Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Miguel Gomez, Tabou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Miguel Gomez, Tabou   Mer 05 Déc 2012, 07:16

«Tabou», un acte de foi

Le film de Miguel Gomes est une des grandes réussites de l'année

En un prologue mythologique et deux chapitres, l’un à Lisbonne aujourd’hui, l’autre dans les colonies portugaises d’Afrique à la veille du commencement de leur libération, Tabou est une magnifique proposition romanesque et cinématographique. Amour passionné, mélancolie mortelle, splendeur et misère de l’exotisme, métaphores du passage inexorable du temps, éclatement de notre rapport contemporain aux «autres» après des siècles de stabilité fondée sur l’oppression et le mépris: ce que semble raconter Tabou, cent livres et autant de films l’ont déjà raconté.


l'article de Slate, signé J.M Frodon, avec video et entretien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Miguel Gomez, Tabou   Mar 11 Déc 2012, 05:53

Citation :

«Tabou», un acte de foi

Le film de Miguel Gomes est une des grandes réussites de l'année

Tabou parle d’une vieille dame au fort tempérament, sa femme de ménage Cap-Verdienne et sa voisine dévouée à de bonnes causes, qui partagent le même étage d’un immeuble à Lisbonne.

Lorsque la première meurt, les deux autres prennent connaissance d’un épisode de son passé : une histoire d’amour et de crime dans une Afrique de film d’aventures.


article + video

Citation :
Tabou : les critiques sont dithyrambiques sur le film de Gomes

une autre video.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Gomez, Tabou   Mar 11 Déc 2012, 06:21


Comparaison entre Tabou de Gomez et le fleuve de Renoir

un bon article , il emporte la décision.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Miguel Gomez, Tabou   Dim 30 Déc 2012, 16:06

Tabou

Je ne reviens pas sur les références cinématographiques citées dans les articles ci-dessus.

Pas sûr que le spectateur moyen les reconnaisse, mais le contexte africain et colonial fait penser à des films comme Mogambo, et le personnage de Ventura, à Clark Gable dans le film de John Ford

Le film Tabou, en noir et blanc, avec des dialogues muets pour la seconde partie, a des mérites propres, à ne pas sous-estimer. Il est extrêmement bien construit, si bien qu’il faut attendre la seconde partie pour bien comprendre la première.

Ce sera au détriment de cette première partie, à mon avis, puisque le personnage d’Aurora y est particulièrement déplaisant à mes yeux, tant au niveau physique (elle fait penser à Mme Chirac mais ce n’est pas un élément décisif !)


qu’au niveau humain ou moral. La voisine Pilar, toute de bonne volonté, un peu naïve aussi, ne rajoute pas une dose de gaieté à un début plutôt sévère.

La fille d’Aurora, qui tient toutes les décisions sera la grande absente du film, on ne la voit jamais, ni au début, ni à la fin, ni au milieu !

Ce ne sont point les personnages qui font l’attrait du film, mais l’art du réalisateur : Les prises de vue, surtout dans la partie africaine, sont des photos d’art de l’époque, qui restituent a posteriori le paradis européen perdu.

C’est une société futile et frivole, apte à jouir d’elle-même, qui ne pense qu’aux habits, à la musique et à la danse, trompant l'ennui par un entrain facile, aveugle devant les turbulences silencieuses qui agitent la population indigène. Le spectateur par contre, sent bien avec le crocodile à ses différents stades, le péril qui grandit et ne fera qu’une bouchée des Européens. Il attend son heure. miam

L’idée d’un groupe de jazz nous promet d’entendre d’excellents tubes, il donnent le change sur cette société mortifère.



La voix off crée de la distance face aux personnages et à l’action, elle crée un ton nostalgique si particulier au film, même si je l’ai trouvée parfois trop présente.

cet autre article montre l'interêt et la beauté de ce film à voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Miguel Gomez, Tabou   Lun 31 Déc 2012, 06:53

une nterprétation plus sobre dans le film...

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miguel Gomez, Tabou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miguel Gomez, Tabou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MIguel alcubierre, théorie
» TABOU de Oshima ce soir sur Arte
» La pilosité féminine: histoire, tabou, féminisme
» Tabou coranique
» PÈRE JEAN-MIGUEL GARRIGUES O.P., théologien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: