Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la révolution française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: la révolution française   Mar 09 Avr 2013, 11:05



Etes-vous victime de la Révolution française ?

Citation :
Condamnés à mort , à la déportation , et à l'emprisonnement

Attention quelques condamnés à mort n'ont pas été exécutés

tous les noms !

LOISELLIER Claude Françoise, ouvrière en modes, âgée de 44 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort le 16 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincue d'avoir placardé un écrit portant ces mots: Peuple, vous qui êtres unis, grand corps de citoyens, armez-vous donc de force et de courage pour sauver la vie à ces innocents victimes que l'on fait périr tous les jours, et faites finir la guillotine.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Kafkasurlerivage
pilier
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 48
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 08/09/2012

MessageSujet: Re: la révolution française   Mar 09 Avr 2013, 11:43

Une pauvre dame du côté de ma mère a été fusillé, car jugée fanatique. Pas étonnant... lol siffle
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: la révolution française   Mar 09 Avr 2013, 12:09

Citation :
LOISELLIER Claude Françoise, ouvrière en modes, âgée de 44 ans, née et domiciliée à Paris, département de la Seine, condamnée à mort le 16 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincue d'avoir placardé un écrit portant ces mots: Peuple, vous qui êtres unis, grand corps de citoyens, armez-vous donc de force et de courage pour sauver la vie à ces innocents victimes que l'on fait périr tous les jours, et faites finir la guillotine.
ho là là ! ce doit être l'une de mes ancêtres Sad paix à son âme !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la révolution française   Ven 31 Mai 2013, 06:27



François Furet. les chemins de la mélancolie,
par Christophe Prochasson, Stock, 558 p

sa grande innovation de Furet dans le champ de l'histoire: ne plus lire la Révolution française comme le simple effet des évolutions économiques, mais aussi comme un processus politique mu par la «passion de l'égalité», une passion qui, pensait-il, porte en germe la violence politique.

L'analyse eut l'immense mérite d'insister sur l'autonomie de la sphère politique dans les événements historiques et de faire comprendre que la seule façon de prévenir des dérapages meurtriers est de ne jamais transiger avec les principes démocratiques.

L'enjeu était très concret: si le communisme a connu une dérive totalitaire, c'est parce qu'il rejetait les «droits formels» qui auraient dû lui servir de garde-fous. Grand lecteur de Marx, Furet n'a jamais nié la force de ses analyses. Mais pour lui Tocqueville en était le contrepoids indispensable.



trente ans plus tard, l'emballement du capitalisme financier a montré que c'est plutôt du côté des classes dominantes qu'il faut chercher les comportements irrationnels et les croyances aberrantes. A la haine du bourgeois a succédé la détestation des pauvres, à l'égalitarisme, la «fièvre inégalitaire» - selon l'expression forgée par Emmanuel Todd dès 1997. La passion destructrice, en somme, n'était pas là où Furet la voyait.

Tout l'article.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la révolution française   Ven 14 Juin 2013, 16:32

Robespierre a obtenu que les députés de la consttuante ne  soient plus à l'assemblée législative. Il se retrouve au club des jacobins, tandis que l'assemblée est constituée de girondins modérés (les Brissotins).

Danton veut la guerre contre coblentz et les émigrés, Robespierre y est  réticent, il vaut mieux, dit-il pacifier l'interieur
 
" la guerre est bonne pour les officiers militaires, pour les ambitieux, pour les agioteurs qui spéculent sur ces sortes d'évènements ; elle est bonne pour lesministres, dont elle couvre les opérations d'un voile sacré "
 
Il perd la partie !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la révolution française   

Revenir en haut Aller en bas
 
la révolution française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moniteur de la révolution française (réédition de 1863)
» Révolution française tome 2 - Aux armes citoyens !
» La Révolution française
» Annales Historiques de la Révolution Française
» La Révolution Française ouvrage de Furet et Richet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: