Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Le Printemps des dieux, le roman de la mythologie grecque"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: "Le Printemps des dieux, le roman de la mythologie grecque"   Jeu 19 Avr 2012, 18:31



Ce roman est signé par deux auteurs, Leon Garfield et Edward Blishen.

Quatrième de couverture
Est-ce parce qu'il était laid, si laid que sa mère dépitée le précipita des hauteurs de l'Olympe dans les flots écumants de la mère, qu'Héphaïstos - Vulcain pour les Romains - apparaît comme le dieu le plus humain du Panthéon grec ? C'est à travers le destin de ce démiurge que Leon Garfield et Edward Blishen nous content l'épopée des Olympiens, des sombres limbes du Chaos originel où s'éveillaient les Titans aux riants pâturages d'Arcadie, séjour des premiers hommes, ces fragiles créatures nées du caprice de Prométhée...

Mon avis
J'ai adoré ! Je me suis couchée très tard hier pour pouvoir finir ce livre. J'ai trouvé très bonne l'idée de romancer la mythologie grecque, surtout que c'est très bien fait ; ça change des dictionnaires mythologiques. Quoique, cela n'empêche pas les auteurs de proposer un petit dico à la fin lol Qui sert davantage aux enfants, à mon avis ; enfin, personnellement, je n'ai pas ressenti le besoin de m'y plonger. En parlant d'enfants, j'ai proposé cette lecture à des sixièmes, et ça fonctionne plutôt bien. Enfin, en tout cas, la mythologie leur plaît beaucoup ; et contrairement à beaucoup d'autres choses, en cours de français, ça leur parle vraiment, et on sent que ça les fait rêver. Pour le reste, je n'ai pas appris grand chose, si ce n'est, par exemple, l'origine de la lycanthropie. Mais la plupart de ces mythes, je les connaissais par transmission orale, et encore une fois, je trouve que ça fait du bien de les voir réunis et adaptés en un formidable roman. L'écriture est très agréable, ce qui évidemment ne gâche rien. Bref, je ne peux que vous recommander cette lecture, qui vous fera passer un très bon moment !

Extrait
Citation :
Brusquement, le Titan se tourna avec terreur vers le dieu des mensonges. Ses yeux s'ouvrirent tout grands, sa vaste intelligence se réveilla, et tout bascula dans le gouffre de la consternation. Il avait compris le plan abominable ourdi par Zeus et prévu sa propre défaite. Les créatures qu'il aimait - les créatures qui auraient pu hériter de la terre, puisque ni les dieux ni les Titans n'y avaient droit - allaient être estropiées avant même d'avoir commencé à se développer.
Tout comme chez Pandore, les passions des dieux s'opposeraient les unes aux autres, chez les hommes. Toute aspiration serait dénaturée, toute réalisation pervertie, l'homme se livrerait éternellement à lui-même une bataille qu'il ne pourrait ni perdre ni gagner.
Le grand Titan leva les yeux vers l'Olympe et maudit l'immortel Zeus.

5/5
Gros coup de cœur
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: "Le Printemps des dieux, le roman de la mythologie grecque"   Jeu 26 Avr 2012, 06:59

Merci Kervinia ! je vais regarder si ma bibilo le possède Smile ça parait très bien.
Revenir en haut Aller en bas
mahiwan
pilier
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 70
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: "Le Printemps des dieux, le roman de la mythologie grecque"   Jeu 26 Avr 2012, 15:15

Bon à savoir , merci pour le renseignement.

J'ai toujours été passionné par la mythologie grecque .
Les amours de Zeus et les fourberies de l'Olympe m'amusent beaucoup.

Quand à Pandore, ce mythe , qui a plusieurs versions dans ses détails , reflète la misogynie grecque de cette époque.

Prométhée vole le feu pour le donner aux hommes. Furieux , Zeus cherche à se venger.
Sur ces entre faits , Héphaïstos forme avec de le terre une image semblable à une vierge chaste , et d'un souffle lui donne la vie.
Athéna la pare et la recouvre d'une blanche tunique , orne son front d'une guirlande tressée de fleurs et d'une couronne d'or que Hépahïstos avait fabriqué de ses propres mains par complaisance pour Zeus.

Il présente ce chef d'oeuvre dans l'assemblée des dieux , ce qui provoqua une égale admiration :

" Car de cette vierge est venue la race des femmes au sein fécond , de ces femmes dangereuses , fléau cruel vivant parmi les hommes et s'attachant, non pas à la triste pauvreté , mais au luxe éblouissant " ( Hésiode )

Pandore fut donc la mère du genre humain, une oeuvre des dieux olympiens , tandis que l'homme aurait été façonné par le titan Prométhée.

Zeus aussitôt ordonna à Mercure , le rapide messager , de la conduire vers les hommes. Mais Pandore avait reçu de Zeus une boite dont elle ignorait le contenu ; poussée par la curiosité naturelle à son sexe , elle l'ouvrit , te tous les maux se répandirent sur la terre. Elle referma aussitôt le couvercle , mais l'espérance resta seule au fond de la boite.

C'est donc vers la femme que l'espoir guidera toujours les fils de Prométhée ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Le Printemps des dieux, le roman de la mythologie grecque"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Le Printemps des dieux, le roman de la mythologie grecque"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mythologie grecque: ZEUS le Roi des Dieux
» Demi-dieux, mythes ou réalité?
» Mythologie - les 3 Hespérides
» Présentation du dieu Ogma
» Aphrodite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Littérature jeunesse-
Sauter vers: