Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sorj Chalandon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 11:44

"Une Promesse" -Editions Grasset - PRIX MEDICIS 2006




<< Lucien Pradon relit les mots d 'Ivan.
Il sourit .Il relit ,et encore jusqu'à ce que la voix d'Ivan lui parvienne.
Une voix étrange ,broyée ,rocaille.Unevoix de nez qui honore chaque mot.
Une voix de radio ancienne ,d'arrière -salle ,de salon enfumé ,de secret en oreille.
(...)
La voix de Paradis est une voix de distance ,une voix de rôdeur ,de déplacé ,d'errant .Il parle comme on s'éloigne et comme on se méfie.
Apeine un mot ,ici ,là ,et les yeux qui s'éteignent comme on tourne le dos .
(...)
Léo parle triste .Il parle maigre . Sa voix n'a plus d'éclat .Depuis la mort d'Angèle ,il marmonne ,il soupire ,il lugubre .
(...)
Le professeur Blancheterre parle content . Il a une voix de ville ,de petit monsieur .Il parle sans blessure de rien .Il parle comme il regarde ,bien droit ,bien profond ,bien clair . Il parle comme il boit son orgeat . >>


Alors ,après cet extrait qui parle de lui même ,je ne vais pas vous faire un résumé .
Simplement peut-être vous donner l'envie de pousser la porte
du "Bosco" et de vous asseoir avec eux partager le "verre de la Promesse " , écouter leurs histoires" d 'arbre de vie " et de "veilleuse des âmes ". Juste vous laisser ,comme moi ,porter par cette atmosphère où chaque silence a un sens et chaque mot une valeur ,où il n'est question que de paroles données comme l'honneur , la mémoire ,l' amitié...

Car Sorj Chalandon nous dépeint ses personnages avec une infinie tendresse ,et aussi beaucoup de respect .Son expérience de journaliste (à "Libération" )l'a surement amené d'abord à tous les cotoyer ,les connaître et percer leurs secrets pour nous délivrer cette histoire si touchante parcequ'elle sent un peu le "vécu".

Je ne sais pas si vous tenterez le voyage en Mayenne avec eux ,mais pour ma part ,j'y ai tellement trouvé de bonheur et de poésie ,que j'en ai relu plusieurs fois certains passages ,comme ça ,juste pour me laisser bercer ,écouter encore la douce musique de ses mots mêlés ,les ressentir
vraiment au point d'en avoir parfois la gorge serrée... Rolling Eyes

Excusez si j'ai un peu versé dans la sensiblerie ,mais inutile de vous préciser davantage :J'AI ADORE !!
sunny

voir interview de l'auteur :
http://www.edition-grasset.fr/automne_romanesque_2006/Chalandon.htm


Dernière édition par le Jeu 09 Nov 2006, 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 13:08

Ne t´excuse pas, Aérial, les gorges serrées, les sentiments vrais, c´est nous, et c´est ce qui fait que GDS n´a rien du vasistas orienté au Nord d´un froid grenier. Ici c´est chaud et plein de vie.
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 14:50

Smile Oui ,swallow , tu as raison ,ce doit être un fond de cette éducation judéo-chrétiennne qui fait que l'on n'ose pas toujours afficher ses émotions...
Mais après tout ,ici, on peut se lâcher ,personne ne nous voit ! Suspect

Vous me direz tout de même si dans l'assistance (et à supposer que mon post vous ait donné l'envie ) quelqu'un a eu aussi les mêmes petits serrements bien agréables ,ou bien si c'est juste les symptômes de "la ménagère de moins de 50 ans "(plus pour longtemps ) Question
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 16:10

Citation :
C'est d'une pierre qu'est né ce roman. Vraiment, je crois que tout est né d'une pierre. Une pierre mal taillée sous ma main, un soir de Mayenne et de pluie. Une pierre d'angle de mur, à hauteur de bras tendu, la pierre sur laquelle on s'appuie lorsque les forces manquent. Ou comme ça, pour rien, juste pour le froid d'une maison de bourg.
Je crois que tout est né d'une maison de bourg. Une bâtisse lourde et basse, de ces pierres fatiguées, ces ardoises en éclats qui glissent lorsque le vent se lève. Je crois que tout est né du vent.
Un vent d'ouest, un vent d'automne venu de loin, plein d'embruns et de sel, un vent à toucher les vagues, à effleurer les cailloux, à tapager les cimes pour s'en venir miauler dans les rues du village comme un vieux chat blessé. Je crois que tout est né du village.

Est ce un entretien ou le début du roman ?


Dernière édition par le Jeu 09 Nov 2006, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 16:16

Non,juste un entretien ,mais ce type écrit si bien que celà pourrait effectivement faire un début de roman...

En tout cas ,son style se reflète bien dans cet interview .
J'aime vraiment sa prose ,même la plus simple ...Elle est si authentique ,si parlante ! sunny


Dernière édition par le Jeu 09 Nov 2006, 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 16:47

Très travaillé, comme une préface, regarde !

C'est d'une pierre qu'est né ce roman. Vraiment, je crois que tout est né d'une pierre. [...]
Je crois que tout est né d'une maison de bourg.
Je crois que tout est né du vent. [...]
Je crois que tout est né du village. [...]
Je crois que tout est né d'un couple.[..]
Je crois bien que c'est d'une pierre, qu'est né ce roman. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 09 Nov 2006, 17:00

J 'aime !I love you

Tout est dans le rythme ,comme une mélodie ,un refrain qui nous envoute ...Et il revient à son couplet ...:idea:

On entend presque le vent ,on voit presque les gens , on sent presque la pierre ...Il plante le décor d'une manière très personnelle ,et si poétique ...
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Ven 17 Nov 2006, 10:16

Puisque la discussion est vive ,en ce moment ,sur Michel Houellebecq et sa fameuse Philosophie du désepoir ,sa vision de l' " humanité compromise et la communication atrophiée ", je vous propose ,question de vous ressourcer un peu dans ce que l'homme a créé de plus beau jusqu'ici et qui est bien l'espoir ,de faire le grand écart et sinon de lire ,mais d'écouter l'interview de Sorj Chalandon sur fnac .com :

L'auteur nous explique son parcours : reporter de guerre et ayant travaillé sur des conflits ,il a voulu se libérer de cette "écriture bridée" s'en tenant aux faits pour écrire un roman dans laquelle une "vie révée " puisse exister ...
Ayant cotoyé" la part d'ombre" de l'âme humaine ,et celle plus "lumineuse de grands hommes ", il a tenté de nous montrer cette facette ,forcément par le biais de la fiction : "Une histoire où l'homme est beau ,fier ,solennel et fraternel . Un roman où la vie tente de contrer la mort ,où il n'y a que l'amour à lui opposer "...

Voilà une belle note d'espoir en ces temps que certains voient moroses .
Il est vrai en tout cas qu'à la lecture de sa "Promesse" ,on puisse se sentir plus fort pour affonter la vie ,écouter les autres et les regarder vivre;

A lors , laissez vous guider sous le ciel de Mayenne et lisez cette histoire sur la Fraternité ...sunny
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Sam 18 Nov 2006, 13:01

Voici le lien de l'interview de l'auteur :

http://multimedia.fnac.com/multimedia/editorial/audio/sorj_chalandon.mp3

Si vous avez 3 minutes devant vous et encore des hésitations ,écoutez le ,je pense qu'il saura vous convaincre .
Quelqu'un de très sympathique et de très humble , qui paraît à l'écoute des autres .
C'est drôle comme les voix sont révélatrices d'une personnalité ...
Son roman le reflète complètement . star
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Dim 26 Nov 2006, 13:32

Une promesse drunken

L’intrigue se passe en Mayenne, dans la maison de Ker Ael. Ker Ael, c’est la maison de Fauvette et Lucien, un vieux couple uni par un amour immense. Fauvette adore faire des mots-croisés et Lucien est passionné de timbres. Tous les deux attendent et consignent dans un « livre des visites » qui est venu frapper, sonner…
Qui ?...Ce peut être le Bosco (le frère d’Etienne), ou encore Ivan, Léo, Madeleine…Ils sont sept, sept amis se relayant chaque jour. L’un ouvre les fenêtres, l’autre refait le lit, un autre encore remonte l’horloge ou change les fleurs…
Et sortant de Ker Ael, aucun ne manque ensuite de passer au café du Bosco pour faire son rapport et boire « le verre de promesse ».
Les mois passent et le rituel commence à peser…
Alors pour le lecteur s’éclaircit le mystère de ces visites et il se laisse gagner par l’émotion et l’attendrissement car ce roman est une histoire d’amour mais aussi d’amitié, de respect, de mémoire…

Comme je le disais ailleurs, j'ai un peu peiné à me laisser entraîner dans cette histoire ...mais lorsqu'elle m'a happée, elle ne m'a plus lâchée.
C'est un livre serein qui "fait du bien"...
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Dim 26 Nov 2006, 13:33

Une promesse

« Un roman qui se situe à la campagne avec des simples gens et, finalement, plus j’y réfléchis plus je me dis que c’est un roman résolument moderne. C’est le monde dont je rêve moi. A chaque page, j’avais envie d’être là, avec eux, dans la fraternité qui unit les protagonistes. » (SJ)

"C’est un livre qui se passe en Mayenne, un lieu où les hommes ont encore le temps de se comprendre, de s’aimer et de se parler. Ils sont assez forts pour repousser la mort pendant dix mois avant de renoncer mais de façon élégante. C’est donc un livre sur la fraternité, sur le deuil, sur la terre, sur le temps qui passe. Un livre sur le respect et la parole donnée. » (SJ)
Je suis sûr que des gens comme le Bosco, Madeleine, Ivan ou encore le Léo existent dans le sens où ils ne sont que le reflet de la population ouvrière ou paysanne, en un mot, des gens qui respirent la simplicité. S’ils pouvaient m’entendre, je leur dirais : venez me rejoindre car j’ai besoin. » (S.J)
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mar 28 Nov 2006, 10:25

coline a écrit:
Une promesse drunken


Comme je le disais ailleurs, j'ai un peu peiné à me laisser entraîner dans cette histoire ...mais lorsqu'elle m'a happée, elle ne m'a plus lâchée.
C'est un livre serein qui "fait du bien"...

Smile Ce livre a quelque chose de particulier ...Une atmosphère envoûtante ,un charme suranné ,des sentiments qui appartiennent à la conscience collective ,mais "il fait du bien" ,comme tu dis !


Dernière édition par le Mer 29 Nov 2006, 07:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Ven 22 Déc 2006, 22:00

Oui ce livre est serein et la fin est particulièrement émouvante....
oui, il célèbre le meilleur de l'homme et en toute simplicité

Cependant j'aurais aimé connaître une mauvaise action du couple Etienne-Fauvette, un emportement, une colère, un oubli, que sais-je....
juste une allusion, car nul n'est parfait...

d'autant que leurs amis apparaissent eux, dans toute leur vérité....


Ceci dit il est à lire absolument : un bijou d'humanité qui sunny


Dernière édition par le Ven 23 Fév 2007, 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Sam 23 Déc 2006, 16:41

Oui , c'est vrai Mona , tant de perfection déconcerte ,voire agace ...Mais une mauvaise action de leur part , un petit défaut ,les aurait rendus alors humains ,et l'histoire aurait sans doute perdu de sa portée symbolique .
Ils ne sont pas les plus touchants dans cette histoire ,on ne peut s'identifier à eux ,et c'est surement celà qui nous dérange . Ils ne sont juste "là" que pour justifier le respect ,le souvenir ,assez irréels et" hors temps "pour que les autres les honorent . Juste 2 âmes si parfaites qu'elles se rejoignent dans l'absolu .Deux êtres "intouchables"devant lesquels ils s'en réfèrent tous .

J'ai particulièrement apprécié d'ailleurs l'hommage que chacun d'eux fait à Etienne et Fauvette ,par le biais d'anecdoctes vécues ,car eux s'y révèlent complètement humains et vulnérables ...Leurs aveux sont trés poignants dans le sens où ils laissent apparaître toutes leurs faiblesses ,leurs hontes et leurs maladresses ...

Mais je suis contente que ce roman t'ait plu et que tu en aies été touchée ,tout comme moi!Happy
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mer 07 Mar 2007, 18:40

Il y a de très beaux passages sur la lecture, dans " la promesse" de Sorj Chalandon,
Par exemple, quand Etienne, le jeune bibliothécaire fait la lecture aux enfants du village de Mayenne:

"Le jeudi après-midi, c´était le jour des plus enfants que lui. Petit Bosco venait avec petit Henri. Ils traînaient avec eux Léo, Madeleine qui arrivait de Solesmes, Clara, Angèle. Ils venaient en troupe bruyante et rieuse pour écouter Etienne leur raconter un livre. Ils ne lisaient pas, ou peu. Ils s´asseyaient par terre et Etienne ouvrait pour eux le secret de ses pages. Il lisait. Il lisait doucement pour capturer leur attention, puis leurs yeux, puis leur silence. Il lisait dix pages, jamais plus. Il lisait en mettant le ton. Il chaloupait l´océan. il soufflait le vent, il ricanait le chacal, il croassait le corbeau. Lorsqu´un coup de feu éclatait, ils sursautaient à la force du bruit. Etienne marchait. Il lisait en parcourant la pièce. Il tournait le dos, il revenait, il appuyait certains mots et tremblait certains autres. Il regardait un à un ces enfants de la terre, il les aimait, il en etait. Pour eux, il tournait chaque page comme on ouvre un rideau et quand il était temps, lorsqu´il était trop soir, ou qu´il allait pleuvoir, ou qu´il fallait rentrer, il murmurait un mot, un dernier, comme une voix qui s´éteint d´avoir été brûlante. C´était ainsi chaque fois..."
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mer 07 Mar 2007, 19:46

De beaux passages sur la lecture dans grâce et denuement d'Alice Ferney.
J'ai appris recemment que ce livre d'Alice Ferney était étudié dans des classes de seconde.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mer 09 Jan 2008, 10:20

"Mon traître" de Sorj Chalandon – Grasset –

Le traître, c’est Tyrone Meehan, alors un leader de l’IRA et du Sinn Féin. Le coup de foudre pour l’homme renforce celui qu’Antoine éprouve déjà pour le pays et la lutte. En quelques années, de rencontres de militants en bières partagées, de livres lus en accolades fraternelles, Antoine s’identifie à la lutte et est fasciné par les leaders, et surtout, Meehan.

(1) alias Denis Donaldson, leader dont on appris la trahison en 2005 qu’il avait vingt ans durant été une taupe pour le compte des Britanniques.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Dim 24 Fév 2008, 21:00

rotko a écrit:
"Mon traître" de Sorj Chalandon – Grasset –

Antoine s’identifie à la lutte et est fasciné par les leaders, et surtout, Meehan.

Cette fascination est ambiguë:
le narrateur, Antoine, appelle Tyrone Mon traître dés le début du roman et met ainsi une distance entre lui et l'Irlandais....

L'auteur raconte, à travers Antoine, 30 ans d'histoire de l' Irlande du Nord avec ses actions et événements... Des faits rien que des faits, aucune prise de position
ce n'est qu'à la fin, une fois la trahison révélée par l'IRA, qu'Antoine se pose les questions légitimes de la nature des liens qui l' unissaient au traître.

C'est surtout la personnalité des catholiques de Belfast qui accueillent Antoine, leur vie quotidienne, leur lutte, qui font le ciment du livre et naître l'émotion.
L'histoire du traître m'est apparue paradoxalement secondaire.

Il faut dire que j'ai abordé le livre en néophyte, je l'ai choisi les yeux fermés en raison d' Une promesse et lu sans connaître le sujet ni la biographie de l'auteur que j'ai découverte ensuite (grand reporter à Libération, spécialiste de l' Irlande du Nord)

Le livre lu, je me suis précipitée sur un livre d'hstoire, écrit par un agrégé d'histoire français, pour démêler les fils de cet écheveau.....et apaiser le trouble né de mon ignorance des faits.

Je voulais en savoir plus.... ce qui est fait maintenant Smile
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Lun 12 Mai 2008, 05:33

mon traître vient d'obtenir le prix joseph Kessel aux étonnants voyageurs de Saint Malo.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rabiblio
pilier
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 37
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mar 03 Juin 2008, 10:03

Je viens de terminer "une promesse" , un très bon moment de lecture.
Chalandon sait toucher son lecteur , certains passages m'ont presque tiré quelques larmes.
Le récit dégage beaucoup de sensibilité et d'humanité à travers l'histoire de vie de chacun des personnages mais ce qui m'a le plus interpellée c'est le thème du deuil difficile.
Léo vit mal la mort de sa femme et il est aidé par Etienne qui l'encourage à faire son deuil et à continuer à vivre normalement; pourtant ,Etienne lui-même demandera à son frère de l'aider à mourir car il ne s'imagine pas survivre à la mort de son épouse.
Lucien quant à lui présente presque un déni de deuil , il fera de son mieux pour qu'un peu de son frère et de Fauvette reste à Kel aer et refusera pendant de longs mois de faire son deuil tout en entraînant avec lui dans cette idée son entourage qui ne se plie à ses exigences que par sympathie et par respect pour le couple défunt.
C'est ce même entourage qui fera un jour prendre conscience à Lucien de son état et l'aidera à sa façon à faire définitivement son deuil.
Un livre à découvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Dim 07 Déc 2008, 08:21

mona a écrit:
rotko a écrit:
"Mon traître" de Sorj Chalandon – Grasset
L'auteur raconte, à travers Antoine, 30 ans d'histoire de l' Irlande du Nord avec ses actions et événements... Des faits rien que des faits, aucune prise de position
ce n'est qu'à la fin, une fois la trahison révélée par l'IRA, qu'Antoine se pose les questions légitimes de la nature des liens qui l' unissaient au traître.

C'est surtout la personnalité des catholiques de Belfast qui accueillent Antoine, leur vie quotidienne, leur lutte, qui font le ciment du livre et naître l'émotion.

Je viens de finir ce livre, j'ai trouvé l'histoire poignante et écrite avec beaucoup de simplicité et de densité. C'est une belle idée d'avoir choisi pour narrateur cet Antoine - luthier parisien qui se trouve mêlé à l'aventure irlandaise par hasard, ça permet de poser sur l'Histoire un regard un peu extérieur (sans doute comparable, quoique en plus "candide" encore, à celui qu'a dû porter le reporter de guerre Sorj Chalandon). Il y a de très belles pages sur ce qu'est la résistance, la trahison, etc...
L'alternance du récit d'Antoine avec les interrogatoires du traître par l'IRA crée également une grande émotion.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
leutchi
pilier
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 56
Localisation : Crolles (Grenoble)
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mer 21 Oct 2009, 17:26

La légende de nos pères
Sorj Chalandon
editions Grasset

Je viens de lire "La légende de nos pères" de Sorj Chalandon.
J'avais entendu parlé de ce livre sur France-Info et le thème développé m'a intéressé. Deux histoires sorties du passé, deux destins de résistants (39-45) à l'épreuve de la vérité.

J'ai trouvé ce roman assez captivant, mais il me laisse tout de même un petit goût d'inachevé, comme une légère frustration.
Je ne sais pas si d'autres l'ont lu..

En tout cas, j'ai "posté "une fiche complète du livre sur mon blog avec 2 extraits.
là: http://www.leutchi.fr/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.leutchi.fr
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Sam 13 Fév 2010, 20:06

Citation :
J'attends d'avoir achevé "La légende de nos pères pour savoir si j'ai un goût d'inachevé Cool

Alors voilà, je viens de le finir. J'ai eu beaucoup de plaisir à le lire, c'est un livre très bien écrit, l'histoire est très prenante, les personnages ont tous leur fêlure et sont, chacun à sa manière, très attachant.
Toutefois, je rejoins Leutchi sur le fait que la fin laisse un peu... sur sa faim.
Je crois que ça tient au fait que l'auteur a su faire monter la pression tout au long de son livre, de sorte qu'on s'attend à un dénouement plus "spectaculaire", alors que celui-ci a déjà été "grillé" par les réflexions précédentes du narrateur.
Il me semble que le livre aurait beaucoup mieux fonctionné si...
Spoiler:
 

Evidemment, plus facile à dire qu'à faire. Mais c'est vrai que la fin n'est pas à la hauteur des espérances que le livre a fait naître; ça reste néanmoins une très bonne lecture.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Mer 14 Sep 2011, 06:23


Retour à Killybegs

de Sorj Chalandon, chez Grasset

Que sait-on de la vie d'un traître ? On ne naît pas traître, on le devient. A la suite d'une invraisemblable série de malentendus. Voici donc la "confession" de Tyrone Meehan,

Ce récit- bouleversante aventure d'un vieillard qui ne se résigne pas à voir sa vie résumée à ce mot infamant : traître, syncopé, épuré, est une parfaite réussite.

selon l'Express.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   Jeu 17 Nov 2011, 17:13


Une promesse, chez Grasset.

1/2

Chalandon pratique une écriture lente, aussi taiseuse que ses personnages.

Mais avant de connaître ceux-ci, on est étonné par une écriture qui donne tous les détails de la moindre opération :

« Il commence à écrire, s’arrête un instant, hoche la tête puis observe la salle, le verre vide du visiteur, sa peau mitraillée, son regard de soif .»

C’est efficace pour faire sentir le temps qui passe, et les silences, ceux qui par exemple ponctuent les dialogues minimalistes des personnages :

- Comment va Clara ? demande le bosco.
- Elle va, répond simplement Berthevin.


L’auteur affectionne les tournures qui associent le son aux opérations :

« on l’entend qui relève son vélo. Il monte en selle, grelotte un coup de sonnette, crisse trois coups de pédale et s’en va. »

Il innove dans des expressions courtes :

« l’après midi se traînait en soir. Un groupe de vieux chanteurs se grisait de passé. »

J’en suis à la page 100, et j’en sais moins que chacun des personnages du roman !

Chalandon éclaire à la bougie quelques moments du passé, mais le présent reste obscur, le lecteur doit s’accoutumer à ce demi-jour apte à laisser dans l’ombre ce qu’on voudrait savoir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorj Chalandon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorj Chalandon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: