Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Disiz, René

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Disiz, René   Lun 10 Fév 2014, 16:36




260 p Chez Denoël.

qui est disiz ?

Disiz est un artiste polymorphe (rappeur, acteur, écrivain) né en 1978 à Amiens, d'une mère française et d'un père sénégalais. Il a vécu à Evry et a passé une partie de son adolescence à lire les bouquins de Vian, Gary et Nabokov en écoutant les albums d'IAM, NTM et Solaar. En 2000, sous nom de Disiz la Peste, il vend 300 000 exemplaires de son premier album, Le Poisson rouge, et 600 000 singles du tube "Je pète les plombs ".

Depuis, il a joué dans plusieurs films Dans tes rêves, 2005) et sorti d'autres albums (Les Histoires extraordinaires, Victoire de la Musique en 2006). Il a publié un premier roman, Les Derniers de la rue Ponty, chez Naïve en 2010. Cette année sortira Etra-Lucide, son prochain album, qui par certains aspects sera dans la même veine que ce nouveau roman : René.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Disiz, René   Lun 10 Fév 2014, 16:42

j'ai le livre, je l'ai parcouru, les pages ont du punch et de la vraisemblance, alors même qu'il s'agit d'anticipation. Je suis sûr que ce récit vous fera vibrer de sentiments contradictoires.  cheese 

2025. Après des années de répression contre les populations des banlieues et une guerre civile éclair, l'extrême droite est parvenue au pouvoir et la France s'est radicalisée. Des groupes paramilitaires quadrillent les cités en ruine tandis que s'organise un référendum sur le rétablissement de la peine de mort.
C'est dans ce monde qui grandit le timide René. Entraîné par Edgar, un jeune délinquant drôle, obsédé et incontrôlable, il vit son été des «premières fois». Pris dans la violence des bandes adolescentes, il assiste à un meurtre dont Edgar sera le seul accusé. René sait qu'il doit vaincre sa lâcheté et rétablir la vérité des faits. Mais cette vérité, la connaît-il vraiment ?
Dans un roman où le langage des cités se donne dans toute sa verve, sa puissance et son humour, Disiz nous raconte un gamin séducteur et sensible, contraint de mûrir trop vite dans une société en guerre contre elle-même.


je précise que les dialogues comportent parfois des mots crus tels que banalisés, comme on les entend parfois, mais que le style est parfaitement correct, sans affectation de vulgarité ou de langage branché. bref, lisible par des gens de bonne condition  Laughing  et dont les oreilles sont prêtes à écouter d'autres sons de voix que les habituels clichés de banlieue.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Disiz, René   Mar 11 Fév 2014, 13:58

René, édité chez Denoël.

Avec un prénom à la Chateaubriand, René, ce jeune garçon de bientôt 14 ans vit à une époque troublée, 2025. La guerre civile a eu lieu, la répression bat son plein sur les quartiers.

Ceux-ci vivent de différents trafics, unique solution quand les chômeurs atteignent les 75% dans son quartier. René va faire son initiation amoureuse et délinquante,avec Edgar, un petit caïd, qui brasse beaucoup d' affaires, et manie le langage avec une grande rapidité :

humour, verve, insultes amicales, c’est une langue verte qui manipule le lecteur quoi qu’il pense de la faune que René fréquente.

qui est René ?

René était de ces gamins dont tout le monde se moquait parce qu’ils portent le même blouson toute l’année et qu’ils ne parlent à personne. Il ne rentrait ni dans la catégorie des fayots, ni dans celle des boute-en-train, ni dans celle des bagarreurs, ni dans celle des jolis cœurs, il était de ceux qu’on ne voit jamais avec une fille, de ceux qu’on appelle des « zotistes », des « nolifes » des « psychos »…

Ce genre d’ados dont on craint qu’ils ne se réveillent un beau matin en et débarquent au bahut armé d’une kalachnikov pour tirer sur tout ce qui bouge, depuis la cour du réfectoire comme dans les campus américains. Il n’était jamais invité nulle part. Lorsqu’un truc se préparait, un ciné, un anniversaire, il s’auto-excluait naturellement, pensant que ce n’était pas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Disiz, René   Mer 12 Fév 2014, 09:40

La quatrième de couverture ne donne pas une image exacte du livre, et on lui reprochera donc un contexte politique mal situé, avec une réflexion sommaire dans le domaine. De même des faiblesses dans l'intrigue, et la narration.

Cependant René  des qualités, par le choix du personnage principal, un candide propre à se faire rouler et entraîner dans des aventures qui le dépassent. Son refus d'un "langage instinctif" (SMS) évite aussi aux dialogues de sombrer dans l'expéditif, tout en gardant une rapidité, un vocabulaire (notamment des apostrophes) qui sonnent justes.

L'itinéraire du "héros", avec ses maladresses en amour, ménage des surprises, et si on le voit bientôt pris au piège, on prend intérêt à ce qui lui arrive, quitte à frémir à ses côtés.

Enfin les habitudes des jeunes, leur addiction à des videos gore, à des SMS permanents, à des accessoires vestimentaires et à de pratiques communautaires rendent ce récit intéressant et tonique.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disiz, René   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disiz, René
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» Extrait de René - Chateaubriand
» René Guénon
» URGENT - Pour René qui est très malade et qui souhaite ...
» René COUFFON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: