Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Emile Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 27 Juil 2012, 13:46


ah ! j'ai trouvé une voix dissidente avec Yves Pagès, pour qui Zola est la bête noire :

je hais Zola, qui est à mes yeux l’un des écrivains préfascistes réactionnaires les plus épouvantables de la littérature française.

Il n’a fait que véhiculer toutes les idées des sciences humaines balbutiantes de son temps : l’alcoolisme héréditaire, les tares... J’ai lu Germinal, et c’est un livre qui m’a choqué profondément. Finalement, ces luttes ouvrières, ça ne décrivait rien d’autre que la psychologie des foules de Le Bon, qui allait venir après.

Ces foules lyncheuses, qui sont dans un spontanéisme satanique, comme des sorcières du Moyen Age, qui coupent les couilles au commerçant du village... A-t-on réfléchi à ce que cela voulait dire ? C’est sa vision ! La vision bio-anthropologique d’un bourgeois rempli des préjugés de la science réactionnaire de son époque.

D’accord, il y a l’injustice, l’indignation, mais par ailleurs, il présente quand même ses personnages comme des tarés, comme des bestiaux qui n’agissent que par instinct. Pour moi, La Condition humaine, c’est illisible, c’est un gag.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mahiwan
pilier
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 70
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 27 Juil 2012, 14:07

Et pourtant ça a existé et il n'est pas impossible que l'on retrouve un jour en France " ces foules lyncheuses " , et que dire actuellement sur certains pays étrangers !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 27 Juil 2012, 16:02


Citation :
" ces foules lyncheuses " , et que dire actuellement sur certains pays étrangers !

oui, Mahiwan, j'ai entendu Yves Pagès faire des réflexions caustiques sur "la révolution du jasmin", expression qu'il trouvait adoucie par rapport à la "révolution dégage", mais une femme dans l'assistance lui a fait remarquer que les fleurs pouvaient avoir une signification non mièvre, par exemple la fleur au fusil, comme signe de pacifisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 29 Sep 2012, 06:06

Le Point revient sur la mort suspecte de Zola.

Il faut attendre 1953 pour que Jean Bedel, journaliste à Libération, souffle de nouveau sur les braises en publiant une série d'articles intitulée "Zola a-t-il été assassiné ?". Il a rencontré Pierre Hacquin, un pharmacien, qui lui affirme avoir connu l'assassin de Zola. Il s'agirait d'Henri Buronfosse, un entrepreneur fumiste qui lui aurait confié juste avant de mourir, en 1928, avoir bouché la cheminée de Zola le 28 septembre 1902 alors qu'il travaillait sur une cheminée voisine. Puis l'avoir débouchée le lendemain matin.

Ni vu ni connu. Pourquoi l'aurait-il fait ? Parce qu'il appartenait à la Ligue des patriotes, créée par Déroulède, donc fervent nationaliste et anti-dreyfusard à mort. Buronfosse aurait voulu "enfumer le cochon". Celui-ci aurait déménagé en 1903 et ajouté le prénom Émile à son état civil : Henri-Émile Buronfosse. Provocation ? Remords ? Trophée de chasse ?

Avant de mourir, le commissaire Cornette aurait confessé à un de ses proches : "Oui, Zola est mort dans des conditions très suspectes... Je crois que si on avait cherché davantage, on aurait découvert qu'il ne s'agissait peut-être pas tellement d'un accident ; mais à ce moment, la France sortait à peine de l'affaire Dreyfus. L'autorité supérieure ne tenait pas à avoir un autre sujet d'agitation." Nul ne sait si tout ça est vrai. En attendant, si Zola a réellement été assassiné, c'est un crime parfait.


l'article
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 15 Avr 2013, 10:47


128 p. Flammarion,Collection : GF Etonnants classiques.

moi je l'ai dans la collection carnets de l'archipel.

Comment meurt-on sous l'Empire ? Dans cette nouvelle Zola examine ce rite social immuable (agonie, enterrement, héritage) à travers les personnages issus de milieux sociaux variés. De la froideur aristocratique aux querelles d'héritage chez les bourgeois, en passant par la négligence des commerçants, l'impuissance des ouvriers et la résignation des paysans, Zola décrit les travers de chaque milieu avec acuité et ironie.

Zola crée cinq tableaux décrivant les circonstances entourant la mort imminente de cinq individus : un aristocrate, une bourgeoise, une boutiquière, un fils d’ouvrier miséreux et un paysan. C'est à la fois réaliste et sociologique. L'auteur montre un e réelle empathie pour ses personnages, modélés par leur réalité sociale.

l'enterrement du paysan :

Tout le monde aide pour descendre le cercueil. Le père Lacour sera bien, dans ce trou. Il connaît la terre, et la terre le connaît. Ils feront bon ménage ensemble. Voici près de soixante ans qu'elle lui a donné ce rendez-vous, le jour où il l’ entamée de son premier coup de pioche. Leurs tendresses devine finir par là, la terre devait le prendre et le garder.

Et quel bon repos ! Il entendra seulement les pattes légères des oiseaux plier les brins d’herbe. Personne ne marchera sur sa tête, il restera des années chez lui, sans qu’on le dérange. C’est la mort ensoleillée, le sommeil sans fin dans la paix des campagnes
.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 15 Avr 2013, 11:15

J'aime beaucoup ce passage sur l'enterrement du paysan: on sent la tendresse de l'auteur pour le père Lacour et sa sérénité souriante devant cette "mort ensoleillée".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 30 Sep 2013, 18:19



Dictionnaire du naturalisme de René-Pierre Colin, 550 p

la mère de Colin tenait une blanchisserie et son père est mort sur un chantier. Pas étonnant que l'Assommoir l'ait marqué ! il accorde une place aux "petits naturalistes" comme louis deprez ou Henri Ceard, il ne se lasse pas de lire A vau-l'eau de huysmans.

Henry fevre, auteur d' autour d'un clocher, roman qui lui valut de passer 3 fois en cour d'assises !

Autour d'un clocher, écrit par Louis deprez en collaboration avec son jeune ami Henry Fèvre, est aussitôt victime de la censure à la sortie de son roman en 1884 (on l'accuse de se moquer des prêtres et de la religion et de décrire des moeurs dissolues indignes d'eux). Pour éviter à H. Fèvre, alors mineur, d'accomplir son service militaire à Biribi, il prend seul la responsabilité du roman et est condamné à un mois de prison à Sainte-Pélagie et 1000 francs d'amende, et l'éditeur à 2000 francs (qu'il ne paiera pas finalement). La présente édition est complète des passages condamnés, qui ont simplement été mis entre guillemets par l'éditeur. Louis Desprez a fait suivre le roman de l'arrêté de la cour d'Assises de la Siene, et d'un long texte : "Pour la liberté d'écrire" dans lequel il attaque ses juges et défend son oeuvre.

Autour d'un clocher : moeurs rurales -- Louis Fèvre Desprez ; prés. d'Henri Mitterand

Mitterand , Henri -- préf.

Editeur : Paris Genève , Slatkine -- 1980
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 30 Déc 2013, 07:52

Zola ou le triomphe d'un autodidacte.

Boulimique de lectures et de travail, il forme d’abord son écriture à la pratique du journalisme; il adhère aux théories positivistes encore qu’il reste sensible au modèle romantique du «créateur». Ce n’est pas un hasard si les figures d’autodidactes sont nombreuses dans ses livres. C’est avec le projet des Rougon-Macquart qu’il opère «le saut quantitatif et qualitatif» vers la maîtrise de son art. Un art qu’il ne cesse de remettre sur le métier, se posant des questions de rythme, de renouvellement des formes: les dossiers préparatoires, avec leurs schémas, leurs dessins, leurs commentaires, sont une mine de renseignements sur sa démarche, avec ses contradictions et ses impasses également.



olivier lumbroso, chez Droz. 420 p.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Emile Zola   Jeu 06 Fév 2014, 18:29

Je tease.
Il me reste une trentaine de page. Je le finirais sûrement demain.
Mais c'est très positif.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 07 Fév 2014, 07:56

tu veux dire que tu stresses ?  Wink  de quel titre parles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 08 Fév 2014, 12:25

Haha non je tease, en gros c'est annoncer pour plus ou moins donner envie.
De la Fortune des Rougon ! Il me reste 6 pages uhu
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 08 Fév 2014, 14:14

A mon humble avis, Layla, ce n'est pas, et de loin, le plus passionnant ! en vrac, j'ai préféré l'assommoir, la terre, la faute de l'abbé Mouret (d'une écriture différente, ai-je trouvé), le ventre de Paris(truculent, riche, sensuel), la bête humaine.
Bon courage   
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 08 Fév 2014, 14:51

je trouve la fortune des Rougon très intéressant, et j'échangerai volontiers avec Layla sur ce livre que je connais bien.

L'histoire de Silvère et Miette qui se connaissent par un reflet de leurs visages dans un puits commun à deux propriétés est attendrissante, d'autant qu'on augure mal de leurs destins en cette période de troubles, le coup d'Etat.

Les nantis y vont de leur carnaval, et les miséreux d'une débandade tragique. C'est puissant, caustique, et délicat dans la partie Silvère/Miette.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 10 Fév 2014, 18:28

Je l'ai enfin fini. J'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé.
Miette et Silvère c'est magnifique. C'est ce que j'ai préféré.
Tante Dide aussi est touchante.
Les dessous du coup d'état sont clairs. Très intéressant.

Aristide est sans doute un des personnages les plus détestable.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 10 Fév 2014, 18:37

rares sont les moments de comique chez Zola, or dans les souvenirs, les passages qui concernent les frayeurs du maire dans sa mairie relèvent du meilleur esprit comique/satirique, où on se moque d'un poltron.

Un autre point : pour toi qui entre dans les rougon, je m'étonne que les frasques amoureuses de Napoleon III ne soient pas plus évoquées.

Or Zola ne lésine pas sur quelques spécimens libidineux comme au début de l'Argent, ou la peinture de milieux luxurieux dans la Curée, ou dans Pot Bouille, dans Nana aussi, forcement.

. Il ,ne craignait pas non plus de faire intervenir des personnages historiques comme Bismarck. Alors pourquoi cette réserve devant N III dont la vie débauchée était bien connue de son temps ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 10 Fév 2014, 20:33

Rotko a écrit:
nantis y vont de leur carnaval, et les miséreux d'une débandade tragique. C'est puissant, caustique, et délicat dans la partie Silvère/Miette.

je me demande si, à l'époque où je l'ai lu, je ne suis pas passée à côté ? scratch  je m'en souviens mal.
je crois que je venais de me marier ... je devais avoir la tête ailleurs ! siffle 
Revenir en haut Aller en bas
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mar 11 Fév 2014, 05:15

Ici le propos était plutôt politique.  Et encore. Le peu arrivant à Plassans.
Je ne sais pas si c'était intéressant ici. On attendait surtout un Napoléon III conquérant,  capable de reprendre la France aux insurgés. Que son image soit plutôt bonificatrice ne m'étonne pas. Surtout qu'on parle surtout de lui du côté de Pierre Rougon et du Salon Jaune.
Le montrer avec des défauts aurait accentué le suspens, mais le fruit de la démonstration,  à savoir faire sa fortune sur le dos d'un coup d'état aurait été troublé et moins flagrant.

@Ysandre : Miette et Silvère semblent être les deux personnages les plus valeureux du roman. Zola est d'une tendresse inouïe les concernant.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mar 11 Fév 2014, 05:59

ma remarque sur Napoléon III concerne l'ensemble des rougon, pas la fortune des Rougon
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Layla Monroc
pilier
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 23
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mar 11 Fév 2014, 06:20

Ah.
Dans ce cas là je ne peux pas répondre.
Revenir en haut Aller en bas
http://layla-monroc.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emile Zola   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emile Zola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Emile Zola, La Bête humaine, La mort de la Lison (aide au commentaire composé)
» Emile Zola vraie ou faux
» Lycee Emile Zola, Rennes : un enseignant met des appreciations polemiques
» Le statut du narrateur dans Un mariage d'amour de Zola ?
» [3ème] Rédaction : "un mariage d'amour" - Zola -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française :: Les AUTEURS DU PATRIMOINE, de Chrétien de Troyes XIIe s à Proust XXe s.-
Sauter vers: