Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Raymond Radiguet

Aller en bas 
AuteurMessage
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 04 Jan 2013, 12:10

Raymond Radiguet écrivain mort à 20 ans, deux romans à son actif : "le diable au corps" et "le bal du comte d'orgel", quelques mots sur lui sur Wiki, lien ci dessous :
raymond Radiguet : voir ici

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: raymond Radiguet   Ven 04 Jan 2013, 12:46



le film de Claude Autant Lara, tiré du roman de Radiguet, a mis en colère les anciens combattants. La morale étroite du "se sacrifier pour la patrie" ne pardonne pas à celui qui se livre aux joies et drames de l'amour, pendant la guerre.

Il n'était pourtant pas précisé dans le "recueil du parfait petit combattant" que l' épouse devait aussi garder son corps pour la patrie.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 04 Jan 2013, 17:30

de toutes façons, les anciens combattants sont toujours en colère !
"morale étroite..." et j'ajouterai ... étriquée !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 04 Jan 2013, 18:57

Dans le roman, le diable au corps, j'ai toujours été intrigué par la scène du début : un incendie et une folle sur le toît à qui personne ne vient en aide. J'ai pensé que cela donnait une idée de la solitude du jeune homme ui n'avait pas bien réalisé dans quel guépier sentimental il se mettait et des conséquences que cela aurait pour lui.

Avez-vous des idées sur ce début étonnant ?

je me demande aussi quels rapports ce jeune romancier avait eus avec Cocteau.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
cleo
pilier
avatar

Nombre de messages : 3890
Age : 34
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 04 Jan 2013, 19:26

Intéressant, je le mets dans ma prochaine liste d'achat. merci

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 04 Jan 2013, 20:14

Citation :
je me demande aussi quels rapports ce jeune romancier avait eus avec Cocteau.
, commère !!! siffle
compte tenu de ce que je sais de Cocteau et ayant vu des photos du jeune Radiguet, je pencherais vers les relations amoureuses ... (commère, Ysandre ! rhaa ) mais ... "ça ne nous regarde pas..." rire
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Lun 13 Mai 2013, 05:20

Citation :
je me demande aussi quels rapports ce jeune romancier avait eus avec Cocteau.
,

Ysandre a écrit:
commère !!! siffle

Arielle Dombasle en fait un film, OPIUM

Citation :
: Opium met en scène la passion qui unit Cocteau à l'élève Radiguet entre 1919 et 1923. Raymond Radiguet vient d'achever Le diable au corps, son premier roman. Il a 19 ans. Cocteau en a 30. Ce tout jeune homme, presque un enfant, commence l'écriture du Bal du comte d'Orgel auprès de Cocteau. La mort l'empêchera de le terminer...

C'est une période où les deux hommes conjuguent amour et inspiration, mêlant le tumulte de leur vie et de leur passion à l'effervescence créatrice. L'esprit d'avant-garde des années 1920 et la fièvre amoureuse.

entretien avec la réalisatrice.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Lun 13 Mai 2013, 05:35

Cocteau et Radiguet ! je ne savais pas. Deux hommes si fragiles, si émouvants ! ils ont du vivre un bel amour, hors normes.
Que va en avoir fait le cinéma ?
Revenir en haut Aller en bas
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 41
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Mer 16 Oct 2013, 13:00

Dans le reportage cité sur le fil de Cocteau, il n'est pas certain qu'il y ait eu des rapports charnels entre eux.
Radiguet avait des amours féminines et peut-être n'assumait pas son homosexualité.

Des vers dédiés à la déesse :



Vénus démasquée



Vénus non seulement me livre
Ses secrets, mais ceux de sa mère :
Jadis je regardais la mer
Comme regarderait les livres

Un enfant qui ne sait pas lire.
Vénus, sans l'aide d'une mère,
D'être venue aux cieux déments
Se vante. Il faut souffrir, déesse,

Qu'un simple élève vous démente.
M'apprendre à lire couramment
Les vagues de la mer qui sont
Maternelles rides d'un ventre,

Voilà bien de vos maladresses !
Et celle d'un naïf garçon
Est ma vengeance : pour le prix
De vos dangereuses leçons,

À me lire je vous appris.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Mer 16 Oct 2013, 13:13



Cocteau écrivit Le Livre blanc en 1927 à Chablis, où il séjournait avec Jean Desbordes, qui avait succédé au grand amour de Cocteau, Raymond Radiguet. On a parfois dit que les dessins de Jean Cocteau étaient d'une piété obscène. Ils sont formés de lignes rapides et souples, sont parfois érotiques et souvent ambigus, avec des éléments classiques tels que bustes et centaures. En France, les images érotiques étaient des articles prisés qui se vendaient sous le manteau, et on était d'autant plus prudent qu'il s'agissait d'érotisme homosexuel.

Cocteau décrit dans Le Livre blanc ses premières expériences sexuelles: son émoi à la vue d'un fils de fermier nu sur un cheval et de deux jeunes bohémiens nus sur les terres de son père. Il y parle également de son père, chez qui il reconnaissait une nature homosexuelle. Certaines scènes du Livre blanc font référence à l'amour que Cocteau portait à Desbordes, d'autres aux aventures de Maurice Sachs


trouvé sur un blog.

Finalement, les rapports Cocteau/radiguet ne nous concernent pas vraiment, mais, moi qui ignorais tout, j'avais été surpris de voir des dessins de Cocteau où le désir pour Radiguet ne faisait pas de doute.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 41
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Mer 16 Oct 2013, 13:19

rotko a écrit:

Finalement, les rapports Cocteau/radiguet ne nous concernent pas vraiment, mais, moi qui ignorais tout, j'avais été surpris de voir des dessins de Cocteau où le désir pour Radiguet ne faisait pas de doute.
Pas plus que ceux de Bukowski siffle 
Disons que comme tu l'exprimes, ça permet de saisir le sens d'une partie de l’œuvre de l'un et l'autre.
C'est pourquoi j'ai choisi ce poème de Radiguet, parce qu'il les a aussi aimé dans sa chair.
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Raymond Radiguet   Ven 17 Jan 2014, 21:25

Raymond Radiguet (1903-1923)



Dessin de Picasso


C'est l'année dernière, au cours d'un séminaire que j'entends évoqué, pour la première fois le titre d'un livre, Le diable au corps, de Raymond Radiguet.
Je le retiens quelques semaines puis l'oublie...

Au début de ses soldes d'hiver, je tombe sur cet ouvrage et je me rappelle alors de ce que j'en avais appris, je décide alors de l’acheter.

Raymond Radiguet, qui est-ce ?

Auteur Français, très tôt ami de Cocteau (à 14 ans) qui décèle en lui un génie littéraire. D'ailleurs Raymond Radiguet a arrêté l'école à 14 ans. Il finit Le diable au corps en 1921 à l'âge de 17 ans (il écrit à partir de son vécu). Il meurt en 1923, à l'âge de 20 ans, emporté par une fièvre typhoïde. De lui, deux romans, des poèmes et des pièces de théâtre.

Le diable au corps, roman qui fit scandale ?

Oui, le roman fit scandale pour deux raisons majeures:
- S'inscrivant au cours de la Grande Guerre, il fait fi de patriotisme, n’encense pas les soldats au front, il dérange.
- Dérange d'autant plus par son histoire, celle d'un jeune garçon de 15 ans qui devient l'amant d'une jeune femme mariée de 19 ans dont le nouvellement mari est au front.

Pourquoi ce roman est un chef d'oeuvre ?

L'auteur a une maturité assez prodigieuse, autant dans la forme que dans le fond. Le style est simple mais chaque phrase semble tout naturellement s’inscrire dans le roman, en métaphores, en comparaisons si pertinentes qu'on eu cru le roman écrit par un homme qui a tant vécu, tant aimé, tant souffert...
Et il y a la pudeur, le bon ton, le dérapage aurait été facile mais on partage la passion, son frisson sans mot de trop, sans image crue, tout est dit, tout est ressenti mais rien n'est montré, rien n'est déchu...

Pour qui a vécu la passion de l'amour, une passion où il n'existe rien au-dessus, cet ouvrage nous la rappelle et nous interpelle par ses questions, ses découvertes, ses doutes...  Certaines réflexions sont splendides de clairvoyances alors que l'auteur le dit lui même, c'est lorsqu'on commence à se croire clairvoyant, qu'on est le plus aveugle...

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 17 Jan 2014, 21:36

ha oui ? tu aimes Radiguet ? je n'ose plus en parler, je me suis fais souvent "tacler" pour mon goût pour cet homme !
J'ai lu plusieurs fois ces rares oeuvres, il est mort si jeune !
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Ven 17 Jan 2014, 21:42

j'aime à croire que l'amour entre Cocteau et Radiguet était un bel amour. Oui, parce que j'aimais les deux.
parce que ça me rappelle les amours de Roméo et Juliette , Tistan et Yandre, etc..... juste un amour comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Dim 19 Jan 2014, 09:28

Dans mes choix d'auteurs, j'attache beaucoup d'importance à la moralité, raison pour laquelle je ne lis Céline.

Toutefois, celle de Raymond Radiguet ne me semble pas entachée... Que sa première passion amoureuse naquit à 14 ans alors que son amante, femme mariée à un soldat au front, avait 24 ans, compte tenu des circonstances de l'époque, ne me choque pas. On était marié très (trop?) tôt sans savoir vraiment qui était cette personne avec qui ont devait passer le restant de ses jours. Et puis surtout la Grande Guerre et la solitude qu'elle entraînait...

Pour le reste, sa vie fut assez ordinaire, il eu en 5 ans, six ou sept amantes (faudrait que je fasse une recherche biographique):

Wikipédia a écrit:
On a suggéré que l'amitié de Cocteau avec Radiguet a en fait été une liaison amoureuse, intense et souvent orageuse, mais aucune preuve formelle ne permet de le justifier. On lui a connu au moins cinq maîtresses, dont Alice Serrier, la Marthe du Diable au corps, puis Beatrice Hastings, qui avait quitté Modigliani, en 1919 le peintre Irène Lagut qu'il cachait à Jean Cocteau, et en 1923, Bronia Perlmutter, mannequin chez Poiret et future Madame René Clair. Il eut en outre de nombreuses fréquentations féminines suspectées de n'avoir pas été toujours chastes, Valentine Hugo que Jean Cocteau lui présenta le 15 mai 1920 au bal qui suivit la première de Pulcinella, Thora de Dardel, Marcelle Meyer, Mary Beerbohm, Bolette Natanson sans compter les femmes qui l'ont introduit dans le milieu littéraire et artistique, Eugénie Cocteau, la mère de Jean dont elle se montra jalouse, Misia Sert et Coco Chanel.

Ce qui ne cessera jamais de m'étonner dans cette France des Années Folles, c'est ce petit monde d'artistes de génie (Montparnasse) où tous se connaissent. On retrouve par exemple dans les amis de Raymond Radiguet un certain Pierre Reverdy, Max Jacob, Picasso, Modigliani...
Pas étonnant que dans ce microcosme d'artistes, l'émulation soit très forte, ils s'encouragent les uns les autres à se sublimer dans leurs arts.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)


Dernière édition par Merwyn le Dim 19 Jan 2014, 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Dim 19 Jan 2014, 10:00

citation Merwyn a écrit:
le peintre Irène Lagut qu'il cachait à Jean Cocteau,

tiens ! pourquoi cachait il sa liaison avec Irène Lagut à un "ami" ?
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Dim 19 Jan 2014, 10:11

Merwyn a écrit:
Pas étant que dans ce microcosme d'artistes, l'émulation soit très forte, ils s'encouragent les uns les autres à se sublimer dans leurs arts.

oui, l'heure n'est plus à cela ! le parisianisme actuellement, c'est ...dénigrement, jalousies, snobisme et soi-disant ouverture d'esprit qui fait émerger des "talents" qui n'en sont pas ,"pousse-toi de là que je m'y mette", chacun pour soi, et.... l'argent, toujours l'argent et le paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Dim 19 Jan 2014, 11:30

Ysandre a écrit:
citation Merwyn a écrit:
le peintre Irène Lagut qu'il cachait à Jean Cocteau,

tiens ! pourquoi cachait il sa liaison avec Irène Lagut à un "ami" ?

Cocteau en était très proche, elle était celle qui donnait réalité à ses visions artistiques, peut-être en était-il épris... M'enfin, pour dire vrai, je n'en sais rien, on ne peut que spéculer... Quelqu’un aurait-il eu connaissance du noeud de l'affaire ?

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   Dim 19 Jan 2014, 11:33

quelques bribes au cours de mes lectures : Cocteau aurait été très amoureux de Radiguet, mais comme toi, je reste dans l'expectative ! J'avais pensé à une belle histoire d'amour ....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raymond Radiguet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raymond Radiguet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps
» Saint Raymond de Penyafort
» POUCHELON (Etienne-François-Raymond) Général de Brigade
» Raymond Devos
» Poursuite de Raymond Gravel contre LifeSiteNews fait parler au Vatican

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: