Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Francis Zamponi, le boucher de Guelma.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Ven 21 Juin 2013, 05:20

Francis Zamponi est né à Constantine (Algérie) le 8 avril 1947 d'un père policier corse et d'une mère institutrice pied-noir. Il a vécu jusqu'à l'âge de 11 ans en Algérie. Après quelques années de lycée à Paris puis des études à la faculté de Nanterre, il obtient une Licence de Sociologie et un Certificat d'Etudes Générales Audiovisuelles.
 
 
A partir de 1969, il travaille comme assistant monteur et premier assistant réalisateur (carte professionnelle délivrée par le CNC le 25/10/1975), principalement avec Jean Marboeuf et Roger Benazeraf pour la fiction, Daniel Costelle et Henry de Turenne pour les documentaires.
 
 
En 1975 il commence à l'agence de presse Fotolib une carrière de journaliste (carte professionnelle n°36582) qu'il poursuit à Montpellier où il travaille pour FR3 Languedoc-Roussillon (suivi de l'actualité judiciaire et co-réalisation d'un magazine de faits-divers Enquêtes et filatures) ainsi que pour Radio France Hérault où il assure la chronique judiciaire.
Correspondant local de Libération, il quitte Montpellier en 1986 pour participer au lancement de l'édition lyonnaise de ce quotidien.
 
 
Il revient à Paris en 1988 pour être chef adjoint du service société de Libération puis chef du service des informations générales. Dans ce cadre, il est durant l'année 1992 auditeur de l'Institut des Hautes Etudes de la sécurité Intérieure (IHESI).
En 1996 il se réinstalle à Montpellier après une courte expérience au sein d'un quotidien de Nouvelle-Calédonie.
 
 
Il vit à Montpellier où il est journaliste indépendant, formateur et écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Ven 21 Juin 2013, 05:26

 
Arrêté lors d’une escale en Algérie, Maurice Fabre est inculpé de génocide et crimes contre l’humanité. Ancien sous-préfet de Guelma, petite ville de l’Est algérien, il est accusé d’avoir ordonné et perpétré les tristement célèbres «massacres de Guelma» en 1945...
 
Zamponi n'est pas un débutant cf. sa bibliographie
 
[spoiler] La Meilleure police du monde : un métier ? une mission ? un pouvoir ?, éd. Duculot, 1978 (document).
Sur la terre comme au ciel : pour une nouvelle morale laïque, coauteur François Reynaert, éd. Calmann Lévy, 1990 (sociologie).
La Police, éd. Dagorno, 1994 (document).
Les RG à l'écoute de la France : police et politique de 1981 à 1997, éd. La Découverte, 1998 (essai).
Mon colonel, éd. Actes Sud, 1999, 2006 (roman policier).
Jean Moulin, coauteur Nelly Bouveret, éd. Chêne, 1999 (autobiographie).
La commune et l'insécurité : comment agir ? avec quels partenaires ? avec quels moyens ?, coauteurs Jean-Charles Froment et Christine Nemarq, éd. Foucher, 1999 (document).
Jean Moulin, mémoires d'un citoyen, coauteur Nelly Bouveret, éd. Frémeaux & associés, 2000 (autobiographie).
In nomine patris, éd. Actes sud, 2000, 2010 (policier).
Le don du sang, éd. Actes sud, 2001, rééd. Actes Sud jeunior, 2008 (policier).
Vendetta corsa, éd. Noesis, 2002 (roman policier).
Le boucher de Guelma, éd. du Seuil, 2007, éd. Gallimard, 2011 (policier).
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Mar 25 Juin 2013, 05:07

Un bon début pour le boucher de guelma. Maurice Fabre, l'ancien préfet décide de plaider debout, et vigoureusement contre les parties civiles. Des pièces officielles ou présentées comme telles, rendent le contexte vraisemblable. Pas de longueurs : un style vif.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Mer 03 Juil 2013, 13:43

Pour moi, l'originalité de ce roman est de faire parler la personne incriminée ("le boucher de Guelma") et de bien comprendre son discours, ie de repèrer les failles du raisonnement, les demi-aveux qu'il formule, à son insu, et en toute bonne conscience.
 
Voilà qui suppose une lecture attentive, plus intéressante à mes yeux qu'un réquisitoire où le coupable serait noirci à plaisir, pour notre plus grand confort.
 
Il arrive même que des lecteurs cultivés y perdent leur habituelle sagacité, comme en témoigne cette anecdote révélatrice :
 
- Avez-vous une anecdote pour votre roman Le boucher de Guelma ?
 
Citation :
Je viens de découvrir un essai intitulé : Le 8 mai 1945. Les discours français sur les massacres de Sétif, Kherrata et Guelma. L’auteur, docteur en sciences de l’information et en littérature me fait l’honneur de consacrer un chapitre à mon roman. La conclusion de son analyse est que j’ai recréé le discours idéologique des Pieds-noirs et des politiciens français de l’époque.

Ce serait pour moi un éloge car c’est ce que j’ai voulu faire. Malheureusement, cet éminent universitaire n’a pas compris mon intention et m’accuse de vouloir ainsi procéder à la réhabilitation posthume de l’idéologie de mon personnage principal qui a organisé une partie des massacres. Ce n’est pas parce que je mets en scène un bourreau que je le justifie !
 
L'entretien intégral ; je suis à la moitié du récit.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Ven 12 Juil 2013, 07:45

Smile j'arrive à la moitié du livre, vraiment passionnant ! Un peu étonnée qu'il soit classé en polar, et non en roman historique.

lire! Jusqu'à présent, lu peut de chose sur la guerre d'Algérie (Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra et C'était notre terre de Mathieu Belezi).

Donc, une découverte intéressante, aucun temps mort, si bien qu'il est difficile de lâcher la lecture pour faire autre chose.

 merci de m'avoir tenté.
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Ven 19 Juil 2013, 17:08

le boucher de guelma
1/3

J’ai assisté l’an dernier à la conférence d’un historien sur les massacres de Sétif et de Guelma dans une atmosphère survoltée : les jeunes arabes voulaient en rajouter sur les atrocités, les Français de gauche voulaient que tout soit clair : des colons assassins etc. Quant aux ex-partisans de l’Algérie française, il y a belle lurette qu’ils ne participent plus aux réunions-débats sur le sujet, même si le film prétexte est de bonne qualité, et regardable par tous !

C’est dire l’intérêt de ce récit, où un fonctionnaire français défend la ligne officielle française et coloniale, tout en avouant à son insu quelques éléments… contestables :

- oui, il est bien conscient que la domination française ne durera pas de toute éternité :

Citation :
« croire que cette cohabitation pouvait éternellement perdurer relevait de l’aveuglement »,
et les pieds noirs ne voyaient pas « l’extrême fragilité de leur situation. »

Par ses contacts il sait aussi ce que pensent les Américains : leurs solutions seraient à envisager, disent-ils.

L’accroissement de la population autochtone, face à une démographie européenne lente, est un véritable danger : il faudrait, pour garder le pays, réduire le nombre des habitants, selon une politique testée l’égard des Indiens par les Américains …autrement dit se débarrasser des indigènes comme les Américains l’avaient fait avec les Indiens par des couvertures infectées du virus de la variole.

On voit que la politique coloniale dans ses pratiques, comme dans ses arrière-pensées, telle qu’exposée par cet ancien préfet, joue à fond sur le cynisme, avec une stratégie pragmatique sans état d’âme.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Sam 20 Juil 2013, 15:07

site de l'auteur : http://www.franciszamponi.fr/

Retour vers l'Algérie. Celle qui existait deux ans avant ma naissance lorsque les manifestations célébrant la capitulation de l'Allemagne nazie se sont transformées en sanglantes émeutes.

C'est à mon grand-père François Zamponi que je dois le déclic qui m'a conduit à explorer cette époque assez glauque. Il a raconté sur un cahier d'écolier comment il avait passé une nuit de mai 1945 avec sa femme, sa fille et son beau-fils, fermiers près de Guelma, cachés par leurs ouvriers " indigènes " pendant que les occupants de la maison voisine étaient massacrés. Il est par contre resté discret sur la sauvagerie de la répression menée par les " miliciens " durant les jours qui ont suivi et j'ai du puiser à d'autres sources, écrites et orales, pour la mettre en scène.

Mon récit n'a pas eu l'heur de plaire aux Pieds-noirs qui ne veulent se souvenir que des victimes européennes de cette boucherie. Il n'a pas non plus satisfait les Algériens qui y ont vu une négation de ce qu'ils considèrent comme le moment fondateur de leur guerre d'Indépendance. J'ai eu en effet le mauvais goût de faire intervenir, aux côtés du sous-préfet organisateur des "milices coloniales" de Guelma, un officier de l'OSS, les services secrets américains qui envisageait de faire subir aux autochtones le sort des Indiens d'Amérique afin de créer en Afrique du Nord un bastion de résistance au communisme.

Une totale fiction comme l'a prétendu mon frère devenu citoyen des Etats Unis ? Je n'en suis pas absolument certain. Très présents en Algérie en 1945, les militaires américains ont été accusés par les autorités françaises d'avoir joué un rôle dans le déclenchement des émeutes. Ils s'en sont défendus mais on ne prête qu'aux riches. Et, en matière de complots tordus, les services secrets des USA sont loin d'être démunis. - Francis ZAMPONI
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Sam 20 Juil 2013, 15:11

Première fois que je lis cet auteur. Etonnée que ce livre soit classé en polar, et pas en roman historique, c'est trompeur.

Un roman très noir, cynique, un homme qui se penche sur son passé durant la guerre d'Algérie, et décide de tout dire et tant pis pour les retombées internationales. Très déstabilisant, au début on éprouve une espèce d'empathie pour ce vieillard, puis très vite on s'aperçoit qu'il n'a pas vraiment d'état d'âme (impossible de ne pas le comparer à Maurice Papon).

Une sorte de huis-clos assez angoissant. Pas trop bien compris les relations entre l'inculpé et sa juge, son avocate et son gardien. Comme une impression de complicité, presque de l'amitié...

Je n'ai pratiquement rien lu sur la guerre d'Algérie, donc difficile de me faire une idée bien précise. Au moins ce roman aura l'avantage d'avoir éveiller ma curiosité et mon envie d'en savoir un peu plus, donc je vais probablement lire autre chose sur le sujet, mais historique cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Sam 20 Juil 2013, 16:21



2/3 Le boucher de Guelma

Merci Mazel pour ton avis et les données de l'auteur que tu fournis.
 
C'est Folio qui a fait le choix du "policier", et l'auteur ne s'appuie pas sur une bibliographie ou des documents choisis et cités.
 
Le rôle des Américains ne m'était pas connu, mais il est évident qu'ils n'appréciaient pas la présence de la France en Algérie, d'autant qu'ils étaient montrés du doigt pour leurs attitudes envers les noirs.

On déduit des propos du narrateur l'attitude souvent partagée par des pieds noirs, soucieux de donner de leur rôle une image positive, et de fixer à chacun ses limites :

Citation :
L’arabe à la charrue et le juif à l’épicerie
,

Citation :
la charrue d’une main et le fusil de l’autre.
,

ce qui n'exclut pas des relations de bonne amitié parfois, comme rapportées par l'auteur sur des propriétaires protégés par leurs employés.

En homme de l'Etat, le préfet ne s'attarde pas sur les petits pieds noirs, instituteurs, infirmiers etc qui vivaient de façon très proche des Algériens, et subissaient la même discrimination, comme le rappelle Roblès dans saison violente.

Enfin certains détails, comme la mention d’une fillette d’une dizaine d’années qui aidait à l’entretien de la maison et qui était bien traitée (sic), renseignent sur le personnel domestique.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Lun 22 Juil 2013, 13:00

3/3 Le boucher de Guelma
 
Sans entrer dans l’évaluation quantitative, controversée, des massacres effectués, le préfet du récit confirme les exécutions à la mitraillette, pour l’exemple, les débordements d’Européens saisis par la peur et une folie de représailles, l’existence de fours à chaux pour faire disparaître les cadavres.
 
On apprend   le refus par le ministère d’une commission d’enquête, avec des résultats préjudiciables à l’image de la France, au moment où elle assiste à Nuremberg au procès des nazis.
 
On apprend les actions criminelles d’anciens résistants français contre les Arabes, et le refus des syndicalistes communistes à prendre parti pour les travailleurs algériens.
 
Quant aux militaires, dont les bombardements navals ne sont pas mentionnés :
 
Citation :
l’Algérie était leur domaine, un terrain de manœuvres grandeur nature sur lesquels ils pouvaient récolter sans trop de risques des galons et des médailles.

Pour conserver leur petits privilèges, ils ont refusé de laisser le champ libre aux civils et se sont amusés à rejouer en 1945 contre les tribus arabes la guerre qu’ils avaient perdue contre les Allemands cinq ans plus tôt.
 
tout savoir sur Sétif et Guelma
 
A mettre en relation avec ce qu écrit Maïssa Bey dans Pierre Sang Papier ou Cendre, chez l’aube, 200 p.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Lun 22 Juil 2013, 18:42

je dois reconnaître que c'est toujours un sujet qui me passionne car tous mes copains d'alors sont allés (appelés) en villégiature un an voire deux voire trois dans ce magnifique pays. bof 

Mon mari y est allé également (28 mois)
J'ai lu et relu beaucoup sur cette période, j'ai participé en direct aux manifs etc et là je dois avouer que je ne suis plus très tentée de "remettre ça" aussi bon que soit l'auteur. mais je pense que ceux qui ne connaissent pas bien cette période doivent le lire. On a trop tu longtemps "ce maintien de l'ordre"
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Dim 08 Déc 2013, 08:42

Pas de veine pour Zamponi

Citation :
le 4 décembre, Paul Aussaresses, colonel tortionnaire en Algérie et ancien résistant meurt. Je me dis que cela va relancer les ventes de mon bouquin "Mon colonel", que le film qui en a été tiré va être rediffusé, que je vais être invité par les radios et les télés...
c'est Mandela qui monopolise presqu'aussiôt l'attention ! exit aussares et Mon Colonel (ActesSud) de Zamponi Sad 

le roman de Zamponi a donné lieu à un film de Laurent Herbiet :Mon Colonel

« Signé Costa-Gavras et Grumberg, le scénario ne prend pas de gant pour aborder frontalement cette sombre page d'histoire. Sans manichéisme et dans toute sa complexité. Accusant moins 27 kilos pour coller au personnage, Olivier Gourmet, transfiguré, y est absolument bluffant. Coup de chapeau également à la mise en scène soignée (alternance de la couleur et du noir et blanc du meilleur effet) de ce premier film ambitieux qui réussit la synthèse de la réflexion et du suspense en mêlant les registres, historique et policier. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    Dim 08 Déc 2013, 08:47

je viens de regarder un film "des hommes et des dieux" que j'avais enregistré. Le sujet n'est pas facile non plus. là encore le cinéma déterre une histoire qui nous avait été tue pendant des années... décidemment:scratch: 
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francis Zamponi, le boucher de Guelma.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Francis Zamponi, le boucher de Guelma.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» déboucher un évier
» Un boucher s'empare de chameaux dans un zoo...
» Le « boucher végétarien » fait grogner les producteurs de viande
» Les produits du «Boucher végétarien» attirent de plus...
» Fawzia Koofi : dieu n'est pas un boucher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: