Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 camus

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Jeu 07 Jan 2010, 16:17

Tu as raison, bencherif, il faut chercher à comprendre Camus, d’abord en ne déformant ni ses phrases ni sa pensée (compexe, c'est vrai). Il distinguait soigneusement révolution et révolte, refusant précisément la première à cause de ses inévitables excès qui tuaient des innocents au profit de la seconde parce que, face à une "mécanique meurtrière et démesurée", la révolte devient "sacrée, au nom de la mesure de la vie". Il n’a pas été « plus ou moins partisan de la non violence », il l’a été pleinement, c’est lui qui disait :

Citation :
Gandhi a prouvé qu’on pouvait lutter pour son peuple et vaincre, sans cesser un seul jour de rester estimable.

Je comprends bien qu’on puisse trouver idéaliste, voire utopiste la position de Camus (en particulier sa proposition d’un féféralisme qui arrive trop tard), mais elle était généreuse et pure et surtout elle n’a jamais varié même quand il a été considéré comme un traître aussi bien par les Français d’Algérie que par les Algériens eux-mêmes, par les gens de gauche comme par ceux de droite. Je ne crois pas que sa pensée soit contradictoire, elle m’a, au contraire, toujours paru très cohérente.

Je peux comprendre que, pendant la guerre, les Algériens n’aient pas admis que Camus désapprouve leur façon de se battre. Je comprends moins qu'avec le recul, certains continuent à le lui reprocher. Il me semble que bien souvent c’est dû à une méconnaissance de ce que fut Camus. C’est tout de même bien lui qui, dès 1935, a analysé de façon très juste, parfois prémonitoire, ce qu’était l’Algérie et ce qu’elle pourrait devenir, c’est lui, l’enfant de Belcourt, qui a appelé au respect des plus pauvres, qui a défendu les Kabyles, dénonçant leur misère, réclamant qu’on leur donne des terres qui leur appartenaient parce qu’ils les travaillaient, c’est lui aussi qui a soutenu les anarchistes espagnols, qui a milité pour la paix en pleine guerre froide. Il n’a jamais adopté une position confortable, préférant rester fidèle à ce qu’il croyait juste, avec d’abord le souci de l’humain dans ce qu’il a de plus vulnérable.
Dans son discours de Suède, il déclare :

Citation :
Je suis simplement reconnaissant au comité Nobel d’avoir voulu distinguer un écrivain français d’Algérie. Je n’ai jamais rien écrit qui ne se rattache, de près ou de loin, à la terre où je suis né. C’est à elle, et à son malheur, que vont toutes mes pensées.

Quand ensuite (et on le lui a reproché ! ) il choisit de se taire pour ne pas envenimer davantage encore le débat, sa solitude est immense.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Jeu 07 Jan 2010, 22:27

Le documentaire de la 5 sur Camus journaliste engagé m'a beaucoup plu : j'ai retrouvé "mon" Camus ! Une réserve cependant : le choix de la présentation du commentaire sous forme de lettre ouverte à l'écrivain ne m'a pas paru judicieux mais c'est un défaut mineur au regard du contenu qui, lui, est excellent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
bencherif
pilier
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: camus   Dim 10 Jan 2010, 10:21

Il est sur que sur le plan littéraire, Camus continue d'exercer fascination en Algérie et certaines voix veulent se l'approprier, en tant que Algérien. Elles proposent de laisser de coté la question philosophique. La pensée devra évoluer favorablement; d'ailleurs je soucris entièrement; car je diffréencie les deux questions;
Un exemple qui devra éclairer nos grains de blé (sel) et tout utilisateur de ce forum.
Messali Hadj est le père du nationalisme et miltant actif pendant trente ans; il connut aussi les geôles françaises; cependant, en 1958 il leva les armes contre la révolution libératrice. Il fut réhabilté depuis trois ans seulement; il est donc le père du nationalisme mais il garde cette tache noire, on peut dire à vie. Mais on lui reconnait son role historique d'avant la révolution;
autre exemple; Jacqueline Brunot est écrivaine, fille de pied noir mais elle aime l'Algérie et dans sa ville natale elle est aimée adorée; elle resta cependant dans la limte de la littérature et ne crée pas de cafouillage sur des choses politiques qui s'étaient passées.
Revenir en haut Aller en bas
http://bencherif.unblog.fr
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Mar 12 Jan 2010, 06:07

un article d'Wassyla Tamzali, paru recemment dans le Monde

Pas facile d'imaginer "Sisyphe heureux" dans l'Algérie contemporaine, par Wassyla Tamzali

je donne cet extrait

Citation :
Les années 1990 me ramènent à lui. Les crimes innommables, les assassinats d'hommes et de femmes algériens, certains mes amis, par des Algériens me replongent dans la violence politique. La déclaration que j'avais refusé d'entendre, cinquante ans avant - "J'ai toujours condamné la terreur, je dois condamner aussi un terrorisme qui s'exerce aveuglément... Je crois à la justice, mais je défendrais ma mère..." - prenait un sens nouveau. Et urgent.

Ce que je m'étais interdit de penser, "entre la justice et mon père", tant les mots sont impossibles, quand la vie avance avec des exigences égales et opposées, venait lentement à la surface. Après ce long détour, je comprenais enfin ce qu'Albert Camus avait essayé de dire, avec trop de mots sans doute, un agaçant donneur de leçon disaient de lui ses amis, s'épuisant dans de longues explications pour maintenir entier l'enchantement de la jeunesse, ce temps de l'innocence où il n'était pas nécessaire de choisir entre la justice et sa mère, la justice et son père. Il semble alors que sa plume ardente et prolixe n'est là que pour mieux fuir devant la réalité de l'histoire, indifférente et silencieuse comme Catherine, la mère, de ce silence qui l'obsède.

A quoi on peut répondre que la phrase de Camus, qui a tant fait gloser, se comprenait dans un contexte précis, et non dans la suite des évenements, des décennies plus tard.
Enfin, plutôt que d'opposer " justice" et "mère", il eût été plus judicieux de substituer "terrorisme" à "justice".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Mar 12 Jan 2010, 09:03

On pourrait ajouter aussi que si Camus s'est tant "épuisé dans de longues explications", c'est surtout pour essayer de se faire entendre de ceux qui restaient sourds à ses mises en garde, avec une obstination proportionnelle à sa conviction d'avoir raison.
Quant au contexte, il ne faut jamais le perdre de vue, il faut penser aussi qu'il est double : il y a le contexte politique du temps de Camus, comme tu le rappelles rotko, mais aussi le contexte du discours même de Camus (cf. discussions et commentaires plus haut !)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Eternam
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 25
Localisation : sur un arbre perché
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: camus   Mar 02 Fév 2010, 19:54

Bonjour j'ai un travail argumentatif sur l'hôte d'Albert Camus et mon travail doit-être composé de:introduction avec problématique,3 arguments et conclusion.Le problème c'est que je n'arrive pas à trouver de problématiques j'ai beau chercher mais aucune idée ne me viens à l'esprit par conséquent si vous pouviez me donner vos idées vous me seriez d'une grand aide.

Merci.

C'est dans le silence qui suit l'orage, et non dans celui qui le précède, qu'il faut chercher la fleur en bouton.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Mar 02 Fév 2010, 22:04

Eternam a écrit:
Bonjour j'ai un travail argumentatif sur l'hôte d'Albert Camus et mon travail doit-être composé de:introduction avec problématique,3 arguments et conclusion.Le problème c'est que je n'arrive pas à trouver de problématiques j'ai beau chercher mais aucune idée ne me viens à l'esprit par conséquent si vous pouviez me donner vos idées vous me seriez d'une grand aide.

Merci.

C'est dans le silence qui suit l'orage, et non dans celui qui le précède, qu'il faut chercher la fleur en bouton.

En relisant les commentaires postés ici même p. 6 et 7... et surtout la nouvelle Wink tu trouveras peut-être une problématique qui te convienne. Bon courage ! L'Hôte est un texte magnifique qui mérite d'être lu et relu !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Eternam
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 25
Localisation : sur un arbre perché
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: camus   Jeu 04 Fév 2010, 16:48

Merci j'ai pu développer une problématique assez bonne je dirais.Maintenant j'espère que j'aurai récolté de bons points.
tchin!
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Jeu 04 Fév 2010, 17:08

Bonne chance Eternam ! Tiens-nous au courant des résultats Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
cathyHu
pilier
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : isère
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: camus   Dim 14 Fév 2010, 09:55

le magazine lire a comme dossier camus (interessant)
J'ai lu aussi le magazine muze, pas mal, beaucoup de choses sont abordées, c'est agréable à lire
Revenir en haut Aller en bas
http://cathyhune.e-monsite.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Sam 06 Mar 2010, 18:37

L'animation dans les bibliothèques m'a permis d'ecouter des lectures de Camus. Heureusement les "lecteurs" avaient chois des textes originaux (= que je ne connaissais pas Smile ) comme

- les chapitres 2 et 3 du premier homme, ou la recherche de la tombe du père, comme on en a parlé. Très interessant.

- le procès de la liberté (in l'express du 2/12/1955)

- les muets 3e nouvelle in l'exil et le royaume : un conflit du travail dans une tonnellerie, et le désir d'aller voir ce qu'il ya "de l'autre côté de la mer". Beau texte.

- la 3e lettre in lettres à un ami allemand

- et un court passage du discours de Suède.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Sam 06 Mar 2010, 23:14

Je trouve que ces textes-là devaient donner une idée juste et intéressante de Camus. J'aurais aimé les entendre, c'est certain !
En particulier les chapitres du Premier homme et la nouvelle des Muets qui est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Harelde
pilier
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 43
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: camus   Jeu 29 Avr 2010, 07:12

Merci Nicyrle pour cette mise au point qui m'éclaire un peu plus sur ce personnage.
chapeau
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corif.net/site/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Mer 05 Jan 2011, 15:35


un lien en amène un autre !

dans une bibliothèque un visiteur que je ne connaissais pas, m'a conseillé les albums de jacques Ferrandez. Il a dû se dire que j'avais l'air nouillon Razz , mais ça me sert bien finalement, car je fais des découvertes


Adaptation de l'Hôte d'albert Camus, que Ferrandez cite par ailleurs dans ses albums.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Mer 05 Jan 2011, 15:44

l'Hôte d'albert Camus, adapté par Ferrandez..

Dans sa préface, Boualem Sansal, l’écrivain algérien :

Citation :
« Il est temps de libérer Camus de nos vieilles querelles et de l’écouter nous dire les vérités profondes du monde et de l’humanité ».

Jacques Ferrandez montre l’exemple et se libère aisément du poids de Camus. Dans L’Hôte (de Camus), il n’hésite pas à se passer des mots (de Camus) pour montrer l’Algérie (de Camus).

Boualem Sansal conclut :

Citation :
« L’ Algérie, et ses drames joués et rejoués au cours des siècles, a été pour Camus un exemple, à portée de main, d’autant plus riche de sens qu’il est le fils de cette terre et qu’ici plus qu’ailleurs la beauté et la tragédie ont lourdement marqué la nature et les hommes. »

Source : Touki Montreal.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Mer 05 Jan 2011, 16:08

J'ai eu cette BD entre les mains. J'aime tellement le texte de Camus que j'appréhendais de l'ouvrir et ce fut une bonne surprise. Beaucoup de sensibilité dans cette adaptation, de superbes dessins, en particulier pour évoquer les espaces dénudés mais aussi des visages expressifs. Il me semble que Camus aurait pu être sensible à une telle interprétation de sa nouvelle. En outre elle peut faciliter l'approche d'une oeuvre, souvent jugée à tort difficile, par les jeunes générations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: albert Camus   Mer 05 Jan 2011, 21:07

Bonjour,
De Camus je n’ai lu que l’Etranger et « la peste ». J’ai aimé les deux, Dans ¨ le premier le personnage me touchait par son apparente indifférence, et l’effet que cela faisait sur les autres
Dans « la peste » écrit en 1942, c’est un moyen habile pour montrer le partage de la France en deux mondes différends Vichy et le reste. J’aime beaucoup la personnalité de Camus, militant pour la liberté, j’ai lu comme d’habitude, tout le fil, mais j’ai toujours été curieuse de connaître son parti pris sur la guerre d’Algérie. De même pour le général De Gaulle, que j’admire depuis toujours, je ne voudrais pas être déçue. Je demande une réponse aux Français, qui connaissent bien l’histoire de France
merci de votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Jeu 06 Jan 2011, 07:37

difficile de te repondre en peu de mots :

13 mai 1958, des Français partisans de l'Algérie française se soulèvent à Alger et forment un Comité de salut public, appelant de Gaulle à revenir au pouvoir à Paris. Une fois président du Conseil, puis président de la République, le général de Gaulle amorce une politique différente de celle attendue par les partisans de l'Algérie française. Conscient du caractère inéluctable de la décolonisation et du coût humain et financier de la guerre, de Gaulle avance vers une solution négociée.

Il annonce dans son plan de Constantine (octobre 1958) des réformes économiques et sociales favorisant l'assimilation des Musulmans. Il va un peu plus loin en avançant l'idée de l'autodétermination de l'Algérie (septembre 1959), puis en parlant " d'Algérie algérienne " (juin 1960), ce qui mécontente les partisans de l'Algérie française. Lors du référendum du 8 janvier 1961, 75% des Français se prononcent en faveur de l'autodétermination


ma source
Pour la position de Camus, lis le compte rendu de l' hôte et les commentaires de Nicyrle.

Enfin je vais rajouter quelques citations au fil de Jacques Ferrandez
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: albert Camus   Jeu 06 Jan 2011, 12:09

Merci de la réponse qui élucide un peu cette triste affaire dont les échos sont arrivés en Argentine aussi. On sait que pendant notre dernière dictature des anciens militaires de la OAS ont été appelés pour instruire les nôtres dans la torture. Lire Nycirle est un vrai plaisir auquel on ne peut se soustraire. Je me souviens d'avoir lu le discours de Stokolm et beaucoup d'articles sur Camus que j'admire profondénent et l'hommage rendu par Sartre le jour des funérailles de Camus.
J'ai lu aussi Calígula Et "le malentendu"

J'ai compris que l'action de De Gaulle ne pouvait être autre, mais la suite personne ne pouvait l'imaginer.

merci Rotko pour le lien de Fernandez,très intéressant et la source sur De Gaulle et l'Algérie
Revenir en haut Aller en bas
totalchuck
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: camus   Jeu 06 Jan 2011, 15:42

J'ai lu quelques écrits sur la position de Camus par rapport à l'indépendance d'Algérie. En fait il n'a jamais vraiment pris position, sa mère était en plein milieu du conflit au milieu d'attentat à la bombe. A un discours je crois qu'il a dit "entre cette/la justice et ma mère, je choisis ma mère", cette phrase est sorti du contexte, mais c'est l'idée.
J'ai adoré "la peste" de Camus, j'ai aimé "les justes" aussi. "L'étranger" est vraiment...bizarre, la façon de voir la vie du personnage principal me fait un peu peur à vrai dire.
Pour ceux qui veulent voir Camus en "vrai"

https://www.youtube.com/watch?v=6JCtY3CAlME

C'est vraiment dommage qu'il y ait si peu de vidéos dans lesquelles on puisse le voir bouger et parler.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: camus   Jeu 06 Jan 2011, 22:22

totalchuck a écrit:
J'ai lu quelques écrits sur la position de Camus par rapport à l'indépendance d'Algérie. En fait il n'a jamais vraiment pris position, sa mère était en plein milieu du conflit au milieu d'attentat à la bombe. A un discours je crois qu'il a dit "entre cette/la justice et ma mère, je choisis ma mère", cette phrase est sorti du contexte, mais c'est l'idée. J'ai adoré "la peste" de Camus, j'ai aimé "les justes" aussi. "L'étranger" est vraiment...bizarre, la façon de voir la vie du personnage principal me fait un peu peur à vrai dire.
Pour ceux qui veulent voir Camus en "vrai"https://www.youtube.com/watch?v=6JCtY3CAlME

C'est vraiment dommage qu'il y ait si peu de vidéos dans lesquelles on puisse le voir bouger et parler.
Je vois que les mêmes idées, à nuancer fortement, reviennent sans cesse ; je renvoie à des pages antérieures de ce fil, en particulier p.7-8-9…
On peut aussi entendre la voix de Camus lisant L’étranger : c’est envoûtant… L’enregistrement pour la radio date de 1954 et constitue un précieux document d’archive
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Sam 08 Jan 2011, 07:50




Clic !

Albert Camus : Solitaire et solidaire par Catherine Camus

Photos de famille inédites, images d'Algérie, articles de journaux, manuscrits, affiches, scènes de théâtre : Catherine Camus raconte son père en nous ouvrant toutes les archives Camus.

j'ai feuilleté le volume, il rend l'ecrivain très vivant aux différentes étapes de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: camus   Mer 24 Aoû 2011, 11:54

Je suis la nigaude de service mais j'ai besoin d'être éclairée.
Vu le nombre de connaisseurs de Camus sur ce fil, ça m'arrange bien !
J'ai tenté de lire Le mythe de Sysiphe cet été.

J'ai été très emballée dès les premières pages, même si l'auteur les minimise en disant qu'il synthétise ce qu'il a lu.

Ma question : que propose t-il comme réponse à l'absurde ?

Je n'ai pas eu le courage de finir, car à un moment donné, il discute de théories et d'auteurs que je ne connais pas. J'ai capitulé.

Mais je reste sur ma faim.

Alors : comment vivre, selon Camus ?

Question
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: camus   Mer 24 Aoû 2011, 12:17


Le Mythe de Sisyphe (1942), essai sur l'absurde

L'Étranger (1942), roman
Le Malentendu (1944), pièce en 3 actes

La Peste (1947 ; Prix de la critique en 1948), récit

Sans être sûr de ce que j'avance, je dirais : lis la peste

et/ou

L'Homme révolté (1951), essai
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: camus   Mer 24 Aoû 2011, 12:24

Oui, mais concrètement ?
Quelle attitude l'homme doit-il adopter ?

(J'ai lu La peste il y a trop longtemps pour m'en souvenir...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: camus   

Revenir en haut Aller en bas
 
camus
Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Albert Camus au Phanthéon ?
» hommage à camus, la foi métaphysique
» Camus Et L'Absudus !
» Aimée Antoinette Camus
» L'Etranger de Camus relève-t-il de l'absurde ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: