Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Garrel, la jalousie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Philippe Garrel, la jalousie   Mer 04 Déc 2013, 06:34

La Jalousie, de Philippe Garrel, avec Louis Garrel, Anna Mouglalis, Rebecca Convenant, Olga Milshtein, Esther Garrel
 
Louis quitte Mathilde avec qui il a eu un enfant pour Claudia. Louis et Claudia font du théâtre. L'un enchaîne les rôles tandis que l'autre ne joue pas. Claudia aime Louis, mais elle a peur qu'il la quitte. Un soir, elle fait la rencontre d'un architecte qui lui propose du travail. Louis aime Claudia, mais maintenant c'est lui qui a peur qu'elle le quitte... Et au milieu, il y a Charlotte, la fille de Louis.
 
 
 
Frodon a écrit:
La Jalousie ne s’occupe que des choses vraiment importantes, un reflet dans un miroir, un trafic de confiserie au parc, une certaine manière de sauter d’un petit mur, la place de l’étagère avec les livres. Des fois, la peur devant la vie fait faire des actes qui creusent des gouffres, une fuite, un choc, un coup de feu. Il y a cet impossible très beau qui niche dans cette histoire-là: la tragédie et le drame en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Garrel, la jalousie   Mer 04 Déc 2013, 10:42

Télérama rend hommage à Philippe Garrel, en videos

1er rappel : Nico, dans La Cicatrice intérieure (1972)


Citation :
Vingt-trois plans séquences de torpeur ou d’extase, des tableaux symbolistes, à tendance morbide (bad trip), imprégnés de romantisme allemand, de poésie du cosmos. On y voit un ange à cheval (Pierre Clémenti), un dandy XIXe (Philippe Garrel himself), une femme en larmes, suppliante, qui s’accroche à lui. La griffe Nico, c’est sa musique (la litanie de l’harmonium), sa voix spectrale qui s’élève soudain au-dessus du désert. Cette chanson (Janitor of lunacy, « Cerbère de la folie ») combinée à l’image : une préfiguration hallucinée de clip.
Garrel filme les femmes
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Philippe Garrel, la jalousie   Mer 04 Déc 2013, 13:43

La bande-annonce m'intrigue, ça fait un peu "film intello" (sans doute le côté noir & blanc) mais le film a l'air intéressant et intelligent, j'irai sans doute.

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philippe Garrel, la jalousie   Dim 22 Déc 2013, 18:55



J’ai vu la jalousie, je ne le regrette pas, bien au contraire, mais je sors un peu frustré.

J’ai aimé le film pour la beauté des images et des plans fixes, remarquables au point qu’on se demande si le film n’a pas été fait à partir de ces images, en noir et blanc qui donnent de l’intensité dramatique aux personnages et à leurs vies intérieures.

On regarde les protagonistes, sans pénétrer leur mystère.

Seule la petite fille semble transparente, vive et spontanée, encore que ses questions traduisent une volonté de voir clair dans des situations qui ne le sont pas. Les adultes se lancent de brefs regards de côté, il est rare qu’ils se regardent dans les yeux. Ils échangent des mots d’amour à la pelle, s’étreignent, mais le sentiment n’est pas évident. Ils se tiennent à distance, et le spectateur reste extérieur, à mon avis.

Les rues à demi éclairées, les plans fixes sur les personnages, parfois centrés sur eux-mêmes, comme s’ils ruminaient des situations qu’ils ne maîtrisent pas, et capables de leur donner des moments d’affolement, de frayeur ou de chagrin irrémédiable.

L’aspect esthétique est parfaitement satisfaisant, mais que penser des dialogues, rares et peu audibles ? mal articulés, à voix basse complice, ils n’éclairent guère les personnages , ce qui est frustrant ! La fin me laisse dans la perplexité avec la chanson de jean louis Aubert, ouvre ton cœur.


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Philippe Garrel, la jalousie   Dim 22 Déc 2013, 19:00

Ferme les yeux mon ange
Oublie ce monde etrange
Puisque rien ne dure,
Que tout change
Suppose que nous
N'existons pas

Ferme les yeux mon ange
Oublie ce qui nous mange
Ce qu'on endure,
Ce qui nous change
Suppose que ca
N'existe pas

Ouvre ton coeur
Ouvre ton coeur
Et pleure
Des jours des heures
Pleure toujours
S'il le faut
Depose ici
Ton fardeau

Ouvre les yeux mon coeur
Tournes le dos au malheur
Ce qui nous naît
Ce qui nous meurt
Suppose que ca
Ne s'eteint pas

Ouvre ton coeur
Ouvre ton coeur
Et pleure
Des jours des heures
Pleure toujours
S'il le faut
Depose ici
Ton fardeau

Ouvre ton coeur ,ouvre
Pleure oui pleure
Des jours des heures
Pleure toujours
S'il le faut
Depose ici
Ton fardeau
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Garrel, la jalousie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Garrel, la jalousie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tombeau de Philippe Pot, Grand Sénéchal de Bourgogne.
» 26 mai : Saint Philippe Néri
» DENFERT-ROCHEREAU Pierre-Philippe - lieutenant-colonel
» La jalousie entre époux
» EXCELLENT TÉMOIGNAGE-VIDEO DE PHILIPPE POZZO DI BORGO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: