Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mahdia Benguesmia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Mahdia Benguesmia   Jeu 25 Juil 2013, 16:00

MAHDIA BENGUESMIA


Mahdia Al Khalifa-Benguesmia est Maître de Conférences à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université de Batna (Algérie). Ancienne élève de l’Université Paris-Sorbonne (Paris-IV), elle enseigne la théorie de la littérature, la littérature française et la littérature maghrébine d’expression française et comparée. Elle est l’auteure de Nedjma de Kateb Yacine ou l'Antigone algérienne (thèse, 1998) et Entre le royaume en exil chez Malek Haddad et L’Exil et le Royaume d’Albert Camus, Convergences et Divergences autour de deux concepts : la langue et la patrie (thèse, 2008).


Aujourd’hui c’est blanc

je sors de mes convulsions
je contourne le paradis
je retourne chez El Idrisi chercher la carte de mes anciennes terres
rien ne me donne l’assurance de l’abreuvoir que j’ai érigé en source de vie
je regarde ma main et je longe ma route
rien à l’horizon de cet âge que j’ai créé
au paradis l’ennui, l’ennui !

et si le rêve n’est qu’un mot en trop
et si aimer n’a pas encore été inventé
et si par malheur l’être n’est qu’un mollusque
et si son image n’est que poussière de rue

Aujourd’hui c’est blanc

je sors de ma page
je contourne ma vie
rien de plus pénible que de perdre son mot
quand la plume refuse d’écrire le mal des mots
je vais chez Magellan
naviguer jusqu’en Thessalie
de l’ancienne ère des êtres de feu
l’étoile condescendante descend et prie
au pied d’Achille faillant à l’ambroisie
je rejoindrai Troie et prierai Hélène
de me réciter l’ode qui ensorcela Pâris
dans ses tiroirs j’irai chercher mes clés
ou l’ouvroir magique du secret de ma vie

Aujourd’hui c’est blanc

je sors de moi
je contourne mon âme
sur le bord de la route je dis au hasard
Si tu n’as pas de compagne, j’accompagne ta vie



Mahdia Benguesmia




Revenir en haut Aller en bas
 
Mahdia Benguesmia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Poésie ininterrompue-
Sauter vers: