Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Feo ALADAG, l'étrangère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Feo ALADAG, l'étrangère.   Jeu 14 Fév 2013, 06:28



Pour protéger son fils de son mari violent, Umay, une jeune femme turque d'origine allemande, quitte Istanbul et retourne vivre dans sa famille à Berlin. Mais les membres de sa famille, prisonniers des valeurs de leur communauté, ne l'accueillent pas comme elle l'espérait. Umay est obligée de fuir à nouveau pour épargner le déshonneur aux siens.


un film excellent qui fait prendre conscience d'un univers qui nous est étranger mais que par ce film on comprend de l'interieur.

Oui, Marianne, la femme y est rejetée, et le père d'Umay aurait préféré un garçon. De même, si Umay avait eu une fille, l'enfant n'aurait pas été l'objet de chantages divers et de tentatives d'enlèvement.

La fille est "à caser" : c'était vrai pour Umay, donnée à un copain de régiment par le frère aîné, mais aussi pour la soeur cadette, avec transactions financières à l'appui.

On pourra en discuter plus à fond si vous le souhaitez. Le film est à mon avis très bien fait, sobre, sombre aussi, mais il ne noircit pas le tableau ni les personnages. Ceux-ci ont des accès de violence et des positions très rigides, conservatrices, dépourvues de générosité et de comprehension, mais de l'affection qu'ils témoignent par moments.

Le poids dela famille et de la communauté est très fort, une vraie chape, au point de briser les liens narurels.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Feo ALADAG, l'étrangère.   Jeu 14 Fév 2013, 08:23

Tu as bien décrit toute l’atmosphère de ce film rotko ! Ce film est bouleversant, une histoire terrible comme il en existe malheureusement encore à l’heure actuelle. D'ailleurs, la réalisatrice s'est probablement inspirée d'une affaire qui avait défrayé la chronique il y a quelques années de cela en Allemagne, je n'ai plus les noms en tête mais le cas semble similaire ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Feo ALADAG, l'étrangère.   Jeu 14 Fév 2013, 09:55

Ce film je l'ai vu deux fois, à chaque fois , j'ai constaté la volonté et la fermeté de cette femme vouloir chercher sa propre voie, malgré les humliiations , , les paroles blessantes, le silence de sa mère qui s'en va, le père ancré dans les lois familiaux transmis aux fils.

le jeune adolescent en est un exemple, la honte sur sa famille subie par sa soeur ne pardonne pas, or quand le père sur son lit d'hopital implore son pardon envers sa fille les roles sont inversés.

Elle lui dit se remarier et avoir terminé ses études pour entrer à l'université, chose qu'une femme ne pouvait envisagé
Sa soeur se bat pour les memes raisons, l'émancipation et le choix libre , un mariage forcé et le solde d'un arrangement, il y a matière à reflexion.
La fin est dramatique, et cela remet le film à son point de départ, qui est cette violence faite aux femmes et aux enfants, pour l'honneur?.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Feo ALADAG, l'étrangère.   Jeu 14 Fév 2013, 10:49

le jeu des physionomies traduit bien les différents sentiments et émotions des différents partenaires, y compris l'air hebété du frère aîné à la fin du film.

oui, le trajet du cadet montre l'emprise décisive du milieu sur les sentiments individuels.

Dans cette société, toute affaire familiale devient sociale et publique, avec mise au ban, isolement.

Le cineaste a le merite de soulever ces problèmes, non pour stigmatiser les populations mais pour prendre conscience des difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feo ALADAG, l'étrangère.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feo ALADAG, l'étrangère.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meditation dominicale 196: Jésus et l'étrangère.
» Littérature étrangère
» Comment payer une facture en devise étrangère
» Facture étrangère
» Pièce justificative rédigée dans une langue étrangère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: