Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'Histoire des ballets Russes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 09:21

De Diaghilev à Picasso, de Cocteau à Stravinsky et Noureev.

.Vladimir Fédorovski

Quel est le point commun entre le tsar Nicolas II, Staline, Picasso, Apollinaire, Cocteau ou Stravinsky ? Tous ces personnages, qui ont si profondément marqué l'histoire politique et artistique du XXe siècle, furent de fervents amateurs des Ballets russes. Nombreux y rencontrèrent la femme ou l'homme de leur vie. Loin d'être de simples aventures, ces liaisons furent de véritables passions et marquèrent leurs destins. L'amour de Nicolas II pour la célèbre ballerine Matilda Kchessinskaia, reflète les vicissitudes de sa politique ; la fin des purges coïncide avec la rencontre entre Staline et une étoile du Bolchoï ; le style de Picasso change lorsqu'il épouse Olga Khokhlova, danseuse du ballet Diaghilev... S'appuyant sur des documents secrets et des témoignages inédits de Noureev, Chagal ainsi que d'autres artistes et hommes politiques, l'auteur jette un regard insolite sur les coulisses des Ballets, à l'époque où le KGB utilisait les ballerines pour l'espionnage, et où Montparnasse était le lieu de rencontre des artistes. Il raconte ainsi l'histoire du métissage culturel entre la Russie et la France, scellé par l'arrivée des Ballets russes à Paris vers 1909.
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 09:46





[s

Quel extraordinaire destin que celui de Mathilde
Kschessinska, prima ballerina assoluta du ballet impérial
russe! Elle a à peine dix-sept ans lorsqu'elle rencontre le futur
tsar Nicolas II qui lui offre un palais à Saint-Pétersbourg et
favorise ostensiblement sa carrière. Mais, malgré leur liaison,
il reste éperdument amoureux de celle qu'il connaît depuis
l'enfance et qui devient son épouse, la princesse Alix de
Hesse-Darmstadt. Dès lors, rejetée, Mathilde s'étourdit dans la
valse des amants, archiducs et aristocrates, les trahissant tour à
tour sans vergogne, même lorsque le tsar, après que son
épouse lui a donné quatre filles, dont la célèbre Anastasia,
revient temporairement vers elle. A travers cette histoire
éblouissante, renaît toute la cour impériale des Romanov
vivant ses derniers feux et aveugle sur les événements
menaçants qui se préparent. Tandis que l'empereur et sa
famille sont assassinés, Mathilde réussit à fuir la Russie et à
s'installer à Paris où elle se marie. Fondé sur des faits réels, ce
roman, vibrant de passion et d'émotions, multiplie les
rebondissements.

Biographie de l'auteur


Adrienne Sharp est une ancienne danseuse, formée à la
prestigieuse compagnie de ballet Harkness, à New York. Aux
Etats-Unis, elle a déjà publié plusieurs romans centrés sur
l'univers de la danse.


Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 11:04


Dommage, je crois que c'est pas traduit en francais...

Leon Bakst and the Ballets Russes


De son vrai nom Lev Samoïlovitch Rosenberg, Léon Bakst suit des cours à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, dont il est renvoyé pour avoir peint une Pietà trop réaliste. Il poursuit ses études à Paris, puis retourne en Russie et devient peintre de cour. Il fonde avec Sergueï Diaghilev la revue Mir Iskusstva (« Le Monde de l'Art ») en 1899. Bakst crée ses premiers décors en 1900, d'abord au théâtre de la cour du palais de l'Ermitage puis pour les théâtres impériaux. En 1906, il se rend à Paris. Il commence à travailler comme décorateur et costumier pour la compagnie des Ballets russes que Diaghilev vient de créer et il réalise les décors de Cléopâtre (1909), le premier ballet de Diaghilev. Bakst devient le décorateur en chef des Ballets russes. Il travaille sur les ballets Schéhérazade et Carnaval (1910), Le Spectre de la rose et Narcisse (1911), L'Après-midi d'un faune et Daphnis et Chloé (1912), Les Papillons (1914). Imprégnés d'influences orientales, les décors et les costumes de Bakst se distinguent par des formes audacieuses, des couleurs somptueuses et une attention minutieuse aux détails. Bakst atteint une renommée internationale avec ses créations qui ont révolutionné l'art théâtral. En 1919, Bakst s'installe définitivement à Paris. Le travail qu'il réalise en 1921 pour la production londonienne de La Belle au bois dormant de Piotr Ilitch Tchaïkovski est considéré comme son chef-d'œuvre.



Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 11:16

Marcel Proust, dans une lettre à Reynaldo Hahn, le 4 mai 1911, lui écrit : « Dites mille choses à Bakst que j’admire profondément, ne connaissant rien de plus beau que Schéhérazade ».



Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 11:41

ce site parle notamment de diaghilev

puis dans le site cidessous, on parle de reconstitutions pleines de charme, qui rappellent à quel point la grande aventure des Ballets Russes a été avant tout la réunion des plus grands artistes du moment : danseurs, chorégraphes, compositeurs mais aussi décorateurs et costumiers.

des décors à regarder, protégés par les droits des photographes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 11:56

j'ai lu beaucoup de livres sur la danse classique : la biographie de Nijinski, un livre sur Rudolph Noureev, l'amour au miroir de Ludmilla Tchérina, l'histoire des Ballets Moïsseïev, je ne me souviens pas de tous, mais je note celui de Fédorovski. merci
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 12:15

D’autres, comme Rodin s’enthousiasment :



Vous diriez Nijinsky une statue, lorsqu’au lever du rideau il est allongé tout de son long sur le sol, une jambe repliée, le pipeau aux lèvres ; et rien n’est plus saisissant que son élan lorsque, au dénouement, il s’étend, face contre terre, sur le voile dérobé qu’il baise et qu’il étreint avec ferveur d’une volupté passionnée



Mais la magie du danseur fascine . Il faut dire, que les costumes et les décors luxuriants créés par Alexandre Benois et le célèbre Lev Bakst sont une féérie sans nom. Cet artiste décorateur , connaisseur et collectionneur de tapis persans , amoureux de l’Orient et de l’Antiquité est un créateur hors pair dont les influences se feront sentir dans les motifs adoptés par le style Art déco.



La danse connait ainsi la révolution sur la forme qui rompt avec le décor terne en carton-pâte du décor théâtral classique. Diaghilev rêve d’un ART TOTAL au sens wagnérien, ouvert à toutes les disciplines jusqu’au moindre détail : le ballet nouveau doit réunir trois facteurs principaux : la musique, le dessin décoratif et la chorégraphie ( p.ex. Même le rideau d’avant-scène dans Pétrouchka sera une œuvre d’art…)



L’année d’après le Sacré du printemps ou Tableaux de la Russie païenne avec la musique de Stravinsky sera qualifié de « massacre ». Tout de rythmes bruts, complexes, superposés, d’accords sauvages, de couleurs ivres et tranchées, violente et solaire, la partition nouvelle s’impose comme une renaissance de la musique, de la danse et de la joie, provoquant un chahut qui est resté célèbre.



« J’ai quitté la salle dès les premières mesures du prélude, qui tout de suite soulevèrent des rires et des moqueries. J’en fus révolté. Ces manifestations, d’abord isolées, devinrent bientôt générales et, provoquant d’autre part des contre-manifestations, se transformèrent très vite en un vacarme épouvantable » écrit Stravinsky.



Pendant que Nijinsky en coulisses, debout sur une chaise , criait les indications aux danseurs qui n’entendaient plus l’orchestre, Diaghilev ordonnait aux électriciens d’allumer et d’éteindre les lumières en alternance pour tenter de calmer l’assistance. La polémique à la hauteur du scandale, n’empêche guère Diaghilev à réaliser son entreprise.



A partir de 1917, il n’hésite pas de changer de collaborateurs ( « au théâtre, il n’ y a pas d’amis ! ») . Les peintres-décorateurs font place aux artistes peintres d’avant-garde : Natalia Gontcharova, Larionov, Pevsner, Gabo, Juan Gris ou Picasso qui signe La Parade, puis vient la Boutique Fantasque avec les décors de Derain.



Diaghilev met définitivement fin au monopole des peintres décorateurs. Désormais, les « peintres de chevalet » , sculpteurs et plasticiens dessinent décors et costumes, permettant au ballet de devenir un rendez-vous des avant-gardes.


Pulcinella de Pablo Picasso
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 17:16

oui, c'est magnifique et fascinant ! mais, à ma petite échelle, j'ai connu la douleur pour "faire" les chaussons de pointes. Alors, je me suis souvent dit : "là où ils sont, qu'est-ce qu'ils ont dû souffrir !"
mais on ne s'y arrête pas, c'est vrai.. c'est tellement magique de danser ! super
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 19:27

Ysandre a écrit:
oui, c'est magnifique et fascinant ! mais, à ma petite échelle, j'ai connu la douleur pour "faire" les chaussons de pointes. Alors, je me suis souvent dit : "là où ils sont, qu'est-ce qu'ils ont dû souffrir !"
mais on ne s'y arrête pas, c'est vrai.. c'est tellement magique de danser ! super

Chere Ysandre, que signifie "faire" les chaussons de pointes? Danser? Je connais une dame enseignante a des futurs danseurs de danses classqiues. Elle a bien sur etait ballerine et m'a dit que le plus souvent, les ballerines dansent en endurant des insupportables douelurs. Elles apprennent a danser avec ces douleurs.

Encore Bakst - Ida Rubinstein



Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   Mar 16 Avr 2013, 20:00

"faire" les chaussons, c'est les former à notre pied, au début, on a très mal ! des ampoules qui saignent, des crampes aux doigts de pieds, des douleurs à la cambrure, etc.. et puis, le chausson "se fait" (ou c'est notre pied qui se fait au chausson ?)
le chausson ne s'asouplit pas vraiment et il faut penser que tout le poids porte sur les orteils ! col
je n'ai pas fait carrière dans la danse, j'étais très jeune, je prenais des cours et j'adorais danser. super
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'Histoire des ballets Russes   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Histoire des ballets Russes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bakst: des Ballets russes à ..
» Les Cosmonautes Russes cachent ils la vérité sur les OVNI ?
» De nouveaux manuels d'Histoire en Russie
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Scènes et tréteaux-
Sauter vers: