Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La démocratie des crédules - Gérald Bronner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aden
pilier
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : Londres - Paris
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Sam 23 Mar 2013, 17:05

Le nouveau livre de Gérald Bronner, sociologue, intitulé La démocratie des crédules, vient de paraître.

Présentation de l'éditeur :

Citation :
Pourquoi les mythes du complot envahissent-ils l’esprit de nos contemporains ? Pourquoi le traitement de la politique tend-il à se peopoliser … ? Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de sciences ? Comment un jeune homme prétendant être le fils de Mickael Jackson et avoir été violé par Nicolas Sarkozy a-t-il pu être interviewé à un grand journal de 20 heures ? Comment, d’une façon générale, des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion des publics, à infléchir les décisions des politiques, en bref, à façonner une partie du monde dans lequel nous vivons ? N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentation du niveau d’étude, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ? Cet essai vivifiant propose, en convoquant de nombreux exemples, de répondre à toutes ces questions en montrant comment les conditions de notre vie contemporaine se sont alliées au fonctionnement intime de notre cerveau pour faire de nous des dupes. Il est urgent de le comprendre. Gérald Bronner est professeur de sociologie à l’université Paris-Diderot et membre de l’Institut universitaire de France. Il est notamment l’auteur de L’Empire des croyances (Puf, 2003), primé par l’Académie des sciences morales et politiques, et de La Pensée extrême (Denoël, 2009), couronné par le prix européen des sciences sociales d’Amalfi.

L'avez-vous lu et, si oui, qu'en avez-vous pensé ? L'auteur parle-t-il de crédulité ou d'inculture ? Deux choses qui me paraissent différentes. L'Occidental "moyen" est-il crédule ? La popularité des théories du complot démontre justement que le public se méfie des versions officielles, ce qui est plutôt un signe d'incrédulité.

"N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentation du niveau d’étude, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ?" Là il semble que nous parlions du niveau culturel et non pas de crédulité. Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://adenalastair.com/FR/tyrannie-du-vide-resume.html
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Sam 23 Mar 2013, 17:58

J'en dis que nous ne devons pas prendre pour vérité tout ce que nous entendons ou lisons, vérifier, analyser, il faut garder un esprit critique, prendre avec prudence les faits.

Les études du sociologue Daniel Kahneman et Amos Tversky vont vers une recherche de vérité, il publient Le Jugement dans l'incertitude.

je prends pour exemple les nanotechnologies, les risques et les preventions.

A travers l'exemple des nanoparticules, ce texte revient sur les théories de la décision et du raisonnement face aux risques pour rendre compte des conditions actuelles de prévention. Un aperçu de quelques travaux de sciences sociales rappelle à quel point le contexte professionnel, organisationnel ou culturel influence la définition des risques et les attitudes à leur égard.

Les perceptions et les jugements à l'égard des risques étant considérés comme des variables déterminantes de la réussite ou de l'échec de programmes de prévention, on comprend alors que dans un contexte d'incertitudes scientifiques persistantes, une connaissance détaillée des populations et de leurs conceptions du risque constitue un enjeu essentiel pour le développement de la prévention.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Sam 23 Mar 2013, 18:41

La démocratie des crédules 360 pages
Editeur : PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE

Le Jugement dans l'incertitude. pas trouvé l'editeur.

Citation :
L'auteur parle-t-il de crédulité ou d'inculture ?

grave question : l'inculture favorise certainement la credulité, et l'expérience d'erreurs passées devrait nous servir de leçon. Je n'ai pas lu la democratie des credules mais qu'il soit édité au Puf plaide en sa faveur.

Quand une rumeur existe, elle est en général démentie dans les jours qui suivent. Le premier barrage a lieu à la source : il faut donc voir par quel canal transite la prétendue information.

Dans les milieux scientifiques certaines revues font autorité et disposent d'un comité de lecture compétent, sensible à la signature de l'article. Il est difficile de se faire publier chez Nature par exemple.

Dans le domaine de l'info ordinaire, on a aussitôt des dementis ponctuels. La culture consisterait sans doute à lire ou voire des émissions qui démystifient des "informations" utilisant des fantasmes bien connus : complots, catastrophismes, mythes sectaires etc.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Sam 23 Mar 2013, 18:50

France culture nous donne l'intervieuw avec Gerald Bronner.

http://www.dailymotion.com/video/xy0nk9_les-matins-gerald-bronner_news

Le Jugement dans l'incertitude : Heuristique et biais,paru en 1974 dans la revue Science.
Revenir en haut Aller en bas
aden
pilier
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : Londres - Paris
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Sam 23 Mar 2013, 22:24

soussou a écrit:
[center]France culture nous donne l'intervieuw avec Gerald Bronner.

Merci beaucoup pour le lien ; j'ai regardé l'interview avec intérêt.

Pour revenir sur la question de la culture. L'esprit critique demande non seulement des informations fiables, mais également une excellente compréhension du contexte. Sinon, même sur des faits parfaitement vérifiés, on pourrait bâtir une théorie complètement fantaisiste. Or, la compréhension du contexte vient souvent de ce que l'on appelait jadis la "culture générale". Donc, on ne voit pas comment l'esprit critique pourrait s'exercer en l'absence d'un minimum de culture.

Comment estimer le niveau de culture générale ? Quel meilleur moyen que de se tourner vers la littérature ? Si on le fait, qu'est-ce qu'on constate ? Les générations précédentes lisaient Sartre, Camus, Hemingway, Orwell... Or, quels sont les best-sellers de ces 15 dernières années ? Une série de livres pour enfant (Harry Potter), une série de bouquins pour ados (Twilight), des thrillers ésotériques simplistes cultivant le goût du complot et jouant sur les peurs primitives du public… Et maintenant une série de romans faisant l'apologie des déviations sexuelles, vendue à grand renfort de panneaux publicitaires…

Alors, où sont les "lumières", les écrivains ayant la carrure de Voltaire, Rousseau, Victor Hugo, Dostoïevski ? Pourquoi n'ont-ils aucune visibilité ?
Revenir en haut Aller en bas
http://adenalastair.com/FR/tyrannie-du-vide-resume.html
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 07:02

je ne crois pas que la génération précedente avait toutes les qualités (j'exagère) et le temps présent tant de lacunes intellectuelles.

le succès de Sartre et Camus venait sans doute de leur notoriété plus que d'une pratique assidue de leurs oeuvres de penseurs. En outre, ils avaient écrit des romans, genre facilement abordable, qui permettait à beaucoup de dire "oui, j'ai lu Sartre ou Camus". Ils étaient moins nombreux à parler de Merleau Ponty ou Husserl.

Prenons un exemple dans la bande dessinée : elle traite maintenant de thèmes politiques (ie historiques et donc ideologiques) et littéraires, beaucoup plus que les anciennes BD.

les thèmes : les guerres mondiales, déportés, prisonniers, la guerre d'Algérie, les répressions syndicales, la vie quotidienne des Français (et non des aventures mirobolantes), les artistes (musique, peinture) .

Le forum des BD sur GDS* donne beaucoup d'exemples.

On ferait le même constat avec les films actuels.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mahiwan
pilier
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 70
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 09:36

Quand on parle de " culture générale ", le thème de la lecture est souvent cité , et une analyse effectuée à partir de ce critère.

Malheureusement de moins en moins de gens lisent , et ils sont de plus en plus nombreux à regarder la télévision , un véhicule anticulturel.

Un bavardage incessant qui abruti , une publicité mensongère et perpétuelle sur tous les sujets , bref un endoctrinement qui tire vers le point zéro de toute structure culturelle

Quant à le presse d'information elle manque cruellement de contre pouvoir et d’éthique , dû à un manque total de formation professionnelle et de " culture générale ".

La plupart des revues professionnelles , techniques, juridiques , scientifiques ou autres , ne sont pas lues.

La Démocratie des crédules OUI. La fin d'un état d'esprit critique. Un monde de moutons bêlants .


Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 09:57

oui, d'accord avec ce qui s'est dit plus haut, l'esprit critique et surtout de "discernement" manquent cruellement, il se forme dès l'age de raison, non seulement par la lecture , mais aussi par ce que nos anciens vivaient et disaient.

Combien de personnes suivent aveuglement ce que la majorité vit, les développements sur un sujet, les débats, les centres culturelles, les bibliothèques nous aideront à nous forger notre propre opinion pour pouvoir donner les arguments voulus au moment d'une opposition ou controverse.
Cela s'appelle la libre pensée.

"rien de ce qui advient n’est inéluctable pour les libres penseurs. Le monde est ce que nous en ferons, à condition que jamais ne désarment la pensée critique et l’engagement citoyen. D’où notre triple axe de réflexion : critiquer pour s’affranchir, comprendre pour agir, déconstruire pour reconstruire".
Revenir en haut Aller en bas
aden
pilier
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : Londres - Paris
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 10:42

Les avis sont donc partagés. Mais l'on pourrait proposer une approche alternative : et si, au XXIe siècle, l'inculture était choisie et non pas subie ? Si ce n'était qu'un mécanisme inconscient de défense ?

rotko a écrit:
Prenons un exemple dans la bande dessinée : elle traite maintenant de thèmes politiques (ie historiques et donc ideologiques) et littéraires, beaucoup plus que les anciennes BD.

Observation intéressante. On pourrait faire la même observation en ce qui concerne certaines séries télévisées (mais pas toutes, loin de là).

mahiwan a écrit:
Malheureusement de moins en moins de gens lisent , et ils sont de plus en plus nombreux à regarder la télévision , un véhicule anticulturel.

Un bavardage incessant qui abruti , une publicité mensongère et perpétuelle sur tous les sujets , bref un endoctrinement qui tire vers le point zéro de toute structure culturelle

Oui, mais le nivellement par le bas a maintenant atteint la littérature. Des écrivaillons sans aucun talent, refusés par toutes les maisons d'édition, s'auto-publient sur le net et, dans certains cas, deviennent des best-sellers. Ensuite, certains grands éditeurs, la langue pendante et la bave aux lèvres, tel un chien de chasse ayant flairé le gibier, se jettent sur ces immondes médiocrités et les présentent comme des phénomènes littéraires du siècle. Et ça marche ! Des phénomènes propres à Internet polluent non seulement la sphère virtuelle, mais également la sphère culturelle dans son ensemble.

Et les effets abrutissants de la pub, n'en parlons pas...

soussou a écrit:

Combien de personnes suivent aveuglement ce que la majorité vit, les développements sur un sujet, les débats, les centres culturelles, les bibliothèques nous aideront à nous forger notre propre opinion pour pouvoir donner les arguments voulus au moment d'une opposition ou controverse.
Cela s'appelle la libre pensée.

Très juste ; jamais la culture n'a été aussi accessible. Pourtant, l'intérêt du public pour tout ce qui nécessite un minimum de réflexion semble faible. A qui la faute ?
Revenir en haut Aller en bas
http://adenalastair.com/FR/tyrannie-du-vide-resume.html
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 11:07

Tout nous vient des médias, la télé manipule les pensées, s'il y a encore pensée, un lavage insidieux et inconscient s'opère, les gens indifférents, tout est banalisé, meme le crime le plus odieux.
Chez nous, cette semaine un jeune homme a tué et est condamné à la perpétuité, dans 15 ans il pourra etre libéré, il aura 35 ans, la société ne dit rien, laisse faire.
Tout doit etre repensé, la justice, l'éducation, le travail, les loisirs, les moyens de déplacement, la nourriture, l'homme en tant qu'etre humain et non un objet manipulé.
je pense aussi que la solution réside à un retour à la nature:la nature disparait au profit des villes surpeuplés, le beton et le bitume font rage!

La pensée de Rousseau peut nous aider à rejeter l'illusion dont nous sommes, hélas ! en mesure d'observer en nous-mêmes et sur nous-mêmes les funestes effets.
Car n'est-ce-pas le mythe de la dignité exclusive de la nature humaine qui a fait essuyer à la nature elle-même une première mutilation, dont devrait inévitablement s'ensuivre d'autres mutilations ? On a commencé par couper l'homme de la nature, et par le constituer en règne souverain ; on a cru ainsi effacer son caractère le plus irrécusable, à savoir qu'il est d'abord un être vivant.
j'ajouterais également que les lieux de rencontres se font rares, on supprime les gares, les gens attendaient le train "ensemble", échangaient,puis montaient sur le train et continuaient à échanger, de meme sur les marchés, les bancs et jardins publics, les petites épiceries, tout une vie de personnes solidaires qui ont disparus petit à petit au profit de la voiture, des grandes sufaces, les trains à grandes vitesse,la bureaucratie qui veille à nous caser et nous scanner, les gares surpeuplés où chacun est un numéro parmi d'autres, c'est kafkain!
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 12:43

Je suis ce fil et j'aime bien votre debat....Merci

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
aden
pilier
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : Londres - Paris
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Dim 24 Mar 2013, 15:30

soussou a écrit:
Tout nous vient des médias, la télé manipule les pensées, s'il y a encore pensée, un lavage insidieux et inconscient s'opère, les gens indifférents, tout est banalisé, meme le crime le plus odieux.
Chez nous, cette semaine un jeune homme a tué et est condamné à la perpétuité, dans 15 ans il pourra etre libéré, il aura 35 ans, la société ne dit rien, laisse faire.
Tout doit etre repensé, la justice, l'éducation, le travail, les loisirs, les moyens de déplacement, la nourriture, l'homme en tant qu'etre humain et non un objet manipulé.
je pense aussi que la solution réside à un retour à la nature:la nature disparait au profit des villes surpeuplés, le beton et le bitume font rage!

La pensée de Rousseau peut nous aider à rejeter l'illusion dont nous sommes, hélas ! en mesure d'observer en nous-mêmes et sur nous-mêmes les funestes effets.
Car n'est-ce-pas le mythe de la dignité exclusive de la nature humaine qui a fait essuyer à la nature elle-même une première mutilation, dont devrait inévitablement s'ensuivre d'autres mutilations ? On a commencé par couper l'homme de la nature, et par le constituer en règne souverain ; on a cru ainsi effacer son caractère le plus irrécusable, à savoir qu'il est d'abord un être vivant.
j'ajouterais également que les lieux de rencontres se font rares, on supprime les gares, les gens attendaient le train "ensemble", échangaient,puis montaient sur le train et continuaient à échanger, de meme sur les marchés, les bancs et jardins publics, les petites épiceries, tout une vie de personnes solidaires qui ont disparus petit à petit au profit de la voiture, des grandes sufaces, les trains à grandes vitesse,la bureaucratie qui veille à nous caser et nous scanner, les gares surpeuplés où chacun est un numéro parmi d'autres, c'est kafkain!

Décidément, les grands esprits se rencontrent ; c'est précisément la conclusion à laquelle votre humble serviteur est arrivé. Nous avons remplacé les structures sociales "naturelles" par des structures "normalisées". Et personne ne remet en question les normes. C'est probablement le point manquant dans ce qui a été dit par l'auteur dans l'interview. Pourtant, la notion de normes est essentielle en sociologie. Il affirme qu'il veut séparer le vrai du faux et que les mensonges ne durent pas, mais ce n'est pas toujours ce que nous constatons. Ce que nous croyons être vrai ou faux dépend plus des conventions sociales que d'une vérité scientifique prouvée et établie. N'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://adenalastair.com/FR/tyrannie-du-vide-resume.html
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Lun 25 Mar 2013, 06:09

sur le partage des préjugés ambiants, partagés occasionnellement, par de grands auteurs, voir les chroniques du racisme ordinaire où l'auteur a d'ailleurs poussé la bouchon un peu trop loin. :fleur:
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   Lun 08 Avr 2013, 12:08



Interessante analyse par gerald Bronner de "l'effet de halo"

"effet de halo". Celui-ci est une illusion intellectuelle très courante, qui consiste à ne retenir que les informations qui confirmeront une première impression, puis à les employer pour attribuer les caractéristiques d'une personne à la catégorie à laquelle elle appartient (et réciproquement). On parle d'un effet de halo, car de premières observations viennent colorer des évaluations subséquentes.

Ainsi, une étude a montré, dans les années 1960, que les consommateurs avaient une grande confiance dans les marques allemandes, tant, semble-t-il, qu'ils désignèrent Grundig comme le meilleur constructeur d'électrophones possible, alors que cette entreprise n'en fabriquait pas ! La marque bénéficiait, dans cette étude, du halo de confiance qu'inspirait à l'époque l'industrie allemande.

De la même façon, par un effet de halo, l'indignité de Jérôme Cahuzac jetterait l'opprobre sur l'ensemble de la classe politique. C'est ainsi qu'un juste sentiment d'indignation se transforme en discours généralisant qui prend le risque de la démagogie, voire du populisme, ces discours qui flattent les inclinations les moins honorables de l'esprit humain.


Tout l'article est à lire
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La démocratie des crédules - Gérald Bronner   

Revenir en haut Aller en bas
 
La démocratie des crédules - Gérald Bronner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Sabas Abbé, Saint Gérald Archevêque de Braga, Saint Jean Almond, commentaire du jour "Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route"
» Aide ECJS : Les scandales politiques affaiblissent-ils la démocratie ?
» Le contrôle de constitutionalité des lois et la démocratie
» Hadopi rejeté - Démocratie coulée ?
» Le Nostradamus étasunien Gérald Celente prédit la révolution, des émeutes de la faim et plusieurs rébellions contre les impôts d'ici 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: