Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James Lee Burke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Lun 20 Fév 2012, 05:47

merci mon amie lointaine, tu es indulgente avec ton lémurien ! merci mais tu es trop modeste ! tu maitrises très bien notre langue, là c'est celle qui n'est pas douée pour ça qui te parle. je t'admire !
Et puis je trouve que tu manies les mots avec une belle agilité intellectuelle.
J'ai toujours aimé écrire et j'ai été journaliste-pigiste, là j'ai appris "sur le tas" à mieux construire mes textes et comme on touche à tous les sujets quand on est pigiste, j'ai "commis" quelques articles d'humeur sur des livres que l'on m'avait donné à lire. Ceci pour t'expliquer que je n'ai pas très grand mérite. Bonne journée gentille Amadak.

Quand au "chef du forum", c'est vrai que c'est une bonne personne, ce n'est pas moi qui dirait le contraire ! et ça, sans "lèche-bottisme" !
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Lun 20 Fév 2012, 12:52

Pour Ysandre: la modeste c'est toi, chère amie, on voit du talent qui vient de ce que tu as fait comme journaliste et quoi de plus, poète etc... Moi je maîtrise comme je peux mon français, avec sang et larmes comme quelqun avait dit, je vais chercher"pigiste" bienvenus soient les dictionnaires. lire
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Lun 20 Fév 2012, 13:13

ne cherches pas Amadak !
c'est quelqu'un qui écrit pour un journal sans y être employé. Il est payé à l'article, suivant un barème fantaisiste, ne bénéficie pas des la sécurité sociale, de la retraite, etc...
J'étais à l'époque, mariée à un chef d'entreprise et n'avais pas le besoin de travailler pour gagner ma vie ! et comme j'ai toujours été insouciante et tête en l'air, je ne pensais pas à la retraite à l'époque !!!!!
C'est de la pure arnaque de la part des quotidiens français, mais ça marche depuis très longtemps ! quand j'étais pigiste, et qu'ils tombaient sur quelqu'un qui écrivait potablement, ils le faisaient signer leurs articles, mais ils le payaient très peu et remboursaient les frais de voiture.C'est tout.
voilà, ma Luba.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Lun 20 Fév 2012, 13:31

Ysandre, tu me fait sourire, c'est partout la même chose les plus forts profitent du talent des plus faibles,et le vrai auteur de l'article ,si d'un article il s'agit, reste dans l'ombre. Combien d'auteurs de romans ont employé des "negres" qui écrivaient à leur place, il fallait vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Lun 20 Fév 2012, 16:58

non Amadak, c'était moi qui signais. Encore heureux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Lun 20 Fév 2012, 18:06

pour Ysandre, c'etait mieux ça, au moins on te connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Lun 20 Fév 2012, 18:27

Faut pas vous prendre la tête les schtroumpfs! En bd c'est aussi la même chose quand tu dois pas payer toi-même l'impression des albums... Ainsi va la vie, l'apprenti qu'on paie moins qu'un ouvrier roumain, l'illustrateur qui ne voit jamais la couleur de son argent et les heures sup de l'employé qui ne sont pas toutes payées...
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Lun 20 Fév 2012, 18:52

pour Liliam: très bien décrite notre société actuelle, on n'a pas beaucoup évolué, on s'habille mieux, on a délivery, des médias, mais c'est un temps falsifié, les exploiteurs et les exploités continuent.
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Lun 20 Fév 2012, 19:01

Sauf, Amadak, que je ne me fais pas plus d'illusions sur le "pauvre exploité" qui prend 10 pauses cigarettes sur sa journée, travaille les mains dans les poches, sur le chômeur qui travaille au noir sur le chantier où l'apprenti est moins bien payé que l'ouvrier roumain auquel il raconte des blagues racistes. Sur la secrétaire qui passe son temps à téléphoner à sa meilleure amie, à la fille du patron qui n'a pour elle que son nom etc... Tu veux que je continue la liste lol!
A oui j'en oubliais un, mon préféré: le bourgeois gauchiste qui se donne bonne conscience en allant voir les films des Dardenne mais qui refuserait de boire un chope avec un beauf de peur d'attraper une maladie.
Cela nous éloigne de Burke. Quoi qu’à y penser pas tellement que çà.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Lun 20 Fév 2012, 19:44

pour Liliam7:
Je n'ai pas encore eu la chance de lire Burke, mais d'après les résumés je ne pense pas qu'on s'éloigne, au contraire la vie qu'il nous présente est comblée d'injustices.
Une question, pas obligation de répondre, J'aimerais savoir par quel moyen es-tu arrivé à Burke sur Facebook, je suis inscrite et je ne réponds pas parce que je trouve ennuyant
tout, mais une telle réussite eveille ma curiosité, si tu veux tu peux me répondre MP
merci d'avance pour un oui ou un non.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mar 21 Fév 2012, 19:35

On s'eloigne un peu du sujet. Amadak, je repondrai en privé à tes questions.

Les injustices : dans un roman, elles sont corrigées, dans la réalité, elles perdurent.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burkepage4   Mar 21 Fév 2012, 20:05

Rotko a dit

Citation :
Les injustices: dans un roman, elles sont corrigées,dans la réalité, elles perdurent

combien de vérité dans cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
IzaBzh
pilier
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 51
Localisation : Yonne
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 22 Fév 2012, 08:43

Black cherry blues

Il s'agit du premier roman de cet auteur que je lis.
Bien qu'au départ, je ne sois pas vraiment attirée par le roman noir et ses personnages évoluant souvent entre ratage et désespoir, j'ai été touchée par l'humanité de Dave Robicheaux et sa complexité. L'autre personnage principal de ce roman est la Louisiane, son langage, sa cuisine, un personnage à part entière !
Ex-flic, ex-alcoolique, profondément catholique, Dave se retrouve malgré lui entraîné dans des complications qui ne le regardaient pas au départ, mais il ne peut refuser d'aider un ancien ami qui a besoin d'aide. J'ai trouvé l'intrigue un petit peu embrouillée, mais j'ai été portée jusqu'à la fin de l'histoire par les personnages. Et j'ai été heureusement surprise de trouver dans ce style de roman un ex-flic qui soit capable d'admirer les jeux du soleil et des feuilles d'arbre sur le visage d'une petite fille.
Bref, ce n'est pas vraiment mon univers, mais l'auteur est si bon que je vais me laisser tenter à parcourir d'autres romans de lui.

Quelques extraits :

"J'avais visité ou traversé plus d'une réserve indienne ; aucune ne m'avait laissé le souvenir d'endroit agréable. Celle-ci ne faisait pas exception. Ernest Hemingway a écrit un jour qu'il n'est de pire destin pour un peuple que de perdre une guerre. S'il s'en trouve d'aucuns parmi ses lecteurs à être en désaccord avec lui, il leur suffirait de visiter un de ces lieux où le gouvernement des Etats-Unis a placé ses habitants d'origine. Nous leur avons pris tout ce qu'ils possédaient pour leur offrir en retour la variole, le whisky, l'assistanat organisé, les internats fédéraux et les pénitenciers. "

"Les hommes de l'espèce de Charlie Dodds font quant à eux bande à part, une bande très spéciale peut-être. Je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup comme lui. Mais ils sont en nombre suffisant, peut-être pour nous faire souvenir que tous les êtres humains ne sont pas récupérables ou leur comportement explicable. Le geôlier qui les garde dans leur cellule de sécurité maximale, à double tour, qui leur enchaîne les chevilles, la taille et les poignets lorsqu'on les déplace ne serait-ce que d'une courte distance dans l'enceinte de la prison, sait, il sait et apprécie d'eux à sa juste valeur ce quelque chose que tout le reste d'entre nous ignore."

"J'ai toujours attaché de l'importance à l'opinion de certaines personnes. Pour la plupart, des nonnes, des prêtres, des frères catholiques et des professeurs. Lorsque j'étais enfant, ceux parmi eux qui étaient bons me disaient que j'étais bien. Se trouvaient aussi dans ce groupe de personnes des êtres ineptes et malheureux d'être ce qu'ils étaient, des êtres cruels qui prenaient plaisir à inculquer aux enfants des sentiments de culpabilité. Mais les bons me disaient que j'étais bien. Aujourd'hui adulte, je continue à croire que nous devenons ce que nous voyons se refléter dans le regard des autres ; il est par conséquent important que quelqu'un nous dise que nous sommes bien."
Revenir en haut Aller en bas
http://avel-iza.blogspot.com
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 22 Fév 2012, 17:44

Breizh, si tu as du mal avec les polars, je te propose de lire un de ses premiers romans "Le boogie des rêves perdus". Perso je le considère comme un de ses meilleurs titres. Je dirais même un chef d'oeuvre. Il n'a rien à voir avec la série des Robichaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 22 Fév 2012, 17:46

Iza regarde aussi le debut du fil, il y est question de romans plus traditionnels, mais bien réussis comme vers une aube radieuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
IzaBzh
pilier
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 51
Localisation : Yonne
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 22 Fév 2012, 17:47

Merci pour les suggestions, je note ! Mais j'ai beaucoup apprécié le personnage de Robicheaux, donc j'irai probablement dénicher aussi le premier de la série Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://avel-iza.blogspot.com
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 22 Fév 2012, 17:51

Le premier des Robichaux est une bonne introduction mais lis "Prisonniers du ciel" dans la foulée, c'est une sorte de diptyque.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burke- page5   Ven 02 Mar 2012, 14:23

[b]Black Cherry Blues

Dave Robicheaux ancien flic ,ex alcoolique, mène une vie, d’une certaine façon tranquille avec une fillette qu’il a rescapée d’une catastrophe. Tranquille en apparence puisqu’il porte sur son dos, l’affreux assassinat de sa femme, jamais élucidé et la mort de son père déchiqueté dans une entreprise pétrolière.
Profondément catholique il se souvient de son enfance dans les écoles religieuses, qui lui on fait du bien et du mal aussi.

L’un de ses amis, ex chanteur de Blues, alcoolo, fourré maladroitement, dans une affaire mafieuse, lui demande son aide, Robicheaux, contre vents et marées, avec sa persévérance luttera pour élucider et faire tomber cette entreprise pétrolière, terre des aborigènes pieds-noirs, auxquels on avait quitté tout et chassé des lieux ;
En échange ils ont reçu des maladies, du Whisky et de la famine.

L’enquête de Robicheaux est arrivée à éclairer et détruire la mafia et la corruption policière.

Burke nous entraîne dans l’univers de la Louisiane ; son refuge.

Bien que ce soit un policier noir, dans le récit ne manque pas de beaux passages poétiques sur la région, qu’il aime évidemment...

Robicheaux avait réussi dans son enquête, mais il échoue dans un espoir d’épouser une jeune fille, qu’il commence à aimer : hélas c’est trop tard !!!

C’est mon premier Burke, je le trouve intéressant et bien construit.

j'avais l'dée de voir un film Américain.

.


Dernière édition par Amadak le Sam 03 Mar 2012, 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Sam 03 Mar 2012, 01:35

moi je suis désolée mais je n'ai pas réussi à le finir ...peut-être trop lent je ne sais pas trop parce que en fait j'aime ce style et le personnage principal
je le reprendrai plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: James Lee Burke- page5   Sam 03 Mar 2012, 15:31

pour Natalia, ce n'est pas ma tasse de thé, non plus, et la traduction était médiocre. Mais l'avoir recherché et trouvé après de nombreuses difficultés,je me sentais engagée à le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 08 Mar 2012, 07:58

Natalia a écrit:
moi je suis désolée mais je n'ai pas réussi à le finir ...peut-être trop lent je ne sais pas trop parce que en fait j'aime ce style et le personnage principal
je le reprendrai plus tard

Surprenant, Nat, tu aimes tellement les polars. Oui, il y a plein d'ecartements de l'histoire principale, mais je trouve que ca va bien avec le sujet. Enfin. bof bof, j'ai eu le meme probleme avec Molina et je me suis dit que je vais essayer a un moment ou je suis plus detendue.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Jeu 08 Mar 2012, 10:18

Je l'ai mis de côté, je le lirai plus tard, peut-être qu'ainsi la lecture se passera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 21 Mar 2012, 16:50

une précision de James lee burke : elle montre le retentissement de ses romans et la popularité de Dave Robicheaux cheers

Citation :
Le 17 novembre New Iberia organise un événement appelé le jour Dave Robicheaux avec course de taureaux, en association avec les jours de l'espagnol et la célébration de la Fondation de la ville en 1792 par les colons espagnols.
C'est pour tout le monde, y compris les mères avec poussettes. Je n'invente rien. Vous pouvez verifier. C'est pourquoi New Iberia est l'un des lieux plus intéressants de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Mer 21 Mar 2012, 17:03

cette célébration permet de rappeler que dans ce livre


Dave Robicheaux fait la lumière sur des crimes odieux dans le new iberia.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Lee Burke   Lun 13 Aoû 2012, 18:12



Swan Peak classé parmi Les 10 meilleurs polars de Lire.

Retour au Montana...

Dave Robicheaux, son épouse Molly et son ami Clete Purcel tentent d’oublier le traumatisme de Katrina en s’immergeant dans la nature somptueuse et sauvage du Montana. Lors d’une partie de pêche, Clete est pris à parti par deux individus qui l’accusent d’avoir pénétré sur une propriété privée. L’un d’eux reconnaît Clete : une affaire sordide qui remonte à de nombreuses années, mais que Clete n’est jamais parvenu à vraiment oublier, la mort d’un proxénète dans un accident d’avion.

Rapidement s’installe une ambiance malsaine
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Lee Burke   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Lee Burke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» Les archevêques Burke et Wuerl créés cardinaux par Benoît XVI
» James Tobin
» La Prophétie des Andes (James Redfield)
» Solomon Burke vient de nous quitter... vous ne connaissez pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: