Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Annie Ernaux

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 06:27

Annie Ernaux, Passion simple, Gallimard.



Un récit chaud et froid.

Balzac parlait des "hommes à passion", ceux qui ont soif d'une certaine eau et ne boivent que celle-là. Annie Erneaux serait une femme à passion, dans la mesure où pendant cette aventure, rien n'a compté pour elle que ses rencontres avec A. Disponibilité totale pour lui, tout le reste passant au second plan, les enfants, les amitiés, le travail, les goûts individuels.

Citation :
"Durant cette période, je n'ai pas écouté une seule fois de la musique classique, je préférais les chansons. Les plus sentimentales [...] En entendant Sylvie Vartan (1) chanter alors "C'est fatal animal" j'étais sûre de n'être pas la seule à éprouver cela".
p 27

Pas une passion romantique avec rêveries, mais l'attente des visites, et des jeux érotiques calculés, prémédités. "Techniques de l'amour physique", et lingeries.
Des échanges de caresses, des séances de lit, soit, mais d'enrichissement intellectuel ou d'ouverture d'horizon, elle ne nous parle pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 06:28

une passion.
Un regret artistique p 50, pas d'équivalent feminin au "
Citation :
tableau provoquant autant d'émotion indicible que la toile de Courbet montrant au premier plan le sexe offert d'une femme couchée, au visage invisible
". Voila pour le chaud.

Le froid, ce sont des petites notes en bas de page, "je passe de l'imparfait, ce qui était,- au présent, mais depuis quand ? faute d'une meilleure solution" p 66. Le regard critique, pas si critique que ça d'ailleurs. Si la personne sociale de l'être aimé est respectée,- encore que facilement identifiable, peu de souci pudique pour les proches ou soi-même.

Ce récit se lit vite, 77 pages.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 06:33

le bonus ! Razz

C'est fatal et chanté par Sylvie Vartan !

Paroles: D.Barbelivien. Musique: M.Cretu

C'est fatal, animal,
La guerre entre nous
Mais le premier qui fera du mal
Deviendra presque fou.

C'est fatal, animal,
L'amour entre nous
Mais celui qui voudra l'idéal
Aura faux jusqu'au bout.
C'est fatal...

C'est fatal, animal,
Comme la corde au cou
Mais le premier de nous
Qui en parle retombera à genoux

C'est fatal, animal
D'être encore jaloux
Mais celui qui perdra son étoile
Se souviendra de tout.

Espèce de chien, je t'ai suivi
De mélodrame en mélodie.
Espèce de rien, je t'ai choisi
Au milieu de cent poésies.

C'est fatal, animal,
D'être encore debout
Mais celui qui ouvrira le bal
Souffrira de partout.

C'est fatal, animal,
De s'aimer surtout
Mais le dire serait un vrai scandale
Et le faire un tabou.
C'est fatal...

C'est fatal, c'est fatal
Mais le premier qui fera du mal
Deviendra presque fou.
C'est fatal, animal

Comme la corde au cou
Mais le premier de nous qui en parle
Retombera à genoux.
C'est fatal, animal
L'amour entre nous
Mais celui qui voudra l'idéal
Aura faux jusqu'au bout.
C'est fatal.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 06:44

j'ai tenté de vous faire entendre Sylvie Vartan sur

http://www.blogmusik.net/

mais le titre n'y figure pas. Dommage !

Par contre vous pouvez ecouter "la deprime," "ne t'en vas (sic) pas", "2'35 de bonheur" avec Carlos (je me comprends, j'ai oublié la virgule) "dans ta vie", "l'amour c'est comme un cigarette".

je n'ai pas lu la place le titre d' Annie Ernaux qui a connu un beau succès. Faut dire ce qui est ! Smile


Dernière édition par le Jeu 14 Déc 2006, 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Provence
pilier
avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 57
Localisation : Au bord de la mer...
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 07:33

J'ai lu La Place à sa sortie...........
Je n'en ai aucun souvenir Shocked Laughing
Ce qui ne veut pas dire grand chose, je vous le concède Laughing

Mais Rotko tu es sans pitié..... Barbelivien affraid !!!!
Revenir en haut Aller en bas
monilet
pilier
avatar

Nombre de messages : 243
Age : 66
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 08:22

Néanmoins j'ai lu souvent ( de mémoire) dans plusieurs de ses livres une bonne analyse des mécanismes de la passion.
Revenir en haut Aller en bas
http://claude-colson.monsite.orange.fr/
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 11:03

J'hésitais un peu, on m'a offert quelques uns, des vendeurs qui ont rajouté un de ses livres en cadeaux.

Il y en a un j'hésitais à cause du thème :

La place
L'ombre du père et la genèse d'un remords, celui d'une intellectuelle d'origine modeste devenue "bourgeoise".

Un qui ne m'intéresse que très très moyennement Laughing
La femme gelée
Comment les rêves s'écroulent quand on a trente ans, qu'on est professeure, mariée à un "cadre" et mère de deux enfants. Tous les mariages sont-ils des "limitations réciproques" ou à sens unique? Un roman qui fait toucher du doigt les inégalités dont la femme est victime, jour après jour, dans sa vie familiale et professionnelle.

Et un autre encore moins à part le titre :
Passion simple
Un Don Juan à éclipses, venu de l'Est, fait souffrir une nouvelle Bovary. Sur le thème de l'attente amoureuse, un roman sentimental de type "Harlequin", investi, avec une autorité sobre, par une intellectuelle

Voilà... je peux aussi les redonner, les vendre Happy

Cela me fait penser à un vieux bouquin "Passions élémentaires" de Luce Irigaray prêté par une copine il y a 30 ans affraid j'ai perdu de vue la copine et n'ai pu lui rendre et en plus je n'ai pas eu le temps de lire ce livre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 11:04

Utopie a écrit:

Passion simple
Un Don Juan à éclipses, venu de l'Est, fait souffrir une nouvelle Bovary. Sur le thème de l'attente amoureuse, un roman sentimental de type "Harlequin", investi, avec une autorité sobre, par une intellectuelle

Je ne sais pas où tu as pris ces résumés, mais ils ne correspondent pas du tout aux livres d'Annie Ernaux. Rien d'Harlequin, rien de Bovary.
La place pourrait te plaire, si j'en crois mon entourage.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Jeu 14 Déc 2006, 11:33

rotko a écrit:

Je ne sais pas où tu as pris ces résumés, mais ils ne correspondent pas du tout aux livres d'Annie Ernaux. Rien d'Harlequin, rien de Bovary.

Sur un site qui vend des livres scratch

C'est l'avis de la rédaction du site (sdm) et pas le résumé ...
un avis subjectif certes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Ven 15 Déc 2006, 00:17

Sûre : j'ai lu un livre d'elle
Sûre : j'ai aimé un livre d'elle
Sûre : pas moyen que je m'en rappelle
Sûre : faut que je me rappelle
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Ven 15 Déc 2006, 06:23

Fais ton choix ! et mets ton grain de sel, parce que j'aimerais avoir ton avis

Les armoires vides - Gallimard 1974
Ce qu'ils disent ou rien - Gallimard 1977
La femme gelée - Gallimard 1981
La place - Gallimard 1984 [prix Renaudot]
Une femme - Gallimard 1988
Passion simple - Gallimard 1992
Journal du dehors - Gallimard 1993
Je ne suis pas sortie de ma nuit - Gallimard 1997
La honte - Gallimard 1997
La vie extérieure - Gallimard 2000
L'événement - Gallimard 2000
Se perdre - Gallimard 2001
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Ven 15 Déc 2006, 06:26

Un petit passage de la place, roman où elle parle de son père et du milieu étroit dans lequel elle vivait :

La peur d'être déplacé, d'avoir honte. Un jour, il est monté par erreur en première avec un billet de seconde. Le contrôleur lui a fait payer le supplément. Autre souvenir de honte: chez le notaire, il a dû écrire le premier «lu et approuvé», il ne savait pas comment orthographier, il a choisi «à prouver». Gêne, obsession de cette faute, sur la route du retour. L'ombre de l'indignité.

Dans les films comiques de cette époque, on voyait beaucoup de héros naïfs et paysans se comporter de travers à la ville ou dans les milieux mondains (rôle de Bourvil). On riait aux larmes des bêtises qu'ils disaient, des impairs qu'ils osaient commettre, et qui figuraient ceux qu'on craignait de commettre soi-même. Une fois, j'ai lu que Bécassine en apprentissage, ayant à broder un oiseau sur un bavoir, et sur les autres idem, broda idem au point de bourdon. Je n'étais pas sûre que je n'aurais pas brodé idem.

Devant les personnes qu'il jugeait importantes, il avait une raideur timide, ne posant jamais aucune question. Bref, se comportant avec intelligence. Celle-ci consistait à percevoir notre infériorité et à la refuser en la cachant du mieux possible. Toute une soirée à nous demander ce que la directrice avait bien pu vouloir dire par: «Pour ce rôle, votre petite fille sera en costume de ville». Honte d'ignorer ce qu'on aurait forcément su si nous n'avions pas été ce que nous étions, c'est-à-dire inférieurs.

Obsession: «Qu'est-ce qu'on va penser de nous?» (les voisins, les clients, tout le monde).

Règle: déjouer constamment le regard critique des autres, par la politesse, l'absence d'opinion, une attention minutieuse aux humeurs qui risquent de vous atteindre. Il ne regardait pas les légumes d'un jardin que le propriétaire était en train de bêcher, à moins d'y être convié, par un signe, sourire ou petit mot. Jamais de visite, même à un malade en clinique, sans être invité. Aucune question où se dévoileraient une curiosité, une envie qui donnent barre à l'interlocuteur sur nous. Phrase interdite: «Combien vous avez payé ça?»

Je dis souvent «nous» maintenant, parce que j'ai longtemps pensé de cette façon et je ne sais pas quand j'ai cessé de le faire.

Annie Ernaux, La Place. Folio .
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mer 06 Fév 2008, 07:09

l'occupation


clic !


histoire d'une femme délaissée qui raconte sa souffrance sentimentale et sa jalousie - le livre est paru chez folio.

Il sera bientôt adapté à l'écran par Pierre Trividic et Patrick Mario Bernard pour l'hiver 2008.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mer 06 Fév 2008, 10:33

Il m'est arrivé quelque chose avec Annie Ernaux. J'étais dans un train, et je lisais un de ses livres, celui où elle raconte son histoire d'amour avec un Russe qui a des slips kangourou immenses. En face de moi, il y avait un homme qui lisait également, dans la même édition, un autre livre d'Annie Ernaux. Bien sûr, on a causé. Et de qui ?
Pour en dire la même chose :
C'est agréable à lire, l'écriture est souple, simple, sans effets. Enfin, sans tant d'effets que ça.
Quand on l'a lu, on l'oublie vite, comme on oublie la plus grosse partie d'une conversation, mais que...
- que, oui, ce qu'elle dit là, et là, et là, eh bien on le vit pareil, on en parlerait pareil : la caissière du supermarché qui dit bonjour automatiquement quand elle empoigne votre premier article, même si vous avez déjà échangé quelques mots avec elle pendant que la cliente précédente cherchait son carnet de chèques au fond de son sac, le type qui entre dans le wagon du métro et fait la manche vite vite en récitant un laïus sur un ton monocorde, les gens qui fuient son regard comme s'il était sale, ou qu'il soit trop gênant de lui dire non, tous ces faits familiers, elle les raconte bien.
- un des thèmes d'A.Ernaux, celui de s'être élevé au dessus de sa condition, d'usurper une place qui n'est pas la sienne, les blocages qui vont avec, au point, pour cet écrivain, de ne pas oser employer tel mot, telle tournure de phrase, "parce qu'ils ne font pas partie de son vocabulaire de classe", c'est très bien exprimé et intéressant car ça nous renvoie tous plus ou moins à cette problématique dès qu'on ne vient pas d'un milieu richement cultivé.

J'aime bien Annie Ernaux
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Ven 08 Fév 2008, 06:24

Annie ERNAUX parle de "Les lettres à SARTRE" et de "Journal de guerre" de Simone De BEAUVOIR

Émission Apostrophes, Année 23/03/1990

Durée 01h18m48s

Durée: 1h18′48″. Attention: la vidéo peut être un peu longue à démarrer.

précise liberation , à l'origine de cette diffusion, et ce lien vous permettra de voir la video.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Ven 08 Fév 2008, 17:26

LES ANNÉES d'Annie Ernaux. Gallimard

Citation :
Un destin scandé par douze photos (non reproduites) qui, de l'enfance aux prémices de la vieillesse, fixent sur le "elle" impersonnel le passage des années, des époques et du temps.

Celui d'une enfance modeste qui grandit sur les décombres de la deuxième guerre mondiale ; celui d'une adolescence marquée par l'ennui, la honte d'un corps "poisseux" et gauche ; celui d'une jeune épouse qui s'embourgeoise ; celui encore d'une mère lasse, d'une femme gelée ; d'une amante courant après un désir trop longtemps réfréné. D'une femme d'âge mûr entourant de ses bras sa petite fille...


c'est dans lemonde des livres

A vrai dire je ne suis pas fou d'elle et ne tiens pas "passion simple " pour un chef d'oeuvre, comme l'auteur de l'article.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 09 Fév 2008, 07:30

J'ai acheté les Années, je vous en parlerai dès qu'il sera lu Wink
J'adore Annie Ernaux, surtout quand elle parle de son enfance, de ses relations avec son père (ses livres concernant ses amants me plaisent moins, je dois avouer Rolling Eyes )
Son nouveau livre a plutôt l'air d'appartenir à la première catégorie, je pense donc que je vais aimer: ).
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Sam 09 Fév 2008, 07:38

Je te suis sur ce terrain :

lorsqu'elle parle de ses père et mère, elle dit des choses tres interessantes : elle est citée avec bonheurdans mémoires des pères et j'ai aimé ses interventions dans le film avec caroline Eliacheff mère-filles.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 05:47

libé propose une video d'annie Ernaux
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 09:25

Vidéo intéressante (ah, Apostrophes...), merci Rotko.

Sur France inter aussi, jusqu'à la fin de la semaine, Un entretien avec Annie Ernaux, à propos de la sortie de son dernier livre
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 09:31

J'hésite à acheter ce dernier livre.
J'ai lu à peu près tout ce qu'elle a écrit, en aimant beaucoup au début puis peu à peu, tout en continuant à admirer l'écrivain, oscillant envers l'auteure entre fascination et répulsion Rolling Eyes

Je crois que son nombrilisme et son impudeur ont fini par me lasser. Je n'ai rien contre l'impudeur en soi, mais cette incapacité à parler d'autre chose que de son propre univers et de sa petite personne est quand même agaçante.
J'adore Les Confessions de Rousseau, mais il a aussi écrit Le Contrat social ou La Nouvelle Héloïse evil
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 10:06

ah ! voilà lemot que j'hésitais à employer !

l'impudeur

qu'Annie Ernaux parle des modifications de son corps avec l'âge et la maladie, je trouve l'initiative intéressante et courageuse.

Mais qu'elle propose au lecteur les écrits de son amant qui ressemblent étrangement aux siens propres ? pourquoi n'écrit-il pas à son nom au lieu de faire le figurant dans l'ombre de la dame ?

Quant aux photos de vêtements jetés en desordre dans la précipitation du désir, là je suis partagé entre le sentiment du ridicule, et une réaction hostile à un exhibitionnisme gratuit dénué d' humour.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 10:07

J'hésite entre dire "je suis d'accord avec toi, Maïa" et "quand même, tu es bien exigeante"...
J'aime bien Annie Ernaux, je la lis, et puis j'oublie que je l'ai lue, mais pendant que je la lis, je suis contente de la lire. Je me dis souvent "tiens, j'aurais pu dire exactement la même chose". j'ai l'impression de nager dans les mêmes eaux, ou de discuter avec quelqu'un qui m'est familier. Je trouve aussi qu'elle a une façon simple, pas raccoleuse, de parler d'elle, même si elle ne parle que d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 10:08

Je n'ai pas lu son, ou ses, derniers livres. Je changerai peut-être d'avis, je vais voir.
Et ce n'est pas forcément une incapacité, de ne parler que de soi, mais sans doute un choix d'écriture, non ? reproche-t-on à ceux qui n'écrivent que de la fiction de ne jamais se mettre en scène, de ne jamais parler d'eux ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Annie Ernaux   Mar 12 Fév 2008, 10:35

La question est en effet soulevée en philosophie : on ne pense pas abstraitement, mais avec un corps et un vécu.

De ce côté je sais gré à Michel Onfray de faire précéder- dans chaque ouvrage, ses analyses d'un épisode de sa vie qu'il estime marquant dans sa façon de penser.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annie Ernaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annie Ernaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [3ème] Un roman d'Annie Ernaux : possible ou pas ?
» annie ernaux 3eme ZEP?
» [résolu] sujet DNB Annie Ernaux La place
» que faire d'autre que des sujets d'épreuve avec des BTS 2e année ?
» master 1 littérature contemporaine et moderne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: