Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vivienne de Watteville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Vivienne de Watteville   Mer 11 Avr 2012, 16:05



Un thé chez les éléphants
Retour au Kenya

Traduit de l'anglais par G. Jean-Aubry




Collection : Petite Bibliothèque Payot/Voyageurs | Numéro : 385

Poche | 256 pages.Prix : 8.55 €

I.S.B.N. : 2-228-89482-6
Editions : Payot


Vivienne de Watteville (1900-1957) est la fille d'une Anglaise et d'un célèbre naturaliste suisse. En 1923 elle accompagne son père en Afrique orientale. Ce dernier tué par un fauve, elle n'en achève pas moins l'expédition. Et puis très vite la nostalgie l'emporte sur les sombres souvenirs ; alors elle retourne au Kenya, non pas le fusil à la main, mais avec une petite chienne qui se prend pour une lionne, des appareils photo, un gramophone et une provision de thé.
Peu après ce séjour dans la savane elle ira s'installer en montagne (Petite Musique de chambre sur le mont Kenya, Petite Bibliothèque Payot n° 389). Ces rééditions de récits parus chez Payot en 1937 rendent hommage à l'une de ces grandes voyageuses dont les traces, trop souvent, se sont perdues au fond des bibliothèques.

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Vivienne de Watteville   Mer 11 Avr 2012, 17:33

a ne pas confondre avec De l'eau pour les éléphants - Sara Gruen qui raconte la vie d'un cirque aux Etats-Unis, dans les années 30.

ton thé chez les eléphants a bonne reputation

un extrait

Mais maintenant que je me retrouvais dans la solitude, la vaste vision revenait comme un impeccable miroir d'eau qui reflétait le ciel. De nouveau tout me semblait simplifié, et c'est indubitablement ces moments de solitude qui nous redonnent un sentiment de sérénité et de force. Là, je le croyais fermement, résidait le moyen d'atteindre un équilibre intérieur et une unité ; et une fois que j'y serais sûrement parvenue, je pourrais ensuite rester à jamais à l'écart, dans un calme constant et une sorte d'immense affection, m'efforcer de m'harmoniser avec une force non pas imaginaire, mais réelle.

Dans la solitude, il était possible d'avoir du recul et de voir clairement quel but poursuivre. C'est là une pensée splendide ; mais il me restait à apprendre que quelque chose d'aussi délicat que l'équilibre ne peut se trouver avec assurance et qu'à la vérité toute la vie se passe à le chercher. Et il est donné à peu de gens de le trouver et de se connaître assez véritablement pour atteindre hors d'eux-mêmes à une éternelle liberté.


[url= http://mondalire.pagesperso-orange.fr/Un%20the.htm]sur ce site.[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
 
Vivienne de Watteville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les fournisseurs en vogue (1)
» Le Pilier d'Isis (Vivienne O'Regan)
» Mme Watteville Krell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents :: LE COIN DES VOYAGEURS-
Sauter vers: