Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 peter SEEGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: peter SEEGER   Mer 29 Jan 2014, 06:55


il laisse des chansons de contestation (protest songs)

Né le 3 mai 1919, Pete Seeger fut le porte-parole, avec et après Woodie Guthrie (1912-1967), de la contestation folk, brandissant un banjo, proférant des menaces de révolution à la face des capitalistes, des fascistes et des conformistes.

Il fut l'un des héros de Bob Dylan avant d'être un modèle pour Bruce Springsteen, qui lui consacra un album de reprises en 2006, We Shall Overcome, The Seeger Sessions (Columbia/Sony).
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: peter SEEGER   Mer 29 Jan 2014, 07:39

Pete Seeger, qui a influencé plusieurs générations de chanteurs comme Joan Baez, Bob Dylan, Bruce Springsteen ou le groupe Peter, Paul and Mary, est considéré comme un des pionniers de la musique folk, au même titre que Woodie Guthrie.


Le musicien, accompagné de sa guitare à 12 cordes ou de son banjo à 5 cordes, avait séduit un large public, souvent marqué à gauche, aussi bien avec ses chansons engagées que ses mélodies enfantines ou des hymnes faciles à reprendre en choeur.

Seeger a chanté pour le mouvement ouvrier des années 1940 à 1950, pour les marches pour les droits civils et dans les grands rassemblements du mouvement contre la guerre du Vietnam dans les années 1960, puis dans les années 1970 pour la défense de l'environnement et les mouvements pacifistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: peter SEEGER   Mer 29 Jan 2014, 10:13


sulfureux, souvent interdit de télévision....

Après les années 90

Le banjo en bandoulière, la voix un peu éraillée mais le tempo toujours vif, il entonne This Land is Your Land. La chanson a été composée en 1940 par Woody Guthrie, pour répondre à une autre chanson célèbre de l'époque, God Bless America..., écrite par Irving Berlin, et dont il détestait les paroles mièvres et patriotiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: peter SEEGER   Mer 29 Jan 2014, 14:16

Pet Seeger m'a accompagné toute mon adolescence. Pendant les vacances, mes copains et moi-même chantions ses textes dans les auberges de jeunesse ou si cela se présentait autour d'un feu de bois8

Des souvenirs mémorables  et nostalgiques !  drunken drunken 


Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 62
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: peter SEEGER   Mer 29 Jan 2014, 14:24

Merciiiiiiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: peter SEEGER   Mer 29 Jan 2014, 14:31

Pete Seeger a toujours été un artisan de la chanson traditionnelle et de sa réutilisation sur tous les fronts. Seeger est un monument trop souvent oublié chez nous, monument de simplicité, de musicalité, d’humanité en chansons. Monument de l’engagement aussi. Il s’est battu, le bougre, pour toutes les bonnes causes, avec son banjo, sa guitare et des centaines de chansons venant de l’histoire, de ses amis ou de lui-même. Il est passé par toutes les causes qui ont tenté de faire évoluer une Amérique esclavagiste, raciste, libérale, anti-communiste, impérialiste, faussement puritaine et lamentablement fondée sur l’exploitation des uns par les autres et sur une pollution sans vergogne. Il fut menacé, poursuivi, fiché sur la liste noire du McCartysme. Il existe, aux États-Unis, des centaines de documents sur Pete Seeger, ceux du FBI étant particulièrement édifiants. Il était alors considéré comme un dangereux activiste, certains concerts étant annulés par les autorités pour leur connotation politique. Il fut attaqué physiquement par des hordes d’anti-communistes qui tentèrent de l’empêcher de rejoindre Paul Robeson pour un concert. C’était en 1949, la presse disait de Robeson qu’il était violemment et ouvertement pro-Russe. Ces chanteurs luttèrent contre le fascisme, contre le Ku Klux Klan, contre la ségrégation raciale, contre la pauvreté, contre la guerre au Vietnam, contre l’uniformisation des goûts, contre la violence, contre la société capitaliste…


Passant son existence en marge d’une société de consommation qu’il a maintes fois décriée, chantant sur les trottoirs les histoires que lui inspire son temps, Pete Seeger signe une impressionnante série de chansons ou d’adaptations, abondamment reprises par d’autres, de Bob Dylan, Joan Baez ou Peter Paul & Mary à Graeme Allwright. Il faut citer The Hammer Song (« If I had a Hammer ») en 1949. Son détournement en français par Claude François (Si j’avais un marteau) à l’amorce des années yé-yé, ne doit pas faire oublier que l’original, écrit en soutien au mouvement progressiste, faisait référence à un symbole du communisme.


Idem, son adaptation en 1966 d’un air cubain, Guantanamera, prônait le rapprochement entre les peuples de Cuba et des États-Unis. Et Wimoweh, inspiré par un chant zoulou dont Henri Salvador fit Le lion est mort ce soir, défiait le Ku Klux Klan en révélant la beauté des chants des Noirs. Rien de surprenant, en somme, à ce qu’il fût fiché par le FBI et, en pleine chasse aux sorcières, interrogé et jugé, condamné puis acquitté.


Chantant le monde meilleur auquel il aspirait, Pete Seeger créa encore We shall overcome (nous vaincrons), inspiré d’un gospel et qui devint le symbole des Protest Songs, l’hymne du mouvement pour les droits civiques aux États-Unis, dans les années 1950 et 1960, porté par des milliers de voix, dont, bien sûr, celle de Joan Baez. La dame, qui pleure sans doute l’un de ses maîtres, rendit immortelle une autre de ses chansons : Where have all the flowers gone. « When will we ever learn ? », interroge le refrain : apprendrons-nous un jour… La mort du patriarche donne l’occasion de réécouter. Et de se reposer la question.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: peter SEEGER   

Revenir en haut Aller en bas
 
peter SEEGER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le courage de se libérer (Peter Fenner)
» 6ème Peter pan
» Ecoliers, collégiens, lycéens : bonheur ou galère ? avec Philippe Meirieu, Peter Gumbel et Caroline Brizard
» [6ème] Alice, Peter, Dorothée.. and Cie !
» Article Peter Singer: Une alimentation morale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: MUSIQUE :: GDS* a sa Musique-
Sauter vers: