Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James Lee Burke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 18 Jan 2012, 11:35

Honte sur moi je n'ai jamais lu cet auteur. J'ai seulement vu le film Dans la brume électrique que j'ai apprécié , normal j'adore Tomy Lee Jones et Tavernier drunken
Objectif 2012 lire au moins un titre de cet auteur

Par lequel commencer d'après vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 26 Jan 2012, 20:46

Cela dépend de ce que tu recherches.
Si tu aimes les séries. Alors "la pluie de néon" s'impose car c'est le premier de la série Robicheaux. Pas le meilleur mais comme il y a des rappels dans les suivants autant les lire dans l'ordre chronologique. Sinon pour te faire une belle idée de l'univers de Burke "Le boogie des rêves perdus" est un must.
Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 26 Jan 2012, 20:49

Merci Lliam ce mois-ci cet auteur est retenu en lecture commune avec Black Cherry blues ... tu nous suivrais ? ce serait bien que tu nous suives Smile Je note ton intervention pour me faire une opinion Encore merci pour ta rponse merci
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 26 Jan 2012, 21:01

Natalia, ben je vais passer mon tour car j'ai déjà lu "Black cherry blues" trois fois... Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
IzaBzh
pilier
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 52
Localisation : Yonne
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mar 31 Jan 2012, 11:30

Si tu l'as relu autant de fois, ça présage bien pour notre lecture commune de février Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://avel-iza.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Ven 03 Fév 2012, 06:53



"Black cherry blues"

On a dès le départ les meilleurs sentiments pour Dave Robicheaux. Il a vécu des drames qui resurgissent dans des cauchemars, il a failli connaître la déchéance de l'ivrogne...

Lui qui a voulu se mettre à l'abri du monde et de ses turpitudes, dans une petite boutique, près du fleuve, au calme dans la belle nature, voilà qu'un de ses anciens amis dans le pétrin l'appelle à l'aide.

Tous deux ont des points communs dans leurs histoires. Dave Robicheaux a le sens de l'amitié, c'est un affectif qui aime protéger les siens... ne va-t-il pas retrouver d'effroyables périls ? Smile

Pour un début c'est excellent. Qui se douterait que dans la belle Louisiane existent des scélérats aussi crapuleux et impitoyables que les ennemis de Dave Robicheaux ? ange
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 12:07

Natalia a écrit:
Honte sur moi je n'ai jamais lu cet auteur. J'ai seulement vu le film Dans la brume électrique que j'ai apprécié , normal j'adore Tomy Lee Jones et Tavernier drunken

Pour moi, c'etait egalememnt la premiere rencontre avec Dave Robicheaux! C'est deja un ami a moi que je frequenterai souvent vu qu'il y a encore cinq ou six livres sur lui traduits en bulgare.
Black Cherry Blues est un superbe thriller et James Lee Burke ecrit avec beaucoup d'imagination.

Sans avoir lu les livres precedente, j'ai compris l'histoire de l'ex flic Dave Robicheaux et j'ai beaucoup de sympathie pour lui. J'ai assiste avec lui aux reunions des Alcooliques Anonymes, j'ai imagine ses cauchemars sur sa femme assassinee lui revenant regulierement (Dave n'a pas encore fait son deuil), j'ai admire son courage dont il fait preuve en s'occupant d'une petite orpheline refugiee.
Les autres personnages, tout comme lui, inspirent beaucoup d'emotions.

Au debut de ce roman, apres une vie pleine de secousses, D.R. vit paisiblement dans l'Etat de Louisiane avec la petite sud-americaine. Un ancien ami-colocataire du college revient dans sa vie et l'entraine dans un tourbillon de meurtres, impostures, psychopathes et mafieux. Au centre du roman, c'est l'Amerique multhiethnique dans l'Etat de Montana, les indiens des reserves dont les terres sont souvent accaparees par la pieuvre des compagnies de petrole. Ces dernieres n'hesitent pas a tuer les aborigenes qui essaient de lutter pour leurs droits.

Dave Robicheaux est passionnant par son sens d'amitie, par les defis qu'il assume, par ses demons qui le hantent.

Une intrigue menee avec habilete et un style tres intelligent!

Voila ma derniere decouverte cote polars, j'en suis tres contente!
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 13:50

Rotko, un peu de pitié pour les ignorants!! tu mets tous les titres en anglais et si un jour je voudrais obtenir le livre en espagnol, pour participer avec vous ,je serais dans le brouillard.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 15:44

En français, le titre est "Black cherry blues", comme en Americain, et je suppose qu'en espagnol ; ils ont gardé ce titre.

J'en parlerai d'ailleurs car il est significatif à plusieurs points de vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 21:09

Salut Maya, heureux que cet auteur t'ai plus à ce point. Depuis que j'ai lu le premier roman de Burke (c'était La pluie de néon), je ne l'ai plus quitté. Au point d'être incapable d'attendre que les romans sortent en poche et ce depuis la sortie de Cadillac Juke-box en 1999... Je me dis qu'un jour je consacrerais bien une étude à cet écrivain...
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: james Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 21:32

Rotko,désolée de te contredire, j'ai teléphoné à plusieurs librairies, où je suis cliente, et ils n'ont pas ce titre, Il y a seulement deux,pas celui que je veux et dans aucune d'àutre, je ferai appel à ce site miraculeux où j'ai trouvé le livre de Molina et celui du Brésilien Scliar, que j'aurai la semaine prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 21:50

Amadak, il y a plusieurs titres chez Burke qui parlent directement des guerres au Salvador et au Nicaragua. Il y pose un regard très dur autant sur les belligérants que sur la politique américaine. Ce que j'aime chez lui c'est que c'est un écrivain critique et même très écolo quand il pousse son cri contre le massacre de sa Louisiane... James Lee Burke est une vraie voix contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burke   Jeu 09 Fév 2012, 22:06

réponse à Liliam, il y a un seul "l'ouragan" et un autre très loin de chez moi
Swan peak.et je parle de grandes librairies.
c'est une honte le parcours à faire pour un livre
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Ven 10 Fév 2012, 13:26


Le titre de Black cherry blues convient bien à ce roman situé dans la Louisiane, berceau du blues, et aussi par l’itinéraire de Dave Robicheaux, marqué par des épreuves, une alternance d’espoir et d’appréhension. Ce qui est selon James Baldwin, le propre du blues. Celui qui se réjouit de l’arrivée de sa fiancée, en fait redoute qu’elle ne vienne pas.

Avec le personnage de Dixie Lee, c’est aussi le monde de la country et du rock qui vient sur l’avant-scène, avec des vies mouvementées, marquées par des abus de toxiques, et la volonté de reprendre pied.

Aussi a-t-on quelques refrains au cours du récit ;

Que tu fumes ou que tu têtes, suçotes ou bien picoles,
La piquoûze ou les joints, les pilules ou la gnôle
Mon gars, faut pas t’en faire, tout ça, ça compte pas
Pasque jamais mon gars, jamais y y ne te lâchera
Ton méchant p’tit bourdon,quand tu testais l’col
A la gnôle de c’rises noires, dans cette sal’té de taule.


Et des aperçus sur la vie musicale ambiante :

Cet été-là, sur tous les juke-box de Louisiane, on entendait just a dream - ce n’est qu’un Rêve » de Jimmy Clanton et toutes les radios au drive in étaient toujours branchées sur Randy’s Record Shop à Memphis sur le coup d e minuit, lorsque Randy lâchait toute la sauce avec Sewannee River Boogie.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 12 Fév 2012, 07:02

Maya a écrit:
Au debut de ce roman, apres une vie pleine de secousses, D.R. vit paisiblement dans l'Etat de Louisiane avec la petite sud-americaine. [...] Au centre du roman, c'est l'Amerique multi-ethnique dans l'Etat de Montana, les indiens des reserves dont les terres sont souvent accaparees par la pieuvre des compagnies de petrole. Ces dernieres n'hesitent pas à tuer les aborigenes qui essaient de lutter pour leurs droits.

je retrouve dans Black cherry Blues bien des données des livres précédents, sans que ce soit un défaut, au contraire.

L'Amerique présentée par Burke est semi rurale, avec les personnages du Shérif, du prêtre, de l'institutrice, des Indiens etc. Les loisirs de pêche et de chasse montrent une nature encore fréquentable où il fait bon se promener.

Des vignettes fréquentes du paysage ponctuent les dialogues, les déplacements : lacs, bois de pins, réserves indiennes, le paradis n'est pas mort, il faut le défendre contre les pétroliers, comme le dit Maya. Burke a des accents écologistes hérités du western et de la littérature américaine du XIXe.

Plus encore ! cette belle nature, avec les aleas du climat, pluies, sautes de vent, calme plat, semble participer à l'action et aux états d'âme du personnage, comme le montrent ces deux passages, introduits par un narrateur qui s'étonne lui-même de cette harmonie

p. 209
Citation :
à l’exception du bruit de bêches des deux fossoyeurs en train de jeter la terre sur le cercueil de D***. Se produisit alors une chose étrange : le vent se leva et se mit a souffler.il souffla de plus en plus fort avec une violente tellement inattendue…

Dans le deuxième texte, le visage de la femme aimée apparaît en reflet dans l'eau du lac, miroir de l'âme del'amoureux en deuil

p.280
Citation :
se produisit alors une chose étrange : jamais encore elle [Annie, sa femme disparue] ne m’était apparue à la clarté du jour. Mais je vis son visage dans l’eau, je vis les rais de soleil tournoyer dans ses cheveux

Comment ne pas, dans ces conditions, participer nous aussi à l'atmosphère de Black Cherry Blues ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: james Lee Burke page3   Mar 14 Fév 2012, 22:57

je suis obsédée par la recherche de ce livre; il n'existe pas dans la ville de Buenos Aires. Depuis 1992 il n'a plus été édité. On l'a trouvé pour moi ,un ami dans la province et on doit prendre le train. Si j'accepte de payer l'envoi, je l'aurai la semaine prochaine. Prions qu'il n'arrive aucune catastrophe ferroviaire!! Une fois le livre dans mes mains je vais me plonger dans cette histoire, ne connaissant rien de ce monde qui semble si bien ´décrit par James Lee Burke.
En raison de ce retard mon commentaire arrivera plus tard, vous m'excuserez j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 15 Fév 2012, 06:18

Merci a toi, Amadak, d'accompagner nos lectures dans des conditions difficiles. Tu peux envoyer ton compte rendu sur le vent de la lune de Molina, ce qui va ouvrir nos échanges.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 06:30

A défaut d'avoir trouvé Black cherry blues à la médiatruc, je me suis jetée sur le seul dont ils disposaient Jolie blon's bounce !
Citation :
résumé du livre

Pour Dave Robicheaux et sa coéquipière Helen Soileau, policiers à New Iberia en Louisiane, tout commence par l'une de ces affaires au goût amer où la mort violente d'un enfant cause une tragédie familiale.

Une adolescente prénommée Amanda a été tuée de deux balles, violée et abandonnée dans un champ de canne à sucre. Puis une prostituée, fille d'un mafieux local, subit le même sort. Très vite, les soupçons se portent sur un musicien noir, le chanteur de blues Tee Bobby Hulin. Il se trouve que l'avocat de Hulin n'est autre que Perry LaSalle, qui appartient à une riche famille de planteurs de New Iberia. Les LaSalle, Dave Robicheaux les connaît, et surtout, il connaît la sinistre réputation de l'homme qui fut leur contremaître : un être sadique nommé Legion Guidry.

Comme dans 'Sunset Limited' et dans 'Purple Cane Rood', Dave va trouver en travers de sa route une incarnation diabolique qui semble avoir le don d'ubiquité et va hanter ses cauchemars. Peu à peu, son enquête se transforme en duel contre un véritable génie du mal...

Découvrir Dave Robicheaux et sa coéquipière Helen est un peu un coup au plexus. l'itinéraire du premier est chaotique : ancien du vietnam, ancien alcoolique repenti dont l'épouse a été tuée, en proie à des cauchemars qui lui font revivre la guerre du vietnam, et sa lutte contre son mal être qui se manifeste par la violence.

Le décor planté dans la Louisiane des Bayous évoque un paradis vénéneux, y trainent comme un brouillard malsain : le souvenirs des esclaves des plantations de canne à sucre, exploités, battus, les femmes violées par les blancs tout puissants, et puis après l'abolition de l'esclavage, l'exploitation des noirs et des "pauvres blancs", le KKK, les grandes familles dirigeantes dont les descendants occupent des postes importants.

L'alcool et les drogues de toutes sortes servent d'exutoires aux plus démunis, aux plus faibles. La police, représentée par un shérif, Dave Robicheaux et sa coéquipière Helen, tentent de résoudre les énigmes posées par les crimes sexuels (pour cette histoire). Les paysages sont magnifiques, mais présentés brillamment par Burke, ils dégagent quelque chose de maléfique.

On peut être un peu déboussolé par le nombre de personnages, la complexité des personnalités des principaux acteurs au coeur de l'action, mais l'écriture est vive, les âmes sont mises à nu, la psyché de Dave Rocheaux apparait sans concession : c'est un homme tourmenté, habité par son passé, hanté par des cauchemars. Un homme dont les idéaux sont malmenés par un environnement âpre et beau et une histoire où s'affrontent le puritanisme, le racisme, les grandes familles de planteur qui ont construit leur opulence sur la misère et l'esclavage.

Mais pourquoi diable Burke s'attache-t-il tellement à décrire l'habillement de ses personnages avec une telle minutie ?

J'ai beaucoup aimé la façon dont il décrit sa région, permettant ainsi au lecteur d'entrer de plain-pied dans son univers.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 06:34

Je lirai Black cherry blues qui, d'après ce que je viens de lire sur le fil, est un "bijou". Et puis, j'ai dévoré celui dont je viens de parler, alors.....
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 07:56

Bienvenu dans le club de ceux qui aiment James Lee Burke. Un auteur proche de ses lecteurs aussi.

Sans faire attention, je me suis inscrit à son profil Facebook. Je pensais que c'était un groupe de "fans". J'y ai déposé un message en français parlant de mes impressions. Deux jours plus tard l'auteur y répondait lui-même, s'excusant de ne pas pouvoir écrire dans la langue de Voltaire. J'ai été surpris et faut l'avouer, touché.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 08:30


Surprenant Lliam ce que tu racontes!

Et le commentaire d'Ysandre est egalement une belle surprise! Merci, petit lemurien!

J'aurai bientot mon second RDV avec James lee Burke Wink coeur! !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 08:52

Maya a écrit:

Et le commentaire d'Ysandre est egalement une belle surprise! Merci, petit lemurien!

oui, Ysandre inspirée. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 09:18

hé bé.. ton Excellence, j'ai été scotchée à ce livre, d'une force ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burke   Dim 19 Fév 2012, 21:56

pour Ysandre: Chère amie, ton commentaire m'a laissée sans paroles. parfait. éloquent digne d'un écrivain,tout le sujet raconté magistralement, je deviens jalouse Ysandre, quand viendra le jour ou je pourrai écrire comme toi?(jamais). moi aussi j'attends le Black Cherry blues. après lecture, s'il arrive je posterai mon commentaire, mais il ne sera jamais pareil au tien Ysandre chapeau

autre sujet: je n'ai pas compris ce qu'a dit Liliam, sur l'auteur à Facebook. il est vivant il participe sur Facebook, je vois que Maya est aussi surprise; moi j'y suis entrée pour une question de tricots "Rire" ce fil m'ennuie et fait perdre du temps, mais si on peut avoir un lien avec un auteur de ce niveau ,c'est autre la chanson
J'attendrai une explicationplus compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Dim 19 Fév 2012, 23:46

Si le livre Black cherry Blues, n'arrive pas pour moi, je suis un peu pessimiste, je peux acheter le seul qui existe dans une librairie de cet auteur "Ouragan" il s'agit du terrible ouragan de Katrina, que tout le monde a connu. Avec ce livre je pourrai connaître
l'écriture et l'univers qu'il semble si bien décrire
J'attendrai un peu plus de temps. Je vois que le chef du forum est clément avec nos retards, on dirait une bonne personne!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Lee Burke   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Lee Burke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» Les archevêques Burke et Wuerl créés cardinaux par Benoît XVI
» James Tobin
» La Prophétie des Andes (James Redfield)
» Solomon Burke vient de nous quitter... vous ne connaissez pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: