Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Miranda (1750-1816)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Miranda (1750-1816)   Jeu 12 Avr 2012, 12:50


chez Perrin.

C'est une Vie hors du commun que celle du précurseur de l'indépendance de l'Amérique latine.
Né à Caracas en 1750, fils d'un drapier canarien, Francisco Miranda - " un don Quichotte qui n'est pas fou ", dira Napoléon - entame à vingt ans un étonnant parcours tissé par l'ambition, le charme, la parole, le rêve... Officier espagnol, il se met en tête de libérer les colonies d'Amérique du Sud, et notamment le Venezuela. Pourchassé par la police, considéré comme traître et déserteur, autotitré comte de Miranda, il va sillonner l'Europe et les Amériques.

Cet homme d'origine modeste sera reçu par les sommités les plus diverses : Catherine II, Washington, William Pitt, Robespierre... Pourquoi ? Parce qu'il est un extraordinaire séducteur. Non seulement toutes les femmes se pâment, mais son éloquence, sa culture et ses idées séduisent (momentanément) les gouvernants. Prodigue d'un argent qu'il n'a pas, s'inventant des exploits et des moyens rêvés, il parvient à se convaincre, et à convaincre qu'il est un grand militaire.

L'ex-officier espagnol devient colonel russe, et toujours sans avoir jamais rien commandé, se fera nommer général par la Convention ! S'il réussit par la parole, Miranda échoue dans l'action. Il parvient tout de même - petitement aidé par l'Angleterre et poussé par son compatriote Bolivar - à débarquer avec des mercenaires au Venezuela dont l'indépendance est proclamée en juillet 1811. Mais battu par les Espagnols, brouillé avec Bolivar, il est livré par ce dernier en 1812.
Emprisonné à Cadix, il y meurt en 1816, tandis que Bolivar devenu " El Libertador " lui vole les lauriers dont il avait rêvé
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Miranda (1750-1816)   Jeu 12 Avr 2012, 13:02

La maison de l'amérique latine lui rend hommage avec une exposition succincte.

Cet aventurier généreux, qui servit pour plusieurs nations, donna toute sa mesure à l'époque de libération des colonies espagnoles, entre 1808 et 1825.

Triste fin comme prisonnier en Espagne.

Francisco de Miranda: Précurseur des indépendances de l'Amérique latine Carmen L Bohórquez M.


336 p. chez L'Harmattan.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Miranda (1750-1816)   Jeu 12 Avr 2012, 14:27

Interessant personnage, dont j'avais déjà entendu parler, ta presentation donne envie de s'y interesser plus avant. Il semblerait qu'il fut franc-maçon ce qui à l'époque des Lumières pouvait lui ouvrir les portes des cours européennes...A approfondir donc... lire!

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Miranda (1750-1816)   Jeu 12 Avr 2012, 14:41


Pour les personnes intéréssées je vous invite fortement à lire le site de M. Lionel Mesnard sur Miranda :C'est ici, on y lira des pages tres informées sur ce personnage ayant participé à pas moins de trois Révolutions à son époque dont la Révolution Française....

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Miranda (1750-1816)   Jeu 12 Avr 2012, 14:51





clic !

Beaucoup d'allure, ce venezuelien de naissance. Il a rencontré les plus brillants esprits de son temps. On parle de bonaparte mais aussi de Lavater qui a dû se réjouir de sa bonne mine (Il a écrit "l'art de connaître les hommes par la physionomie")
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miranda (1750-1816)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miranda (1750-1816)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paracentrotus lividus (LAMARCK, 1816)
» Nouvelle Parution : Les Royalistes et Napoléon 1799-1816
» Métronome (1816)(invention)
» Armée russe, anglais et prussien 1816
» Joseph Arthur de Gobineau (1816-1882)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents :: LE COIN DES VOYAGEURS-
Sauter vers: