Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elisabeth George

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Elisabeth George   Sam 30 Déc 2006, 00:23

Enquête dans le brouillard ~ Elizabeth George



à vos commentaires !!!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Sam 30 Déc 2006, 07:49

je ne l'ai pas lu ! Une fois j'ai tenté de lalire parce que j'avais entendu sur elle des echos favorables, j'ai donc avisé ses livres dans un rayonnage : trop gros pour moi !

je suis pour les meurtres rapides et sans douleur, les enquêtes méticuleuses certes mais bien menées. Quand je vois que la piste n'est pas bonne ou volontairement tracée pour me leurrer, je piaffe d'impatience.

C'est pour quoi j'aime bien les enquêtes de Sherlock Holmes : je parle des nouvelles. Là Conan Doyle est excellent à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 31 Déc 2006, 14:08

Alors tout ce que je peux en dire, c'est que j'ai eu l'impression de lire un roman d'Agatha Christie, en plus long, moins bien et sans suspense qui tient en haleine. Note positive - tout de même - les deux personnages principaux - un inspecteur dandy de scotland yard et une laide policière - relèvent un peu l'ambiance cliché thé-manoir-jolis jardins par leur contraste de milieu social et de caractère. L'action est censée se passer dans les années '80, mais à part l'évocation d'un CD, j'ai eu l'impression - j'exagère bien sûr - d'être en pleine époque victorienne.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 31 Déc 2006, 15:12

rotko a écrit:
je suis pour les meurtres rapides et sans douleur, ...

Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 31 Déc 2006, 15:47

Préférence dans le meurtre :

1) L’homme rigole doucement, puis, avec délicatesse, sort de sa gaine un couteau dentelé de plus de 35 centimètres…il le fait briller en l’inclinant, mirant son visage démoniaque sur la lame.
Lorsque cette dernière rentre dans le ventre de sa femme, il expire, puis, prenant son « courage » à deux mains, exerce une remontée jusqu’au sternum ; répondant à l’attraction terrestre, les huit mètres d’intestin se repandent à terre.
La femme hurle. L’homme, calmement, augmente le volume de son walkman mp3. L’agonie dura exactement 28 minutes et 32 secondes.

2) La femme s’approche doucement par derrière, met la main à sa gauche, en sort un katana et d’un mouvement gracieux envoie voler la tête de son mari dans l’aquarium, le poisson qui l’occupait en eut une crise cardiaque. Elle pleura longuement la mort de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
clmemont
pilier


Nombre de messages : 941
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Ven 05 Jan 2007, 08:19

J'ai assez bien aimé le livre. J'ai trouvé une ou deux longueurs. Cependant le mort est un peu cliché, on devine rapidement ce qu'il est sans tous les détails.
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: enquête dans le brouillard   Ven 05 Jan 2007, 20:55

j'ai trouvé le livre bien plat, fort"convenu" et j'avais deviné le pourquoi du meutre bien avant la fin :-(((
Quant aux personnages, surtout les deux principaux, ils m'ont fortement énervée, car trop caricaturés....
seule chose qui m'a à peu près plu, les descriptions de paysages, bien faites.


Dernière édition par le Sam 06 Jan 2007, 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: enquête....   Ven 05 Jan 2007, 20:57

Et vas-y....
2 fotes d'aurtaugrafe dans le maisage.....:-((((

Non, c'est corrigé maintenant, sur les bons conseils de Rotko...


Dernière édition par le Sam 06 Jan 2007, 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Sam 06 Jan 2007, 15:54

fontelle s'auto critique
Citation :
Et vas-y....
2 fotes d'aurtaugrafe dans le maisage.....:-((((
tu as au moins le mérite de laisser un commentaire. De mon côté je n'ai toujours rien recopié au propre.
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Enquête dans le brouillard ~ Elizabeth George   Sam 06 Jan 2007, 19:25

Enquête dans le brouillard ~ Elizabeth George

L’histoire d’une enquête menée benoîtement par un couple inspecteur sergent. Le prétexte est un meurtre : une tête tranchée pardon, un corps décapité à la hache. Déjà il faut chercher parmi les présumés innocents, supposés coupables, un homme à la force surnaturelle.
Pour qui a déjà coupé la tête d’un canard, d’une poule sur un billot avec une feuille, sait combien il faut frapper fort et juste pour réussir son coup. Pour qui a déjà tranché la tête d’un agneau sait comment il faut s’y mettre à deux pour éviter que l’animal ne bouge (s’il n’est pas attaché) au moment précis où le couteau bien affûté sur le cou court de l’animal et en cas de loupé, la blessure est vilaine car la peau de la gorge reste bien accrochée aux chairs meurtries une première fois, et sans l’aide d’un billot de bois à proximité il faut s’y reprendre à plusieurs fois car le corps même privé de tête bouge dans tous les sens. Imaginez un instant les litres de sang gicler alentours, arrosant copieusement les murs plafonds et fenêtres. Là je parle d’abatage sauvage d’animaux bien sur. Pour cette invraisemblance de boucherie artisanale menée par une non professionnelle, j’imagine que d’autres incohérences techniques jalonnent le roman.

Question écriture : si Thilliez met un point d’honneur pour élaguer toute description surfaite de paysage ambiant, George elle, s’emploie, fort bien, à nous dépeindre l’atmosphère anglaise, intérieur, extérieur. Elle joue la carte touristique à merveille, balade dans les terroirs empreint d’histoires et légendes avec en prime un petit fantôme rodant non loin d’un château transformé en gîte. Manque juste le ragoût de mouton à la menthe et le prix du séjour sera bouclé toutes taxes comprises.

L’intrigue s’étire en longueur brassant un flot de personnages aussi inutiles qu’inefficaces. Pas une seule fois je n’ai été captivé par une situation, une conversation sauf au moment du dénouement, où là, j’ai compris l’absurdité du propos.
Les personnages principaux sont attachant, bien cernés dans leur intimité comme dans leur vie professionnelle.
L’écriture est agréable mielleuse à souhait.
Les dialogues sont vivants.

Un avantage à cette lecture commune : j’ai voulu poursuivre le genre avec un autre auteur et en choisissant au hasard René Frégni lettre à mes tueurs, j’ai enfin trouvé de la dynamite au milieu des pages.
Revenir en haut Aller en bas
Provence
pilier
avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 57
Localisation : Au bord de la mer...
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Mer 10 Jan 2007, 10:18

J'ai lu il y a longtemps plusieurs romans d'Elisabeth George.
Effectivement intrigues et écriture très classiques, mais j'avais beaucoup aimé justement l'ambiance anglaise, et les descriptions.

A signaler une excellent série télévisée a été tirée de ces romans, et diffusée récemment sur Jimmy (cable et satellite) : Meurtres à l'anglaise
Excellents acteurs, personnages attachants, intrigues suffisament complexes.... et l'ambiance anglaise ! Laughing

Sur la série :
http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=507.html
Un article également sur Wikipedia mais le lien vers la page consacrée à la série ne marche pas...
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Ven 12 Jan 2007, 22:50

déçue par cette Enquête mal menée, alourdie par des descriptions et des personnages caricaturaux ( je pense notamment au couple d'américains qui séjourne avec les nouveaux mariés dans le même manoir aux environs hantés ) ce n'est même pas drôle....
pas d'angoisse et j'ai rapidement supposé le mobile du crime, même si EG fait tout et très mal pour m'en distraire.... agacement au plus haut degré

Mais ! j'ai terminé le livre sans difficulté ...il y a donc bien une ficelle qui m'a amenée jusqu'à la dernière page.....

cependant pas tentée de récidiver....
Revenir en haut Aller en bas
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Elizabeth Georges : Anatomie d'un crime   Mar 03 Juin 2008, 13:44

Polar

study Londres. A l'arrière d'un bus qui traverse la ville, le jeune Joel, sa sœur et son frère roulent vers leur destin.
Dans un quartier chic, Helen Lynley rentre chez elle. Elle est belle, heureuse, la vie lui sourit.
Tout est en place pour une rencontre. Inexorablement fatale. Car, même s'il l'ignore, Joel est une arme vivante.
Le détonateur, c'est son histoire, le chaos qu'on lui a donné pour tout bagage.
L'explosif ? C'est son quartier, écrasé par la misère et la violence qu'elle génère.
Jusqu'au dernier moment, Joel pense qu'il pourra choisir. Mais d'autres ont peut-être déjà choisi pour lui...

ou Le nouveau roman d'Elizabeth George est beaucoup plus qu'une enquête : le récit passionnant d'un engrenage implacable. Elle sait comme nul autre nous faire emboîter le pas de son personnage, nous placer avec lui à la croisée des chemins. Lequel va-t-il prendre ? Où sont les issues, et y en a-t-il jamais eu ? Un roman noir, plus que jamais ancré dans son époque et ses bouleversements. Une extraordinaire machine à remonter le crime. Et à le démonter.
*
coeur! Biographie de l'auteur :
Américaine, Elizabeth George est née à Warren, dans l'Ohio. Après avoir vécu de longues années en Californie, où elle a passé son enfance, elle s'est désormais installée avec son mari dans une île proche de Seattle.
Diplômée de littérature anglaise, titulaire d'une maîtrise de psychopédagogie, elle a enseigné l'anglais pendant treize ans avant de se consacrer pleinement à l'écriture.
Imprégnée de culture anglaise, cette Américaine a une connaissance approfondie de l'Angleterre, dont l'histoire, la civilisation et les mœurs lui sont aussi familières que celles de son pays natal. Elizabeth George est aujourd'hui reconnue comme l'un des grands auteurs de littérature policière aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et dans les nombreux pays d'Europe où elle est publiée, notamment en France où, dès la parution de son premier roman, Enquête dans le brouillard, elle avait obtenu le Grand Prix de Littérature policière (1990).
*


:yes: Bibliographie :
Mes secrets d'écrivain : Ecrire un roman, ça s'apprend !
Cérémonies barbares
Le lieu du crime
Enquête dans le brouillard
Une douce vengeance
Un nid de mensonges
Le Visage de l'ennemi
Une patience d'ange
Pour solde de tout compte
Un goût de cendres
Le meurtre de la falaise
Mal d'enfant
Mémoire infidèle
Un petit reconstituant
Les reines du crime
Retour de l'au-delà
Sans l'ombre d'un témoin
Troubles de voisinage :Enquête dans le brouillard




cafe Note début de lecture :
Déjà lu quelques uns d'Elisabeth George alors normalement, peu de risque d'être déçue par ce polar...

cheese: 200 pages plus tard... : le meurtre n'a pas encore eu lieu... pour le moment présentation de la situation... et quelle présentation... magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 58
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Ven 12 Sep 2008, 18:44

Anatomie d'un crime



Polar original dans sa mise en forme : l'auteur décrit les évènements par lesquels est arrivé le meurtre qui n'a lieu qu'à la fin du livre. Ce livre pourrait être rangé dans le genre "étude sociale et sociétale" : il montre comment un gamin de 12 ans peut-être amené à fonctionner et à prendre des (mauvaises) décisions, dans le but de se protéger lui et ses proches, choix l'amenant vers l'inéluctable.

Un bon cru avec une approche très différente de ses livres précédents.


Présentation de l'éditeur
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Ven 24 Oct 2008, 06:46

le dernier Elisabeth George aux presses de la cité


clic !


Citation :
Inconsolable trois mois après le meurtre de son épouse, Thomas Lynley erre le long des côtes de Cornouailles, loin de l'absurdité du monde.

Lorsqu'il découvre le cadavre d'un jeune grimpeur au pied des falaises, son retour à la réalité est brutal. Chargée de l'enquête, l'inspecteur Bea Hannaford renonce vite à considérer comme suspect le vagabond aux vêtements crasseux qui présente des papiers au nom de Thomas Lynley.

Dans ce pays sauvage de falaises et de mer démontée, etc...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Ven 24 Oct 2008, 08:15

Il est dans ma pile, je vais le lire sous peu et avec impatience ! jJai hâte de voir ce qu'elle va faire suite à Anatomie d'un crime.
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
caroline
pilier
avatar

Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Mar 11 Nov 2008, 12:44

le rouge du péché

Fini. En quelques heures au lit, et un peu au coin du feu. J'ai toujours le même plaisir à retrouver les ambiances d'Elizabeth George. Ici, la Cornouaille, décrite minutieusement. Et les personnages, nerfs de l'ensemble. Ils sont nombreux, précis, attachants, et participent à capter le lecteur. Pourtant, je trouve que le style de l'auteur n'a rien de terrible, elle verse parfois dans les clichés, mais juste ce qu'il faut pour que ce ne soit pas trop lourd. Bref, j'ai pris du bon temps à lire et tenter de résoudre cette nouvelle histoire de meurtres avec sa galerie de secrets de famille. Et j'ai ri, à la vision de Barbara en chaussettes bleues et pyjama !
Revenir en haut Aller en bas
http://fonduaunoir44.blogspot.com/
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Ven 14 Nov 2008, 17:41



je viens de le terminer, il m'a beaucoup plu , plus intimiste et psychologique que le précédent, moins violent aussi, un très bon cru avec toujours des personnages attachants. Après Londres, les Cornouailles et le surf, Elizabeth George reste très précise dans ses descriptions, j'aime beaucoup.



( suis contente, ai enfin réussi à insérer une image )
Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 58
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 16 Nov 2008, 22:11

Le précédent m'avait beaucoup plu, et j'attends avec impatience de trouver celui-ci à la bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Elisabeth George - le rouge du péché   Mar 20 Jan 2009, 11:05

Sad Terminé enfin ce long et lourd polar... plutôt ennuyeux. Bien cru n'en voir jamais la fin, et pourtant j'aime assez l'auteur.

study citation au sujet de la gentry à table : 16 couteaux et vingt deux fourchettes, et voilà ces gens là qui mangent leurs asperges avec les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
Bulma
pilier
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 29
Localisation : somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 01 Mar 2009, 19:24

Par rapport à ce que disait Rotko, je trouve aussi qu'il y a trop de fausses pistes en général dans ces romans (je pense particulièrement à celui où une jeune fille est assassinée dans un parc, j'ai oublié le titre Embarassed ). A chaque fois, il y a bien 100 à 200 pages en trop, mais ce n'est pas de la digression plaisante comme chez d'autres auteurs. Les multiples fausses pistes fatiguent tellement qu'à la fin, on n'est même plus surpris et effrayé, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Tchipette
Animation
avatar

Nombre de messages : 3927
Age : 55
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 01 Mar 2009, 20:33

Bulma a écrit:
A chaque fois, il y a bien 100 à 200 pages en trop, mais ce n'est pas de la digression plaisante comme chez d'autres auteurs.

C'est exactement ce que je lui reproche. Un Elizabeth George en 200 pages...

Mais il y a une mode actuelle, un format de 5OO pages, parfois bien pesant (Les Ake Edwardson ont le même défaut).
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Dim 01 Mar 2009, 21:40

Tchipette a écrit:

C'est exactement ce que je lui reproche. Un Elizabeth George en 200 pages...

Mais il y a une mode actuelle, un format de 5OO pages, parfois bien pesant (Les Ake Edwardson ont le même défaut).

Entièrement d'accord. Ce sont deux auteurs dont j'ai aimé les premiers livres (c'est-à-dire, une grande quantité chez Elizabeth George et deux chez Edwardson Happy ) et dont je n'achète plus les dernières parutions. Je m'ennuie, je bâille, je n'y prends plus de plaisir. Alors, autant renoncer !
Camilleri ou Indridason ne font pas de pavés, je n'ai pas encore été déçue !
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Lun 02 Mar 2009, 14:30

Je suis d'accord et pourtant j'adore les romans fleuve où on a le temps de rentrer presque litéralement dedans... Comme ce roman de george avec Gideon, le violoniste prodige. Y a bien 100 pages en trop mais c'est agréable je trouve. Par contre la dernière phrase m'a toujours laissée dubitative, si quelqu'un se souvient du titre et veut en parler, pour éclairer ma lanterne...
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Elisabeth George   Lun 02 Mar 2009, 16:18

C'est Mémoire infidèle.

618 pages ! Je me rappelle que c'est le premier George qui m'ait vraiment paru long !
Mais bon, je l'ai lu à sa sortie en 2001 alors pour la dernière phrase... je ne me souviens plus trop Rolling Eyes
Citation :
Mais les mots n'étaient rien, moins que le bruit et la fureur. Les mains de Gideon se portèrent comme autrefois à ses épaules.
Et elles la maintinrent. La maintinrent.

J'imagine que :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisabeth George   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth George
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dr Elisabeth KÜBLER-ROSS
» (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman
» Le collège de Quint Fonsegrives s'appelle désormais le collège Elisabeth Badinter
» (1965) Observation photographie de Saint George, USA
» Eylau et Elisabeth le Michaud d'arçon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: