Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mordillat, les vivants et les morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Jeu 10 Mai 2012, 18:15

ARTE Les vivants et les morts" de gerard Mordillat.

Jeudi 10 mai 20h35 sur Arte.

Licenciement collectif, fermeture de site, plan social… Ces mots rabâchés dans l’actualité sont les mots d’une guerre qui ne dit pas son nom. Les mots d’un système devenu fou, machine à broyer de l’humain. “Cette liquidation de la Kos, c’est un acte de barbarie sociale”, constate, impuissant, le maire de Raussel, la bourgade frappée par la fermeture de son usine, dans “Les Vivants et les Morts”.

“Quand on supprime 500, 1 000 emplois, on supprime le chiffre 500, le chiffre 1 000, on supprime une ligne comptable en ignorant ou en refusant de voir que cette ligne est d’abord une ligne de vie pour des milliers de personnes”, explique Gérard Mordillat, scénariste et réalisateur de cette série adaptée de son roman éponyme publié en 2004 chez Calmann-Lévy.

tout l'article.

Tous les jeudis du 10 au 31 mai ARTE à 20h35

Mordillat a son fil sur GDS*

la bande annonce.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Jeu 10 Mai 2012, 18:22

c'est justement ARTe que je vais regarder ce soir Happy
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Jeu 10 Mai 2012, 18:23

oui, c'est une série culte dont j'ai beaucoup entendu parler, je regarde aussi, mais je dois prendre une douche avant...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Jeu 10 Mai 2012, 18:27

il me semble que cette série à déjà été diffusée sur une chaîne belge je crois scratch

vite vite à la douche Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Jeu 10 Mai 2012, 18:29

rotko a écrit:
ARTE Les vivants et les morts" de gerard Mordillat.
Le livre est en tout cas excellent.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Mordillat, les vivants et les morts   Ven 11 Mai 2012, 07:00

Les vivants et les morts

on fera certes des remarques désobligeantes sur les deux feuilletons d'hier soir : d'un côté un accent net sur le sexe, et de l'autre un couple fleur bleue, par exemple.

L'essentiel n'est pas là, mais dans la présence à l'écran de gens ordinaires, travaillant dans les usines, avec les mentalités et les soucis qui sont les leurs. Ce n'est pas le lot des séries américaines ou des "pagnolades", plus ou moins réussies, sans rapport avec le quotidien.

Ici, on voit abordés sur le vif la crainte du chômage, les crédits, les dettes, la contraception, la garde des enfants.. les licenciements, le travail, et la vie en entreprise.

La gestion du temps tient la première place : le travail qui oblige à se lever avant l'aurore, la course pour porter l'enfant dans la belle famille, le stress constant qui provoque irritabilité dans le couple et conflits intergénérationnels. Le corps se plie aux impératifs : travailler vite, travailler ailleurs aussi en appoint pour subsister. Pas étonnant qu'il y ait des défoulements et le besoin ressenti de "s'éclater".

Mainmise sur les esprits et la réflexion par un usage frauduleux des mots :


Le "plan social" est antisocial qui prévoit les exclusions et la ruine des familles, le "stock" qui désigne les humains au travail, qu'on ventile et déplace à volonté, le "rendement", maître mot qui autorise tout, et qui devient un slogan pour travailler plus à moindres effectifs, les "chiffres" qui occultent les dégâts humains, les "profits des actionnaires" aux dépens de qui fait le travail.

Les résultats, on le connaît, mais là encore par des chiffres : tant de suicides à france telecom et ailleurs, sans parler des foyers détruits, des dépressions, des traumatismes subis.

un petit coup d'oeil aussi sur la politique "managériale", qui "achète" le contestataire, ou fait accepter des entorses à la loi au nom de "l'efficacité". Tout devient affaire de "communication" pour faire avaler le pire.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Dim 13 Mai 2012, 06:13

Une expression entendue à la radio me rappelle le film : "variable d'ajustement", c'est ainsi que dans les bureaux de l'entreprise on qualifie une partie du personnel, qu'on envoie ici et là pour servir de bouche-trou du jour au lendemain...

- profession ?

- je suis une variable d'ajustement...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Mar 22 Mai 2012, 05:10

2e seance feuilletons 3 et 4

pégase a écrit:
"les vivants et les morts"de jeudi dernier.C'est le chamboulement comme tu peux l'imaginer..

oui, j'ai vu, et malgré quelques réserves d'usage, je trouve que le feuilleton tient ses promesses : le langage un peu cru convient bien à laréalité et à une periode de conflits. Dece côté, pas de tromperie sur lamarchandise, on ne remplace pas un mot vif par un plus convenable comme dans daewo de François Bon !

Au niveau social, les femmes occupent le premier plan, parfois aveugles sur le plan politique du conflit, elles en viennent à se forger une conscience et à prendre des initiatives :

que peut faire une femme sans diplôme ou qualification ? la question est posée sur le vif, elle correspond bien à l'actualité de certaines régions françaises où elles sont nombreuses dans cette situation.

Les conflits à l'interieur des familles m'ont paru bien montré : les mesententes, séparations et divorces font partie des dégâts "collateraux" des periodes de crise dans le travail, y compris dans les domaines sexuels que ne craint pas d'aborder le film.

à suivre donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Ven 25 Mai 2012, 05:03

feuilletons 5 et 6

Mordillat a bien fait d'inclure une fête dans l'usine : cet épisode du mariage sur le lieu de travail rassemble le personnel, forcément divisé pendant le conflit.

Les drames sont multiples, je retiens celui de Format, effondré après sa visite au grand patron. Avec lui, c'est la faillite de l'humanisme chrétien dans le monde du travail.

Des réflexions et un scénario qui m'ont semblé très justes :

L'industrie n'est pas aux mains des industriels, mais des actionnaires et des hommes d'argent. L'outil de production appartient à qui veut l'acheter, le propriétaire, véritable patron est devenu invisible ; il acquiert un ensemble d'industries et s'en débarrasse au gré des opérations financières.

Que peuvent dans ces conditions les pouvoirs politiques locaux et même nationaux ?

La situation me paraît clairement posée.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Ven 01 Juin 2012, 05:42

J'aurai donc vu le feuilleton en entier cheers

les deux derniers épisodes sont les meilleurs, et posent de vraies questions, en situation !

- Devant une violence à l'emploi, peuvent-ils occuper le lieu de travail, voire le détruire pour se faire entendre des pouvois publics ou privés, et obtenir des compensations à leurs licenciements ?

- Victimes de la répression policière, commandée par l'Etat, peuvent-ils légitiment riposter ?

Mordillat montre le pouvoir de la presse, préférant une anecdote croustillante à un fait social touchant une entreprise, mentionnant un accord plutôt que les dégâts humains et sociaux occasionnés.

Les militants sont vite inculpés devant les tribunaux ; seules les manifestations de masse, à retentissement national, parviennent à résoudre les conflits.

Y a-t-il une lutte des classes ? demandait Mordillat en préambule de sa série. Force est de constater qu'elle existe bien, et qu'il faudrait revoir la politique du monde du capital et du travail...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Ven 01 Juin 2012, 05:47






Dernière édition par rotko le Ven 01 Juin 2012, 09:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Ven 01 Juin 2012, 08:15

J'ai suivi les 4 derniers épisodes avec plaisir d'autant plus qu'ils sont très fidèles au roman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Sam 19 Jan 2013, 06:50

bientot sur les écrans (23 janvier)



« C’est la crise, la Bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’Etat. L’Etat haï est soudain le sauveur !

Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres.

Adapté de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière… »

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   Jeu 24 Jan 2013, 06:57



« Le Grand Retournement » est la libre adaptation d’une pièce de « l’économiste atterré » Frédéric Lordon, intitulée « D’un retournement l’autre » (Editions du Seuil).

Une pièce aussi offensive sur le fond (la dérèglementation politique et financière) que surprenante sur la forme, puisqu’écrite seulement en alexandrins.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mordillat, les vivants et les morts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mordillat, les vivants et les morts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous moitié vivants et moitié morts.
» Transmissions familiales et psychisme : les vivants et les morts
» Les Vivants et les morts ...
» Eon de l'Etoile
» Le Crédo de l'Église catholique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: