Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elmore Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Elmore Jones   Mar 02 Juil 2013, 11:52

 
Né en 1918 à Richland, dans le Mississippi, le future bluesman semble promis au destin d’un « mauvais pauvre » de cet État du sud des Etats-Unis, au cœur des plantations et du pays ségrégationniste. Il est l’enfant illégitime d’une jeune fille de 15 ans. Il vit, avec sa mère et un homme qui est probablement son père, l’existence d’un sous-prolétaire noir oeuvrant dans le monde agricole. Les jours sont rythmés par le travail, très dur, et par quelques moments de détente, à la maison. Ceux-ci sont habités par la musique. Comme beaucoup de futurs musiciens noirs, qui ont vécu la pauvreté dans leurs jeunes années, il n’a pas les moyens d’acquérir de véritables instruments. Débrouillard, ayant déjà certaines aptitudes au travail manuel, il s’en fera un, avec une corde de balai qu’il accroche au mur de la maison. Un peu plus tard, il se construira sa propre petite guitare à trois cordes, encore une fois avec les moyens du bord. En un sens, dès ce moment, sa carrière est lancée
En 1937, il se marie. Cependant, cette union ne dura pas, Elmore ayant préféré, à la sécurité du mariage, l’indépendance de sa vie de musicien et une passion funeste pour le « moonshine » (alcool distillé de contrebande, à très haute teneur en alcool).
[center]
 
 
C’est à cette époque qu’il fera la rencontre déterminante de sa vie sur le plan musical, celle de cet autre bluesman célébrissime, Robert Johnson, autour duquel a été tissée la légende du musicien qui vend son âme au diable, au croisement des routes (Crossroads), afin de pouvoir bénéficier d’un talent unique. Cette relation, hélas, sera de courte durée, Robert Johnson étant mort assassiné en juin 1938. Pourtant, il avait eu le temps de faire grande impression sur son jeune ami : « Il laissa sur Elmore une marque indélébile, avec ses prouesses au "bottleneck", son approche vocale passionnée et certains éléments de son répertoire, en particulier la chanson « Dust My Broom ».
Le thème de l’amour, de l’amour déçu, trompé, est évidemment omniprésent, comme dans la plupart des chanson de blues de l’époque. La femme est, la plupart du temps, vue assez négativement, elle est celle qui trompe, qui trahit, qui ruine un homme, mais dont on ne peut se passer. Une magnifique chanson, très émouvante, contraste avec ce « machisme ». Elle a pour titre : « It Hurts Me Too » et raconte l’histoire d’un homme qui aime femme qui aime un homme qui la maltraite et la trompe, et que le premier homme voudrait bien « sauver » de ce triste destin.
Le thème de l’étranger, de l’étrangeté, parcourt également l’ensemble de sa production. Celui qui arrive en un lieu, et qui y est mal reçu, et qui doit repartir. Celui qui est mal à l’aise en société. Ce que les notices biographiques nous apprennent de lui, c’est qu’il était de nature timide. Plusieurs des photos qui nous restent de lui nous le montrent visiblement mal à l’aise au milieu des autres. On dirait qu’il n’est pas tout à fait à sa place. Avec ses grosses lunettes, avec ses vêtements mal ajustés, il a l’air de mal habiter son corps, de manquer d'assurance. Il paraît très différent de ces "Gibraltar" de la musique que sont les Muddy Waters, Hownlin' Wolf,  B. B. King...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elmore Jones   Mar 02 Juil 2013, 12:19

oui, un grand de grand, qui se rattache aux chicago blues dans les anthologies. Je le vois pour Dust my broom, qui figure sur un CD de 2003, que j'emprunterai.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
 
Elmore Jones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (2008) Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
» Inscriptions du médaillon d'Indiana Jones
» Catherine Zeta Jones bipolaire
» Présentation - Carter Jones au rapport
» Indiana Jones 3 - Le nom de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: MUSIQUE :: GDS* a sa Musique :: Jazz & Musiques du monde-
Sauter vers: