Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Robespierre : un infirme psychoaffectif ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mer 03 Juil 2013, 18:00

J'ai noté à peu près les mêmes éléments et le même esprit dans l'ouvrage de Cecile Obligi. Ces deux tentatives d'assassinat les 22 mai et 23 mai 1794, la fatigue de Robespierre, et des machinations propres à le ridiculiser et/ou à le faire passer pour un tyran.

Pendant la fête de l'Etre suprême, des députés ralentissent le pas pour le laisser seul en tête, donc apparaître comme un passionné du pouvoir. L'affaire Catherine Theot, une déséquilibrée qui se prétendait mère de Dieu, est instrumentalisée contre Robespierre ; un chahut est organisé contre lui à l'assemblée nationale, et on voit mal comment un vrai tyran serait destitué par des troubles de parlementaires !

Finalement les discours de Robespierre et les commentaires de Cecile Obligi confortent à mes yeux l'image qu'avait esquissée Albert Soboul dans son Histoire de la Révolution française. Avec lui, disparaît une certaine image de la Révolution, pour laisser place à la réaction Thermidorienne, elle rassurera les possédants en leur confiant le pouvoir.

Merci à vous de m'avoir amené à creuser le sujet, et tout particulièrement Mahiwan qui a soulevé le lièvre, pourrait-on dire. Je n'ai vu nulle part que la non-observance du nouveau calendrier entraînait la peine de mort, d'autres mobiles étaient certainement pris en compte, périls extérieurs comme intérieurs alimentaient, à juste titre je crois, les soupçons de trahison, ou de modération bienveillante/complaisante pour des amitiés troubles et différentes corruptions.

Que de changements et d'intrigues en peu de jours, ce qui rend difficile les appréciations des rôles de chacun, d'autant que l'histoire sera révisée par les acteurs d'alors, soucieux de minimiser leurs engagements pour bien prendre les virages ideologiques...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mer 03 Juil 2013, 18:35

Merci à Mahiwan pour ce fil fort passionnant et instructif que je viens juste de découvrir ! Du coup je me suis plongée à nouveau dans l'histoire des "droits de l'homme" ! Dans mes souvenirs, j'assimilais Robespierre aux sans culottes dont il était devenu le porte-parole ainsi qu'à la terreur, époque tellement choquante que delà à le qualifier de dictateur sanguinaire il n'y avait qu'un pas vite franchi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 04 Juil 2013, 09:07

Dans mes souvenirs, j'assimilais Robespierre aux sans culottes dont il était devenu le porte-parole ainsi qu'à la terreur, époque tellement choquante que delà à le qualifier de dictateur sanguinaire il n'y avait qu'un pas vite franchi. a écrit:
Arundathi
je me demande pourquoi, à l'école primaire, on nous présentait Robespierre carrément comme un homme assoiffé de sang !!! les livres d'histoire de France m'ont paru donner de mauvaises indications quand j'ai commencé à lire des ouvrages d'historiens et des romans historiques !
Revenir en haut Aller en bas
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 04 Juil 2013, 09:57

Ysandre, je regrette de ne pas avoir creusé un peu plus l'histoire concernant Robespierre !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 04 Juil 2013, 10:28

C’est seulement au début de mes études supérieures que j’ai découvert combien l’image que je m’étais faite de Robespierre durant mes années de lycée était fausse. À commencer par l’idée qu’il était mort à un âge relativement avancé, à cause sans doute des portraits qui illustraient mes livres d’Histoire !
En fait l’époque révolutionnaire est riche et complexe, les hommes qui l’ont marquée sont eux aussi difficiles à cerner. On n’a au lycée que les grandes lignes et encore…

J’ai achevé le livre de Max Gallo qui m’a intéressée, même si, parfois, il m’a paru prendre une orientation qui peut se discuter.
L’auteur insiste sur les victoires militaires aux frontières qui vont se succéder pendant les mois de floréal, prairial et messidor 1794. Il fait le lien en soulignant que la Terreur, considérée par la bourgeoisie comme un moyen d’empêcher le retour de l’Ancien Régime, va devenir insupportable au peuple. La victoire de Fleurus le 8 messidor (26 juin) sonne à la fois comme une victoire de Robespierre et ses amis et l’annonce de leur disparition puisqu’ils ne servent plus à rien. Pourtant, les paradoxes ne manquent pas en cette période où tout se joue en accéléré
Ainsi, le 16 prairial, Robespierre est élu président de la Convention à l’unanimité, unanimité morale et civique célébrée le 20 prairial lors de la fête de l’Être Suprême.  Il n’ignore pas pour autant l’ampleur de l’opposition. Les dernières mesures prises renforcent plus encore la Terreur, comme par exemple cette loi du 22 prairial qui oblige le Tribunal Révolutionnaire  à ne prononcer que l’acquittement ou la mort et dont un article désigne en termes si vagues « les ennemis du peuple » que tout le monde peut se retrouver sur la liste. La loi est présentée par Couthon mais Robespierre intervient pour exiger un vote unanime sans introduction de la moindre clause spéciale.

Les adversaires de Robespierre vont se multiplier… Il choisit une retraite hautaine, plus préoccupé, selon Gallo « de son destin, de la postérité, soucieux de se justifier toujours devant l’Histoire. » Une tentative de réconciliation aura lieu le 5 thermidor mais les efforts de Saint-Just ne serviront à rien car Robespierre, dans le fond, refuse tout compromis et c’est le discours du 8 thermidor préparé dans la solitude sans consulter qui que ce soit. Il avoue :
Citation :
Ma raison non mon cœur est sur le point de douter de cette République vertueuse dont je m’étais tracé le plan.
Il lance un véritable appel à la mort :
Citation :
Quel ami de la patrie peut vouloir survivre au moment où il n’est plus permis de la servir… Pourquoi demeurer dans un ordre de choses où l’intrigue triomphe éternellement de la vérité ? Comment supporter le supplice de voir cette horrible succession de traîtres ?
Et encore une fois il pense à la postérité :
Citation :
J’ai tremblé quelquefois d’être souillé aux yeux de la postérité par le voisinage impur de ces hommes pervers.
On connaît la suite, l’impitoyable engrenage qui, le 10 thermidor (28 juillet 1794), conduit Robespierre, âgé de 36 ans, à la mort mais pas celle qu’il s’est choisie puisqu’il rate son suicide et ne parvient qu’à se tirer une balle dans la mâchoire. Il vivra un véritable calvaire durant une dizaine d’heures avant d’être exécuté par le bourreau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 04 Juil 2013, 11:07

Ysandre a écrit:
Arundathi
je me demande pourquoi, à l'école primaire, on nous présentait Robespierre carrément comme un homme assoiffé de sang !!! les livres d'histoire de France m'ont paru donner de mauvaises indications quand j'ai commencé à lire des ouvrages d'historiens et des romans historiques !
 
voyez ce lien et  le dernier message de la page  2 : il explique pourquoi l'histoire de Robespierre a été faussée. Cécile Obligi rejoint Marc Ferro qui notait que l'histoire est racontée essentiellement dans les ouvrages de vulgarisation : les andre Castellot et alain Decaux, royalistes de surcroît, ne sont pas des historiens mais des conteurs.
 
Citation :
Castelot est un enfant de la Grande Guerre et des beaux quartiers. De la première, il conservera toujours une vision assez cocardière du destin de la nation, des seconds il fréquente les institutions scolaires, collège Gerson, école Sainte-Croix de Neuilly. C'est là où il se forge son savoir historique, n'allant ni à l'université, ni dans les grandes écoles.
 
certains parlent d' historiens midinettes
Citation :
:De l'Histoire, il avait finalement une conception de midinette, celle qui enregistre les «Battements de coeur de la France» pour reprendre le titre d'un de ses ouvrages les plus célèbres.
 

N'oublions pas lenôtre
 
Spécialiste de l’histoire de la Révolution française en utilisant des sources primaires, il publie un nombre important d’ouvrages sur le sujet, dans un style narratif et anecdotique propre à la petite histoire, qui ont influencé des historiens tels qu'André Castelot et Alain Decaux : il est à ce titre considéré dès son vivant comme le « pape de la petite histoire »
 
et Jacques Bainville
 
Jacques Bainville est un journaliste, chroniqueur de politique étrangère, historien et académicien français, né le 9 février 1879 à Vincennes (Seine), mort le 9 février 1936 à Paris. Jacques Bainville fut un proche de Charles Maurras.
 
wikipedia.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 04 Juil 2013, 12:33

je ne lis pas Castellot, Decaux ? je ne me souviens plus... et ce sont justement des livres d'historiens qui m'ont souvent fait tiquer par rapport à ce que j'avais appris à 'école... quoi ?rhaa  on m'a raconté des histoires en histoire !!!!Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
mahiwan
pilier
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 70
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 14:28

La personnalité de Robespierre est multiple , très complexe ,caractéristique d'un psycho affectif ?  cheese 

En évoquant l’exécution de Danton on peut parler  d'un personnage également digne d’intérêt ,et exécuté en même temps , Fabre d’Églantine  ; secrétaire de Danton, auteur de la romance " Il pleut , il pleut bergère "  et inventeur des mois révolutionnaires , qui sera accusé d'avoir falsifié le décret réglant la liquidation de la Compagnie des Indes .

Danton, lui aussi impliqué dans les " affaires " de la Compagnie des Indes , était le principal ennemi de Robespierre à cette époque et comme ce dernier très populaire !

Le conflit profond entre ces deux personnalités peut être expliqué par cette phrase de Robespierre :

" Le mot de vertu faisait rire Danton ; il n'y avait pas de vertu plus solide , disait il plaisamment , que celle qu'il déployait toutes les nuits avec sa femme . Comment un homme , à qui toute idée morale était étrangère , pouvait il être le défenseur de la liberté ? "

On connait le dénouement ; l'exécution et le passage des sinistres charrettes devant chez les Duplay ( logement de Robespierre ) et les cris de Danton :

" Cette maison disparaîtra ... j’entraîne Robespierre, Robespierre me suivra ... "
"  Tu montreras ma tête au peuple , elle en vaut la peine "

Le meurtre avait revêtu l'aspect de la plus grande lâcheté ; les arguments de l'accusation frisaient la débilité.
La peur dorénavant dominait , la mort était partout presente , et beaucoup n'ont pas tort de dire que le 9 thermidor était déjà annoncé !
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 14:43

merci Mahiwan merci  j'ai un tout autre regard sur Robespierre, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 14:51

Tu as raison, Mahiwan, de souligner le désaccord profond entre Danton et Robespierre. On peut difficilement imaginer personnalités plus opposées. Cela dit, je crois que tous les historiens modernes s'accordent pour dire que Danton s'est laissé corrompre à plusieurs reprises. Il n'en reste pas moins que son procès fut une mascarade indigne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 15:11

Il semblerait qu'au départ, Robespierre ait eu d el'estime et del'amitié pour Danton, au point delui envoyr une lettre de consolation pour laperte d'une proche, sans doute sa mère, "indiscutablemnt sincère" selon mes sources.

Pour le procès, effectivement, les rerpoches de Robespierre sont jugés pour certains mesquins et de mauvaise foi. Pourquoi l'apparition de cette inimitié ? Les différentes corruptions de Danton y sont peut-être pour quelque chose.

Danton a sa statue à Paris ; aimerait-on les insolents corrompus ?

Gallo semble accréditer une tentative de suicide de Robespierre. D'autres parlent d'une blessure occasionnée par un gendarme nommé Merda. Encore un point non élucidé.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 15:25

Je pensais que les historiens actuels étaient d'accord pour penser qu'il y eut tentative de suicide de la part de Robespierre et que Merda n'a fait que se vanter dans l'espoir (exaucé !) d'en tirer des avantages.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 15:43

je n'ai pas vu l'affaire présentée sous cet angle chez Cecile Obigli qui avait une bibiliographie récente.

Je m'interroge sur la possibilité qu'avait un homme arrêté de cette importance de se procurer un pistolet, alors qu'on voulait faire de sa disparition un spectacle public.

Mais tu as peut-être raison.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 16:06

Dans ce que j'ai lu, d'une part les contemporains et témoins ont tous dit que Robespierre s'était suicidé (ce n'est en rien une preuve), Barrère en tête qui a annoncé la nouvelle à la tribune de la Convention. D'autre part, Barras, qui dirigea l'assaut de la Commune, raconte dans ses Mémoires que Lebas était en possession de deux pistolets et en aurait donné un à Robespierre, se tuant avec l'autre, tandis que le frère de Robespierre se jetait par la fenêtre.
C'est vrai qu'on peut se demander comment il se fait que des prisonniers aient pu être en possession d'armes. Cependant, il est avéré, je crois, que Lebas s'est tué avec un pistolet lui appartenant.
Je crois que le mystère restera entier ! A mon avis, le choix du suicide correspondrait bien à la mentalité de Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Dim 07 Juil 2013, 16:36

S'il ya de fortes présomptions de suicide, il ne s'agit pas pour moi de les nier. Oui, cela correspondrait à ce que nous savons de la personnalité de Robespierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Robespierre page 6   Lun 08 Juil 2013, 23:17

merci à Mahiwan, Rotko, Nicyrle,Ysandre pour avoir mis ce sujet sur GDS*
L'histoire de la révolution française ,si passionnante et cruelle. Dans mes études de français on avait suivi les évenements, mais à quel point faibles.
Avec ce fil j'ai appris plus que dans mes vingt ans à croire que je savais.
De Max Gallo je n'ai lu que des romans, très bons, je ne savais pas qu'il était aussi historien.
Dans la biographie de Marie Antoinette, de Stefan Zweig, il parle beaucoup sur la Révolution Française,ses causes, personnages et dénouement; sa plume m'a fait pleurer sur le sort de tous.
De nouveau un grand merci:chapeau: 
Revenir en haut Aller en bas
mahiwan
pilier
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 70
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mar 09 Juil 2013, 09:54

merci Amadak , ça nous permet également de découvrir d'autres opinions .......

( texte de Jean Artarit )

Alors qu'à deux pas se déroulaient les sinistres apprêts du supplice de Danton et des autres condamnés , la Convention décréta , sur la proposition de
Couthon et Vadier , que " chaque député présenterait dans le délai d'un mois au plus tard le compte moral de sa conduite publique et l'état de sa fortune " ( on se croirait en 2013 ! Razz Razz  ).
C'était annoncer de nouvelles charrettes, mais le climat de terreur était tel que la motion fut adoptée sous les applaudissements !

On s’enfonça dans l'horreur. Pendant le procès des dantonistes, Lucille, la femme de Camille Desmoulins , fut arrêtée, on l'accusait de vouloir organiser une révolte pour tenter de libérer son mari.

La première Conspiration des prisons était créée. Le 10 Avril s'ouvrit le procès de la " conspiration du Luxembourg ".
Robespierre avait remplacé à la présidence du Tribunal Révolutionnaire son compatriote Herman, qui dans le grand procès des dantonistes s'était montré trop mou ! Il avait hissé à sa place à sa place Dumas.

Cette mise en oeuvre de la dictature n’empêcha pas Robespierre d'imposer aux français ses idées religieuses.
Le 6 Avril 1794 , le lendemain de l’exécution des dantonistes, comme dans une démarche expiatoire, Couthon annonça sous les applaudissements " un projet de fête décadaire dédiée à l'Eternel; La convention décréta que les cendres de Rousseau seraient portées au Panthéon , tandis que le 30, Payan proclamait à Commune que " la Raison n'était autre que l'Etre suprême ".

Les envolées mégalomaniaques , concernant " le peuple français en avance de deux mille ans sur le reste de l’espèce humaine " , tout comme la référence à " cette terre délicieuse que nous habitons faite pour être le domaine de la liberté et de la douceur " " , n'étaient peut être pas pour déplaire à un pays en proie à un narcissisme collectif, en phase avec avec celui de son chef !

Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mar 09 Juil 2013, 10:19

merci Mahiwan, je suis (du verbe suivre) toujours merci 
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Robespierre page 7   Mar 09 Juil 2013, 21:16

moi aussi je suis avec un énorme intérêt ce fil enrichissant. En lisant ce qu'on demandait aux hommes d'Etat sur leur conduite personnelle et leur fortune, Mahiwan dit "on se croirait en 2013" cela me fait rire parce que dans mon pays la chose est pareille, et nous sommes déjà habibués à la corruption.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mer 10 Juil 2013, 18:24

mahiwan a écrit:

Les envolées mégalomaniaques , concernant " le peuple français en avance de deux mille ans sur le reste de l’espèce humaine " , tout comme la référence à " cette terre délicieuse que nous habitons faite pour être le domaine de la liberté et de la douceur " " , n'étaient peut être pas pour déplaire à un pays en proie à un narcissisme collectif, en phase avec avec celui de son chef !
Artarit n'abandonne donc pas ses diagnostics psychiatriques...

Robespierre et la religion

Il n’ a rien de commun avec les hébertistes et leurs campagnes anticléricales. Il se montre dans son discours du 21 novembre 1793 hostile à ceux qui ont dénoncé des prêtres disant la messe : cette politique est inefficace; Lui, pense que l’athéisme est aristocratique et « l’idée d’un grand Être, qui veille sur l’innocence opprimée et qui punit le crime triomphant, est toute populaire. »

Citation :
« L’idée de l’Être suprême et de l’immortalité de l’âme est un rappel continuel à la justice, elle est donc sociale et républicaine
»

Adversaire de la fermeture des lieux de culte parisiens, il pense la religion utile. Il maintient dans le décret qui suit le discours, la liberté des cultes.

Citation :
« Le vrai prêtre de l’Être suprême c’est la Nature, son temple, l’univers, le culte, la vertu »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mer 10 Juil 2013, 19:09

et puis il savait sans doute que, plus on combat une religion, plus elle existe !
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Robespierre page 7   Mer 10 Juil 2013, 19:13

Sujet inépuisable et fascinant, je suivrai pour combler le vide de connaissances
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Mer 10 Juil 2013, 21:26

A propos de Robespierre et la religion, tout ce qu'a écrit Rotko un peu plus haut me paraît très important.

Robespierre était déiste. Le culte de l’Être Suprême était inspiré par la philosophie des Lumières. L’idée était de substituer aux valeurs prônées par le catholicisme celles de la République, la liberté, l’égalité, la justice, la fraternité. Il s’agissait de développer le civisme et la morale républicaine. J’ai déjà cité une phrase de Robespierre lui-même qui me paraît essentielle pour comprendre son état d’esprit :
Citation :
Même si l’existence de Dieu, si l’immortalité n’étaient que des songes […] elles seraient encore la plus belle de toutes les conceptions de l’esprit humain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 11 Juil 2013, 05:37

Même si l’existence de Dieu, si l’immortalité n’étaient que des songes […] elles seraient encore la plus belle de toutes les conceptions de l’esprit humain. a écrit:
Nicyrle
magnifique phrase qui montre une belle ouverture d'esprit ! Dans ma petite tête, qui n'a rien à voir avec celle de Robespierre, bien sûr !Embarassed et elle n'est pas encore coupée...
je m'étais dit un jour que même si Dieu n'existait pas ... c'était quand même une belle invention de la part des humains.
En faisant la part des dérives de la religion et de ceux qui l'ont dévoyée au cours des siècles, Dieu, en tant qu'entité ou berger des humains, c'est une belle chose col 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   Jeu 11 Juil 2013, 07:42

Dieu, belle invention humaine, comme "consolation" comme disait Robespierre, ou comme guide moral , source aussi d'inventions extraordinaires dans tous les arts, mais hélas aussi la pire des inventions, nous le savons bien.
De toute façon, tout ce qui est mensonge conscient, voire calculé, me terrifie d'avance, je ne parle pas de ceux qu'anime une foi sincère et que je respecte mais de tous ceux, y compris Robespierre, qui se servent de Dieu et de la religion (quels que soient les dieux et les religions) à des fins diverses toujours entachées un jour ou l'autre de violence et d'oppression.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robespierre : un infirme psychoaffectif ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robespierre : un infirme psychoaffectif ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un infirme est guéri. / Père Doucette
» Jésus guérit un infirme le jour du Sabbat!
» Maximilien de Robespierre
» Je cherche une bonne biographie de Robespierre
» Le visage de Robespierre en 3D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: