : Meilleur acteur pour Jean Rochefort, Meilleur acteur dans un second rôle pour Jacques Dufilho et Meilleure photographie
.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 12:31

Outre les romans proprement dits de Schoendorffer, un essai sur le cineaste


Un essai stimulant qui renouvelle en profondeur notre connaissance d'une œuvre sensible et attentive aux pulsations de l'histoire.

Bénédicte Chéron est diplômée de Sciences Po Paris, docteur en histoire et a soutenu sa thèse sur le cinéma de Pierre Schoendoerffer. Elle mène des recherches sur la relation entre l'image, la mémoire et l'histoire, sur les guerres d'Indochine et d'Algérie ainsi que sur la représentation du fait militaire et guerrier.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Jeu 15 Mar 2012, 12:47

Merci Rotko. Je note. Très intéressant.
Je m'intéresse beaucoup à la représentation photographique des guerres de Sécession, 14/18, 40/45, Indo et Vietnam. Je trouve souvent, surtout dans les photos en n/b, quelque chose de plus fort que dans les œuvres cinématographiques. D'ailleurs la photographie des années 30/40 est d'une force que nous retrouvons mal à notre époque (Weegee et les photos des banlieues newyorkaises que je collectionne au travers l'excellente maison d'édition Dover). Sans doute la puissance du noir et blanc où les espaces étaient plus tranchés qu'avec les appareils modernes plus perfectionnés mais qui lissent un peu trop l'image et les contrastes à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    Sam 17 Mar 2012, 07:00

Il avait un seul sujet: ces hommes qui sont partis loin pour un destin violent, et qui sont plus ou moins revenus.Il scrutait le mystère de ces destins-là, et à traiter de ce sujet-là, il était seul de son espèce. Il s'était constitué un petit royaume littéraire isolé de tous, hors mode, hors courant, où il était seul roi. Par son intégrité artistique et humaine, il était irrécupérable, pour quelque discours que ce soit, à propos de ces funèbres aventures qui furent les nôtres.

écrit Alexis Jenni, et c'est vrai qu'en lisant l'Art français de la guerre, on trouve des figures de ces "perdus de l'Histoire" que suivait Schoendorffer, et qu'alexis Jenni présente sans complaisance.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: schoendorffer   Ven 20 Avr 2012, 18:14

---Décidemment : Aujourd'hui meilleur moral j'avais vu que la "Section Anderson" était programmée pour 18h00 à la cinémathèque, je m'y pointe :"film retiré sur instructions des heritiers Schoendorffer et remplacé par "Là Haut, un roi au dessus des nuages" son dernier film, moins connu que les autres"...Je l'ai vu, une enquête sur un ancien d'Indo disparu au viet nam après la guerre alors qu'il y était pour tourner un film...C'est vraiment loin tout cela, les personnes nées après 1968 auront du mal à suivre...


_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Schoendoerffer    

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Schoendoerffer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films de Pierre Schoendoerffer
» Reportage Pierre Schoendoerffer dans le film L'Honneur d'un Capitaine
» PIERRE SCHOENDOERFFER La 317e Section
» Les 6 bobines de films de pierre schoendoerffer
» quelle pierre pour la chambre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: