Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hubert Monteilhet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Hubert Monteilhet   Lun 23 Oct 2006, 05:05

Hubert Monteilhet, Requiem pour une noce, Livre de poche.

Enivrez-vous de pastiches.

Monteilhet est cultivé : on se rappelle son "Néropolis" plein de verve, "antique, solennel" et truculent. Dans ses ouvrages historiques comme dans ses romans policiers, il est libertin à double titre : il démasque les hypocrisies des cagots, et ses propos polissons réchauffent l'atmosphère. Il réjouit, selon ses propres termes,

Citation :
"les parties hautes de l'âme, et les basses parties du corps".

Dans un style hérité du 18e siècle, il pratique l'euphémisme, la métaphore vaporeuse, puis pousse le terme cru comme une pointe, sans quitter un maintien d'aristocrate.

Le lire, c'est s'amuser du pastiche : langue mondaine des chanoines de l'Institut Catholique, extraits savoureux d' encycliques sur les pratiques amoureuses autorisées... ou condamnées, jargon des médecins et propos édulcorés des notables, tout y passe, y compris de juteuses conversations de couples sur des sujets délicats. Mais voyons l'intrigue.

1895. Professeur à l'Institut catholique de Paris, quadragénaire et récent mari de Mina (20 ans), Delroche filerait le parfait bonheur si son coeur n'avait quelques ratés inquiétants. Il consulte des spécialistes : la sentence tombe et guillotine ses réjouissances habituelles. Même en devenant un Saint-Joseph, il ne finira pas l'année. Il envisage donc sa succession : donner à sa jeune épouse un mari bien pourvu de tous talents.

Suivez Monteilhet, c'est un polisson talentueux et fréquentable.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Montheillet   Lun 23 Oct 2006, 20:27

Connais pas celui ci...
Je viens de commander "De cape et d'épée" et la suite "Les cavaliers de Belle île", ils m'ont beaucoup plu et je tiens à les avoir dans ma bibliothèque pour les relire.

Qui a lu les livres "policiers" du même ?
Entre autres "La part des anges"qui se passe dans les chais de Cognac .et "les mantes religieuses" dans le milieu de l'hôtellerie de luxe ( dans lequel j'ai recopié une excellente recette de "rougets à la Didelin" dont je ne vous dit que ça....;-))

Et qu'on ne dise pas que je m'éloigne du sujet : bonne littérature et bonne nourriture sont toujours allé très bien ensemble :-))))
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Mar 24 Oct 2006, 05:54

j'ai lu plusieurs Monteilhet. On ne te reprochera pas de parler cuisine, recettes, rouget et gateaux et grands crus !

il ya même un fil dans vos pratiques quotidiennes

http://grain-de-sel.cultureforum.net/viewtopic.forum?t=1052
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Dim 01 Nov 2009, 19:29

Le retour des cendres


Quel régal !

Une intrigue diabolique, complètement hitchcokienne, une langue raffinée et un suspens intenable.

N'oublions pas l'humour à la fois noir et décalé.


On ne peut rien dévoiler de l'histoire, car ce serait comme déballer un cadeau...

Je voulais lire cet auteur délectable depuis longtemps.

Je rêve maintenant d'acquérir cela :


clic !


Romans criminels : Les Mantes religieuses ; Le Retour des cendres ; Mourir à Francfort ; Pour deux sous de vertu ; De quelques crimes parfaits

chez Omnibus.

Si ses livres d'histoire sont de la même qualité, je vais me ruer dessus.











Happy
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Dim 01 Nov 2009, 19:37

Hasard et coïncidence, je viens d'évoquer "Néropolis" sur un autre fil ... lire!
pour ma part, j'ai pris un grand plaisir à lire cet ouvrage (729 pages) qui fourmille de détails historiques ...


Citation :
Résumé :

Ce roman des temps néroniens est un livre incontournable, une page d'histoire vraie et à jamais inoubliable pour qui veut pénétrer la Rome décadente et déchirée du premier siècle après Jésus-Christ ; connaître Néron et son règne, comprendre une époque charnière où l'empereur rêvait de baptiser sa ville Néropolis tandis que naissait le mythe chrétien de la cité vertueuse.

En une profonde plongée dans un monde baroque et passionné, le kaléidoscope tourbillonnant de l'histoire se met en mouvement : tueries de l'amphithéâtre, brutalité des courses de chars, apogée des débauches, émancipation provocatrice des femmes, étranges soldats du Christ spéculant sur l'Apocalypse...

Enfin, les Romains, tels qu'ils furent, saisis sur le vif par un historien rigoureux et minutieux, qui est aussi un romancier plein d'humour, amateur de métaphysique troublante !
Revenir en haut Aller en bas
R.-A. Kursner
pilier
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Ven 20 Nov 2009, 00:33

J'apprécie beaucoup Monteilhet.

Un de ses romans qui m'a bien marqué est Les bourreaux de Cupidon. Il y a une réelle tension durant toute l'histoire.
Un récit bref qui met mal à l'aise.

Revenir en haut Aller en bas
http://roch-alexkursner.blogspot.com/
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Lun 11 Juin 2012, 17:19

Il est également l'auteur de romans historiques fort bien documentés, comme De plume et d'épée
Truculent, incisif, pourvu d'un humour redoutable il a du talent.
S'il ne construit pas ses ouvrages moitié en vieux français, comme Robert Merle, il emploie un langage châtié, des tournures du 17ème siècle, se montre volontiers philosophe. Quand il pastiche le duc de Beaufort, descendant d'Hen IV, souffrant d'une mauvaise élocution et d'une fâcheuse tendance à accumuler plusieurs lapsus (on disait "cuirs" à l'époque de Louis XIII) dans une seule phrase, c'est hilarant.
Résumé :
Le jeune Arnaud d' Espalungue - gentilhomme béarnais tiraillé, comme feu Henri IV, entre deux religions - " monte" à Paris chercher gloire et fortune alors que Richelieu et le père Joseph, son Eminence grise, gouvernent contre vents et marées une France exsangue et misérable. Parcours ardu, où notre héros, de duel en duel, tantôt trompé, tantôt trompeur, devra se frayer périlleusement son chemin entre des ambitions opposées : celles du grand Cardinal, qui rêve d' abaisser les Habsbourg à n'importe quel prix, celles de la belle Anne d' Autriche, alors espagnol de coeur, celles du roi Louis XIII, peu porté sur les femmes, mais obsédé par le désir d' avoir enfin un héritier, celles des jésuites ondoyants, des jansénistes rigoureux ou des comploteurs incorrigibles...
D' Artagnan, Aramis et Porthos, personnages beaucoup plus historiques qu' on ne croit, des amours de tête et d' oreiller, une touchante nonne alsacienne sauvée in extrémis du lupanar, jouent leur rôle dans ces multiples aventures, et le Masque de fer lui-même, dernière surprise, est discrètement au rendez-vous.
à noter que ses références historiques sont justes.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Lun 11 Juin 2012, 17:38

Hubert Monteilhet m'amuse : érudit et polisson, il n'a pas sa langue du (XVIIIe) dans sa poche.

J'ai lu de lui Neropolis qui secouait pas mal d'idées reçues sur l'antiquité romaine, bien différente des manuels et de la vertu romaine célébrée dans les établissements scolaires (notamment privés catholiques.) Je me souviens en particulier de la victimisation de la religion catholique, d'autant plus surprenante quand on y réfléchit, que de nombreux cultes vivaient en bonne intelligence à Rome. Alors, où est l'erreur initiale ?

J'ai lu aussi des polars : certains trouveront sa langue recherchée, mais c'est un effet d'humour, une façon de ne pas se prendre au sérieux ! il ne lésine pas sur les situations coquines, ce qui vaut mieux à mon avis que les gaudrioles vulgaires, trop fréquentes dans certains polars (y compris les films).

Ici on est dans le libertinage, ce qui suppose élégance et ironie, avec une pointe de provocation, comme chez un dandy de la culture.

Content, Ysandre, que tu l'apprécies
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Lun 11 Juin 2012, 18:11

Encore un auteur que je découvre grâce à GDS*. Merci Ysandre d'avoir remonté ce sujet.

Il y a des titres à ma médiathèque, je vais en lire merci
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   Lun 11 Juin 2012, 18:45

quelques extraits qui m'ont fait tellement rire que j'avais les yeux brouillés et ne parvenais plus à lire !!!
"je flemme comme un trou... heu..je t'aime comme un fou. Je t'abhorre comme une lividité... je t'adore comme une divinité..."
"[b]ce sont les flèches de l'amour qui me font bafouiller à ce groin... à ce point"
bon, je ne suis pas certaine que le duc de Beaufort ait bafouillé à ce point, mais...
et puis au sujet du Cardinal :"Richelieu, qui avait soigné sa mise à l'extrême, était magnifique, pourpre comme un grand homard de Bretagne sortant de son court-bouillon."
mais tu as raison Rotko, c'est un dandy de la culture, libertin mais jamais vulgaire et puis son style est si élégant ! non seulement on entre dans le siècle de Louis XIII mais il nous fait "respirer" l'air de l'époque (ce n'est pas toujours parfumé à la rose), on voit les personnages, les tournures de phrases sont... d'époque et... lorsque l'on croise Richelieu, on admire la brillante intelligence mais on craint l'homme.
Natalia, ce qui est dommage c'est que cet auteur à plusieurs facettes : romans policiers, historiques, science fiction... pas facile à classer sur votre forum.
je vais faire un essai côté polar, pour voir s'il me plait autant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hubert Monteilhet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hubert Monteilhet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Hubert et commentaire du jour "Heureux celui qui participera au repas..."
» tombe du général LYAUTEY Hubert-Joseph. 2ème div.
» 1991/1992: Août - Objet insolite dans la région de St. Hubert (ardennes Belges)
» messe de St Hubert agir en faveur des animaux
» DUMONT, Hubert-André, géologue belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: