Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marc Ferro, les tabous de l'histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Marc Ferro, les tabous de l'histoire.   Ven 03 Mai 2013, 15:05

Editions Nil.

L'auteur fait bien la différence entre les tabous (silences) et les interdits, prononcés, ceux-ci par la censure.

les tabous concernent essentiellement, dit-il, l'origine des institutions "qui exercent une autorité sur la société, en connivence ou non avec celle -ci."

premier exemple l'autorité papale. Elle se dit d'origine divine, donne la primauté de l'evêque de Rome sur les autres évêques.

En fait elle s'appuie sur la Donation de Constantin quiaurait donné la primauté au pape de Rome Sylvestre Ier (314-335).

Or Lorenzo Valla vers 1436 démontre que cette donation est un faux. Il se réfugie à Naples sous la protection du roi d'Aragon.

En fait il vient d'un clerc de rang inférieur qui voulait glorifier sa propre Eglise.

cf.Nicolas Huyghebaert in le Moyen âge 2 1979, et d'autres historiens cités.

Ajoutons un petit supplément :

Pour l'Église catholique romaine, l'infaillibilité pontificale est un dogme selon lequel le pape ne peut se tromper lorsqu'il s'exprime ex cathedra (c'est-à-dire en tant que Docteur suprême de l'Église et en engageant sa pleine autorité apostolique), et ce, en matière de foi et de morale.

Ce dogme a été défini solennellement en 1870 lors du premier concile œcuménique du Vatican, quoique l'Église lui confère des origines anciennes. Il est à l'origine du schisme mineur de l'Église vieille-catholique. Il est en revanche un point d'achoppement majeur dans le dialogue œcuménique avec l'Église orthodoxe, les Églises protestantes et l'Église anglicane, et un point de rupture définitif pour la philosophie rationaliste qui y voit le sommet de l'argument d'autorité.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Marc Ferro, les tabous de l'histoire.   Dim 05 Mai 2013, 14:13


Origines mythiques de la nation et celles de la royauté en France.

XIIIe siecle Grandes chroniques de France : les origines troyennes et chretiennes du peuple français.

le départ de Troie et le sacre de Clovis : voilà qui les attestaient !!

Pour avoir démontré que les rois de France ne descendaient pas des princes de Troie, mais étaient les héritiers de simples petits guerriers francs que Rome désignait comme des barbares, Nicolas Ferret fut enfermé à la Bastille par Louis XIV.

Lui aussi roi de par la grâce de Dieu Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Marc Ferro, les tabous de l'histoire.   Dim 05 Mai 2013, 15:47

Dans son livre les abus de la mémoire chez Arlea, Tzvetan Todorov parle de la transmission de l'histoire ;

Le "trucage" tient de l'effacement de tout ce qui gène.



En 1937, photo de Staline avec Nikolaï Iejov alors chef du NKVD.



En 1939, photo truquée de Staline sans Nikolaï Iejov, démis de son poste et qui sera accusé et exécuté un an plus tard.

Ce qui est vrai des photos est aussi de l'importance de certains personnages ou épisodes.

Il faut examiner la conservation de la mémoire :

elle n'est pas intégrale, on opére une sélection
Citation :
:"Certains traits de l'évènement seront conservés, d'autres sont immédiatement ou progressivement écartés, et donc oubliés".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Marc Ferro, les tabous de l'histoire.   Mar 07 Mai 2013, 15:20

Parmi les évenements passés sous silence, on trouverait facilement des épisodes coloniaux ; Marc Ferro a en effet composé un ouvrage les dossiers noirs du colonialisme : de l'extermination à la repentance, j'u jetteraipeut-être uncoup d'oeil; le livre est très dense et ne concerne pas seulement la france mais toutes les puissances coloniales.

Pour l'instant, voyons les origines du pouvoir bolchevique ; il n'est pas question de constester les soulèvements populaires, mais Ferro met en relief l'action de Lenine quipasse pardessus la tête du soviet de petrograd dont il craignait lelegalisme revolutionnaire, ie un gouvenrement d'allaince avec les mencheviks ou d'autres.

aussi se fait-il un ordre de mission de ce comité dont il se déclare président : "un petit coup d'Etat" fait en sa faveur et sans consulter personne... Révélation qui ferait mauvais effet.

Toujours pour la L'URSS, l'histoire conventionnelle oublie trop souvent la part active des Russes dans la victoire de la seconde guerre mondiale, pour faire la part belle au débarquement américain.

La raison en est simple : la guerre froide explique tout. on a vu par la suite Les Allemands défiler pour le 14 juillet en 1914, mais inviter les troupes russes n'était pas au programme, pas plus que de reconaître la superiorité technique des canons 76 poutilov russes sur les canons de 75 français Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Marc Ferro, les tabous de l'histoire.   Mer 15 Mai 2013, 19:19



Les "guerres de religion" étaient à l'époque appelées "temps des troubles", et non guerres.

On dit que les protestants se sont soulevé pour la liberté de leur foi, au nom de la lecture libre de la bible, que la saint bathelemy est dué àl'influence de la mère du roi, "une etrangère" italienne". Le roi aurait été innocent de ce crime Wink

Or les chefs protestants voulaient surtout une république comme aux pays-Bas, dessein caché derrière le prétexte d'une pureté religieuse : ils ne representaient pas les groupes sociaux qui voulaient lirela bible dans le texte.

Quant aux catholiques, ils critiquaient la monarchie, lui reprochaient de ne pas être subordonnée à l'Eglise et à la papauté.

Il y donc dans cette affaire

- des catholiques qui glorifient le roi tout en voulant réduire son autorité,

- et des protestants, qui au nom des libertés voulaient une république comme à Genève : or quel régime autoritaire que celui instauré par Calvin !

pourtant le petit peuple, majoritairement catholique, s'est battu, lui, au nom de la religion.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marc Ferro, les tabous de l'histoire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marc Ferro, les tabous de l'histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» mémo sujets histoire geo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: