Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maram al-Masri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Maram al-Masri   Jeu 18 Juil 2013, 09:37





Biographie

Maram al-Masri est née à Lattaquié, en Syrie, en 1962. Après des études de littérature anglaise à Damas, où le recueil Je te menace d’une colombe blanche paraît en 1984, elle quitte sa terre natale et s’installe à Paris où elle connaîtra une situation difficile. En 1987, son second recueil, Cerise rouge sur une carrelage blanc, est publié à Tunis par les Éditions de L’Or du Temps. La poésie de Maram al-Masri est alors saluée par la critique des pays arabes puis traduite dans de nombreuses langues : en allemand, anglais, italien, espagnol, serbe, corse ou turc. En 2003, les Éditions PHI font paraître une traduction française de ce second recueil préfacé par Lionel Ray. Quatre ans plus tard, les Éditions Al Manar sortent Je te regarde, recueil initialement publié à Beyrouth, qui obtient le prix de poésie de la SGDL que Maram al-Masri partage avec Bruno Doucey. Je te menace d’une colombe blanche, traduit de l’arabe par François-Michel Durazzo, est aujourd’hui édité pour la première fois en français.

Les femmes comme moi
ignorent la parole,
les mots leur restent en travers de la gorge,
comme une arête
qu’elles préfèrent avaler.
Les femmes comme moi
ne savent que pleurer
à larmes rétives
qui soudain
crèvent et s’écoulent
comme une veine coupée..
Les femmes comme moi
endurent les coups,
et n’osent pas les rendre.
Elles tremblent de colère
Réprimée.
Comme des lionnes en cage,
les femmes comme moi
rêvent…
de liberté…

Ce poème est devenu emblématique du combat des femmes pour leur dignité. Il a été étudié dans les collèges de France et en Palestine
où il a été notamment permis à une jeune fille de parler du viol qu'elle avait subi.
Un poème de Maram al Masri extrait de Cerise rouge sur un carrelage blanc.
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Maram al-Masri   Jeu 18 Juil 2013, 09:42

Si préparer une anthologie est un travail d’amour, ici en est la preuve. Ces poèmes réunis sous la fameuse couverture striée du Temps des cerises est un paysage qui se contemple. Tranquillement. C’est un avant-goût d’aventure. Il faut s’y préparer. D’autant que des femmes poètes du monde arabe, voilà qui a le mérite d’être clair. Il n’y aurait donc pas que des fanatiques islamisés dans ces contrées ? Bonne nouvelle ! Et cela vient des femmes, cette bonne nouvelle. Encore une occasion de se réjouir. Ces poèmes sont fleurs sur le mal du monde actuel. Ces poèmes sont baumes sur l’Orient qui pleure. Une poésie parfois dure. Une poésie qui dénonce mais qui guérit, aussi.

Et comme le public semble ignorer la place de la condition féminine dans le monde arabe, cette anthologie devint indispensable. L’écriture des femmes arabes existe ! Le paysage poétique des femmes du monde arabe est riche. Souvenez-vous : dans l’histoire de la culture arabe classique, plusieurs femmes firent entendre leur voix. Notamment pendant la période pré-islamique. Une femme a donné de la voix. Elle se nommait al-Khansa. Célèbre désormais pour ses poèmes d’éloge funéraire à son frère. Mais il y eut aussi Rabia al-Adaouya. Ancienne prostituée connue pour ses chants religieux d’amour à Dieu. Et Wallada, la princesse andalouse, fille de Mistaqfi : elle, chante l’amour charnel avec un autre poète célèbre, Ibn Zaydun…

Au XXe siècle, en rapport avec le mouvement de libération et de modernisation des sociétés arabes, des femmes sont réapparues. Les plus fameuses : Nazik al-Malaïka (Iraq), Fadwa Touqan (Palestine), Colette Khoury et Ghada al-Saman (Syrie). Et depuis quelques années, c’est la fleuraison ! La poésie féminine arabe s’est enfin réveillée.

Vous allez être étonné par le respect de la tradition poétique arabe. Et quelque fois aussi par la modernité des textes. Mais il y a au-delà une liberté d’expression extraordinaire ! Le ciment qui les unie toutes… Une liberté gagnée dans un monde difficile…

Aveux (Hanadi Zarka – Syrie)

Une ville trop étroite
Elle ne me convient pas
Elle n’est pas bonne pour mon petit frère
Dans une autre ville
dans un autre lit
j’étais une autre femme



Maram al-Masri, Femmes poètes du monde arabe – anthologie, Le Temps des cerises, mai 2012, 230 p.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maram al-Masri   Jeu 18 Juil 2013, 10:03

plusieurs anthologies + La robe froiss�ee -- Maram al- Masri + Je te menace d'une colombe blanche

faudra que je regarde, merci Soussou !

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Maram al-Masri   Jeu 18 Juil 2013, 10:34

je note, merci. Je ne connais que des poètes "hommes", d'un monde arabe disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maram al-Masri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maram al-Masri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maram Alasbahi
» L'amour envers la femme-Mahmoud El Masri
» Le divorce et ses effets néfastes sur le musulman
» Que pense vraiment l'Islam du terrorisme ?
» Avoir la récompense d'un martyr avec une simple invocation ?! - Mahmoud Al-Masri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Poésie ininterrompue-
Sauter vers: