Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 David Peace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: David Peace   Jeu 11 Juin 2009, 05:53

La tétralogie de Peace est pas mal, mais un peu répétitive. Je préfère Lehane, plus noir et plus drôle. Mais c'est sur qu'on ne peut pas comparer à Ellroy, ou peut être un peu à American Death Trip et Tabloid, pour les changements de points de vue radicaux et le peu d'explications données.... Mais Ellroy reste le maître du genre !
Revenir en haut Aller en bas
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: David Peace   Jeu 11 Juin 2009, 17:13

Très étonnante cette comparaison avec Ellroy.
La langue est si différente !
Certes, l'espoir est nul. La rédemption inexistante.

Merci pour ton riche commentaire, Oscarchen. cheers

Mon coup de gueule étant émoussé, je tenterai peut-être un 2è volume de la série, vu qu'ils sont tous en bibliothèque.

Je n'aime pas détester un auteur.


C'est moche. pale
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: David Peace   Jeu 11 Juin 2009, 17:24

La comparaison avec Ellroy de ma part, c'est pour la densité d'informations que l'auteur fait circuler dans son oeuvre et l'ambiance très froide, pluvieuse. Mais Peace est anglais et Ellroy américain, alors là s'arrête la comparaison.
Je te conseille Tokyo Année Zéro de Peace, premier tome d'une trilogie à venir, sur le Japon de l'après-guerre. C'est mon préféré perso...
Revenir en haut Aller en bas
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: David Peace   Ven 12 Juin 2009, 08:46

Je vais tenter, Jude.
Mais le style est toujours le même ?
Revenir en haut Aller en bas
Tchipette
Animation
avatar

Nombre de messages : 3927
Age : 55
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: David Peace   Ven 12 Juin 2009, 13:52

Il fait partie des auteurs que je me promets de lire...mais 1300 pages, même sur 4 bouquins, je recule un peu.
Vous me donnez envie de tenter l'expérience...
Revenir en haut Aller en bas
Oscarchen
pilier
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: David Peace   Mar 01 Déc 2009, 15:43

En lisant le sujet sur le film "2012", je suis tombé sur cela:

KomA a écrit:
"

Par rapport à ces deux grosses sorties, rien qui m'intéresse vraiment à côté. Peut être la trilogie "The Red Riding Trilogy", genre de documentaire sur le Yorkshire des années 80 d'après allociné. Si je trouve le temps d'y aller parce que sortie dans deux salles seulement...

J'ai donc regardé Allociné

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=173357.html

Il y a donc une adaptation au cinéma.
Curieusement ils en ont fait une trilogie (1977 est passé à la trappe).

Malheureusement cela ne passe que dans 4 cinémas en France,à Toulouse, Nice et Paris. (je dis malheureusement car j'habite Marseille).
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: David Peace   Mer 30 Juin 2010, 05:13


Frontignan à l'heure du roman noir.

Libé raconte la lecture par David Peace de Tokyo ville occupée, (à paraître en France le 1er septembre chez Rivages) et confirme l'impression que donnaient ses textes :

Citation :
"un truc qui saisit l’assistance à la gorge, entre mélopée, incantation, requiem".

Voici ce début :

Citation :
«Dans la ville occupée, vous êtes écrivain et vous courez - En plein hiver, des papiers plein les bras, dans cette nuit de janvier, à travers les rues de Tokyo, vous courez pour fuir la scène de crime ; vous fuyez la neige et la boue, la banque et les cadavres ; vous fuyez la scène de crime et les mots du livre, des mots qui d’abord vous ont séduit et fasciné puis dupé et défait, et qui à présent vous laissent piégé et emmuré.»

l'article mentionne aussi la présence à Frontignan de Mine G. Kirikkanat, auteur turque de La Malédiction de Constantin et du sang des rêves (éditions Métailié)

le sang des rêves
Dans la canicule de Chypre, Daryal, le baroudeur, est devenu le réceptacle des rêves d'un autre. C'est par leur biais qu'il pourra reconnaître celui que tous recherchent, le détenteur de la légitimité historique dans l'affrontement qui oppose les Etats-Unis et l'Europe aux Russes pour le pouvoir à Nova Roma, comme se nomme maintenant Istanbul, sous protectorat de l'ONU, après sa destruction dans un grand tremblement de terre
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: David Peace   Lun 15 Nov 2010, 06:30


Tokyo ville occupée est un livre macabre, spectral, sur un Japon en pleine déroute après Hiroshima, Nagasaki et les essais d'armes bactériologiques sur des humains en Mandchourie. Entre la puissance narrative d'un James Ellroy et l'inventivité expérimentale de Mark Danielewski, David Peace impose son écriture protéiforme et ses obsessions. Aux victimes silencieuses, il offre un magnifique tombeau.

l'Express.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Oscarchen
pilier
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: David Peace   Lun 15 Nov 2010, 15:19

GB84

Petit résumé tiré du site fluctuat.net

Citation :
Avec GB 84, David Peace brosse un portrait au noir des douze mois de conflit qui opposèrent les mineurs d'Arthur Scargill aux sbires musclés de Margaret Thatcher. Une Angleterre sacrifiée, écartelée, saignée.
En mars 1984, le gouvernement de Margaret Thatcher vote un vaste plan de restructuration des houillères britanniques qui, à terme, mettra 20 000 gueules noires au chômage. Le 5 mars, sous la houlette de la NUM (Syndicat National des Mineurs) et de son leader historique, Arthur Scargill, les mineurs de Cortonwood, Yorkshire, se mettent en grêve. Une semaine plus tard, la moitié des mineurs de toute l'Angleterre débrayent à leur tour. La crise durera un an. Douze mois pendant lesquels la Dame de Fer mettra tout en œuvre pour imposer ses diktats ultra-libéraux et faire entendre raison au peuple de l'ex-empire Britannique: nous agissons pour votre bien. Intimidations multiples, procédés mafieux, lois scélérates, forces policières lachées sur les grévistes comme des meutes de chiens enragés, gels des fonds des syndicats... Entre mars 84 et mars 85, l'Angleterre connaît son conflit intérieur le plus important depuis l'Irlande du Nord. De l'ampleur d'une guerre civile.

Le sujet est intéressant (et toujours d'actualité).
Mais ce que j'aime vraiment chez Peace, c'est le style.
Comme pour le "Quartet du Yorkshire", j'ai été littéralement happé par ce livre.
Toujours l'action vu par les yeux de plusieurs personnages, dont les points de vue se succèdent.
Certains procédés d'écriture sont (pour moi) assez hallucinant et poussent le lecteur à s'investir totalement dans la lecture ou à laisser tomber.
Par exemple, il n'y a jamais un élément contextuel, pas une description de lieu ou de personnage, pas un élément chronologique permettant d'enchainer les événements de façon linéaire. Tout est décrit du point de vue du narrateur (quand c'est écrit à première personne) ou du personnage que l'on suit (quand c'est écrit à la troisième personne), au lecteur de faire le travail de reconstitution de tout cela, d'imaginer le décor ou le visage du personnage dont on parle.
J'aime beaucoup cela, car j'ai la sensation de participer au livre. L'écrivain à fait un travail énorme en l'écrivant et moi je dois aussi "travailler" (ie fournir un certain effort intellectuel) pour le suivre.

Autre exemple, entre chaque chapitre, il y a deux pages d'une sorte de journal de deux grévistes. Cela fait toujours deux pages pleines, l'auteur coupe le texte au milieu d'une phrase pour entamer le chapitre suivant, à la fin de celui-ci le journal reprend à l'endroit où on l'a laissé, au milieu de la phrase.
C'est assez déroutant à lire, mais cela contribue énormément à ressentir la détresse des protagonistes, ils sont pleins d'espoir au début de la lutte et plus le conflit s'enlise plus ils ont la sensation d'être oubliés et que personne ne les écoutent. C'est tellement vrai que même le lecteur cesse brusquement de les écouter pour passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: David Peace   Lun 11 Juil 2011, 05:22



deuxième épisode de la trilogie japonaise .352 p.

Fidèle à sa méthode, David Peace part d'une affaire criminelle réelle dont il propose une interprétation terrible, renvoyant à l'histoire du Japon. Structuré autour de douze points de vue, à la manière du Rashomon de Kurosawa, ce livre fascinant est totalement habité par la voix des personnages autant que par celle de l'auteur
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Peace   

Revenir en haut Aller en bas
 
David Peace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» David [ECS]
» Medecines complémentaires->Vidéos David Servan-Schreiber
» Alexandra David-Néel: "J’ai vécu parmi les Dieux"
» L'Antéchrist sera ...selon David Wilkerson
» David, Jacques Louis Peintre Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: