Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 gianfranco Rosi, El Sicario, Room 164 (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: gianfranco Rosi, El Sicario, Room 164 (Italie)   Mer 24 Avr 2013, 13:38

El Sicario, Room 164 (Documentaire).


84 '

Frappé par un article sur un tueur à gages de la frontière américano-mexicaine, le cinéaste lui donne rendez-vous clandestinement et filme le récit de vie du « Sicario ». Sa tête, mise à prix, n'apparaît que masquée dans ce film qui interroge son propre dispositif

A part quelques vues panoramiques lointaines d'une ville du Mexique (Juarez ?), ce film se déroule en huis-clos, avec la confession d'un tueur : le recrutement, les "maisons sécurisées", les itineraires par les écoles de police ou de l'armée, les methodes, tout nous est livré avec des croquis qui accompagnent le discours, par un "tueur";

Le ton calme, le sang-froid de l'intervenant, et la parfaite logique de son discours, sans aucune image horrible, font de ce témoignage, une oeuvre percutante et très convaincante !

A voir le film, je me disais que le tueur de Nager sans se mouiller de Carlos Salem n'était pas si invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: gianfranco Rosi, El Sicario, Room 164 (Italie)   Ven 26 Avr 2013, 15:24



El Sicario, Room 164 (2010), a pas mal fait parler de lui à travers son parcours en festival.

Il s’agit du témoignage d’un haut gradé du trafic de drogue à Ciudad Juárez, au Mexique. Pendant vingt ans, il a servi le cartel, pratiquant assassinats ciblés, enlèvements, tortures jusqu’à saturation. Constamment sur ses gardes, gavé d’alcool et de cocaïne, il décide de devenir clean. Commence alors pour lui une descente aux enfers. Ses collègues se moquent de lui, il est rétrogradé, le boss ne lui confie plus que des tâches humiliantes de ramassages de petites dettes dans des bourgades lointaines… Le type décide alors de prendre la fuite avec femme et enfants, déclenchant aussitôt un contrat contre lui et sa famille.

Crapule.

A l’image, il parle, le visage caché sous un voile noir, un cahier posé sur les genoux, dessinant des croquis ou écrivant des phrases au fil de son récit émaillé de scènes horrifiques. Il est notamment question du traitement réservé à des traîtres qui sont plongés vivants dans de l’eau bouillante, les parties brûlées étant découpées à vif par des médecins avant retour dans le bouillon. Le narcotrafiquant repenti, tombé en religion (la vida loca devient la mala vida, la belle vie contre la mauvaise), implique dans ses propos un Etat mexicain intégralement corrompu et une police gangrenée par les cartels : sur 200 diplômés dans une promotion, 50 sont des élèves financés, choyés dès le lycée par la mafia.

«Cet homme, je l’aime bien d’une certaine manière, et c’est ce que je déteste le plus dans ce film», déclarait le cinéaste dans un entretien à un webzine. Le trouble suscité un peu partout par El Sicario, Room 164 tient à ce mouvement de répulsion-adhésion que provoque le caractère volubile puis franchement exalté de la crapule en fuite. On découvre chez lui le terrifiant désir de soumission à une autorité, d’abord aux ordres du «patron», puis du seigneur J.-C.


Didier Peron
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
 
gianfranco Rosi, El Sicario, Room 164 (Italie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Les nouvelles des latinistes en Italie (voyage 2010)
» Petite aide, géographie, Italie :)
» (2009) Vidéo ovni triangle en mai à Torino Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: