Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 William S. Merwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: William S. Merwin    Sam 13 Juil 2013, 19:13

 
Lors d une visite en France dans les années 1950, le poète américain William S. Merwin découvre le causse du Haut Quercy. Envoûté par les paysages, la lumière et par la profonde courtoisie des habitants de ce plateau aride où la vie lui paraît avoir peu changé depuis l époque des troubadours, il trouve une maison et y fait de nombreux séjours au cours d une carrière longue et reconnue.

Son « amour du causse », qu il évoque dans un texte écrit pour la présente édition, a inspiré quelques-unes de ses plus belles proses et poésies, notamment le magnifique cycle La Renarde, paru dans une édition bilingue en 2004. L appel du Causse regroupe les principaux écrits de Merwin sur ce qu il appelle « l autre pôle de ma vie ».

 
 
Oublier d’abord l’heure qu’il est
pendant une heure
répéter à intervalles réguliers chaque jour

puis oublier quel jour de la semaine on est
répéter à intervalles réguliers pendant une semaine
puis oublier dans quel pays on se trouve
et s’y exercer avec d’autres personnes
pendant une semaine
puis faire tous les exercices ensemble
pendant une semaine
en s’arrêtant le moins possible

après cela oublier comment faire une addition
ou une soustraction
ça n’a pas d’importance
on peut les intervertir
après une semaine
l’une et l’autre aideront plus tard
à oublier de compter

oublier de compter
à commencer par son âge
à commencer par compter à l’envers
à commencer par les nombres pairs
à commencer par les chiffres romains
à commencer par les fractions en chiffres romains
à commencer par le vieux calendrier
en passant ensuite à l’alphabet
jusqu’à ce que tout soit de nouveau continu

et puis oublier ensuite les éléments
à commencer par l’eau
en poursuivant par la terre
en s’élevant dans le feu

oublier le feu
 
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
 
William S. Merwin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La « lunatic fringe » William Cooper le mythomane
» gaz d'éclairage William Murdock
» La théorie de William-Guy Carr
» Bible de William Bedell
» Les tombes : Napoléone de Montholon et John William Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Poésie ininterrompue-
Sauter vers: