Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 markaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: markaris   Sam 30 Mar 2013, 12:05




Liquidations à la grecque, une enquête du commissaire Charistos sur fond de crise économique, remporte le prix décerné par l’hebdomaire en ouverture du festival Quais du polar

décapitation de quatre financiers, banquiers ou agents de notation. Commerçants ruinés qui se défenestrent, fonctionnaires aux revenus taillés à la hâche, retaites qui ont fondu : Markaris met en scène une société grecque en plein marasme économique, dans laquelle les puissants sont corrompus, les victimes souffrantes, en proie à toutes les magouilles et tous les scandales financiers.


parmi les candidats

Zone de non-droit, d’Alex Berg, traduit de l’allemand par Justine Couel (J. Chambon)
Il faut tuer Lewis Winter, de Malcolm Mackay, traduit de l’anglais par Fanchita Gonzales Batlle (Liana Levi)

Le pic du vautour, de John Burdett, traduit de l’anglais par Thierry Pelat (Presses de la Cité)
Mapuche, de Caryl Férey (Gallimard, «Série noire»)

Sacrifices, de Pierre Lemaître (Albin Michel)
Des fauves et des hommes, de Patrick Graham (Anne Carrière)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: markaris   Lun 29 Avr 2013, 19:05

Citation :



Liquidations à la grecque, une enquête du commissaire Charistos sur fond de crise économique, remporte le prix décerné par l’hebdomaire en ouverture du festival Quais du polar

décapitation de quatre financiers, banquiers ou agents de notation. Commerçants ruinés qui se défenestrent, fonctionnaires aux revenus taillés à la hâche, retaites qui ont fondu : Markaris met en scène une société grecque en plein marasme économique, dans laquelle les puissants sont corrompus, les victimes souffrantes, en proie à toutes les magouilles et tous les scandales financiers.

Petros Markaris fait mouche. Derrière une parfaite maîtrise de l'art de l'intrigue, une ambiance bon enfant évoquée avec sensibilité et qui fait de Charistos - le "charme", en grec, ça ne s'invente pas - un Maigret ou un Montalbano hellène, Markaris brosse le portrait de la société grecque dans la tourmente : la corruption des puissants, la souffrance des victimes, les petites magouilles et les scandaleux mécanismes financiers.

Ceux qui aiment la Grèce vont adorer les Grecs de Markaris. Des Grecs qui avancent, frappés par les restrictions, d'autres qui encaissent mal l'idée de payer, mais un ensemble qui traduit surtout le profond désarroi des écrivains grecs à parler de cette crise.


"Liquidations à la grecque", de Petros Markaris. Traduit du grec par Michel Volkovitch.Seuil, 400 p.

l'article du Point.


dans le jury : René Fregni
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: markaris   Mar 03 Sep 2013, 14:20



Katérina, la fille du commissaire Charitos, se marie civilement, pas devant le pope ! La cérémonie tourne court : personne ne se parle. Pour calmer sa femme, Charitos lui offre un voyage à Istanbul où ils prennent contact avec la petite communauté grecque des Roums.

Mais le séjour est bientôt troublé. Maria, une nonagénaire, aurait empoisonné son frère en Grèce avant de filer à Istanbul. Pour éviter un incident diplomatique, Charitos est chargé par son supérieur d'enquêter en collaborant avec une jeune collègue turc : méfiance ancestrale au programme. Multiplication de cadavres, indices minces. La vieille Maria se déplace comme un fantôme


Markaris explore le terrain avec un recours à l'histoire et à la géographie : les différents quartiers de Constantinople, les litiges ou conflits entre Turcs et Grecs nourrissent le récit, avec un intérêt porté pour les minorités.

Les usages sont confrontés au niveau alimentaire, et même vestimentaire, car la femme du collègue turc de Charitos porte le foulard, et refuse de serrer la main à un homme.

Le prétexte du tourisme sert la visite des monuments et les conversations du groupe. Markaris prend son temps, parfois un peu trop. De nombreux personnages, mais cette histoire d'empoisonneuse revient sur des incidents et des évènements encore à vif dans les deux communautés.

Grecs d'Athènes et Grecs de Constantinople, Turcs venus d'Allemagne, Syriens implantés récemment, les populations cohabitent et gardent souvent leurs usages. L'intrigue policière repose sur une vengeance et le souvenir de conduites condamnables.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: markaris   Ven 18 Oct 2013, 06:52





1/2

D’une lecture facile, ce polar démarre sur le mariage de la fille du commissaire Charistos, et  sur la mort d’un banquier, décapité ! On a donc un contexte familial, touché par la crise grecque ,et un contexte urbain marqué par les manifestations de rue - ou de désespoir.
 
Un banquier qui meurt, ce n’est  pas non plus un hasard. Ils sont haïs, accusés d’avoir mené le pays à la ruine.
 
Quelles hypothèses ? « Terrorisme ! » avance un  rival du commissaire, avide de succès médiatique. Le gouvernement lui emboîte le pas, le terrorisme explique tout !
 
Ou  la vengeance de clients floués et ruinés ?  Les "hedge funds" sont rapidement évoqués, les pratiques de blanchiment et l’exportation des fonds vers les offshore.
 
Au quotidien, chacun compte ses sous, les salaires amputés, et les incertitudes d’une retraite revue  à la baisse…
 
Prix le Point du polar européen.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: markaris   Ven 18 Oct 2013, 07:47

noté, T.E. merci merci 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: markaris   

Revenir en haut Aller en bas
 
markaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: