Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Teshigahara : la femme des sables( Japon)   Dim 15 Avr 2007, 07:05

la femme des sables de Teshigahara revient dans une version plus longue de vingt minutes.

clic !

Ce film avait eu Prix spécial du jury au Festival de Cannes,en 1964. Il est tiré d'un roman d' Abe Kobo présent sur GDS*

l'histoire :

un homme, dont le passe-temps favori est de photographier les insectes, marche dans le désert et se retrouve nez à nez avec des villageois qui lui offrent pour gîte une fosse à côté de la cabane d'une jeune veuve.

L'endroit se trouve être, en fait, une poche ensablée, menacée en permanence d'être engloutie. Les habitants l'ont piégé là pour qu'il aide la femme à déblayer éternellement le sable.

L'homme comprend qu'il va crever ici, comme un chien, à attendre sa ration d'eau hebdomadaire....

le commentaire de film de culte .

Citation :
Un vrai bonheur pour les amoureux du cinéma nippon tant le film a marqué son époque par son ton surréaliste et sa mise en scène expressionniste d’une fulgurance immédiate. Fable sociale teintée de fantastique, La Femme des sables est en effet d’une incroyable modernité
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Dim 15 Avr 2007, 07:46

j'y vais le plus vite possible, seulement dans deux salles parisiennes (mk2 beaubours et le Champo) et au une au Havre (Le studio) : je pense que les copies vont tourner rapidement, donc surveillez les progs près de chez vous.
Je vous laisserai mes impressions le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Dim 15 Avr 2007, 15:12

Je crains de ne pas voir la deuxième mouture, je n'ai pas vu non plus la première, à moins que je la trouve en DVD.

Il me restera à lire le livre, ce qui n'est pas pour me déplaire car Abe Kobo me plait beaucoup. La face d'un autre impressionne !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Jeu 19 Avr 2007, 08:56

Ce film laisse une impression étrange : mêlant à la fois le fantastique et l'ultra-réalisme, il montre combien la limite peut parfois être très fine entre le réel et l'incroyable. Un art sur l'équilibre et la contamination de la réalité par le fantastique que l'on retrouve dans beaucoup d'oeuvres nippones.

La femme des sables est un personnage lunaire, pour ne pas dire "simple d'esprit", seule depuis apparemment assez longtemps (son mari et sa fille ayant disparu "dans le sable"), elle voit l'arrivée de l'homme comme un sauvetage : non seulement il va l'aider à déblayer le sable, mais il va également lui servir de compagnon. Car cette femme désire l'homme, immédiatement. La caméra filme ses mains, ses respirations, son regard, la peau de l'homme, les mains qui glissent sur le corps en sueur... Un désir qui crève l'écran, qui est en totale corrélation avec la vie dans cette cabane. Une vie simple, faite de gestes répétitifs pour la survie, un retour à un certain archaïsme et finalement aux traditions (l'homme au fur et à mesure des années troque son habit d'explorateur (bermuda - appareils photos) contre un kimono traditionnel, son visage parfaitement bien rasé laissera finalement apparaître une petite moustache comme celles que portaient les hommes du Japon traditionnel... etc

Le film raconte aussi comment un être humain finit par s'enfermer lui-même dans un univers "confortable" : l'homme va finir par abandonner petit à petit l'idée de fuite, et va de plus en plus s'interesser au sable et notamment à une découverte scientifique incroyable.
Allégorie de la société et de la condition humaine : l'homme enfermé dans un trou essaye par tous les moyens d'en sortir, constatant qu'il n'y parvient pas, il commencera à exploiter sa situation. Et finalement préférera le confort de son enfermement (une certaine sécurité : le boire et le manger quotidiennement offerts, la perspective d'une reconnaissance grâce à une découverte, le besoin de l'homme de surmonter la nature, de la contrôler...)

Un film à voir donc pour ce qu'il raconte mais aussi pour ce qu'il montre : des images de désert hallucinantes, où l'on a l'impression d'une marée, d'une cascade d'eau engloutissant petit à petit les personnages.
Des plans sur le corps humains qui font ressortir à la perfection la peau envahie par le sable, irritée, et en même temps soumise. Soumise également au désir, à la passion.
La scène des villageois, tous autour du trou, ricanant, dansant, portant des masques effrayants, parvient à vous glacer le sang.

La musique du film (le compositeur Toru Takemitsu a également fait la musique de Soleil Levant de Kaufman, Ran d'Akira Kurosawa ou encore L'empire de la passion de Nagisa Oshima) est aussi magnifiquement utilisée : elle est d'ailleurs d'une modernité à faire pâlir les cinéastes d'aujourd'hui.

très complète analyse du film
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Jeu 19 Avr 2007, 09:43

Bien content d'avoir ton avis, Queenie, car je crains de ne pas être en mesure de voir le premier film ni sa deuxième mouture !

reste la ressource du DVD Woman in the dunes.

Abe Kobo qui est un auteur de premier plan a aussi écrit des nouvelles comme Mort anonyme, collection empreinte, chez Denoel dont je parlerai prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Sam 25 Aoû 2012, 05:11





D'après le livre d'Abe KOBO, chargé du scénario.

Ce livre a fortement inspiré le livre des visages de David Lebreton.

A travers l'expérience d'un ingénieur chimiste qui s'est brûlé le visage, Teshigara explore les thèmes de l'identité, du regard d'autrui, et de la personnalité.

En parallèle, et sans transition, une jeune femme dont la moitié du visage a été brûlée (séquelle de la guerre ?), vit douloureusement son existence.

Sans visage, c'est le monstre, celui qui suscite horreur et rejet, y compris de ses proches.

L'ingénieur le comprend bien et consulte un psychiatre chirurgien pour obtenir un masque : ainsi il pourra sortir, avoir une nouvelle vie, voire une autre personnalité. Attention, prévient le psy à ce que le masque ne prenne pas le dessus sur la personnalité antérieure...

Le film troublant, déconcertant, éprouvant, pose aussi la question du masque social qui réfrène ou encadre strictement la personnalité.


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Sam 25 Aoû 2012, 05:14


Œuvre importante du cinéma japonais, Le Visage d’un Autre de Hiroshi Teshigahara est puissant et déconcertant, un film qui entre complètement dans la catégorie des films dits avant-gardistes du cinéma japonais, soutenu par le romancier Abe Kobo dont il emprunte l’histoire originale, comme il a pu le faire avec Le Traquenard et La Femme des Sables, dans une mise en scène solide et toujours proche de jeux expérimentaux qui donnent toute cette ambiance étrange au film, chose récurrente dans les œuvres de Teshigahara.

.De plus, le réalisateur vient rajouter une couche supplémentaire à l’étrangeté de son film par le sujet qu’il choisit, celui du trouble de l’identité dans lequel chacun peut parfois se retrouver.Ici, c’est Tatsuya Nakadai, acteur réputé du Japon qui vient interpréter le visage de Okuyama de manière colossale avec un travail de fond de sa part pour nous montrer la dégradation de son personnage de manière psychologique alors que physiquement celui-ci s’améliore par l’intermédiaire de ce masque quasi surnaturel venant peu à peu lui donner une apparence plus humaine, pourtant Okuyama va vivre une descente aux enfers.


Tout l'article, avec photos et video.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    Dim 26 Aoû 2012, 05:41

A la suite de ce DVD, deux documentaires interessants, l'un sur hokusai, l'autre sur la pratique de l'ikebana

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiroshi Teshigahara, le visage d 'un autre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VRAI visage du DALAÏ-LAMA : un autre Antéchrist ...? BOUDHISME rime avec OCCULTISME !
» déséquilibre du visage
» visages et autre dans les orbes
» Un autre test: Evaluez votre peur des autres
» Une voix, un visage : MARIE (chanson)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: