Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Terpsichore Zanghay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justine.C
neophyte
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Terpsichore Zanghay   Mer 31 Oct 2012, 22:35

Un poète encore très méconnu : Terpsichore Zanghay (c'est un homme, et oui). Je ne connais de lui qu'un recueil édité à conte d'auteur et trouvé chez un bouquiniste. J'ai lu dans un journal qu'un de ses carnets a été retrouvé et va être mis en scène par une compagnie théâtrale.
Un de ses poèmes :

Dans la ruche ta bouche entrouverte agonisent
Les colporteurs de miel d'un curieux gisement
Je découvre engoncé l'objet de mes élans
La caverne impatiente où l'univers s'enlise
Les roches de tes dents la marée de mon sang
Les vagues syncopées de mes scarabées blancs
Ressac des chitineux envolée vocalise

J' ai croisé l'autre jour un immense hippogriffe
Devant le bout naissant d'une rose en satin
Tout cela pétulait l'engouement avulsif
La rose s'envola dans un songe carmin
Butinage apocryphe à l'émoi saturnin
Et dont les chairs gluaient comme des anatifes
Sur la table branlante où ploient les lendemains

Les lendemains de soi où reflue la vinasse
Velléités en creux des courbes clandestines
Les lèvres accroupies soupirent des limaces
Reptation
Rétrécissement de la racine
Radiculisation de nos sombres carcasses

Ne mérite-t-il pas d'être davantage diffusé ? C'est mon avis, et je tenais à vous le faire partager.
Merci encore pour ce forum et merci à ceux qui y contribuent.

Justine C.
Revenir en haut Aller en bas
Astazie
pilier
avatar

Nombre de messages : 711
Age : 62
Localisation : ouest
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   Jeu 01 Nov 2012, 11:19

Merci pour ce partage, Justine !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   Jeu 01 Nov 2012, 13:21

Justine.C a écrit:
Un poète encore très méconnu : Terpsichore Zanghay
Rien que son nom est poétique. Mais le texte est très beau, il aurait toute sa place dans la rubrique Poésie.

Auteur mystérieux, a priori. Je lis ailleurs : Paraît-il que ses textes n'ont jamais édités, mais qu'un carnet a été retrouvé et que certains s'y sont penchés. Comme L'atelier du mangeur d'ombres... à creuser...
Revenir en haut Aller en bas
annie.B
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/11/2012

MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   Ven 02 Nov 2012, 22:10

J'ai entendu ce poème un jour dans le metro, depuis les trois derniers vers retentissent.
youpi!
je suis ravie de le lire et de connaître son auteur.
Revenir en haut Aller en bas
annie.B
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 02/11/2012

MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   Ven 02 Nov 2012, 22:33

Je n'ai rien trouvé d'autre que ce poème la, si quelqu'un a d'autres écrits de Terpsichore Zanghay, je suis très interessée.
merci.
Annie
Revenir en haut Aller en bas
AntoineN
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Terpsichore Zanghay   Sam 03 Nov 2012, 17:22

Incroyable !
Sacré Terpsichore ! Je l'ai connu il y a des années, en fac de Lettres à Nantes. Nous étions tous les deux "poètes" - je pense qu'il était bien meilleur que moi. J'ai toujours trouvé que ce n'était pas un bon surnom. Enfin ! C'est quand même un nom de muse... Il était un peu... comment dire... "différent". Pas bête, loin de là, mais trop sensible pour supporter le monde. Pas sûr qu'il ait bien fini. Je n'ai plus de nouvelles depuis au moins quinze ans.
Je vais fouiner dans mes papiers, sûr que je peux retrouver quelques pages. Peut-être même un carnet. C'était un fou des carnets, il n'arrêtait pas de gratter de la feuille.
Je me souviens de ce qu'il répétait toujours : "Je ne sais ce qui est le plus vrai : les fictions de ma vie ou celles de mon carnet."
Merci pour le souvenir... Et merci Justine C. pour ce poème, que je ne connaissais pas, mais dans lequel je le reconnais tant.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   Sam 03 Nov 2012, 19:43

AntoineN a écrit:
Incroyable !
Sacré Terpsichore ! Je l'ai connu il y a des années.

étonnant en effet, Google ne semble pas le connaître ou si peu, et ses admirateurs et amis se retrouvent sur ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Justine.C
neophyte
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Etrange   Dim 04 Nov 2012, 22:12

Bonsoir,
Bien d'accord avec vous, Rothko, d'autant plus que c'est suite à la lecture d'un autre forum que je me suis moi-même renseignée et que j'ai fini par trouver le manuscrit. Toujours est-il qu'il existe bien une main qui a écrit ces textes. Et j'aimerais bien en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
georgette.T
neophyte
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: decouverte!!!   Mar 04 Déc 2012, 11:48

Justine.C a écrit:
Bonsoir,
Bien d'accord avec vous, Rothko, d'autant plus que c'est suite à la lecture d'un autre forum que je me suis moi-même renseignée et que j'ai fini par trouver le manuscrit. Toujours est-il qu'il existe bien une main qui a écrit ces textes. Et j'aimerais bien en savoir plus.
[left]


bonjour,
à tous,
je viens de lire tous vos posts , et effectivement il semblerait que se soit bel et bien un sacré artiste .
Au cours d une de mes retraites, j 'ai eu la curieuse surprise d observer un homme des plus silencieux il peignait, jetait de l encre, écrivait , se taisait en se promenant et tirait toujours derrière lui sa couette de lit ?
mais il n a jamais ouvert la bouche et je ne l'ai jamais revu....
voilà
Revenir en haut Aller en bas
Justine.C
neophyte
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   Mer 02 Jan 2013, 22:07

Mais qui êtes-vous, vous qui apparaissez et qui citez Terpsichore Zanghay l'air de ne pas y toucher ?
Voici un extrait de son carnet, dont quelques bribes parcourent son recueil :

"A l'heure de solder les retraites, je souperai le silence - et je me promènerai, peignant ce qu'il reste de ma vie comme on jette l'encre au pied du lit."

Bien à vous,

Justine C.

"Je ne veux plus réfléchir
Tout au plus
fléchir"
Terpsichore Zanghay
Revenir en haut Aller en bas
AntoineN
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Des nouvelles de Terpsichore Zanghay   Dim 01 Déc 2013, 20:52

Enfin des nouvelles de Terpsichore Zanghay.
Pas des meilleures. Apparemment, il aurait été placé sous suivi psychiatrique il y a plusieurs années suite à un incident terrible - et éclaire d'autant plus un de ses derniers poèmes qui termine ainsi :
"Que l'on bave du cul
du torse ou du menton
l'importance
toujours
est bien d'user la crépitance -
Qui tient le mot détient le sens
les animaux sont tous égaux
également
- dans le fourneau"
Je n'en avais pas saisi la portée.
Au plaisir de lire quelques amateurs.

Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Terpsichore_Zanghay
neophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/12/2013

MessageSujet: De rerum natura   Mer 18 Déc 2013, 23:15

"Le céphalopode détiendrait par sa structure de quoi s'éviter nombre de problèmes : une tête et des pieds. Voilà qui est bien. Mais le Bon Dieu lui a joué un bien mauvais tour en lui fourrant un sexe dans le crâne. Preuve de sa cruauté.
Qu'en aurait-il été s'il nous avait placé le sexe dans les pieds ? Nous marcherions peut-être sur la tête.
Les limaçons quant à eux marchent à la fois et sur les pieds et sur la tête. Leurs pieds, c'est leur corps. Et comme ils ont le sexe dans le corps on peut considérer qu'ils ont le sexe dans les pieds. Tout comme le serpent. La Bible ne s'y est pas trompée. C'est un lieu commun de considérer que la Bible c'est des foutaises. Rien de plus vrai que la Bible. C'est la vie qui est foutaise.
Le serpent peut, s'il le souhaite, redresser amplement la tête – ce qu'est absolument infoutu de réaliser le limaçon. Ou si peu. Le limaçon est mucus, il est un sexe ventre à terre.
L'escargot qui ne s'assume pas s'inflige un labyrinthe. C'est à peu de chose près un cimetière. L'escargot porte un cimetière sur son dos. C'est ce dernier qui lui survit. Et moi aussi.
Les corps n'ont pas d'âme. Lorsque les corps se brisent il n'y a plus rien. L'âme est une projection du corps, un sur-être incassable, peu onéreux et évolutif.
Le limaçon laisse derrière lui une traînée de mucus qui durcit au contact de l'air. Il brille à la lumière.
Je génère des muscovités qui sont des obstacles puissants par le jeu peu reluisant du ballet de mes épiphragmes."

Journal de Terpsichore Zanghay
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terpsichore Zanghay   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terpsichore Zanghay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Poésie ininterrompue-
Sauter vers: