Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 René Fregni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 13 Juin 2013, 20:56

Ysandre a écrit:
à la médiathèque j'ai pris, où se perdent les hommes et elle danse dans le noir. Je commencerai par le premier.



Je ne connais pas le premier mais attention au second aie, tu risques de le trouver éprouvant à la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 13 Juin 2013, 21:26

c'est pourquoi je ne le lirai qu'après !  tu m'avais avertie !
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 13 Juin 2013, 21:49

Ysandre a écrit:
c'est pourquoi je ne le lirai qu'après !  tu m'avais avertie !
Oui, mais connaissant ta sensibilité, je m'inquiète de voir que tu l'as déjà emprunté !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: rené Fregni- page 7   Jeu 13 Juin 2013, 22:02

chers amis-es que reste-t-il à moi pour ajouter mon humble avis sur Frégni et pourtant j'ose
 
 
 René Fregni : lettre à mes tueurs
 Un auteur qui me surprend, un récit qui se lit d’une traite, qu-on ne peut pas lâcher, mi réel–mi fiction.
- La réalité c’est lui, Pierre Chopain l’écrivain angoissé devant la page blanche ; il y a longtemps que l inspiration est partie. Comme sa femme qui depuis trois ans l’a quitté emmenant avec elle sa fillette chérie.
-  La fiction, l’univers de la Mafia marseillaise dans laquelle il nous entraîne.
  - La réalité, sa description superbe de la Ville de Marseille, ses couchers de soleil, ses ciels bleus étoilés la nuit, il ne les a jamais oubliés.
 - La fiction noire et sombre où il ne manque pas d’humour, non plus.
 Charlie un ami d’enfance qu’il n’a pas vu depuis une dizaine d’années,  devenu un brigand, tombe blessé chez lui, lui donne une cassette, un numéro de téléphone secret, échappe et une histoire rocambolesque, pleine de mystères nous mène dans des situations incroyables.
 Nous connaîtrons la prison des Baumettes, et  ses passages souterrains  datant du Moyen Age.

  Le héros va risquer sa peau pour Charlie en compagnie de Sauveur, non réel et qui va juste pour cet autre mafieux au coeur tendre. Il y a d’autres personnages noirs et ténébreux : Le Silencieux qui est à sa poursuite et «  navire dans les eaux sombres de la fatalité. »  Wolfo le capo mafia Roumain, sans pitié qu’il devra frapper aussi.

Les événements les plus étonnants se succèdent l’un après l’autre, nous restons attrapés  par la chasse de cette cassette, qui fera couler tant de sang.
 
Ce sang  teinte de sa couleur tous les paysages si chers à l’auteur.   Entre Manosque, Marseille et Paris, se déroule tout le roman.
Je ne vais pas raconter la suite, le lecteur reste ahuri devant tant d’imagination.
En outre Frégni jette aussi un regard miséricordieux sur les humains,  voyous même, au coeur tendre car il y en a, il les a côtoyés.
 
  J’ai savouré ce livre avec plaisir, une plume émouvante et poétique, et un  hommage saisissant à la ville de Marseille.
 
 Un auteur  à tenir en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: rené Fregni- page 7   Jeu 13 Juin 2013, 22:27

je suis une tête de linotte, pas mis le titre, tout hâtivement bâclé
 le titre
 "lettre à mes tueurs"
 Nycirle le dit bien,  j'ai trouvé moi aussi des citations superbes et son amour pour sa mère a une place importante dans sa littérature. celui dont je parle est le seul que j'aie obtenu, mais on reconnaît un auteur de choc et d'emotion.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: René Fregni   Ven 14 Juin 2013, 06:50

Ton avis n'a rien d'"humble", chère Amadak ! Je te l'ai souvent dit et je le répète !
Ton point de vue sur Lettre à mes tueurs me donne envie de le lire merci!!... si je le trouve !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Ven 14 Juin 2013, 07:31

il était disponible, alors je l''ai pris ! j'ai l'autre de lui à lire et un bouquin que m'a prêté ma fille.
bonne journée ma Nic. Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: rené frégni   Ven 14 Juin 2013, 13:29

merci Nicyrle. Ysandre tu va aimer ce livre, noir et prenant.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Ven 14 Juin 2013, 19:12

bonsoir ma Lointaine, oui, parce que j'aime Frégni, je suis heureuse de le connaitre et lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai eu l'impression de retrouver un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: René Fregni page 6   Ven 14 Juin 2013, 20:25

pour Ysandre sur Frégni


 Il parle, raconte, comme un ami à l’autre et tout nuancé de couleurs et nostalgie.
 Un seul livre m’a fait l’aimer. Tu ne seras pas déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Sam 15 Juin 2013, 06:28

oui, et puis j'aime vraiment ses métaphores, sa poésie...
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Dim 16 Juin 2013, 17:08

oups ! ton lien ne s'est pas ouvert, ma Lointaine !Smile
j'ai terminé Où se perdent les hommes cet après midi. Je laisse décanter avant d'en parler.
Celui-ci est en tous points remarquable : par l'histoire qu'il raconte et par sa recherche dans les profondeurs de l'âme humaine.respect
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: rené frégni- page6   Dim 16 Juin 2013, 18:40

Chère Ysandre ,j'attends ton commentaire, car ils sont chaleureux qu'ils me font presque le même plaisir que de lire le livre.I love youI love you
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Dim 16 Juin 2013, 19:14

tu es  trop mignonne, ma Luba
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Mer 19 Juin 2013, 17:13

J'ai terminé à l'instant Elle danse dans le noir. J'ai construit un barrage mental pour ne pas trop entrer dans sa souffrance. Ne pas souffrir avec lui, écouter ses mots, ses métaphores splendides, cette poésie qui semble l'habiter en permanence, mais ne pas trop "ressentir".
Il écrit magnifiquement, magiquement pourrait-on dire. Cet autodidacte au parcours tumultueux est un Grand écrivain. D'ailleurs, entrer chez Gallimard..... on dit que c'est un peu comme entrer à l'Académie Française.
Le résumé du livre est plus haut sur le fil (je ne recommence pas à le mettre !)
Dans cette histoire, il pousse trois cris d'amour : l'un pour sa mère, l'autre pour sa fille, l'autre pour la femme qui l'a quitté. Et ces trois cris n'en font qu'un. La sensibilité de cet homme l'écarte du commun, il vit intensément, il souffre intensément et il sait si bien l'expliquer ! L'écriture, c'est sa soupape, elle lui permet de transcrire avec des images belles et fortes ses pires tourments.
Sa mère,
Les premiers mots d'abord. Le mot maman, le mot amour, le mot caresse. Tous les mots ne sont pas dans les dictionnaires. Les vrais mots sont dans le regard d'une maman, dans son sourire. C'est le sommeil retrouvé, la grande paix de la nuit, les téléphones inutiles, le vol lent et bleu des rêves.

il raconte son dernier parcours avant la mort, il l'accompagne, ne se résigne pas à son départ, se bat, se déchire ! mais quelles belles images il nous livre, quelle tendresse il nous dévoile !
Sa fille,
une petiote qui lui manque terriblement lorsqu'elle est chez sa mère, qu'il aime comme un fou. Au cours du récit, il y a une espèce de tranfert entre l'amour qu'il avait pour sa maman et celui qu'il a pour son enfant. "elle essayait de rentrer dans mon corps, de toutes ses forces, comme j'avais voulu retourner dans celui de ma mère pendant tant d'années. C'était bien ma fille . C'était bon. Mon bébé de six ans."
sa femme,
Après vingt ans d'amour, elle le quitte pour un autre plus jeune. Et là, c'est encore un déchirement.
Trois raisons d'aimer, trois raisons d'être malheureux. Trois raison d'écrire avec un réel talent.

(j'ai eu quelques problèmes avec la police ! la police des lettres, j'ai mis une citation, elle s'est écrite en gras et après ça a continué, j'ai mis une police italique pour différencier ! veuillez m'excuser de ces évènements ... etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: RenéFrégni-page6   Mer 19 Juin 2013, 20:12

Pour Ysandre:



Chère amie: ton analyse m’a fait frémir. Combien d’émotion retenue. Sans avoir lu le livre j’ai partagé ton émoi.
 Frégni, bouleverse, fascine, surprend. Ses mots nous touchent, si vrais, on le comprend et l’admire.
 Comme je suis saisie par la chaleur de tes sentiments
chapeau
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: René Fregni   Mer 19 Juin 2013, 21:29

:cheers:Très beau commentaire, Ysandre. Tout ce que tu dis est très juste, en tout cas à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: rené Fregni- page 7   Mer 19 Juin 2013, 23:39

je me demande pourquoi cet auteur est peu connu, un vrai talent.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 20 Juin 2013, 06:52

bonjour ma Lointaine ! oui, j'aime vraiment Frégni ! son écriture, son humanisme, sa façon de ressentir les choses, trouvent un écho en moi. Je relis parfois des passages particulièrement beaux, pour le plaisir de "voir" par ses yeux
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: rené Fregni- page 7   Jeu 20 Juin 2013, 18:24

Un auteur à lire et relire. Il a des citations pleines de génie et de poésie.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 20 Juin 2013, 18:36

oui, c'est aussi une chose qui m'étonne...
le monde de l'édition est particulier, on y cultive l'intellectualisme, celui qui connait quelqu'un qu'il faut connaître, on est un peu dédaigneux vis à vis des autodidactes.
j'ai entendu une fois à Paris, une chose qui m'a horrifiée. "Ah oui, il écrit bien ! mais c'est un plouc ! il sort de sa campagne, et sans diplome !". Il y a longtemps, mais je pense que c'est encore vrai aujourd'hui. Il y a des clans élitistes, des gens cultivés, pleins de morgue, et les Frégni passent pour des "étrangers" à la littérature, la "vraie" selon les intellos purs et durs.

bon, la citation n'a pas fonctionné. Alors je parlais de ta phrase où tu t'étonnais qu'il ne soit pas plus connu. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: RENÉ fREGNIpage 7   Ven 21 Juin 2013, 00:10

Oui, Ysandre beaucoup sont arrivés par un coup de pousse de quelq'un haut placé. Mais au moins Frégni  a eu la chance de tomber sur Gallimard.
Je me souviens de ce génie Jhon Kennedy Toole avec le seul livre "la conjuration des imbéciles" il s'est suicidé, personne ne l
 voulait de son livre, Sa pauvre mère frappait chez tous les éditeurs avec le manuscrit.
 Un correcteur d'une maison d'édition avait un système personnel.Tant de livres à évaluer!! il lisait le premier paragraphe, s'il lui plaisait, il lisait le deuxième,et s'il arrivait au troisième, livre approuvé!"
 dommage que le pauvre type n'ait eu la chance de voir sa réussite.Happy
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: René Fregni   Jeu 26 Déc 2013, 06:41

La fiancée des corbeaux de René Frégni, chez Folio 192 p.

Seul désormais, l'auteur sillonne inlassablement une Provence brûlée par l'été et le gel.

Dans un décor âpre et sauvage, il croise d'étranges silhouettes ; un vieil homme sans mémoire regarde comme des fantômes les arbres qu'il a plantés, un truand qui a passé vingt-sept ans dans l'ombre des prisons lui raconte les lambeaux solitaires et violents de sa vie, une femme d'une mystérieuse douceur traverse des champs de neige suivie, de loin en loin, par un nuage de corbeaux. Comme une suite à Elle danse dans le noir, ce journal est un chant d'amour qui monte des vastes déserts de pierre et de lavande
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: René Fregni   

Revenir en haut Aller en bas
 
René Fregni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» Extrait de René - Chateaubriand
» René Guénon
» URGENT - Pour René qui est très malade et qui souhaite ...
» René COUFFON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: