Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Brèves de société...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 10:14


Citation :
Quant aux cours de religion, « ils sont dispensés en dehors du programme scolaire officiel français, dans le temps périscolaire, comme cela se fait dans de nombreux pays ». Par ailleurs, « seuls les Qatariens sont tenus de suivre ces enseignements, conformément à la loi locale. L’obligation ne s’impose en aucun cas aux autres enfants (non-qatariens), en particulier aux jeunes Français. Cette pratique est donc parfaitement conforme à nos principes de laïcité », conclut le communiqué.

quelle idée de l'appeler lycée Voltaire, dans ces conditions.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 11:45

bonne question !
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
Sapho

Nombre de messages : 3529
Age : 73
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 13:25

C'est tout de même une implantation au Qatar!

En Belgique, pas mal d'établissements scolaires donnent des cours de religion catholique et des cours de religion musulmane dans  les écoles à grande fréquentation étrangère  Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 13:34

bon échange de procédés, sans doute ! le Qatar achète un nombre ahurissant d'immeubles à Paris.. col 
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 14:26

Revenons un instant sur la figure de Voltaire.

Comme tous les Lumières, il défend la liberté d'expression mais pour lui, la liberté la plus importante, c'est celle des affaires, du commerce, de l'économie (modèle anglais).

Il adorait plus que tout côtoyer les grands de ce monde et regardait le plus souvent le peuple avec dédain... Il aimait le luxe et l'argent.


En somme, le nom de Voltaire pourrait exprimer ici: l'élitisme, l'argent et les affaires...

Ne serait-il pas, dès lors, bien choisi ?  siffle 

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 14:30

certes, mais dans un contexte religieux strict et obligatoire, il n'est plus dans son élément.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 14:37

Voltaire était contre le rigorisme dogmatique qui empêchait les affaires et les prélats qui s'enrichissaient de sources numéraires soustraites aux mêmes affaires...

Je ne suis pas certain qu'il aurait été contre l'élite d'une pétromonarchie et d'aménager la future laïcité (1905) si cela était économiquement rentable... Certes, là, j'extrapole...  Suspect

Et puis, même si certains voudraient sortir Voltaire du Panthéon, ce n'est pas pour autant qu'il nous donnerait sa vision d'une situation contemporaine  ange


ps: je ne suis pas spécialiste de Voltaire, juste assisté à un séminaire sur le droit naturel où il était fait mention de Voltaire, des recherches actuelles à son sujet et que le personnage, sa figure de chantre de la liberté, est de plus en plus contesté. On le présente calculateur, méprisant avec le peuple, mielleux avec les puissants, obsédé par l'argent et le confort... Faudrait que je lise par moi-même une biographie récente sur le personnage.
Pour revenir à la situation décrite, peut-être que cela peut choquer ceux qui ont une vision très positive de Voltaire (sachant que la laïcité n'est légiférée que plus d'un siècle après sa mort) mais, pour les autres, c'était juste une plume habile, un intrigant carriériste qui aurait réussi.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)


Dernière édition par Merwyn le Ven 31 Jan 2014, 15:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 14:47

si certains voulaient... Merwyn  rire  je réactive quand même le fil Voltaire  bye
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Suzanne
pilier
Suzanne

Nombre de messages : 1074
Age : 64
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 31 Jan 2014, 17:05

Rotko a écrit:
je réactive quand même le fil Voltaire
Bonne idée, je vais aller y faire un tour.
Je n'ai pas d'idées bien précises sur Voltaire. Je ne connais que le Candide du collège.
Mais je reconnais que ça m'avait marquée.
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Jeu 06 Fév 2014, 18:41

Le Monde a écrit:
Tout a commencé un jour d'été en 2012, lorsque Bluetouff, au détour de ses recherches sur le régime syrien, tombe par hasard sur le serveur extranet de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), utilisé par les chercheurs pour stocker et échanger leurs documents de travail. Au lieu d'être protégées par un identifiant et un mot de passe, comme elles auraient dû l'être, ces données, indexées sur Google, étaient accessibles sans le moindre piratage. Sans avoir besoin "d'aucune autre connaissance technique que celles de savoir se servir d'un moteur de recherche, d'un navigateur et d'une souris", note Numerama.

Bluetouff décide donc de télécharger 8 000 de ces documents internes, relatifs à des données de santé publique. L'Anses s'en rend compte lorsque le site Reflets.info, dont il est l'un des animateurs, publie un article sur les nanoparticules utilisant l'un de ces documents. L'agence alerte la police et une enquête est alors confiée aux services de renseignement intérieur (la DCRI), qui identifient rapidement Olivier Laurelli. S'en suivent, pour le blogueur, perquisition à son domicile, saisie de son matériel informatique et garde à vue de 30 heures, d'après un article de Mediapart.

Bluetouff est d'abord relaxé lors de son procès en première instance, les juges considérant qu'il n'y a pas eu de piratage pour accéder aux documents. L'Anses, qui reconnaît sa part de responsabilité du fait de la faille dans son système informatique, ne poursuivra pas plus loin cette malencontreuse aventure. C'est donc seul que le Parquet décide de faire appel, refusant de laisser le hacker (qui n'a, en l'occurrence, pas hacké) impuni. Le procès en appel, en décembre, mettra en scène un abîme d'incompréhension entre le monde de la justice et celui d'Internet, comme le rapporte Mediapart. Extraits :

"En ouverture d’audience, la magistrate chargée de rappeler les faits semblait même ne pas connaître Google, prononcé à la française 'gogleu', ni savoir ce que signifie un 'login', prononcé 'lojin'."

"Au fil de l’audience, on se rend compte que les magistrats ont une vision totalement fantasmée d’Internet, et des documents que l’on peut y trouver… 'Vous ne vous souciez pas de savoir si vous alliez tuer toute la planète ?', s’indigne ainsi une magistrate, alors que l’accusé vient de lui expliquer que ces documents n’étaient, visiblement, pas confidentiels."

"On retrouve cette même incompréhension du côté du représentant du ministère public. 'La moitié des termes que j’ai entendus aujourd’hui, je ne les ai même pas compris', a-t-il ainsi reconnu en débutant son réquisitoire."


Après sa condamnation mercredi, Olivier Laurelli s'est dit peu enclin à se pourvoir en Cassation, mais son avocat a annoncé sur Twitter qu'ils avaient cinq jours pour y réfléchir. Un autre article de Mediapart note les implications que pourrait avoir, au final, cette décision de justice : "Concrètement, cela signifie désormais qu’un journaliste, ou n’importe quel internaute, peut être tenu pour responsable s’il télécharge un document censé être confidentiel, mais placé par erreur dans l’espace public d’un site."

En résumé, un journaliste utilise des documents trouvés sur Internet pour alimenter son site Internet juste que ces documents étaient confidentiels et placés là par erreur... D'abord innocenté, il est en appel condamné...

Conséquences: juridiquement, on peut être condamné pour les erreurs d'autrui... Au final, ne téléchargez ni le parlez jamais de ce qui pourrait être confidentiel, même si c'est en accès libre... en tous cas, pas en premier ^^

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Ven 07 Fév 2014, 14:34

Le Monde a écrit:
" PROBLÈME TECHNIQUE "
Amadou F., suspecté d'avoir participé au lynchage de Claudy Elisor, un homme de 31 ans battu à mort le 31 décembre 2010, a été remis en liberté mercredi 5 février, à la suite d'un " problème technique " du parquet de Bobigny.
En juin 2013, Amadou F., qui nie avoir pris part à l'agression dont il est accusé, avait fait appel de sa mise en détention provisoire. En l'absence de réponse du tribunal de Bobigny, qui se devait d'organiser l'audience devant la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris dans les vingt jours suivant l'appel, les avocats de l'accusé ont obtenu sa remise en liberté, dans l'attente de son procès.
Mis en cause, la justice avait alors évoqué un " problème technique " pour expliquer ce non-respect de la procédure : le fax, dont le contrat de maintenance avait expiré, était resté hors service pendant trois semaines, empêchant les services concernés de donner suite à l'appel du suspect.

Un homme mis en détention provisoire pour meurtre fait appel de la décision, absence de réponse du tribunal, il est alors libéré. Pas de réponse car le fax était en panne...

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Sam 08 Fév 2014, 06:01

avec toutes les nouvelles techniques, les lois auraient bien besoin d'être remises à jour !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Sam 08 Fév 2014, 12:01

Non, mais il faut mettre au placard les trouillards qui n'osent pas prendre des initiatives et des responsabilités. Les adeptes de la lettre plutôt que de l'esprit sont trop fréquents. Un peu de caractère ferait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Sam 08 Fév 2014, 13:13

ouaip, mon Excellence ! tu as raison ! respect 
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 09 Fév 2014, 13:06


Le Monde a écrit:
On savait que les défunts présidents Johnson et Nixon parlaient comme des charretiers dans l'intimité du Bureau ovale ; on ignorait que certains responsables de la diplomatie américaine perpétuaient cette tradition encore aujourd'hui. Grâce aux Russes, on sait depuis jeudi 6 février que Victoria Nuland, chargée de l'Europe au département d'Etat, est une digne héritière du parler cru de la Maison Blanche, surtout lorsqu'elle évoque ses amis de l'Union européenne : " Qu'ils aillent se faire foutre ! "
Le plus intéressant pourtant, dans cette conversation téléphonique entre Mme Nuland et son ambassadeur à Kiev, Geoffrey Pyatt, délicatement enregistrée à leur insu par - présume-t-on - les services secrets russes, n'est pas le " And, you know... Fuck the EU ! " qui ponctue la description par la responsable américaine de sa stratégie sur la crise ukrainienne.

En voilà d'autres qui ont trop de caractère...

La responsable étasunienne à la diplomatie européenne ne semble pas faire grand cas de l'UE...

Par ailleurs, dans cette crise Ukrainienne, ils auraient déjà décidé, si le gouvernement actuel est renversé, de qui irait à quel poste dans un nouveau gouvernement.


La mesure est habile du côté russe (qui sont généralement plus tournés vers les mesures expéditives) car elle permet de semer la zizanie entre l'UE et les Etats-Unis et donc de les affaiblir, se renforçant du même coup...

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
Suzanne

Nombre de messages : 1074
Age : 64
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 09 Fév 2014, 13:16

Ca ne m'étonne pas ils sont tous plus pourris les uns que les autres !
Et la zizanie est la stratégie qu'ils doivent tous utiliser je parie.
Mais quel est le plus intéressant ? Est-ce dit dans l'article ?
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 09 Fév 2014, 15:49

L'article entier est ici: Propos controversés

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
Suzanne

Nombre de messages : 1074
Age : 64
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 09 Fév 2014, 16:38

Merci Merwyn.
C'est vrai que c'est l'arroseur arrosé !
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Mar 11 Fév 2014, 22:08

Bon article et bonne interview sur la compréhension de ce qui est arrivé au pauvre girafon:

Le Figaro a écrit:
INTERVIEW - L'euthanasie d'un girafon à Copenhague a déchaîné les passions. Pourquoi tant d'émotion ? Décryptage avec le directeur de la ménagerie du Jardin des Plantes, Michel de Saint-Jalme.

Castration, vente de l'animal… L'euthanasie du girafon aurait-elle pu être évitée, malgré ce qu'affirme le zoo danois?

Les girafes font partie des animaux les plus complexes: leur faire bénéficier d'une contraception est très difficile. Dans le cas d'une castration, celle-ci est même risquée pour l'animal puisqu'elle s'effectue sous anesthésie générale: la girafe peut à tout moment tomber et se briser le cou. Au Jardin des Plantes, nous bénéficions d'un équipement nous permettant de travailler et de prodiguer des soins à une girafe sans qu'elle ne soit en danger; je ne sais pas si le zoo de Copenhague bénéficie des mêmes installations, mais c'est l'un des plus grands zoos d'Europe…
Pourquoi le zoo n'a-t-il pas vendu le girafon? Il y a une explication recevable: il existe une association européenne des zoos et aquariums (EAZA). Elle liste quelques centaines de zoos et les établit comme étant des institutions sûres. Les zoologistes danois ont refusé de vendre le girafon aux acheteurs qui s'étaient prononcés, car ils n'étaient pas référencés par l'EAZA et donc a priori peu dignes de confiance. Ils en avaient tout à fait le droit et ici, ils sont allés au bout de leurs convictions. On ne peut pas le leur reprocher, même si en France, nous acceptons généralement de travailler avec des parcs zoologiques non référencés.

Le zoo de Copenhague explique que le girafon a été euthanasié pour éviter une consanguinité… Mais en quoi est-ce un problème?

Pour bien gérer leurs populations en captivité, les zoos doivent veiller à ce que les animaux ne s'éloignent pas de leur modèle sauvage, et le potentiel génétique y est pour beaucoup. Dans un parc zoologique, le nombre d'individus d'une espèce en particulier est réduit, ce qui restreint automatiquement la variabilité génétique: en effet, quand les animaux se reproduisent, ils transmettent à leur descendance une partie de leurs gènes. Plus la quantité de «fondateurs» est restreinte, plus les gènes transmis seront réduits. Le risque, c'est d'appauvrir le potentiel génétique, mais aussi et surtout de faire dériver le génome des populations captives vers quelque chose qui serait finalement différent des espèces en liberté.
La consanguinité rentre en contradiction directe avec la volonté de maximiser la variabilité génétique: elle multiplie les mêmes gènes de mêmes individus, puisqu'ils s'accouplent entre eux. Le risque est de faire naître des animaux délétères, victimes de nombreuses malformations et d'une mortalité plus conséquente. Dans le cadre d'une bonne gestion du potentiel génétique des girafes, l'euthanasie du girafon danois est donc parfaitement justifiable.

Cette affaire révèle-t-elle un problème éthique au sein des parcs zoologiques?

La mort de ce girafon danois révèle surtout un choc de cultures: au Danemark, l'euthanasie des animaux est fréquente et ne choque pas. En France, nous ne pratiquerions jamais ce genre d'opération, et surtout pas pour une question de génétique.
Ce qui reste le plus hallucinant dans cette affaire, c'est la dissection publique. Jamais aucun de mes collègues vétérinaires n'imaginerait faire la même chose. L'autopsie d'un animal dans un zoo est une obligation légale afin de savoir s'il n'est pas mort d'une infection particulière: cela fait partie de la gestion sanitaire des parcs zoologiques. Éventuellement, dans le cadre d'un atelier universitaire, on pourrait réaliser une autopsie publique en France. La façon dont cela s'est passé à Copenhague me choque profondément, et pourtant là-bas cela semble normal.
Cette dissection relève d'un problème de communication pour moi. La mission la plus importante d'un zoo c'est l'éducation des citoyens à l'environnement. Alors que les Hommes deviennent de plus en plus urbains, ils se déconnectent de la Nature et se désintéressent des problèmes de préservation des espèces. Quand on euthanasie une girafe et qu'on la présente en autopsie publique, c'est complétement contre-productif. Cette dissection publique a complétement cassé le travail que les zoologistes à travers le monde s'évertuent à mener à bien.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Mer 12 Fév 2014, 05:06

Les danois descendent des Vikings, ils étaient sanguinaires et brut de décoffrage ! c'est peut-être l'explication ?  scratch siffle 
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
cleo

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 16 Fév 2014, 08:00

http://www.letelegramme.fr/france/sncf-la-gratuite-des-transports-epinglee-par-la-cour-des-comptes-11-02-2014-10031059.php

Citation :
C'est un vieux serpent de mer ! Régulièrement, la gratuité des transports (*) accordée aux cheminots et à leur famille revient au cœur du débat. C'est encore le cas aujourd'hui, car, selon RTL, les petits privilèges de la SNCF seraient dans le collimateur de la Cour des comptes, qui doit rendre, ce mardi, son rapport 2014 sur les dépenses publiques. Pour rappel, cette quasi-gratuité est accordée à tous les agents en activité et à la retraite, mais aussi à leurs proches (conjoints, enfants jusqu'à l'âge de 21 ans, parents, grands-parents...). Au total, "plus de 800.000 personnes sont ainsi potentiellement concernées par ce dispositif, alors que la SNCF n'emploie que 150.000 agents", écrivent nos confrères. Ce qui génère, bien évidemment, un manque à gagner, qui serait estimé à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Hum, à quand la fin des privilèges ? bye conjoints et enfants ça passe encore s'ils voyagent avec l'agent SNCF mais parents et grand-parents !!  Suspect 

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 16 Fév 2014, 11:47

Il est toujours plus facile de ne pas donner que de reprendre, surtout que le domaine des transports est vital et un mécontentement = la paralysie d'une partie du pays.

Après, on n'est plus à l'époque de la grande grève de 1968 où De Gaulle avait fait remercier (licencier) une partie des grévistes qui gênaient la bonne marche du pays... La CESDH (Cour Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme) ne laisserait pas passer cela...

Donc là, les gouvernements sont bloqués, tout ce qu'ils peuvent faire c'est de ne plus donner de privilèges aux néo-salariés et attendre que tous les anciens soient à la retraite... Sauf à trouver un moyen de faire en sorte que les transports ne soient pas impactés...

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
cleo

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 16 Fév 2014, 15:00

On devrait être inflexible.

C'est comme pour le gel de l'avancement des fonctionnaires. Je serais pourtant touchée mais je ne suis pas contre s'il le faut.... plutôt que de supprimer des services publics.

Va falloir peut être enfin faire des choix, plutôt que de toujours remettre les réformes aux générations futures.  Rolling Eyes La France n'a plus les moyens de tout faire donc autant faire des économies dans les avantages de chacun plutôt que de supprimer des grands services publics (instruction, santé, défense, sécurité par exemple).

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Dim 16 Fév 2014, 15:03

coucou Merwyn  bye 
il me semble qu'au départ, il s'agissait d'avantages en nature ? scratch  pour compenser un salaire plus bas que dans les autres domaines ? je ne sais plus !
l'éternel problème des avantages acquis !
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Brèves de société...   Mer 19 Fév 2014, 12:32

Hello Ysandre.


Après la votation suisse de limiter l'immigration... Une petite passe d'armes citée par Le Point:

Le Point a écrit:
"La votation suisse, c'est le démonstrateur du lepénisme en vrai", déclarait mardi sur France Inter le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, ajoutant : "On va pouvoir montrer les résultats aux Français du lepénisme exercé à une petite échelle, qui est l'échelle helvétique." Très virulent, le ministre a poursuivi, menaçant la Suisse de "mesures de représailles. [...] Il va y avoir des barrières, en contrepartie, pour l'exportation des produits suisses. Et la Suisse va s'appauvrir, voilà le résultat ! C'est du lepénisme à petite échelle, c'est la ruine !" s'est emporté Arnaud Montebourg, concluant : "C'est un suicide collectif pour les Suisses."

La réplique cinglante de Didier Burkhalter, président de la Confédération suisse et ministre des Affaires étrangères, ne s'est pas fait attendre : "Tout ce qui est excessif est insignifiant. La politique, c'est penser au résultat final, et non pas se concentrer sur l'expression qui va faire le buzz du jour !"

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brèves de société...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brèves de société...
Revenir en haut 
Page 28 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» La société martienne
» où va notre société?
» société parfaite
» Brèves de comptoir
» problème en droit des sociétés! HELP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: CONTRIBUTEURS PRENEZ LA PAROLE :: Echanges et divertissements-
Sauter vers: