Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 gore vidal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: gore vidal   Mer 01 Aoû 2012, 11:26



Deux adolescents, Jim Willard et Bob Ford, découvrent l'amour physique avant de se séparer à la fin de l'été. Pendant les années qui suivent, au cours d'un périple américain qui le mènera à vivre sur un cargo au large de l'Alaska, puis chez une star d'Hollywood dans les années 30, et à New York parmi les écrivains du Village, Jim Willard tentera de retrouver le moment de grâce qui a marqué la fin de son enfance. "

Il est mort, je ne l'ai pas lu.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: gore vidal   Mer 01 Aoû 2012, 12:13


Gor Vidal - grand styliste de la litterature americaine. Je n'ai lu que Kalki et c'etait tres bien. Et ce nouveau livre dont tu parles me semble bien.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: gore vidal   Jeu 02 Aoû 2012, 05:44

Qui se soucie aujourd'hui de son oeuvre ? Des grands écrivains américains de sa génération il est le seul à être resté sur la touche. Tennessee Williams, son ami, «l'Oiseau magnifique» comme il l'appelait (et dont il adapta au cinéma pour Mankiewicz «Soudain l'été dernier»), est devenu le plus grand dramaturge de son temps; Truman Capote, l'auteur de deux ou trois livres cultes; Norman Mailer, un athlète de la littérature; Paul Bowles, une légende pour happy few; William Styron, un classique...

écrit le nouvel Obs.


L'empereur Julien l'Apostat (331-363), élevé dans la religion chrétienne, mais très tôt attiré par l'hellénisme, a tenté de restaurer le paganisme, au péril de sa vie. Dans ces Mémoires apocryphes, Gore Vidal nous conte le destin étonnant de cet homme hors du commun, et fait revivre toute une époque, des rives du Rhin à la cour dorée de Constantinople, en passant par Athènes

sa notice sur le Figaro :
la notice du figaro
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: gore vidal   Jeu 02 Aoû 2012, 05:49

Maya a écrit:

Gor Vidal - grand styliste de la litterature americaine. Je n'ai lu que Kalki


265 pages
Editeur : L'Age d'Homme.

Un Américain inconnu, du nom de James J. Kelly, prétend être l'incarnation d'un dieu hindou, l'avatar destructeur Kalki, chargé de mettre fin à notre monde

Dis-nous, Maya, ce qui t'a plu dans Kalki.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: gore vidal   Jeu 02 Aoû 2012, 19:04

rotko a écrit:

Dis-nous, Maya, ce qui t'a plu dans Kalki.

Un livre sur les dangers des sectes. Un livre sur le danger de la progression géométrique de l'expansion demographique. Un livre sur le feminisme. Un comlot du gouvernement americain contre son propre peuple.Tout cela recueilli dans un roman.
On voit que la nation américaine et tout ce qui se passe là-bas est cher a l'auteur et il se sent personnellement implique.
Le roman est une critique sarcastique contre l'impuissance du gouvernement americain et tous ses services secrets ou non tous luttant contre "les ennemis du peuple".

Vidal fait parler le long de tout le roman, une des plus celebres femmes de la planete, brillant ingenieur et pilote ayant renonce a son role de femme et mere apres avoir mis au monde deux filles, cette femme est elue parmi les cinq grand maitres de l'humanite qui resteront apres l'epoque de John Kely - Kalki.

John Kelly est le corps de Kalki, la dernière incarnation de dieu hindou Vishnou, le createur. Kalki est le plus important distributeur de drogues dans le monde et un tueur de masse que l'humanité n'ait jamais vu - 4 milliards de personnes en deux jours. John Kelly est le nouveau père de l'humanité. Vraiment?

Voila ce que je me souviens, il doit y avoir 25 ans que j'ai lu ce livre, mais il y avait peu de traductions d'aueturs pareils ici, cela m'a beaucoup impressionnee.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: gore vidal   Ven 03 Aoû 2012, 04:57

tu sais bien éveiller notre intérêt, merci à toi, Maya.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: gore vidal   Lun 03 Mar 2014, 08:08

en 1946 Ouragan, son premier roman et premier succès. Mais c'est avec son troisième livre que Gore Vidal impose son style et sa personnalité : en 1948, Un garçon près de la rivière, roman d'apprentissage autour d'un personnage homosexuel, hommage à son amour de jeunesse, James Trimble III, mort pendant la guerre, déclenche un immense scandale.

Plusieurs journaux, dont le New York Times, refusent de le chroniquer. Le tapage et l'opprobre ne déplaisent pas à Gore Vidal, d'autant que le public achète son livre, appelé à devenir un classique de la littérature homosexuelle. Il choisit cependant d'écrire ses romans suivants, aux allures de polar, sous le pseudo d'Edgar Box.


Malgré les avertissements, Gore Vidal décide de publier Un garçon près de la rivière, comme il le raconte dans la préface. La première scène fit aussi du bruit, dans la mesure où elle se déroule dans "un bar à pédés", selon son expression. La deuxième scène est celle de la cabane où se retrouvent, en faisant du camping, Jim et Bob : ils découvrent par hasard le plaisir de leurs deux corps mêlés.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: gore vidal   

Revenir en haut Aller en bas
 
gore vidal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un égrégore c'est...
» Question sur la création d'un égrégore.
» Définition d'un égrégore
» Chasser l'égrégore personnel.
» On m'a dit que j'avais le don d'égrégore.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Littérature américaine-
Sauter vers: