Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 René Fregni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: René Fregni   Lun 08 Jan 2007, 12:34

lettre à mes tueurs chez Denoel
Après un séjour dans le Nord et la Suisse avec Thilliez, l'Angleterre de George Elisabeth me voilà transporté plein sud, sur la Canebière, dans la peau d'un écrivain en peine d'inspiration.
L'action, car il y en a, nous happe dès l'apparition du bon vieux copain d'enfance, qui, blessé, surgit dans l'appartement du romancier écrasé de chaleur. Ainsi défile à sa poursuite, la police, les gens du milieu, le bon saint Bernard.
Contre tous ces intervenant plus ou moins belliqueux, notre scribouillard doit s'armer de patiente, improviser devant une situation rocambolesque, pour le moins amusante.
L'histoire peut vous laisser éveillé suffisamment longtemps (deux heures environ) vous permettant de sombrer dans un franc sommeil réparateur.
Pour clore ma série noire, je ne suis pas mécontent de vous présenter cet ouvrage, aussi leste et léger qu'une fois lu déjà oublié.

René Fregni, ne fait pas dans la dentelle. C'est du droit au but, la fin manque pourtant de "corps".
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 23 Jan 2012, 16:36

René Frégni, né le 8 juillet 1947 à Marseille, est un écrivain français.

Déserteur à 19 ans, il vit cinq ans de petits boulots à l'étranger sous une identité d'emprunt puis revient en France.
Il a connu une existence mouvementée avant de se consacrer à l’écriture. Il a exercé divers métiers, dont celui d’infirmier psychiatrique, et a longtemps animé des ateliers d’écriture à la prison des Baumettes à Marseille.
Il est l’auteur d’une douzaine de romans, imprégnés de ses voyages et de son expérience avec des détenus. Sa vie se partage entre Manosque et Marseille.
L’essentiel de son œuvre est disponible dans la collection Folio-Gallimard.
La ville est presque au centre de tous les polars qu'il écrit. Sa vie aussi.
Il écrit également des livres pour enfants.

J’avais lu René Frégni il y a quelques années dans « les chemins noirs »

4ème de couverture

« Un homme jeune, très jeune, commet un jour sans le vouloir un acte irréparable, et dès cet instant la vie sera pour lui une longue cavale qui le mènera de Verdun à Paris, de Paris à Marseille, de Marseille en Corse, de Corse en Italie, d'Italie au Monténégro, du Monténégro en Turquie, de Turquie en Grèce, et enfin Grèce à Marseille, dans l'immédiat après-Mai 68, où il découvrira en tant qu'aide-infirmier cet autre monde qu'est l'hôpital psychiatrique. Telle est donc la trame picaresque du premier roman de René Frégni qui sait de quoi il parle, longtemps familier de la route et compagnon de l'aventure, et qui surtout exprime admirablement la solitude, la détresse, l'humour et l'inébranlable volonté de survivre d'un être désormais en marge »

J’avais bien aimé ce côté noir justement et terrible de cet auteur.

Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 23 Jan 2012, 16:38

Et là je viens de terminer :

« Elle danse dans le noir »

4ème de couverture :


Sa femme lui a dit un soir: « Je n'ai plus de désir pour toi. » Le lendemain elle partait avec leur petite fille de six ans, Marilou.

Le choc, terrible, le projette quatre ans en arrière, lors de la disparition de sa mère.
Présent et passé se télescopent. Dans la touffeur de l'été, René Frégni ne dort plus, son coeur bat trop fort, écrase tout.

C'est un homme foudroyé qui se débat, qui s'accroche aux mots pour ne pas se pendre.
Un hymne d'amour à toutes les amoureuses

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui n’est pas tout à fait à mon avis un hymne d’amour à toutes les amoureuses, mais un hymne d’amour à sa mère et à sa petite fille.

Il décrit aussi avec énormément d’émotion les quelques mois, où il a assisté sa mère alors que sa petite fille était encore un bébé.

Alors quand il se retrouve seul après le départ de sa femme et de sa fille, il se rappelle.
Il écrit pour se sauver du désespoir, mais nous fait partager les moments intenses qu’il a vécus avec sa mère,

mais aussi avec des détenus qui pleurent et qui osent écrire dans son atelier d’écriture, et surtout qui osent laisser aller leur douleur de ne plus voir leurs enfants.

Eh oui ces hommes ne sont pas tous forcément des « chiens » et leur douleur est aussi poignante que celle d’un « homme dans le moule » (c’est moi qui dit cela)

Il fait un parallèle avec son amour démesuré pour sa petite fille et celui qu’éprouvait sa mère pour lui enfant et même adulte. Il fait parfois un transfert entre les relations père- fille et mère – fils :

il devient la mère de sa petite.

Bref complexe sans doute, mais tellement humains et justes ces mots qu’il sait si bien nous faire partager.



Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 23 Jan 2012, 16:46


C'est la premiere fois que je lis le nom de cet auteur, mais ce que je lis me fait rever, merci, Dara!
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 23 Jan 2012, 16:54



Ysandre et les autres il a écrit encore tout ça. certains titres sont ici sur ce fil

ll a écrit aussi ceci:

Romans noirs


Tendresse des loups
Elle danse dans le noir
L'été
Où se perdent les hommes
On ne s'endort jamais seul
Maudit le jour
Lettre à mes tueurs
Le voleur d'innocence
Les nuits d'Alice
Les chemins noirs
Tu tomberas avec la nuit


Autres oeuvres

La nuit de l'évasion

La fiancée des corbeaux

(Meilleur Roman 2011 - Prix des Médiathèques de la communauté de communes Luberon-Durance-Verdon

* Prix Jean Carrière 2011

* 1er Prix des lecteurs du Festival 2011 de

Mouans-Sartoux pour la "Fiancée des corbeaux" publié chez Gallimard


Dernière édition par darabesque le Ven 31 Mai 2013, 06:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Mar 24 Jan 2012, 07:10


Je note, Dara, cet auteur vaut la peine de ne pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Mar 24 Jan 2012, 08:45

Oui Maya, je pense, car il est contemporain et quand même assez différent de ce que l'on a l'habitude de lire.
j'ai rarement lu un roman aussi puissant quant au sentiment incroyablement profond entre le fils et la mère. bye
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: René Fregni   Mar 24 Jan 2012, 08:48

Merci Dara d'avoir remonté ce sujet. Hélas ma bibliothèque n'en a aucun pour l'instant mais je vais tenter de remédier à ça Happy

Il n'est pas dans la section auteur français parce qu'il écrit aussi du roman noir.
Pour certains auteurs par exemple hispanophone Thipette a créé un renvoi vers la section polar
On fera ça avec Fregni Wink
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Mar 24 Jan 2012, 08:51

Merci Natalia mais j'ai cru comprendre que notre grand Maître avait remédier? Happy bises à toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Ven 17 Fév 2012, 13:06


On ne s’endort jamais seul
René Frégni

Quatrième de couverture

Que la partie de pétanque soit finie ou pas, à cinq heures pile Antoine est devant la grille de l'école. Marie, sept ans, lui saute dans les bras.

Pour ce facteur, veuf depuis peu, c'est le plus beau moment de la journée. Jusqu'à ce 10 mai où Antoine arrive avec un quart d'heure de retard à l'école. Dans l'intervalle Marie a disparu, kidnappée.
On ne s’endort jamais seul s'ouvre comme un précipice, creusé dans la détresse d'un père.

Sans répit, le vertige broie chaque espoir, chaque indice. Malgré les efforts de Camille Ferréol, la maîtresse d'école, de Jacky Costello, le caïd, de Martine, dite Tania la Pute Bleue, nul ne parvient à enrayer l'engrenage. La rage au cœur, Antoine quadrille Marseille. Sa traque, guidée par la tendresse, puise alors sa puissance dans la violence couleur vengeance.

Un suspense implacable, noué dans l'émotion même.

Mon avis :

Antoine, jeune homme veuf et père d’une fillette de 7 ans ne vit plus que pour celle-ci.

Un jour elle disparait.

René Frégni nous entraine avec Antoine dans une recherche effrénée, déjantée, dure et violente. Il veut retrouver sa fille. Il en devient fou de désespoir.

Heureusement, il retrouve un ami d’enfance, Jacky, ancien voyou qui connait tous les secrets des bas-fonds de Marseille et qui est respecté dans le milieu. Il partage avec Antoine ses angoisses et son désir forcené de savoir ce qu’est devenue la petite fille. Il va l’aider à la chercher sinon la retrouver.

Des nuits et des jours épouvantables avec une alternance de dégout, de désespoir et d’espoir et enfin !...

A lire.
Ceux qui ont des enfants comprendront encore mieux cette folie dévastatrice provoquée par la douleur de ne pas savoir où il est.

Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 30 Avr 2012, 14:15


"la fiancée des corbeaux"


Présentation de l'éditeur

«Je n'ai jamais vu autant de corbeaux qu'autour d'Isabelle. Dès l'aube ils noircissent les trois grands chênes qui dominent sa maison. Ils restent là des jours à observer ses gestes, ses pas, la douceur de sa vie. Je suis comme eux, je les comprends.»
René Frégni marche chaque jour sur des chemins où ses filles ont couru, grandi, avant de partir vivre leur vie. Seul désormais, il sillonne inlassablement une Provence brûlée par l'été et le gel.

Dans un décor âpre et sauvage, il croise d'étranges silhouettes ; un vieil homme sans mémoire regarde comme des fantômes les arbres qu'il a plantés, un truand qui a passé vingt-sept ans dans l'ombre des prisons lui raconte les lambeaux solitaires et violents de sa vie, une femme d'une mystérieuse douceur traverse des champs de neige suivie, de loin en loin, par un nuage de corbeaux.

Comme une suite à Elle danse dans le noir, ce journal est un chant d'amour qui monte des vastes déserts de pierre et de lavande que l'on découvre dès que l'on quitte Banon, Manosque ou Moustiers-Sainte-Marie, un chant mélancolique et lumineux ; un voyage parfois cruel vers la tendresse et la beauté.


Mon avis

Je rejoins tout à fait la présentation de l'éditeur et j'ajoute que ses mots sont tellement beaux et poétiques que l'on découvre, si nous ne la connaissons pas une Provence si parlumée si haute en couleurs et si belle
il nous fait aimer ses voyages sur son cahier blanc de Marseille à Manosque à travers toutes les saisons. Il nous fait connaître les hommes qu'il a rencontrés.

Tout cela avec en arrière-plan l'amour de son pays et l'amour tout court, tendre et ... simple...

j'ai adoré
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 28 Mai 2012, 14:55


Tu tomberas avec la nuit

Présentation de l'éditeur

Avec comme seule arme une plume, René Frégni nous raconte les surprenantes conséquences de sa relation avec un truand marseillais, rencontré dans un atelier d'écriture carcéral. Cette amitié lui a valu une terrifiante garde à vue déclenchant le harcèlement d'un juge. Vibrant à chaque page d'une rage explosive, Tu tomberas avec la nuit lève le voile sur le scandale des lieux de détention français. Il nous donne à voir le combat d'un homme contre une justice malade, dont le fonctionnement est ici digne du Procès de Kafka.

Mon avis

Si l’on ne connaissait pas un peu l’auteur, on pourrait penser qu’il nous raconte une histoire démente mais « pour de faux ».
Hélas, il s’agit d’une de ses expériences, quand pris dans les filets d’un juge qui ne le lâche plus , il en arrive après des passages extrêmement difficiles à résister malgré tout à la persécution de ce juge qui veut le faire tomber : haine ? Plaisir du pouvoir ?
A vous de juger en lisant cette lutte contre les filets d’une justice dans les mains d’un seul homme : le juge.


Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: René Fregni   Mar 29 Mai 2012, 12:34

rahhhh tu me tentes Dara , il figure dans ma liste de prochains achats d'occasion.
Tu es comme moi quand tu aimes un auteur tu ne le lâches plus super Happy
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Mar 29 Mai 2012, 14:03

c'est vrai Natalia, j'ai beau en lire d'autres entre-temps je reviens toujours à ceux qui m'ont vraiment plu Rolling Eyes jusqu'au jour où parfois je tombe sur un qui est différent mais bon sur la quantité je suis rarement déçue si je persiste
Dans ce dernier roman, Fregni nous conte vraiment une histoire folle de ses démêlés avec une justice résumée à un juge dément et sadique. malheureusement i la les pouvoirs de le harceler et de lui trouver des motifs pour lui rendre la vie impossible. Vraiment génial cet auteur à tous points de vue, car sur le plan humain, il s'est investi dans les ateliers d'écriture dans des prisons et rien que pour cela il a ma sympathie. bye
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: René Fregni   Mer 17 Avr 2013, 09:33

j'ai sauvé du rebut le premier roman de René Fregni les chemins noirs chez Denoel.

je l'ai prété à une lectrice qui m'a dit la forte impression que ce livre lui a faite !


il est maintenant chez Folio 352 p.

Un homme jeune, très jeune, commet un jour sans le vouloir un acte irréparable, et dès cet instant la vie sera pour lui une longue cavale qui le mènera de Verdun à Paris, de Paris à Marseille, de Marseille en Corse, de Corse en Italie, d'Italie au Monténégro, du Monténégro en Turquie, de Turquie en Grèce, et enfin de Grèce à Marseille, dans l'immédiat après-Mai 68, où il découvrira en tant qu'aide-infirmier cet autre monde qu'est l'hôpital psychiatrique.

Telle est donc la trame picaresque du premier roman de René Frégni qui sait de quoi il parle, longtemps familier de la route et compagnon de l'aventure, et qui surtout exprime admirablement la solitude, la détresse, l'humour et l'inébranlable volonté de survivre d'un être désormais en marge.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Mer 17 Avr 2013, 10:38

comme tu as pu constater je suis une inconditionnelle de Frégni. De plus c'est un homme bien en plus d'être un écrivain de talent.

j'ai lu il y a longtemps "les chemins noirs" et c'est celui-là qui a déclenché mon envie d'en connaitre plus sur cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 18 Mai 2013, 06:59

1/2 Les chemins noirs,

« Ce satané destin qu’on m’avait accroché à la queue comme une casserole »

Les chemins noirs, un roman prenant où le narrateur rapporte la suite de malentendus et de circonstances qui font de sa vie un enfer. Arrestation, prison, scènes atroces où sa sensibilité désapprouve ce qu’il voit sans rien pouvoir faire. Autant dire qu’on frissonne avec lui, et qu’on suit sa fuite éperdue, le plus loin possible des cauchemars ambiants.

Mais il y a des fenêtre comme des espoirs qui s’ouvrent ; c’est un épisode en Corse :

« je suis allé voir par la fenêtre… Ce que j’ai découvert alors, c’était beau, Mais beau ! Ah ! J’en aurais pleuré après la nuit de sang comme si une jolie fille me réveillait au fond d’un cauchemar, la main sur mon front et son regard paisible. Ca vous attrape le ventre, comme ça, au détour d’un chemin, tellement c’est beau soudain quelquefois. »

Ses aventures coupent le souffle, mais là où d’autres feraient du mélo et du suspens de pacotille, il soigne l’écriture, miroir d’une sensibilité ardente avec des élans spontanés qui nous touchent au cœur :

Un paysage,

« La mer était soudée au ciel telle une porte géante de plomb.
De mon jardin, tant traînaient des brouillards, je ne voyais que ma tonnelle ruisselante de pluie. Les figuiers semblaient plus bas, des bergers égarés dans la laine d’un troupeau. »


Ou des déclarations émouvantes et drôles où s’esquisse une séduction, hélas ! au conditionnel Razz

« Je lui aurais fait l’amour en faisant l’arbre droit sur une seule main en chantant des cantiques albanais. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 18 Mai 2013, 07:26

Citation :
« Je lui aurais fait l’amour en faisant l’arbre droit sur une seule main en chantant des cantiques albanais. »
ah ! alors ça, c'est fort !!! je voudrasi bien voir ce que ça donne ....... siffle
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 18 Mai 2013, 07:36

Ysandre a écrit:
Citation :
« Je lui aurais fait l’amour en faisant l’arbre droit sur une seule main en chantant des cantiques albanais. »
ah ! alors ça, c'est fort !!! je voudrasi bien voir ce que ça donne ....... siffle
Ysandre il n'y a pas que cela dans ce magnifique roman !!! obsédée que tu es!!

« [b]Un homme jeune, très jeune, commet un jour sans le vouloir un acte irréparable, et dès cet instant la vie sera pour lui une longue cavale qui le mènera de Verdun à Paris, de Paris à Marseille, de Marseille en Corse, de Corse en Italie, d'Italie au Monténégro, du Monténégro en Turquie, de Turquie en Grèce, et enfin Grèce à Marseille, dans l'immédiat après-Mai 68, où il découvrira en tant qu'aide-infirmier cet autre monde qu'est l'hôpital psychiatrique. Telle est donc la trame picaresque du premier roman de René Frégni qui sait de quoi il parle, longtemps familier de la route et compagnon de l'aventure, et qui surtout exprime admirablement la solitude, la détresse, l'humour et l'inébranlable volonté de survivre d'un être désormais en marge »

Mon avis

Le côté noir est plus que jamais apparent dans ce roman. Il parle clair. Ses phrases sont courtes et percutantes. J'avais vraiment apprécié son écriture (comme Rotko) il dit des choses terribles sans en ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 18 Mai 2013, 08:26

Citation :
Ysandre il n'y a pas que cela dans ce magnifique roman !!! obsédée que tu es!!
c'est la faute à Rotko ! c'est lui qu'a cité ! chuis pas obsédée pale mauvaise, Marie ! Minie ! mord lui les mollets ! evil
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 18 Mai 2013, 08:29

Citation :
« La mer était soudée au ciel telle une porte géante de plomb.
De mon jardin, tant traînaient des brouillards, je ne voyais que ma tonnelle ruisselante de pluie. Les figuiers semblaient plus bas, des bergers égarés dans la laine d’un troupeau. »
par exemple, j'ai trouvé ce passage magnifique et évocateur ! toc
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 18 Mai 2013, 08:51

oui c'est un grand écrivain ce Frégni , i la l'art de trouver les mots qu'il faut dans toutes les situations.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: René Fregni   Lun 20 Mai 2013, 08:30

Les chemins noirs

2/2

Citation :
Ah ! on devient carne à rouler sa bosse partout dans les chemins ! J’étais maintenant à peu près prêt à tout. Ni trop dur, ni trop cuit, une ordure à point.

Les chemins noirs retracent un itinéraire d’anti-éducation, au contact des anti-mondes, celui des prisons en attendant l’asile, où les fous valent bien les prisonniers enfermés, où les enfermés deviennent fous, à la fois criminels et touchants, vulnérables et inquiétants.

De la Corse, le narrateur file au Monténégro, débarque dans le quartier réservé d’Istambul, avant de finir comme infirmier dans un asile, fuite éperdue et sans cesse à reprendre.

Citation :
Le sexe à l’asile, c’est le Christ des fous […] on défile en chœur par ces allées d’asile, du soir au matin, la bouche bée vers le ciel, où flotte pour nous tous une immense paire de testicules sur une verge de géant .

des scènes épouvantables et drôles, des épisodes exaltés et attristants, on en reparlera ensemble. :fleur:
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 30 Mai 2013, 10:31

je n'ai pas eu beaucoup de temps pendant 3 jours, mais j'ai réussi quand même à en lire pas mal. J'arrive à la page 255 et je suis sous le charme ! il n'y a pas de répit ! il court et on court avec lui. On a la larme à l'oeil, on éclate de rire, on est subjugué par les images métaphoriques qu'il distribue sans se forcer. J'aime vraiment sa façon d'écrire, il me scotche ! super
Tu l'as terminé, ton Excellence ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 30 Mai 2013, 11:01

depuis longtemps, mais je suis ta progression avec intérêt Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: René Fregni   

Revenir en haut Aller en bas
 
René Fregni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» Extrait de René - Chateaubriand
» René Guénon
» URGENT - Pour René qui est très malade et qui souhaite ...
» René COUFFON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: