Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...   Dim 01 Juil 2012, 09:12

Les caprices d'un fleuve de 1996 est une philisophie de la vie vue par un homme au passé interessant, voyageur, marin dans la Marine Nationale puis tour à tour et dans le désordre : acteur, realisateur, écrivain. Un acteur intelligent, sensible et fin dont les dix dernières années de la vie affrontèrent la maladie avec courage avant d'en mourir en 2010.


l'action commence à la fin du règne de Louis XVI, Jean François de la Plaine, un noble, tue en duel pour une histoire de femme, un ami du Roi. Il est exilé dans un comptoir du Sénégal, en qualité de Gouverneur. Un gouverneur sensé commander une armée de bagnards, diriger des "rois nègres" (c'est ce qui est dit dans le film), règner sur une région parcourue par un fleuve indomptable, des dunes de sable, des batiments noyés par l'orage et l'ennui qui regne tout autour. Les personnages du film sont croqués de facon à bien faire ressortir l'intention du realisateur, montrer l'intolerance, le racisme, l'ignominie de l'esclavage, mais aussi la force de l'amour, du courage des opinions...
La musique se veut d'époque mais sauf preuve du contraire son compositeur serait René Marc Blini, contemporain, avec basses de Viole, Théorbe, Chants, Clavecin, percussions, orgue. Elle participe pleinement à faire partager les sentiments qui se dégagent de ce film... Louez le, achetez le c'est 1h50 de plaisir.... Happy

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...   Dim 01 Juil 2012, 09:30

Un très beau film qui m'avait fasciné. Très loin des poncifs du cinéma d'auteur français (rive gauche, bobos divorcés en mal d'amour et discourant sans fin sur leurs peines de c...)
Franchement "Les caprices d'un fleuve" est une vraie histoire avec beaucoup de poésie et envoutant comme le pays où cela a été tourné.

Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...   Dim 01 Juil 2012, 09:33

"J'ai voulu conter le destin exceptionnel d'un homme exilé par le roi vers un comptoir d'Afrique de l'Ouest, peu avant la Révolution française.
J'ai souhaité faire un film d'amour déchiré par l'histoire, un film d'aventures, dans le désert, sur les fleuves et les côtes de la Sénégambie.
Les armateurs nantais et rochelais armaient leurs navires pour traiter le morphil, la gomme, l'or de Galam et surtout le noir bambara, Toucouleure ou Saracolet.
Les guerres endémiques entre les rois nègres fournissaient en esclaves les bateaux en partance pour les Amériques. Les équipages des navires embarquaient les hommes, les femmes, les enfants, tuaient les récalcitrants.
Le silence du siècle des Lumières était assourdissant.
Il s'agit d'esclavage, mais avant tout de tolérance et surtout d'acceptation de la différence. C'est un parcours initiatique en somme, une prise de conscience, ceux d'un homme profondément européen, français, noble, élitiste, aveuglé par le luxe et le confort de sa condition;
Il est des ignorances aussi coupables que le silence.
La révolution est en marche, inéluctable. Le peuple, lui, se réveille.
Mais la France est loin. Dans son palais de sable, le héros de cette histoire ne connaîtra pas la tourmente révolutionnaire. Son destin est ailleurs. Il est un autre voyage à faire, un amour inattendu à vivre, des musiques à écouter, une culture à deviner. L'homme nouveau va naître.
Comment découvre-t-il le peuple noir? Mais plus important que tout, qui est Amélie Maimouna Ba l'esclave peule? Confronté aux doutes, à la contradiction, il s'initie à la sensualité, au métissage.
Il va vivre l'Afrique comme peu de blancs l'ont vécue à cette époque.
Les déchirements, les doutes jalonneront le fleuve de sa vie africaine.
Le maître et l'esclave. Le père et la fille. L'homme et la femme.
Au temps de "notre" Révolution Française, le héros de cette histoire tente, sur une terre neuve mais déjà bafouée, de faire cet Eloge de la différence qu'Albert Jacquard n'écrira que deux siècles plus tard.


Bernard Giraudeau

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...   Dim 01 Juil 2012, 10:06

Bernard Giraudeau était un homme intelligent et sensible, ces films sont à son image. Si vous avez aussi l'occasion de trouver son adaptation du roman d'Andrée Chédid, L'Autre, avec l'excellent Francisco Rabal, n'hésitez pas !

Dans un pays méditerranéen, dans une région désertique. Un vieil homme, Simm, cherche à en sauver un autre, jeune, qu'un tremblement de terre a enseveli. Il ne le connaît pas, il l'a juste aperçu quelques minutes avant la secousse, il sait juste qu'il est étranger. Il réussit à convaincre les sauveteurs de tenter l'impossible. Pendant des heures il pallie le découragement en communiquant avec le jeune homme à l'aide d'un tuyau. Lorsque les secours parviennent enfin à libérer le prisonnier des décombres, Simm s'éloigne...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bernard Giraudeau
» Les caprices d'un fleuve.
» Bernard l'ermite
» Waterloo, les mensonges par Bernard Coppens
» le sanglier heraldique- bernard marillier- éd cheminement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: