Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vishaï Sarid, le poête de GAZA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Vishaï Sarid, le poête de GAZA   Lun 26 Sep 2011, 09:58


Natalia a écrit:
Le grand prix de littérature policière pour le roman étranger revient Le Poète de Gaza de YISHAÏ SARID ( actes sud )


le poete de gaza,

je pourrai l'avoir. cheers

Doa, je n'ai pas accroché, sans doute un titre moins réussi, par contre dominique Manotti a un bon fil sur GDS*.


on pourra l'explorer plus à fond par une lecture commune, vu qu'elle est dans les bibliothèques.

J'en arriverais à croire que les grains n'ont pas vraiment la fibre policière....


Dernière édition par rotko le Ven 30 Mar 2012, 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Vishaï Sarid, le poête de GAZA   Lun 26 Sep 2011, 10:15

Concernant Le poète de Gaza il figurait déjà dans ma liste à lire depuis un apéro littéraire et l'enthousiasme d'une lectrice à son sujet. Je n'ai jamais lu ni Doa ni Dominique Manotti...une grosse lacune j'ai l'impression.

Je pense que le roman policier est trop perçu comme un genre complètement à part. Personnellement je trouve qu'il y a vraiment des polars qui analysent nos sociétés avec beaucoup de justesse et n'ont rien à envier à la littérature dite " générale"
Revenir en haut Aller en bas
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Vishaï Sarid, le poête de GAZA   Lun 26 Sep 2011, 16:09


Un avis perso : si le Poète de Gaza vous tente parce que le sujet du conflit Israélo-palestinien vous intéresse, préférez-lui le roman d'Avner Mandelmann, Le testament de Jaffa, beaucoup plus fin que le roman de Sarid, dont le personnage de tueur des services secrets en pleine crise de conscience me paraît assez grossier.
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Vishaï Sarid, le poête de GAZA   Ven 30 Mar 2012, 15:34

Le poète de Gaza

1/2

le narrateur n'est pas un tueur, mais un officier des services de sécurité israelien, chargé, son nom l'indique, de lutter contre le terrorisme, et donc de prévenir les attentats. Cela suppose des interrogatoires efficaces, et les méthodes utilisées mettent mal à l'aise.

On aura beau dire qu'il y a des accidents imprévisibles, des dérapages ou des bavures, la lecture s'en ressent. Toutefois si le problème se pose, autant lire ce qu'en dit l'auteur israélien, ce qui permet de saisir pourquoi ce livre a eu du succès.

Dans le contexte, quoi d'étonnant à ce que "l'officier de renseignements" fasse des bourdes, propose des marchés donnant donnant pour obtenir les données voulues : en l'occurrence, il se "place" auprès d'une romancière israélienne qu'il compte utiliser pour ses relations, à charge pour lui de s'occuper de son fils et de rendre un service important.

La vie quotidienne de la romancière comme celle de l'enquêteur-espion, est perturbée, et le lecteur sent plus ou moins le malaise ambiant.

"Le type qu'on cherchait s'est fait sauter. A Jérusalem. Il y a quelques minutes. Devant une synagogue."

Au même moment, dans le hall, a commencé le rituel habituel, expressions de rage, regards de douleurs, coups de fil aux proches qui étaient susceptibles de se trouver sur les lieux de l'attentat au mauvais moment. Des hommes grossiers et des femmes hystériques clamèrent qu'il faudrait leur envoyer une bombe une bonne fois pour toutes, jusqu'à quand allions-nous les laisser faire sans réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Vishaï Sarid, le poête de GAZA   Sam 31 Mar 2012, 16:12

Le poète de Gaza

2/2

J’ai bien fait de ne pas lire la quatrième de couverture, beaucoup trop indiscrète sur les enjeux du récit.

Tel qu’il est, ce roman laisse entrevoir le climat de suspicion généralisé engendré par le terrorisme, et on s’étonne de la fragilité des hypothèses, voire de la rigueur des conclusions.

Hani, le poète, voit ses écrits soumis à un « expert », qui, de façon peu convaincante, fournit un rapport préconisant l’éloignement : voici le passage :

« Un éminent expert avait écrit que certes les nouvelles et les poèmes de l’inculpé ne prônaient pas la violence, que certes son lyrisme e était tout en modération, mais que l’on sentait palpiter en eux un indéniable sentiment d’injustice et une volonté farouche de revenir sur les terres confisquées. Là se trouvait le moteur de son œuvre, et, puisque tel était le cas, celle-ci risquait d’avoir une influence subversive sur les lecteurs arabes, et un effet démoralisateur au sein du public israélien. »

De la même manière, je suis surpris de voir avec quelle facilité le narrateur accepte les versions de ses supérieurs sur la dangerosité des « adversaires désignés ».

Serait-ce une vertu militaire d’obéir "pereinde ac cadaver" !

Il en découle de ma part un vrai malaise : doit-on accepter comme coupable tel individu aux seules déclarations des supérieurs hiérarchiques ?

De même une réserve s’installe face au narrateur dont les pulsions meurtrières avouées sont inadmissibles : à plusieurs reprises ses pensées témoignent d’une agressivité brutale. En temps normal, on parlerait de cas pathologique, même si non traduites en actes.

Enfin le rôle du narrateur s’éclaire un peu, on voit finalement où il voulait en venir, et ce n’est pas glorieux !

Il y a bassesse et vilenie à manipuler cyniquement des êtres confiants et vulnérables.

Vous ne partagerez peut-être pas mon point de vue, en disant que cette attitude engendre le suspens dans le livre ? C’est exact, mais il n’empêche que le regard du lecteur - moi - désapprouve totalement la conduite de faux-jeton du personnage.

L’intérêt du livre deviendrait alors de savoir s’il mènera jusqu’au bout ses manigances. L’interrogation morale me semble pourtant bien absente de ce récit, par ailleurs bien mené, malgré mes réserves clown!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vishaï Sarid, le poête de GAZA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vishaï Sarid, le poête de GAZA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Israel et le blocus de Gaza
» Israël envoie des camions d'aides humanitaires à Gaza
» Des civils fuient Gaza pour l'Égypte
» Saccage d'une église et d'un couvent à Gaza
» do3aa pr ahl gaza. al3afassi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: