Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les intellectuels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Ven 29 Mar 2013, 21:31

Petite parenthèse.

Quand on étudie l'histoire de Science PO, sa sociologie (milieu et raison de venue des étudiants), on se rend compte qu'avant 1945, elle n'avait pas la côte; réputée comme une école pour enfants de familles aisées qui ne savaient pas trop quoi faire de leur vie... D'ailleurs, aucun homme politique ne se serait alors risqué à faire Science Po... non, la grande école, c'était l'ENS pour les politiciens, Polytechnique pour les militaires...

On remarque un changement avec la venue de Raymond Aron qui y a enseigné de 1948 à 1955 et là, petit à petit, elle va devenir une école de formation de cadres puis de hauts fonctionnaires...

L'histoire de nos grandes écoles est aussi très intéressante, leur public, leur raison d'être, leur notoriété, je ne les connais pas toutes mais certaines évolutions sont surprenantes. Comment la venue de professeurs éminents peut, en quelques années, non seulement en changer la notoriété mais aussi toute la structure puisqu'un public nouveau, doté de nouvelles compétences et ambitions, vient peu à peu se substituer à l'ancien (ce fut le cas de Science Po).

D'ailleurs, si on regarde bien, de 1870 à 1950, l'essentiel de nos hommes politiques et de de nos haut-fonctionnaires sortaient de l'ENS... de nos intellectuels aussi d'ailleurs.


Et pour finir une petite devinette "comment est né le mot intellectuel et que désigne-t-il ?"... ne cherchez pas dans Wiki, faut regarder dans les livres d'histoire (petit indice, il apparaît en son sens moderne fin 19ème)

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)


Dernière édition par Merwyn le Sam 30 Mar 2013, 08:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Sam 30 Mar 2013, 05:47

ta petite devinette :
je me souviens de la querelle entre Sartre et Aron, mais c'était au 20ème siècle et d'une phrase :"un intellectuel ne peut être que de "gauche". A cette époque je m'étais interrogée sur la définition réelle du terme : y avait-il vraiment une connotation politique dans ce mot ? moins fort que "philosophe", mais se rapportant à la connaissance et à la réflexion.
Le terme implique des prises de position.... il n'en reste pas moins que je ne sais pas ! col
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: les intellectuels   Sam 30 Mar 2013, 05:56


un sujet de philo : faut-il accepter une fois pour toutes les idées reçues ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Sam 30 Mar 2013, 06:56

Bill ! Razz
Citation :

un sujet de philo : faut-il accepter une fois pour toutes les idées reçues ?
non ! pas plus que toutes les idées qui traînent ! il faut les examiner, et si elles ne conviennent pas, les laisser où elles sont.
et puis, je suis pour le mariage pour tous, mais je "n'épouse" pas les idées que l'on veut m'imposer ! chacun ses machins !
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Sam 30 Mar 2013, 08:18

Pour la définition, tu as tout juste Ysandre, on se base là sur l'existentialisme de Sartre, courant de pensée selon lequel (en ce qui nous concerne) on est homme que si on agit sur la société, que si on est actif dans son jeu politique, que si on prend position... d'autant plus fortement qu'on a les capacités d'analyse et de conseil pour le faire.
Donc selon cette pensée, un intellectuel est un homme qui s'inscrit publiquement dans les grandes questions de son temps, qui informe le peuple et conseille les décideurs. C'est aussi un homme qui prend position.

Toutefois Sartre n'est pas à l'origine du terme "d'intellectuel", il le définit clairement selon sa pensée qui va ensuite s'étendre mais il doit à d'autres la naissance du terme dans sa conception moderne (toujours 3ème quart du 19ème...).

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Sam 30 Mar 2013, 08:45

merci Merwyn, de prendre ma réponse en considation !
non, non, je ne disais pas que c'était Sartre qui était à l'origine du terme "intellectuel", je n'ai pas trouvé ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: les intellectuels   Sam 30 Mar 2013, 10:01

lire!

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: les intellectuels   Dim 31 Mar 2013, 07:22

Merwyn a écrit:
Petite parenthèse.)

on en fera un nouveau sujet sur les intellectuels, avec ta permission Smile

Merwyn a écrit:
pour finir une petite devinette "comment est né le mot intellectuel et que désigne-t-il ?"... ne cherchez pas dans Wiki, faut regarder dans les livres d'histoire (petit indice, il apparaît en son sens moderne fin 19ème)

je verrais assez bien le contexte de l'affaire Dreyfus. L'armée n'aimepas qu'on regarde son fonctionnement et son ideologie d'obeissance, surtout quand elle manipule les faits comme les hommes. le terme intellectuel qui normalement devrait susciter une certaine attention, sans pour autant créer un argument d'autorité ! devient alors la cible des garants d'un ordre établi conç comme immuable.

Le problème est que critiquer systématiquement les intellectuels - ce qui par ailleurs n'est pas interdit, risque de mettre au pinacle les Ignorants. affraid

Avouons qu'on n'y gagnerait pas au change !

Si on remonte plus loin, et c'est notre droit, on trouvera les "philosophes", des Rousseau, Voltaire et Diderot, mais bien d'autres, comme les encyclopedistes, les penseurs et les artistes, qui jouent, sans le vouloir parfois, le rôle de trublions.

Il suffit de penser aux ennuis de Rabelais, et, en vrac, au destin des Savonarole, Galilée, Etienne dolet, Michel Servet, Giordano Bruno...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Dim 31 Mar 2013, 08:27

Tout juste Rotko, c'est bien lors de l'affaire Dreyfus, c'est un opposant à Zola, Barres, qui a traité Zola d'Intellectuel (plus précisément de" texte d'intellectuel") pour son J'accuse, c'était alors péjoratif... A l'époque l'homme de Lettres devait garder sa réserve et ne pas s'engager dans les débats publics... l'Intellectuel devenant donc l'homme de lettres qui sort de sa sphère privée pour s'engager dans les grands débats publics.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: les intellectuels   Dim 31 Mar 2013, 15:31

oui, je trouve cette confirmation :

Le terme « intellectuel » est d'apparition récente. Il est directement lié à l'Affaire Dreyfus en France : le mot a été adopté par Maurice Barrès et Ferdinand Brunetière, qui, dans leurs écrits anti-dreyfusards, entendaient dénoncer l'engagement d'écrivains comme Émile Zola, Octave Mirbeau ou Anatole France en faveur de Dreyfus, et sur un terrain – les affaires militaires et l'espionnage – qui leur était étranger.

La connotation péjorative initiale (l'intellectuel comme penseur réfugié dans l'abstraction, perdant de vue la réalité et traitant de sujets qu'il ne connaît pas bien) a ensuite très largement disparu, au profit d'une image positive d'hommes, appartenant certes à des professions intellectuelles, mais avant tout soucieux de défendre des causes justes, fût-ce à leurs risques et périls.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Lun 01 Avr 2013, 08:19

j'ai posé une question sur le bar ce matin, elle a davantage sa place sur ce fil.
Par rapport à "travailleurs manuels", comment appele-t-on ceux qui dirigent une entreprise, les cadres, bref, ceux qui sont dans les bureaux ? le terme " intellectuels" ne me satisfait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: les intellectuels   Lun 01 Avr 2013, 08:27

Les cols blancs..?

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Lun 01 Avr 2013, 08:32

oui, Bill. Mais z'encore ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: les intellectuels   Lun 01 Avr 2013, 08:53

reponse au bar sur l'opposition cols blancs/cols bleus


Pourquoi les intellectuels engagés ont-ils disparu et laissé la place à des personnages médiatiques omniprésents ou à des experts proches du pouvoir en place, de Bernard-Henri Lévy à Bernard Kouchner ou Alain Minc ?
Spoiler:
 
Enzo Traverso préfère parler d’une éclipse des intellectuels. Agamben, Rancière, Badiou ou Zizek sont bien des figures majeures de la pensée critique actuelle, véritables "stars des campus". Mais ils restent largement ignorés du grand public


Sur GDS* on a Alain Badiou qui a suscité diverses réactions allant du déni jusqu'à l'insulte.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: les intellectuels   Mer 03 Avr 2013, 10:36


J'ai bien retenu que le mot intellectuel est lie a l'Affaire Dreyfus et employe a cette epoque-la dans un sens negatif. Je ne le savais pas, merci, chers grains!

Ayn Rand a ecrit un essai The new intellectual (que je ne connais pas non plus, mais je pense que la, elle voit les intellectuels comme une Nouvelle classe - porte-parole du nouveau moral.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les intellectuels   

Revenir en haut Aller en bas
 
les intellectuels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA FIN DES INTELLECTUELS ?
» Où sont nos grands intellectuels ?
» Quand les intellectuels arabes débattaient avec Mahomet
» [Pascal Boniface] Les intellectuels faussaires
» LIvre "Des intellectuels occidentaux défendent l'Islam"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: