Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

  de quel film ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 20 ... 36  Suivant
AuteurMessage
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Jeu 23 Mai 2013, 18:08

Ah tu brûles ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Jeu 23 Mai 2013, 18:24

"Vivre" de Zhang Yimou 1993.
je dois avoir la bonne réponse donc je vous mets le prochain film:




indice: Une leçon d'humanisme sous forme d'estampe
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 05:33

Ah bravo soussou ! Smile

Tiens encore un film asiatique, je dirai japonais, ça me dit d'ailleurs quelque chose ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 05:38

Un Ozu peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 07:50

Ce n'est pas un film d'Ozu, Arundathi

indice
9 août 1945
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 08:11

Pluie noire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 08:23

non Rotko, pas pluie noir.
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 08:55

serait-ce de Akira Kurosawa ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 08:57

"Rhapsodie en août" ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 09:09

ouiii! bravo Arundathi

Un très beau film que j'ai vu.

C'est la mémoire de la bombe qui est au centre du film, ainsi que les relations entre générations.

Cette fois nous ne sommes pas à Hiroshima, mais à Nagasaki. Une grand-mère, qui vit isolée à la campagne, et dont le mari a été tué par la bombe, se découvre un frère malade, immigré à Hawai avant la guerre, qui a fait fortune avec des plantations d'ananas. Alors que ses enfants voudraient profiter de cet oncle providentiel, la vieille dame se méfie de cet étranger dont elle a tout oublié. Ses petits enfants, qui rêvent d'aller à Hawai, réussissent à la convaincre de partir après les cérémonies de commémoration du 9 août 1945. C'est alors que le fils de l'oncle d'Amérique débarque, pour célébrer avec le reste de la famille le souvenir du grand-père décédé (Richard Gere parlant japonais, c'est un régal...). Son séjour est interrompu par l'annonce du décès de son propre père, mettant fin aux projets de voyage et aux liens qui commençaient de se tisser.

La figure de la grand-mère est parfaite : vieille dame que l'on sent forte et têtue, elle vit dans sa grande maison traditionnelle, rejetant tout modernisme comme superflu. Elle raconte aux enfants de sombres histoires sur ses nombreux frères et sœurs, mais leur parle surtout de l'Eclair et de la bombe, qu'ils redécouvrent à travers elle. En visitant les lieux de mémoire de Nagasaki, ils se réapproprient une réalité dont ils n'avaient finalement qu'une connaissance vague et abstraite, et cette conscience nouvelle leur rend plus attachante la fragile survivante. Kurosawa peint avec tendresse ces enfants et adolescents ouverts sur l'univers de leur grand-mère, observateurs curieux de la vieille dame (par exemple lorsqu'elle communique en silence avec une autre survivante). Il s'acharne en revanche sur des adultes caricaturaux (les parents des enfants), qui ne songent qu'à profiter de l'aubaine que représente l'oncle d'Amérique, et qui jugent inconvenant de parler de la bombe à la famille américaine.

Ainsi Kurosawa dénonce-t-il ceux qui tournent le dos à l'histoire et qui croient nécessaire d'oublier Hiroshima et Nagasaki pour nouer de bonnes relations avec les Etats-Unis. A travers l'attitude des enfants et de la grand-mère, il montre que la mémoire n'est pas incompatible avec la réconciliation, et qu'un oubli de convenance ne peut conduire qu'à des malentendus. Le film n'est pas là pour condamner l'Amérique (le coupable, c'est la guerre, répète la grand-mère), mais bien pour inviter les Japonais à ne pas nier leur histoire. On a reproché à Kurosawa de ne pas avoir évoqué les responsabilités et les crimes du Japon pendant cette même guerre. Ce n'était évidemment pas l'objet de ce film. Mais pour une mémoire complète, une œuvre sur ce thème n'aurait certes pas manqué d'intérêt.



Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 10:10

Merci soussou de ce rappel, effectivement un très beau film ... si je me retenais je pourrais proposer encore nombre de films japonais que j'affectionne particulièrement ... je suis heureuse et je me réjouis de découvrir ainsi des cinéphiles hors pairs dans ce forum ! Smile

Mais là, je vais changer de registre et évoquer un film qui m'a tenu à coeur longtemps, juste pour me faire plaisir et ainsi pour vous faire plaisir également ... vous allez sans doute trouver rapidement ! Smile



Indice : la Commune en 1871
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 10:24

film anglais ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 10:37

Inspiré d'une nouvelle de Karen Blixen le festin de Babette avec Vibeke Hanstrup et Stéphane Audran.
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 11:04

Non rotko, désolée, pas un film anglais ... Smile

Oui soussou inspirée d'une nouvelle de Karen Blixen ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 11:05

j'ai donné le titre plus haut, Arundathi. Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 11:12

Oui bravo encore une fois soussou, je n'avais pas vu ta réponse ! en effet, ce film m'a tenu à coeur fort longtemps ... Smile

Pour mémoire : critique "le monde"

En 1871, sur la côte danoise du Jutland, la tempête fait rage. Dans le village dont leur père était pasteur, Martine et Filippa, devenues vieilles et restées filles, s'apprêtent à passer une soirée aussi tranquille que de coutume. Mais on frappe à la porte : la tempête a porté une Française sur le rivage. Chef du célèbre Café Anglais, elle a perdu sa famille sous la Commune. C'est un habitué du Café, passant jadis sur ce rivage le temps de s'éprendre de Filippa et d'être éconduit, qui lui a conseillé ce refuge.
Babette devient la servante des deux soeurs, et reste auprès d'elles. Tous les ans, elle prend un billet de loterie. La quinzième année, elle gagne, et décide d'utiliser l'argent pour préparer à ses bienfaitrices et à leurs voisins un festin digne de ceux que le Café Anglais servait aux plus élégants Parisiens...

Pour Gabriel Axel, cette histoire est celle de son plus beau film, et il n'a pas attendu l'Oscar de 1988 pour en être convaincu. Pendant quatorze ans, le réalisateur s'est battu pour faire accepter le scénario par l'Institut danois du cinéma, dont un représentant lui avait répondu qu'il n'y avait "pas une minute de film dans cette merde". Mais Gabriel Axel tenait son histoire. Il ne lui avait fallu que onze jours pour dicter le scénario à sa femme, tandis que sur le mur, en face de lui, il voyait se dessiner le film que le conte de Karen Blixen lui inspirait : "C'est une si belle histoire ! Il y a tout dedans, la fidélité, la générosité, l'amour... Karen Blixen a tout écrit, tout montré image par image, comme le peintre qu'elle était."

Vingt-cinq ans plus tard, le réalisateur se souvient avec bonheur des premières projections : "Les Suédois réservés, les Français enthousiastes, les Italiens qui criaient "Mamma mia ! Che bello !"... C'est un film qui apporte beaucoup de joie partout au monde."

Franco-danois dans sa langue d'origine, universel dans son message, le film n'a pas pris une ride, et Gabriel Axel ne s'en étonne guère : "Une mère qui donne le sein à son enfant n'a pas changé. C'est toujours une mère qui donne le sein à son enfant."

Poème gastronomique, éloge rêveur du pouvoir des belles saveurs sur les humeurs moroses, ce Festin n'impose pourtant pas sa métaphore si facilement. La Babette incarnée par Stéphane Audran n'a rien perdu de son mystère. Discrète à un point déconcertant, elle ne s'exprime qu'en cuisinant, le temps d'un festin unique. "C'est typiquement français !, renchérit Gabriel Axel. Une bonne bouffe, et on fait la paix !"

On sentait, sur le tournage, que ce qui se passait n'était pas ordinaire. "Tu n'es pas seulement en train de faire un grand film, tu crées une atmosphère. Quelque chose d'impalpable, fait de tous ces petits détails qui manqueraient si on les retirait."

Ce compliment de Jarl Kulle, qui joue le général Löwenhielm, résume les ambitions simples et grandes de Gabriel Axel, qui y trouve une leçon tout aussi simple et grande : "Toute action convaincue peut être convaincante." De qui parle-t-il donc ? De Babette, cuisinant sa fortune en potage de tortue sous les yeux des villageois nourris à la soupe de pain sec ? De lui-même, en croisade quatorze ans durant, armé de sa seule certitude de tenir une belle histoire ?

Un soir d'agapes, quatorze ans de guerre : le chef-d'oeuvre en valait la peine, assurément.



Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1988.
Nommé au Grand Prix de l'Union de la critique de cinéma en 1989.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 11:33

Je me souviens le repas copieux auquel ces pauvres gens n'avaient plus gouté au vin la Veuve clicot 1860!

une autre film (téléfilm) dans un autre registre:


Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 15:07

On dirait du Bergman hesit

Mais tu vas dire non Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 15:21

et je dis non, ce n'est pas du cinéma de Bergman.

indice: la résistance
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 17:23

Irena Sendler Smile Le cœur courageux de Irena Sendler

"Irena Sendler est un personnage oublié de l'histoire de l'holocauste. Elle a réellement existé. Irena Sendlerowa est né à Varsovie en 1910. C'était une résistante polonaise. Pendant l'occupation allemande, elle travaille pour l'Aide sociale de Varsovie. Avec un groupe de collègues, elle s'occupe de sortir clandestinement des enfants du ghetto. Elle et son groupe travaillent à cacher des enfants dans des familles polonaises non juives. Les enfants étaient coiffés et habillésdifféremment, ils apprenaient des prières religieuses pour passer pour des non-juifs. Irena conservait les noms de tous les enfants, associés à leurs familles adoptives, dans une jarre, sur des bouts de papiers pliés. Elle sauva 2500 enfants juifs des camps de concentration et d'une mort quasi certaine. À la fin de la guerre, 2000 d'entre eux ont pu retourner dans leur famille d'origine."

"Irena par la suite fut dénoncée et torturée. Elle n'avoua jamais le travail qu'elle et son groupe effectuait. Après avoir subit de nombreuses tortures, elle est condamnée à être fusillée. Sur la route menant à son exécution, elle est libérée et sommée de s'enfuir. Quelqu'un paya ses gardiens afin de la libérer. Affreusement blessée aux jambes, elle restera à jamais handicapée et confinée à une chaise roulante pour le restant de ses jours. Elle mourrût à l'âge vénérable de 98 ans.
Son nom fut proposé au prix Nobel de la paix, mais elle ne le reçu pas."

"Le film de John Kent Harrison retrace avec précision le travail clandestin d'Irena auprès des enfants. La photographie de ce film est magnifique. Le ghetto est reconstitué avec soin et on sent véritablement la peur et la souffrance des gens qui y vivent, ainsi que l'impuissance de ceux qui en sont témoins. La différence entre les juifs et les autres est marquante et l'on ressent toute la difficulté d'une organisation comme celle d'Irena, qui oeuvre dans la clandestinité et peut, à tout moment, être dénoncée."

Un film à voir ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Ven 24 Mai 2013, 18:49

bravo Arundathi! ce film pour moi est meilleur que la Liste de Schindler.
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Sam 25 Mai 2013, 05:54


indice : sujet politique
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Sam 25 Mai 2013, 12:03

Réalisation américaine, film politique des années 30-40?
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: de quel film ?   Sam 25 Mai 2013, 15:21

Oui soussou ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: de quel film ?   Sam 25 Mai 2013, 15:39

film réalisé en 2008?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: de quel film ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
de quel film ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 36Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 20 ... 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel film sur Louis XIV et sa cour ?
» Quel film classique français pour un niveau 4e voire 5e ?
» quel film vous a le plus marqué??
» Films, documentaires en latin 3ème ???
» Films à étudier en 6è et 4è

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: CONTRIBUTEURS PRENEZ LA PAROLE :: Echanges et divertissements :: Jeux de mots-
Sauter vers: