Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jia Zhang-ke, «A Touch of Sin».

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Jia Zhang-ke, «A Touch of Sin».   Mer 11 Déc 2013, 06:49

«A Touch of Sin»
 
Jia Zhang-ke, l'un des chefs de file du cinéma chinois signe une oeuvre sublime et radicale sur les travailleurs dans son pays... Quatre histoires, quatre régions et quatre destins marqués par les changements d'une Chine en pleine mutation ...
 
A Touch of Sin affiche un réalisme glaçant où hommes et animaux sont traités comme des bêtes par des maîtres frappés de déraison.
 
voir la video.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Jia Zhang-ke, «A Touch of Sin».   Mer 11 Déc 2013, 07:00

rhooooo ! ça décoiffe ! Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Jia Zhang-ke   Mer 11 Déc 2013, 15:43

En s’emparant du fait divers,Jia Zhang-ke, dont on connaît Still Life, s’est aussi tourné formellement vers les genres qui l’ont toujours traité : le polar, le film de sabre ou l’opéra chinois. En les saisissant à bras-le-corps, en s’inscrivant brillamment dans leurs traditions et leurs codes – jamais le cinéaste chinois n’avait autant découpé, par exemple – pour les mettre au goût du jour et d’ici, Jia Zhangke démontre bel et bien qu’il maîtrise le cinéma et toutes ses tournures comme personne.
 
L'article des inrocks avec une video.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jia Zhang-ke, «A Touch of Sin».   Dim 19 Jan 2014, 08:12

je l'ai vu, ce n'est pas un dépliant touristique, et les violences envers autrui y prennent plusieurs faces : d'un côté les bandits de grand chemin armés de haches qui réclament de la petite monnaie aux passants, ça peut rapporter, à moins que le passant ne soit un tueur "par ennui", et équipé en conséquence.

D'autres crapules instaurent un droit de péage pour les travailleurs, avec des gros bras pour convaincre les mauvais payeurs.

Quant aux petits salauds ordinaires, les harceleurs, ils insistent et trouvent à qui parler.

Officiellement, les accidents du travail n'existent pas, sauf imprudences notoires des travailleurs qui devront assurer les frais de remplacement.

Le clou à mes yeux, ce sont les spectacles organisés pour les dirigeants responsables politiques : eux aussi ont leurs pots de vin et leurs gros bras ; en bonus des défilés spéciaux de jeunes femmes peu vêtues. Elles sauront leur faire oublier leurs soucis de piliers de la vie économique.

C'est corrosif et subversif, un univers où chacun défend, qui ses prérogatives, qui son bifteck, l'avantage est nettement pour les premiers. Vive La Chine !!


j'ai même cru reconnaître la bande-son du défilé, un remake égrillard de l'internationale !  evil 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jia Zhang-ke, «A Touch of Sin».   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jia Zhang-ke, «A Touch of Sin».
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Applications Ipad-Iphone-Ipod Touch
» Quantum-touch : Le pouvoir de guérir
» l'énergie Quantum-Touch
» Quantum touch
» Quantum touch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: