Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: l'amitié   Lun 18 Nov 2013, 12:35




Calligraphie de Kyoko Rufin-Mori Calligraphie de Kyoko Rufin-Mori Courrier International
“Loue amie à prix raisonnable”. Faut-il admirer l’inventivité des entreprises japonaises ou s’en indigner ? Que ce genre de business puisse devenir une affaire rentable s’avère, en tout cas, pour le moins surprenant. Cynisme d’un capitalisme amoral qui entend faire de la solitude un marché ? Aboutissement logique du secteur tertiaire ? Raffinement ultime de l’esprit de compassion ? Toujours est-il que ce genre d’entreprise met en lumière au moins deux aspects de la société japonaise. D’une part, il souligne le fait que, si l’archipel a mis en place durant les dernières décennies un Etat providence, la place du service public n’est pas aussi grande qu’elle peut l’être dans un pays comme la France. Quelle que soit la nature de la souffrance qui les affecte, se tourner vers l’Etat pour demander protection n’est pas un réflexe naturel chez les Japonais. D’autre part, la possibilité même de penser en termes de “location d’amie” nous informe sur les méandres de la psychologie nippone, où le sentiment de vide mêle solitude, timidité et hantise d’importuner l’autre – même quand il s’agit de proches. C’est sans doute dans ce vaste espace entre l’Etat providence et le vide intérieur que vient se lover ce marché de l’amitié où le client est loin d’être dupe. Lui et son “amie” s’adonneraient bien plutôt à un jeu de simulacre assumé qui, sur le mode tragi-comique, exprime tout à la fois l’insouciance d’une transaction dûment négociée et la gravité du désarroi, bien palpable, de l’Homo japonicus. Quoi qu’il en soit, l’amitié a désormais un prix : 40 euros l’heure.

—Kazuhiko Yatabe
Calligraphie de Kyoko Rufin-Mori
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: l'amitié   Lun 18 Nov 2013, 15:18

- Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.

- On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !

Le Petit Prince Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
l'amitié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» REMERCIEMENTS A TOUS NOS AMIS POUR LEURS APPUIS ET AMITIÉS
» prière d'amitié
» Alors, tu viens te chauffer chez moi… l’amitié (chanson)
» Kalyanamittata/L'amitié admirable
» De l'amitié entre musulmans et non musulmans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: