Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qiu Xiaolong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Qiu Xiaolong   Jeu 16 Nov 2006, 11:22

Après avoir lu « Mort d’une héroïne rouge », « Visa pour Shanghai », « Le Très corruptible mandarin » et « Encres de Chine », j’ai été époustouflé par le réalisme sans phare de sa chine. Un pays, politiquement sans liberté, économiquement sans pitié, baignant dans la corruption ; mais s’il existe dans la chine, ne serait ce que quelques inspecteurs Chen et Yu, tout cela changera très bientôt…


Une écriture fluide, précise, subtile…
Il prend clairement parti mais sans manichéisme, les situations sont crédibles, les personnages attachants.
Il nous emporte dans son imaginaire, le voyage est particulièrement intéressant.

Brillant, extrêmement brillant…
Vous voulez vous retrouver chinois quelques instants, lisez le !
Revenir en haut Aller en bas
troglodyte
pilier
avatar

Nombre de messages : 1058
Age : 47
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 16 Nov 2006, 17:59

sousmarin a écrit:
[...] j’ai été époustouflé par le réalisme sans phare de sa chine.
Une oeuvre très sombre alors.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 16 Nov 2006, 18:23

Non, pas vraiment, car ses héros, tout en restant crédibles humainement parlant, sont formidables et arrivent à compenser cette terrible machine à broyer l’espoir …

Sombre sur le constat mais avec toujours l’espoir au bout du chemin…
Revenir en haut Aller en bas
troglodyte
pilier
avatar

Nombre de messages : 1058
Age : 47
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 16 Nov 2006, 20:00

sousmarin a écrit:
[...] j’ai été époustouflé par le réalisme sans phare de sa chine.
Une oeuvre très sombre alors.
'Wink'
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 16 Nov 2006, 22:10

Sousmarin, tu es un grand amateur de littérature asiatique apparemment...On va pouvoir compter un peu sur toi pour piloter nos choix.
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 16 Nov 2006, 22:28

Troglodyte, l’espoir n’a pas besoin de phare, il n’y a pas plus « éclairant »…

Coline, piloter, je n’aurais pas cette outrecuidance, disons ouvrir des pistes…
Revenir en haut Aller en bas
BMR
neophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 15 Déc 2006, 06:42

Voyage en Chine avec les polars de Qiu Xiaolong.
Un régal (et d'ailleurs on y parle beaucoup de cuisine !) avec moult détails savoureux sur la vie à Shanghaï sous Den Xiaoping : cuisine et gastronomie donc, crise du logement, difficultés de transports, corruption, politique et omni-présence du Parti, bouleversements de la Chine moderne, ... tout cela vient enrichir de manière pittoresque les enquêtes policières de l'inspecteur Chen Cao.
Pour commencer la série : Mort d'une héroïne rouge puis Visa pour Shanghaï, sortis en poche chez Point-Seuil (les plus récents sont chez Liana Levi).
A ne pas manquer. L'écriture de Qiu Xiaolong est agréable et très accessible, le pittoresque apporte juste ce qu'il faut de culture exotique aux curieux, la critique du régime ne verse pas dans le facile et Qiu Xiaolong reste avant tout chinois.
Un dossier sur l'auteur ici : http://mollat.fr/dossiers/qiu-xiaolong-polar-chinoise-317.html.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://bmr-mam.over-blog.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 15 Déc 2006, 06:52

bonjour BMR et bienvenue à toi Wink

Tu avives une douleur : je suis persuadé d'avoir lu un titre de Qiu Xiaolong, mais impossible de le retrouver dans mon ordi.

J'ai donc voulu retrouver le titre en bibliotheque : impossible ! d'abord parce qu'ils ont negligé ou suivi (je ne sais) la reforme orthographique concernant le chinois, et parce qu'ils n'ont pas plus d'ordre que moi.

Resultat, pas de livre en vue alors que les titres figurent au catalogue. M'en vais les relancer !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 19 Jan 2007, 09:47

effectivement comme dit BMR ce fil devrait être dans le forum "mauvais genres"

Encres de Chine, Qiu Xiaolong, Liana Levi,

La mort d’une femme écrivain dans un Shikumen (ensemble locatif de fortune conséquence du surpeuplement à Shangaî) donne lieu à une enquête digne d’Hercule Poirot chez les Chinois. On recense les suspects, on vérifie les alibis, tout en agitant l’idée que le criminel a pu venir de l’extérieur.

Roman policier classique de pure tradition, à ceci près qu’abondent les renseignements sur la société chinoise ; chaque suspect représente une catégorie sociale ou politique précise : l’ancien travailleur, le nouveau riche, l’ex garde rouge, le surveillant de quartier...La vie reconstituée de la victime renvoie aux soubresauts de la politique chinoise avec pour pivot la révolution culturelle.

On glane certes beaucoup de renseignements, mais aux dépens d’une histoire qui traîne en longueur. Des citations littéraires émaillent les pensées d’un inspecteur dont les cellules grises ne s‘affolent pas.

Ne se croirait -on pas chez Agatha Christie avec la galerie des suspects ?

Citation :
« XX a un mobile : c’est un joueur invétéré et il avait sans doute désespérément besoin d’argent. Autre élément important, il possède une clé d e la maison. Il a pu se faufiler dans la chambre de Yue pour voler sans savoir qu’elle reviendrait plus tôt que d’habitude, ensuite il l’a tuée, et il a couru à l’étage. Je pense que nous ne pouvons pas écarter l’éventualité que sa femme et sa belle-mère tentent de le couvrir. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 01 Juin 2007, 14:26

De soie et de sang chez liana Levi

Des jeunes femmes sont retrouvées mortes dans de slieux publics tres frequentés. Toutes portaient des robes fourreaux très moulantes.

Chen Cao l'inspecteur est toujours amateur de proverbes et de bons petits plats.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 01 Juin 2007, 14:36


Le très corruptible Mandarin


clic !


collection points policiers.

Chen Cao lutte contre le système des passe-droits dans une Chine corrompue

le debut

Citation :
Il était une heure quinze, en cette nuit de mai, quand l’appel anonyme parvint au bureau de police du Fujian.

– Venez tout de suite à L’Or enivrant, chambre 135. Vous aurez de quoi faire la une de L’Étoile du Fujian.

Le sergent Lou Xiangdong, qui avait pris l’appel, connaissait ce supposé club de karaoké. Celui-ci servait de couverture à des services d’un tout autre genre, gracieusement offerts aux dirigeants et hommes d’affaires.
Quant à L’Étoile du Fujian, c’était un tabloïd local fondé dans les années 90. Le message était clair: il se passait quelque chose de scandaleux
.

Par ici la suite sur le site de liana Levi, l'editeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mer 27 Juin 2007, 05:36

rotko a écrit:
De soie et de sang chez liana Levi

Des jeunes femmes sont retrouvées mortes dans de slieux publics tres frequentés. Toutes portaient des robes fourreaux très moulantes.

c'est le 5e roman de Xiaolong publié en France, et sans doute le plus personnel.

L'enquête révèle les dessous du socialisme à la chinoise. Les trois victimes sont des sortes de geishas, « compagne de repas » pour la première, « compagne de chant » pour la deuxième, « compagne de danse » pour la troisième.

Citation :
« Les autorités du Parti rabâchent qu'il n'y a pas de prostitution ici. Mais chacun sait que la compagnie d'une fille séduisante apporte la touche finale à une soirée parfaite et donne une bonne image du pouvoir et de la réussite. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 11 Juil 2008, 17:17

De soie et de sang est paru en points poche.

Lemonde des livres rend compte de la danseuse de Mao

LA DANSEUSE DE MAO (THE MAO CASE) de Qiu Xiaolong. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Fanchita Gonzalez Battle. Ed. Liana Levi,


clic !


Citation :
Il s'agit la petite-fille de sa « partenaire de danse » à Shanghai, une ancienne actrice. La jeune fille est soupçonnée d'être en possession d un mystérieux « souvenir » du Grand Timonier.
L'image du leader étant déjà assez écornée par les mémoires de son médecin et autres biographies non autorisées, le secrétaire du Parti Li veut absolument étouffer l'affaire.

Comme dit lemonde, il s'agit pour l'inspecteur Chen Cao moins de découvrir la solution d'une énigme que de trouver la vérité officielle qui pourra satisfaire les autorités sans compromettre sa propre carrière.

Citation :
Dans la ville de Shanghaï, que la propagande chinoise présente en toute simplicité comme "la métropole reconnue internationalement comme la plus passionnante du monde", Qiu Xiaolong promène son héros lettré de gargote en restaurant chic (il est non seulement poète mais aussi gastronome). Il dévoile les contradictions d'une société qui, sous couvert d'une idéologie communiste toujours réaffirmée, se livre avec frénésie aux débordements les plus sauvages de l'économie de marché.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Ven 11 Juil 2008, 21:20

Il paraît que Qiu Xialong est plus américain que Chinois, très tôt exilé aux Etats-Unis. Il paraît que sa connaissance de la Chine est à prendre avec autant de pincettes que si Johnny Hallyday se mettait à écrire sur l'histoire des Etats-Unis siffle Enfin, je dis ça, c'est juste histoire de prudence !

http://books.missouri.org/eviews/may.html

http://www.mysteryreaders.org/athomeqiu.html
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Sam 12 Juil 2008, 03:19

Mao Ze Dong
Né le 26 décembre 1893
Décédé le 09 août 1976 (à l'âge de 82 ans)

Qiu Xiaolong est né à Shanghai en 1953. Son père, professeur, est victime des gardes rouges pendant la Révolution culturelle vers 1966. Il quitte la Chine pour les Etats unis en 1988.

On peut penser qu'il a le vécu nécessaire pour parler de l'époque Mao ; je doute qu'on lise son roman pour un document historique.

Mais on pense trop souvent que les livres se déroulant dans un pays en donnent l'exact reflet.

Merci pour ces liens, et cette amusante comparaison avec J.H 'le Grand Timonnier Chansonnier cheese
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 17 Juil 2008, 20:02

Lao She :
Ma vie
Le pousse pousse

la vie en Chine avant la révolution
Revenir en haut Aller en bas
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 58
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mer 27 Aoû 2008, 16:36


Lecture des plus agréables. Un style qui coule tout seul, une écriture fluide et une intrigue intéressante.

Le fil de l'enquête, par le biais d'aspects de la vie quotidienne, permet de voir les difficultés rencontrées pour vivre dans cette cité, où la corruption règne, où la richesse et son cynisme sont synonymes de pouvoir. Un réalisme plutôt effrayant qui donne l'impression d'être dans une autre dimension, de vivre sur une autre planète, dans un autre siècle....

Voilà un auteur que je relirai avec grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mer 27 Aoû 2008, 18:04

Eh oui, Katie, Qiu Xiaolong est très agréable à lire. J'ai lu

« Le très corruptible mandarin » paru aux points Seuil,

Citation :
- « Chen n'était pas fait pour être flic, il restait trop romantique pour ce boulot »

- l'histoire

L’inspecteur Chen est chargé, avec pleins pouvoirs, de lutter contre la cooruption : trouver les fonctionnaires corrompus et montrer au peuple que le régime reste honorable et vigilant.

La tâche s’avère difficile d’autant qu’ une personne susceptible de donner des noms et des preuves, est assassinée.

De plus l’inspecteur Chen doit se rendre aux USA avec une délégation d'écrivains chinois( est-ce pour l’éloigner du terrain de l'enquête ?) ;
.cet épisode permet de confronter des écrivains chinois et américains, et de voir ce que sont devenus des Chinois expatriés aux États -Unis.

Là-bas, Chen poursuit ses investigations car ses adversaires, des Chinois installés aux USA, se rappellent brutalement à son souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mer 27 Aoû 2008, 18:05

« Le très corruptible mandarin »

Tout est parfaitement clair pour le lecteur, mais Chen doit comprendre à demi-mot les objectifs et les limites de sa mission : opérer « dans l’intérêt supérieur du parti » dont la ligne droite connaît des aléas.

Le commissaire, fonctionnaire irréprochable et intègre, vit aussi sa vie personnelle, et on voit en arrière-plan bien des préoccupations et moeurs du régime chinois : une hiérarchie rigide, des notables qui ne pensent qu’à s’enrichir.

Je me demande si les livres de Qiu Xiaolong, qui vit aux
États-Unis, sont lus en Chine.

A vrai dire, il présente sous une forme agréablement romancée des abus que des auteurs chinois comme Mo Yan ou Yu Hua stigmatisent vigoureusement, au péril de leur sécurité personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 48
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 11 Aoû 2011, 12:46

Les courants fourbes du lac Tai

Citation :
Parce qu’il a besoin de vacances, l’inspecteur Chen est envoyé en repos au bord du lac Tai. Ce paysage idyllique cache malheureusement une triste réalité : l’eau du lac est infestée par les rejets des usines alentour. Le directeur de l’une d’entre elles est assassiné et les militants écologistes radicaux sont montrés du doigt. Dans un pays où la croissance économique débridée nie les impératifs environnementaux les plus élémentaires, l’enquête se révèle délicate pour l’inspecteur Chen.

Pour une première rencontre avec l’auteur, je dirais que ce fut un coup d’épée dans le lac. Je me suis beaucoup ennuyée avec ce policier si je compare avec ceux que j’ai lus dernièrement. Je l’ai trouvé terriblement classique, et conventionnel.
La construction, n’apporte aucune originalité, elle est linéaire, sans marque particulière qui pourrait faire que je grade un petit quelque chose du livre.
Le rythme est lent, très lent. Bien qu’écrit en anglais, c’est un roman "asiatique" et cela se sent, se ressent ; et cette langueur, n’est pas compensée, pas relevée, pas épicée, malgré les nombreuses allusions à l’art culinaire chinois.
Tout cela manque de sang, de méchants, des vrais, des durs, des tatoués !!! Même pas peur !!!
Des personnages sans panache, ni couleur.
Et pourtant, ce policier aurait pu être bien, si l’intrigue avait été plus fouillée, plus étoffée, plus complexe. L’auteur, a choisi de nous emmené dans une région, qui se devine accueillante, reposante, au bord d’un lac, dans un cadre idyllique où les cadres des partis ont leurs habitudes pour s’y reposer et s’y détendre. A quelques encablures de là, le cadre est moins bucolique….Et c’est justement en ciblant sur les paradoxes de la Chine, que l’auteur aurait pu construire une intrigue des temps moderne où l’écologie, le développement économique et la politique ne font pas toujours bon ménage. Tout cela, bien sur est abordé, mais tout est convenu, attendu.
Le style ne révèle rien de particulier, en tout cas rien de remarquable ; Chen, poète à ses heures ne réussit pas à me toucher en glissant ici où là le fruit de son inspiration.
Peut-être que les autres opus de Qui Xiaolong valent le détour, peut-être que celui-ci est moins réussi….peut-être qu’il me faudrait tenter à nouveau ma chance…..je ne suis pas certaine du tout d’en avoir envie.

Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mar 13 Sep 2011, 14:27

J'ai lu "Cité de la poussière rouge" , première lecture de cet auteur , qui n'est pas un polar mais une introspection au coeur de la chine pendant la révolution culturelle .
J'avoue avoir été charmée mais pas autant que par son contemporain Ma Jian dans ce domaine.

Les courants fourbes du lac tai

Après la lecture Des courants fourbes du lac tai je regarde mon livre l'air dubitatif .
Où est le Qiu Xiaolong et le vénérable inspecteur Chen dont j'ai tant entendu parlé?
Je pallie le manque de noirceur et d'intrigue associés au polar par un goût amer de déception.
Les personnages ne sont pas creusés mais à défaut sonnent creux.
L'intrigue ( ou ce qui devrait être une intrigue ) est soporifique à souhait.
La noirceur , oui , il' y en a ! les eaux du lac...

Petite note positive qui sauve ce livre de la noyade , la poésie chinoise distribuée au gré des pages.

Conclusion: Je ne le conseille pas.


Cependant, après multiples avis recueillis plutôt positifs sur ses polars antérieurs , je vais retourner à la rencontre de L'inspecteur Chen en ésperant que "les courants fourbes du lac tai" ne soit qu'une erreur de parcours...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Sam 08 Oct 2011, 05:48


Le Temps précise comment Qiu Xiaolong est reçu en Chine :

Ses descriptions sans concession de la Chine d’aujourd’hui lui ont valu quelques déboires avec la censure. «Mes trois premiers romans ont été traduits en chinois. Le fait que Chen soit membre du parti leur a plu, mais ils ont décidé qu’ils ne pouvaient pas se passer à Shanghai. La version chinoise l’a donc transformée en une cité de fiction nommée «H».

Pour mon quatrième roman, Le Très Corruptible Mandarin (2006), j’ai carrément renoncé à la version chinoise, car mettre en scène une nouvelle fois Shanghai comme une cité fictionnelle devenait vraiment absurde.» Et de raconter comment la censure a supprimé purement et simplement un chapitre entier d’un de ses livres et modifié arbitrairement la fin de son premier roman.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mer 29 Fév 2012, 19:32

Encres de chine

une petite remarque pour le traducteur

Une crevette avait pincé l'orteil de Peiquin, qui s'était blottie contre [son mari] paniquée.

A mon avis les crevettes ne pincent pas, mais qui peut savoir comment elles réagissent en Chine ? cheese
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Mer 07 Mar 2012, 19:34



Ysandre a écrit:
j'te demande pas ton avis complet, j'te demande de quoi ça cause ! ok ?

C'est si gentiment demandé que j'aurais mauvaise grâce etc. etc, cheese

L'inspecteur Chen, entre autres occupations et soucis, doit s'occuper d'une affaire d'assassinat qui pourrait avoir des répercussions politiques à Shangaï, ville dont on suit la vie quotidienne. Les pratiques chinoises sont différentes des nôtres dans les affaires, on s'en doutait...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   Jeu 08 Mar 2012, 07:16

wahou ! j'ai trouvé (euréka !) merci ton Excellence ! super
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qiu Xiaolong   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qiu Xiaolong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: