Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 George Lautner et le ciné populaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: George Lautner et le ciné populaire.   Sam 23 Nov 2013, 05:49

Il ne tournera plus.
 
Il signe son premier film en 1958, «La Môme aux boutons». Puis, en 1960, il réalise «Marche ou crève», avec Bernard Blier, marquant le début d'une longue collaboration avec l'acteur. En 1961, il rencontre le succès populaire avec «Le Monocle noir», comédie policière qui permet à Paul Meurisse de briller en agent secret français.
 
Avec une quarantaine de films à son actif en soixante ans de carrière, des "Barbouzes" à "Flic ou voyou" en passant par le "Le Professionnel", Georges Lautner a tourné avec les plus grands: Jean-Paul Belmondo, à qui il donna quelques uns de ses plus grands triomphes, Bernard Blier, Alain Delon, Lino Ventura, Jean Yanne, Mireille Darc...
 
Lautner a écrit:
"Je n'ai jamais compris le miracle des "Tontons flingueurs" à travers les âges",
 
 
 
que de bons acteurs ! cheers + Audiard respect
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   Dim 24 Nov 2013, 06:32

 
 
Une belle équipe d'acteurs dont  l'inénarrable Francis Blanche cheers

plusieurs videos sur ce lien.


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   Dim 24 Nov 2013, 07:11

Apprendre les figures de style avec Audiard cheese 


La prétérition : «Je ne critique pas le côté farce, mais pour le fair-play, il y aurait quand même un peu à redire» (Ne nous fâchons pas, Georges Lautner, 1966).

La métonymie : «Tu vas me convoquer toutes les épées pour ce soir, minuit» (Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, Audiard, 1968).

L'opposition : «Un homme d'expérience ne devrait jamais s'égarer dans le concret. L'abstrait reste l'âme des affaires» (Quand passent les faisans, Edouard Molinaro, 1965).

L'hyperbole : «Parce que j'en ai connu, moi, mon cher maître, des rois, et puis pas des petits. Les Hanovre, les Hohenzollern. Rien que du micheton garanti croisade» (Le cave se rebiffe, Gilles Grangier, 1961).

Le paradoxe : «Se disant homme d'épée mais interdisant les duels, se disant ami des lettres mais fondant l'Académie française, Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu, était un personnage plein de contradictions» (les Trois Mousquetaires, André Hunebelle, 1953).

Le laconisme : «Un Chinois vient de tomber de la chambre 21, il est mort ! - Du calme, mon enfant, un client part, un autre arrive» (les Barbouzes, Georges Lautner, 1964).

La déception : «J'ai souvent pensé à la mort, la mienne, bien sûr. Je voyais ça vers les 70 piges, avec un encadré dans la revue médicale : "Le Pr Samuel Goldman est mort d'un arrêt du cœur." Et je vais mourir ici, de soif, comme un géranium» (Un taxi pour Tobrouk, Denys de La Patellière, 1960).

Le zeugme : «Les Français ne lisent pas. Ils achètent des livres. Ça n'entre pas dans leur cervelle mais dans leur budget» (Vive la France, Michel Audiard, 1973)

tout l'article !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   Dim 24 Nov 2013, 07:29

Audiard, le génie de la formule qui tue !rire 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   Lun 25 Nov 2013, 06:47



Le roman d'Albert Simonin, Grisbi or not grisbi ("Série noire", Gallimard, 1955), dont le producteur Alain Poiré (Gaumont) confie l'adaptation, en 1963, au trio Lautner-Audiard-Simonin, est un polar, non une farce.

Qu'importe : les trois compères en feront une parodie, noire mais drôle. Le texte, ciselé au plus juste pour chaque acteur, contrastera avec la grisaille du décor ; tout comme la musique de Michel Magne, tirée d'une sonate de Corelli et déclinée sur tous les tons (baroque, yé-yé).

Quant au scénario, il s'éloignera du livre pour aboutir à un film décalé et loufoque, bâti sur une intrigue somme toute classique.


Retour sur les Tontons Flingueurs?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Toscane
pilier
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   Sam 21 Déc 2013, 12:04

Un très bon polar " Mort d'un pourri " avec Alain Delon et Maurice Ronet " , bien sûr ", Ne nous fâchons pas " ,

" Le Professionnel " , l'incontournable " Les tontons flingueurs" , puis " Le Pacha " avec Jean Gabin et d'autres .

Par contre , je trouve dommage que les films en noir et blanc d'origines , aient été colorés , ils perdent de leurs saveurs , à mon avis .

J'en ai fait l'expérience l'autre soir , lors de la rediffusion des " Tontons flingueurs " , l'image en noir et blanc me procure plus de plaisir que la couleur qui n'est pas naturelle .

Ce que j'aimais chez Gorges Lautner , outre les dialogues de Michel Audiard , c'était sa manière de filmer des scènes spéciales ; je me rappelle celle du pont dans " Ne nous fâchons pas " , comment a t-il pu la réaliser ? , d'autant que ce pont existait vraiment et a été démoli quelques jours après par la DDE , seulement .

Les cascades de Rémi Julienne remarquables .

L'un des derniers grands metteur en scène de notre époque .

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   Sam 21 Déc 2013, 12:11

Toscane a écrit:
Un très bon polar " Mort d'un pourri " avec Alain Delon et Maurice Ronet


j'ai lu le livre, dont le résumé vaut sa dose de vitriol  cheese 

Une ville pourrie, des politiciens tarés, de hauts fonctionnaires qui touchent et qui en croquent, des gangsters arrivés, caïds de la drogue, qui mènent tout ce beau monde à la baguette, tandis que d'habiles "promoteurs" pratiquent la "chansonnette"... Bien sûr, direz-vous, encore une histoire qui ne peut arriver qu'en Amérique. Eh bien non, Messeigneurs, pour une fois, ce joli conte de fées, c'est en notre doux pays de France qu'il se passe. Incroyable, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: George Lautner et le ciné populaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
George Lautner et le ciné populaire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toponymie et mythologie populaire
» l'Apocalypse au cinéma
» ET LE CINÉMA DANS TOUT çA??
» idée: adaptation ciné d une oeuvre littéraire niveau 4è?
» Côté ciné...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: