Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Franck Thilliez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Franck Thilliez   Lun 18 Déc 2006, 18:37

Son premier titre train d'enfer pour ange rouge le preparait bien pour être parmi les 10 nominés du prix polar de la SNCF. Les cheminots ont de l'humour !

noter que son éditeur est la vie du rail !

Citation :
"La Vie du Rail" est une maison d’édition spécialisée dans l’univers ferroviaire.
Site internet : www.laviedurail.com

la collection Rail noir

autre ouvrage : Deuils de miel
Citation :
publié aux Editions de "La vie du rail" (www.laviedurail.com) dans la collection railnoir (www.railnoir.com)


Dernière édition par le Lun 18 Déc 2006, 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Lun 18 Déc 2006, 18:42

La chambre des morts publié aux éditions le passage.

Le début du livre repose sur un montage alterné entre deux histoires : deux licenciés d'une entreprise du nord font des graffitti sur les murs de leur ancienne boite, et décident en pleine nuit de s'amuser un peu avec leur voiture tous feux eteints, sur une aire d'eoliennes.

L'autre fil : des fillettes disparaissent...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mar 19 Déc 2006, 08:16

l'action de la chambre des morts se passe entre Dunkerque, Lens et Lille et les événements débutent le soir du 23 décembre....

le livre est organisé en "plan-séquence" alternant les deux fils cités par Rotko et l'action policière avec un duo de flics homme-femme

F Thilliez fait vivre l'horreur au lecteur dans un cadre familier....

Quelques haut-le-coeur, juste assez pour mettre des images sur l'imaginaire et faire tenir l'histoire...et le suspens....

une fin en pirouette.....quelques questions sans réponse....


prochain titre : La forêt des ombres même éditeur Smile
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: la chambre des morts de Frank Thilliez   Mar 19 Déc 2006, 17:10

L’histoire : naviguant entre l’horreur indescriptible issue des tréfonds machiavéliques du génie humain (surtout celui de l’auteur), et le besoin sanglant d’impressionner le lecteur inepte que je suis, j’écarquille mes yeux pour être bien sur de l’ordonnancement logique de la cruauté ainsi dévoilée.
Dure réalité des mots ainsi agencés, d’une histoire méthodiquement élaborée, d’une intrigue finement disséquée.
Bravo à M.Thilliez pour le rendu de son exercice.
Si le dégoût devait surgir jusqu’à la dernière ligne, j’avoue que votre réalisation est très réussie.

Vous voulez explorer un monde parfait nageant dans l’ignominie la plus féconde ? Alors, amis lecteurs, jetez-vous dans la chambre des morts.
Tout ceci aurait pu être mon discours de naïf paysan conditionné à nourrir de petits agneaux doux et blancs . Sauf que Robert Merle vous a dominé dans l’abjection avec son ouvrage « la mort est mon métier » dont je relisais les pages entre deux passages dans la chambre des morts. Finalement ce roman est du pipi de chat face aux atrocités imaginées par de sinistres individus bien réels. La vraie différence tient, entre une réaction épidermique hissant mon système pileux à la lecture de ce roman glauque, et mes larmes versées à la découverte d’une biographie (romancée) d’un vrai monstre contemporain.

Ne voulant pas rester sur une note impulsive trop injuste, je réitère cette expérience « polar » en poursuivant l’œuvre de Thilliez avec « la forêt des ombres ». Au niveau du dégoût, là, c’est à vomir.

La chambre des morts est une enquête policière qui nous promène dans le paysage minier des corons, forcément froid, forcément noir, mais un noir profond d’où rien ne sort, rien ne bruit, si ce n’est le hurlement d’un loup.
Une ambiance martelée par l’utilisation d’une écriture hachée dans le fond, phrases courtes, hachée dans la forme, entre chaque chapitre le monteur scénariste s’ingénie à raccorder les scènes avec des détails précis pour aider à la résolution de l’intrigue ou pour accompagner le lecteur sur une fausse piste.
Marie Higgins Clark, y excelle tout de même mieux dans cette catégorie.
Une impression de lecture télévisuelle très forte squisant toute description inutile, fixant aussitôt l’attention du lecteur, par de rapide zoom avant, sur la scène en action. Une bonne maitrise du décor naturel, peu de frais généraux en tournage extérieur, ou pour les aubôles versées aux figurants, rares.
Un film petit budget pouvant intéresser les télévisions friandes d’atrocités gratuites.
Une déception toutefois, je n’ai pas eu de surprise du genre « je ne m’attendais pas à çà ». Tous les responsables des massacres sont apparus un peu comme des cheveux sur la soupe. Sans vouloir réécrire le polar, j’aurai bien vu par exemple le plus proche collaborateur de la dite Lucie, plus impliqué et tremper lui aussi dans cette tanneuse affaire.
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mar 19 Déc 2006, 21:03

Citation :
Au niveau du dégoût, là, c’est à vomir.

je vais m'abstenir alors...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 20 Déc 2006, 05:57

Mona, tout depend de chacun, mais en gros je rejoins Bertrand.

Les commentaires sur la chambre des morts sont en général favorables même s’ils sont assortis de réserves sur la façon de mener l’intrigue.

Au début, tout baigne, des fils distincts qui se croisent, on suit, intrigués -c’est le cas de le dire. Pourtant à vouloir entremêler ses fils et à faire une toile d’araignée, on risque la surcharge. Un seul exemple : La policière devient la proie convoitée du « monstre ».

A vrai dire, cette surdose m’était apparue dès le début du livre avec la langue : les insultes qui « lacèrent »… une emphase, constamment à la recherche de « l’effet ». L’auteur veut impressionner.

Les personnages reçoivent une bonne couche d’horreur. Ce n’est pas le saupoudrage d’indices inquiétants comme chez Agatha Christie, mais la grosse louchée : Lucie fascinée par l’horreur est un personnage morbide, le moindre vétérinaire du zoo devient un vampire dont la conduite fait frissonner à bon compte, le taxidermiste et son épouse sortent du musée des horreurs ou de la tour de Londres…

Pour faire les coupables , il faut donc en rajouter : en avant les sado maso, les charcuteurs de cadavres et les artistes de la cruauté.

Bertrand, lis plein Soleil de Patricia Highsmith et tu y trouveras une simplicité et une vraisemblance qui ne sont pas dans la chambre des morts.

Ah, quand même une trouvaille : l’odeur du cuir, mais à consommer avec modération. Si l’auteur avait concentré son horreur sur une seule cible, son affaire était gagnée.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
clmemont
pilier


Nombre de messages : 941
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 20 Déc 2006, 06:06

"La chambre des morts" ne m'a pas laissé indifférente mais, je trouve que l'auteur dérape assez vite. Autant le début est bien mené, en effet, avec une écriture cinématographique, autant la fin est précipitée. Est-ce un critère ? Je me suis endormie en lisant ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: la forêt des ombres de Frank Thilliez   Mer 20 Déc 2006, 17:39

cmlemont avoue
Citation :
Je me suis endormie en lisant ce livre.
,
alors ne viens pas te promener dans
la forêt des ombres de Frank Thilliezau risque de sombrer dès les premières pages.

L’histoire : telle une sombre histoire d’enfermement.
Des personnages quelconques se retrouvent réfugiés dans un chalet perdu en forêt noire. Ces individus réunis par de vagues motifs pseudo-littéraires, tentent de passer des vacances organisées par le démoniaque Arthur handicapé, invalide.

La mise en place de l’intrigue est longue, difficilement crédible tant il faut à l’auteur argumenter pour avaliser les faits et gestes des protagonistes.
Un enfermement dans un univers côtoyant la mort, la mort fictive, la mort annoncée, la mort comme peur universelle devenant seul prétexte des angoisses de la vie de solitaires.


L’auteur s'est voulu initiateur d’histoires terrifiantes pour attirer mon imaginaire sur une voie macabre tutoyant les sanguinolentes apparitions de griffus monstres velus. Mais rien n’y fit, tant l’impossible plane au dessus de cette ambiance fausse et mal interprétée.
Invraisemblances d’inconcevabilités improbables. Même pas peur, car même pas vrai. J’avoue, j’ai eu du mal à imaginer les scènes décrites par le talentueux auteur dérangé.
Je ne peux pas rentrer dans cet univers, sûrement très bien décrit, probablement argumenté sérieusement. Mais il y a la méchanceté qui gouverne les personnages. Sous le couvert de la vengeance, la femme Emma, peut envisager les situations les plus abjectes, qu’elles en deviennent burlesques.
Oui, le sommet de l’horreur atteint la rive du ridicule, et un fou rire me prend alors que d’autres sombreraient dans les crises de larmes. Je n’y crois pas, pas un seul instant à ce montage tarabiscoté, à cette montagne d’incohérences monstrueuses. Ce qui me rassure, c’est la vision de l’auteur qui doit s’ingénier à tout mettre en œuvre pour élaborer sa mise en scène quasi-irréprochable.
Bravo pour l’exercice ! Qu’il vous amuse vous aussi, les lecteurs chercheurs d’émotions fortes, de frissons glauques. Mais jusqu’où l’horreur peut elle s’échouer dans cet esprit d’écrivain maléfique ? Après ce deuxième ouvrage (« la chambre des morts »), je souhaite qu’il se transporte dans un cadre champêtre bucolique, bercé de tout repos, dérangé par les seules zébrures des filets de vent clissant les feuilles de chênes tranquilles.


Dernière édition par Nestor le Ven 22 Déc 2006, 07:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 20 Déc 2006, 17:44

rotko propose
Citation :
Bertrand, lis plein Soleil de Patricia Highsmith et tu y trouveras une simplicité et une vraisemblance qui ne sont pas dans la chambre des morts.
Je crois que dans le genre j'ai donné assez de mon temps ce mois ci. Quelques petites philo fablesde Michel Piquemalet Philippe Laguatrière chez albin michel, m'éclaireront un peu plus sur le sens de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
clmemont
pilier


Nombre de messages : 941
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Jeu 21 Déc 2006, 05:43

D'après bertrand-môgendre
Citation :
cmlemont avoue
Citation:
Je me suis endormie en lisant ce livre.
,
alors ne vient pas te promener dans
la forêt des ombres de Frank Thilliezau risque de sombrer dès les premières pages.

L’histoire : telle une sombre histoire d’enfermement.
Des personnages quelconques se retrouvent réfugiés dans un chalet perdu en forêt noire. Ces individus réunis par de vagues motifs pseudo-littéraires, tentent de passer des vacances organisées par le démoniaque Arthur handicapé, invalide.

La mise en place de l’intrigue est longue difficilement crédible tant il faut à l’auteur argumenter pour avaliser les faits et gestes des protagonistes.
Un enfermement dans un univers côtoyant la mort, la mort fictive, la mort annoncée, la mort comme peur universelle devenant seul prétexte des angoisses de la vie de solitaires

mais je me suis endormie après la mise en place des personnages autant que celle-ci soit réellement faite. Je me suis endormie à des moments cruciaux et en reprenant ma lecture je trouvais que des passages étaient vite "expédiés".

Je tente le second livre de décembre
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Jeu 21 Déc 2006, 08:08

Bon ,au vu de vos posts sur La chambre des morts ,je pense que je vais vite aller le changer pour un bon Highsmith ou le dernier Connelly ...
(je pensais l'offrir à un fana de polar ,mais je doute à présent ...Courage donc ,les échanges à la FNAC 3 jours avant Noël ...pale )

Mais vu que je n'y connais pas grand chose (autant dire rien )dans ce genre -là ,merci pour vos commentaires bien utiles ...
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Jeu 21 Déc 2006, 11:03

Et un Rosamond Smith, excellent pour appréhender l’écriture de Joyce Carol Oates…
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Jeu 21 Déc 2006, 11:16

Rosamond Smith ? c'est un titre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Jeu 21 Déc 2006, 11:38

Rosamond Smith est le pseudo qu’utilise Joyce Carol Oates pour écrire des romans policiers…
Pris en flagrant délit de non lecture de mon premier post sur Joyce Carol Oates ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Ven 22 Déc 2006, 21:32

rotko a écrit:

A vrai dire, cette surdose m’était apparue dès le début du livre avec la langue : les insultes qui « lacèrent »… une emphase, constamment à la recherche de « l’effet ». L’auteur veut impressionner.
..../....
Si l’auteur avait concentré son horreur sur une seule cible, son affaire était gagnée.

oui tout à fait d'accord....malgré tout j'ai lu d'une traite.....comme un Agatha Christie.....mais en grimaçant....

en fait c'est le découpage cinématographique et la concision qui m'ont fait continuer la lecture et sans doute les circonstances (une longue soirée de liberté), j'aurais abandonné sinon .....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Sam 22 Sep 2007, 05:21

La Mémoire fantôme de Franck Thilliez - Le Passage. Ce serait son meilleur livre.

Il met aux prises une amnesique anterograde (seules les 5 dernières minutes sont rappelées) et un tueur fou, genre matheux surdoué Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 14 Nov 2007, 05:41

Alfred Lot s'inspire du rioman pour faire un film avec Mélanie Laurent, Eric Caravaca, Gilles Lellouche, Jonathan Zaccaï. Selon le monde et le magazine littéraire, ce n'est pas une totale reussite.

Citation :
On y trouve deux informaticiens au chômage, spécimens particulièrement minables d'humanité, qui s'accaparent par accident une fortune qui ne leur était pas destinée. Deux lesbiennes cruelles et dégénérées, prêtes à tout pour assouvir leurs fantasmes. Un couple de jeunes policiers, le lieutenant Moreno et sa collègue Lucie, laquelle cache un secret ayant à voir avec un traumatisme d'enfance. Enfin, quelques jeunes filles kidnappées et torturées par un mystérieux assassin sadique en série
rappelle lemonde qui y voit une copie au rabais des films noirs américains.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
belledenuit11
pilier
avatar

Nombre de messages : 208
Age : 41
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Franck THILLIEZ   Mar 27 Mai 2008, 16:35

"Deuils de miel"




Citation :
Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin... Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Amateur d'énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s'arrêter là. Pour Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l'entraîner au plus profond de l'âme humaine : celle du tueur... et la sienne.


Quoi dire ? C'est un thriller époustoufflant !! Pour un premier livre lu de cet auteur, je n'ai pas été du tout déçue. Loin de là ! J'ai adoré et compte bien continuer à lire du Thilliez.

On est pris dans l'engrenage de l'enquête dès le départ et on s'y accroche… Hors de question de lâcher le commissaire en plein milieu du livre. Le suspens est omniprésent : on stresse avec le personnage, on a la gorge sèche par moment… L'auteur n'hésite pas à faire des phrases courtes, voire juste un mot et des points de suspension pour bien marquer l'angoisse, la situation du personnage et l'atmosphère a un moment précis. C'est vraiment un délice. Je me suis réellement crue devant ma télé à regarder un policier, bien enfoncée dans le creux de mon canapé, à me demander ce qu'il allait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
http://lapassiondeslivres.unblog.fr
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 28 Mai 2008, 07:31

bertrand-môgendre a écrit:
Ne voulant pas rester sur une note impulsive trop injuste, je réitère cette expérience « polar » en poursuivant l’œuvre de Thilliez avec « la forêt des ombres ».

Terminé La Chambre des Morts... Sauf que moi je n'ai guère l'envie de poursuivre cette expérience...

Peut-être ne suis-je plus assez bon public pour ce genre de polars... mais je l'ai trouvé un peu creux... L'idée de départ me semblait sympatique, et j'aurais péféré que l'histoire soit plus centrée sur ces deux amis ramassant le magot... malheureusement une bête vient s'intercaler entre eux deux, une jeune flic qu'on comprend mal son implication personnelle dans l'histoire, une fin rapidement achevée... au final une lecture au goût inachevé... Je pousse un grand Dommage d'insatisfaction et un ouf de soulagement d'avoir fini ce livre pour pouvoir tourner la page vers une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Bernique
pilier


Nombre de messages : 2029
Localisation : complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Sam 31 Mai 2008, 15:53

Entièrement d'accord avec toi, Mouton, à propos de La chambre des morts. Je ne suis pas une adepte du thriller. je ne connais qu'un roman de Thilliez, mais je n'ai pas envie d'en connaitre plus.

C'est du thriller qui répond très certainement à un cahier des charges sur mesure, du thriller fait pour thriller : une recette censée marcher auprès d'un public déjà conquis par le genre.

Allons-y pour la déferlante de perversions, corruption de âmes, dégénérescence des esprits.

Y a un vilain tordu qui enlève des petites filles, de préférence handicapées, et les rend mortes (enfin, quand il les rend). Y a deux pauvres types qui par un désastreux hasard croisent la route du pervers, enfin, percutent le papa d'une de ces pauvres enfants venu apporter la rançon.
Comme y en a un plus malin (ou plus opportuniste ou plus désespéré) que l'autre, ils repartent avec la rançon.
S'ajoute à ça, une gentille brigadière, un peu fatiguée du ciboulot, mère de jumelles et adepte de la magie noire.
... drôlement alambiqué.

Il y a de bons moments, les événements s’enchaînent sans temps morts (ce sont bien les seuls qui survivent), les lieux sont glauques à souhait et les actes à vomir.

Quelques dénonciations : « la presse s’est jetée sur l’affaire. Ces abrutis présentent l’enquête comme une série macabre à suspense ( …) Lucie imaginait les gens, blottis derrière leur écran à attendre chaque édition du journal comme s’ils s’abreuvaient d’une émission de télé-réalité. »
Il y a même du drame cornélien : rendre la rançon pour sauver l’enfant et renoncer à l’avenir ou tout garder et perdre son âme.

On pourrait presque être bouleversé, effrayé si ce n’était la façon dont tout ceci est écrit.

Combien de "sanglant, monstrueux, mortel, mort, enfer, meurtrier, inhumain, écorcher, chair, charnel", utilisation hyperbolique d’un vocabulaire mortifère qui finit par peser tant il est présent.

L’auteur se cherche sans doute un style (c’est le seul de ses livres que j’ai lu). Il le veut imagé, métaphorique …

Cela peut être presque poétique : les corons sont « des jumeaux de schiste suspendus dans l’obscurité »
Attendu : « le cœur de la machinerie meurtrière »
Clichesque : « autant chercher une aiguille dans une botte de foin »
Etrange : « Sa langue décrivit de belles ellipses de satisfaction sur ses lèvres »
Filé (très très long fil) : l’antre du meurtrier décrit comme les différentes strates constitutives du cerveau.

Mais au bout d’un moment, ça ne passe plus, surtout quand on en arrive à :
« Le cavalier solitaire cala ses pas sur le rythme lent de sa respiration. Ses pupilles dilatées dans le bleu de son œil lui conféraient des allures de félins à l’affût, un genre de chat sauvage aux griffes rétractées mais prêtes à lacérer. »
… Ca, c’est le flic qui descend l’escalier de la cave.

« Il comprit qu’il pressait entre les mains une marionnette sans ficelle, une unité de chair encore chaude ».
… Dites à votre moitié qu’elle est une unité de chair pour voir.

Et puis, le summum …
« La chaleur du baiser plongea Lucie dans un zen vaginal. Le contact de la peau mâle, aussi bref fût-il, mit le feu aux poudres »

J’ai beau essayer de visualiser … ce n’est pas aux poudres que je vois le feu.
Quant au zen vaginal ... je perplexifie !

La peur, comme l'érotisme, nait de la suggestion non du martèlement.
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Sam 31 Mai 2008, 20:35

Superbe Analyse... Si j'étais méchant, je dirai que tu as mis plus de temps à faire l'étude de son livre que l'auteur lui-même a pris pour l'écrire... Mais je ne me permettrai pas... surtout que ce n'est peut-être pas la stricte vérité... (Je plaisante, bien sur...)

Mais, c'est certainement la déception qui me fait réagir comme cela... J'en attendais peut-être trop et du coup, je crois que mon prochain polar sera un retour sur des Wallander...

D'ailleurs un film a été tourné récemment à partir de ce "polar", je ne sais pas si quelqu'un l'a déjà vu... Mais du coup, je ne suis plus aussi sûr qu'il m'intéresse...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Bernique
pilier


Nombre de messages : 2029
Localisation : complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mar 03 Juin 2008, 18:12

Le mouton sauvage a écrit:
Superbe Analyse... Si j'étais méchant, je dirai que tu as mis plus de temps à faire l'étude de son livre que l'auteur lui-même a pris pour l'écrire... Mais je ne me permettrai pas... surtout que ce n'est peut-être pas la stricte vérité... (Je plaisante, bien sur...)
Comme je suis mauvaise, je dirais ... peut-être !

J'ai déjà eu cette conversation dans une autre vie, ailleurs, alors autant qu'elle resserve. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sphynx
pilier
avatar

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 04 Juin 2008, 06:59

Je suis d'accord, mais encore en pire, avec Bernique et Mouton Sauvage, sauf que j'ai presque envie de dire "n'en jetez plus". Je crois (mais ce n'est qu'une opinion très personnelle) que les thrillers comme ça sont des produits, le résultat d'un travail que s'impose un auteur en pensant, avant que ne flotte dans leur tête la première phrase, aux adaptations ciné et télé. Ce n'est pas un reproche moral, mais sauf quand l'auteur a la carrure pour faire passer la qualité dans un projet commercial, ça donne, pour ce qui est du livre, du bouquin-télé. ça peut être bien fichu quand il y a un minimum d'écriture qui fait passer les ficelles, ou un scénario intéressant, ou une pincée de poudre magique, mais j'ai laissé tomber La chambre des morts et La forêt des ombres avant le premier tiers, n'en tirant aucun plaisir de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 04 Juin 2008, 08:54

Bernique a écrit:
Quant au zen vaginal ... je perplexifie !
En fait, Thilliez distingue deux catégories d'extase :
- le zen vaginal
- le karma c---------n (mot mystère que j'ose même pas écrire Embarassed )

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Franck Thilliez   Mer 04 Juin 2008, 09:04

Seb a écrit:

- le karma c---------n (mot mystère que j'ose même pas écrire Embarassed )

mets-le en "spoiler", que je me renseigne, des fois que j'aurais ce vice-là affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franck Thilliez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franck Thilliez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le défi lecture 2015 - récap' des listes des participants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: