Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 JORDAENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: JORDAENS   Jeu 05 Déc 2013, 07:04

Jordaens 1593-1678 Petit Palais, 75008. Jusqu’au 19 janvier.
 
 
 
 
La luminosité de ses compositions rivalise avec une exubérance sans frein. Il multiplie les scènes truculentes de la vie bourgeoise d’Anvers, allant jusqu’à se mettre en scène en train de vomir dans une taverne. Avec ce sens appuyé de la parodie, il se révèle pourtant un artiste lettré, capable d’illustrer, dans la gravure comme dans la peinture, les épisodes bibliques tout autant que les fables d’Esope ou les proverbes populaires. Toujours, il glisse avec maestria un animal, un chien ou un chat, des vaches, un singe ou un perroquet
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: JORDAENS   Ven 06 Déc 2013, 14:26

Jacob Jordaens est un peintre flamand né à Anvers le 19 mai 1593, mort le 18 octobre 1678.

Du célèbre trio de maîtres flamands de l'époque baroque: Rubens, Van Dyck, Jordaens, c'est indubitablement l'image que l'on se fait de ce dernier qu'il convient le plus de corriger.
On considère souvent Jordaens comme un disciple de Rubens plus à l'aise avec des sujets populaires comme 'Le roi boit' et 'Les jeunes piaillent comme chantent les vieux', parce que la rigueur intellectuelle qui lui aurait permis d'aborder des sujets plus sophistiqués lui aurait fait défaut. Mais on se trompe. S'il n'a pas fréquenté de prestigieuse école latine comme l'a fait Rubens, il existait au XVIIe siècle des traductions de la plupart des classiques.
Jordaens n'a peut-être pas fait le fameux « pèlerinage » artistique en Italie, mais il ne faut pas voir là un obstacle majeur. Des fables d'Ésope à l'Odyssée d'Homère, en passant par les Métamorphoses d'Ovide, Jordaens a toujours choisi des sujets qui lui permettaient de mettre en valeur un talent naturel pour l'observation et un coup de pinceau plein d'allant, des qualités qui n'ont rien à voir avec l'Antiquité. Et puis, il avait à sa disposition une sorte de Rome « virtuelle » qui lui permettait de reproduire le style et l'atmosphère des modèles antiques: guides de voyage, dessins réalisés par d'autres artistes, et gravures reproduisant des antiquités célèbres.


Revenir en haut Aller en bas
 
JORDAENS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noces de Thétis et Pélée, Achille et guerre de Troie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: IMAGES :: Arts (peinture, sculpture, architecture...)-
Sauter vers: